Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Drôle de retrouvailles pour un ex couple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Mar 13 Mar - 17:58




L'amour peut il survivre à une guerre?


C'est encore une journée qui redémarre pour Anne Elbereth, gouverneur des îles solitaires. Ce travail qu'elle avait eu par héritage n'était pas une mince affaire! C'est pourquoi, Anne était debout depuis huit heures du matin!

Elle avait entamé deux ou trois petites bricoles concernant le début des travaux de maisons de refuge pour les artistes qui ont du mal à s'imposer mais que Anne appréciait pour leur justesse et leur délicatesse dans leurs oeuvres. Ensuite, elle avait décidé d'aller prendre un bain et se fit cajoler les cheveux par une de ses servantes qui versa de l'eau sur sa tête. Les bulles de savon lui faisaient un bien fou!

Ensuite, elle se retira dans sa chambre et attendit une autre servante pour mettre son corset et sa robe rose à long col blanc nouvellement offerte par les Pevensie.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le moment où elle doit enfiler un corset et loin d'être l'instant de la journée qu'elle aime le plus! Elle se faisait mettre les derniers points quand un serviteur entra en trombe sans frapper


"Non mais oh! On vous a jamais appris à frapper!"

Il y en a qui manque vraiment pas d'air! Et si elle avait été nue? Il y avait pensé?

"Désolé Madame! Mais les gardes ont arrêté quelqu'un qui faisait du grabuge sur la place du marché!"

"Et alors? On peut s'estimer heureux qu'il n'en a qu'une fois tout les deux mois! C'est devenu une routine!"


Le serviteur repris sa respiration: "c'est l'origine de cet homme qui pose problème! C'est un telmarin!"

"Un telmarin? Mais enfin, tout les telmarins ne sont pas... Bon d'accord! Je viens!"


Elle se fit passer sa robe rose et congédia sa servante. Elle passa devant un petit tableau gardé soigneusement et secrètement dans une boite. Il représentait Matt et elle quand ils étaient encore ensemble... Elle soupira et descendit jusqu'à la salle du trône du gouverneur. En passant la porte qui donnait directement jusqu'à son trône, elle failli s'étouffer en voyant de qui il s'agissait...

Elle congédia les gardes leur demandant de la laisser seule avec "ce prisonnier" et elle dit qu'en cas de problème, elle ferait tinter sa clochette. Elle s'essaya pendant que tous, sauf l'homme, partait. Une fois sure de ne pas être écoutés par les murs, elle dit:

"Tu t'es encore fourré dans un sale guêpier dis moi! Il faut en avoir pour venir ici alors que tous savent que les îles solitaires ont jurés fidélité éternelle aux Pevensie!"

Elle marqua une pause: "Et toi, tout ce que tu trouves de mieux à faire c'est de mettre le bordel!"

Son ton était teint d'ironie mais qu'on ne s'y trompe pas: elle détestait quand de simples visiteurs venaient mettre le désordre!

_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Matías Ernelio
Telmarin
∞ messages : 336
∞ camp : le sien et celui de son frère, Caspian X.
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : partagé
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Sam 17 Mar - 20:40

Je posai le pied sur les premières pierres du port de Narrowhaven, capitale des Îles Solitaires. Voilà bien des années que je n'y étais pas allé, pour différentes raisons peu importantes. Ce qui pouvait être intéressant, c'était les souvenirs qui revenaient en observant le port. Il était aujourd'hui rempli de monde et de bateaux, ce qui n'était guère étonnant. Les Îles Solitaires restaient des îles, et leurs ressources ne pouvaient suffire à la population. Pour ma part, j'étais également venu en bateau - le voyage avait d'ailleurs été long, très long, puisque j'étais resté en mer, avec quelques autres Telmarins curieux, près d'une semaine, sans compter le temps pour aller de Telmar à la mer. La raison de ce voyage soudain ? J'avais tout simplement besoin de me changer les idées. Parfois, je ne supportais plus l'atmosphère de Telmar, du château, et d'Edwin. Et peut-être que...non, je devais me retirer cette idée de la tête, elle ne serait pas bénéfique.

Je parcourus le port, accompagné de quelques "amis", mais aussi de mon valet, Alessandro. Celui-ci était émerveillé depuis que nous avions quitté la terre, une semaine plus tôt, et cette joie était presque contagieuse. De plus, nous avions eu beau temps en mer, ce qui avait donné une belle ambiance conviviale sur le bateau. A présent, nous allions sûrement nous séparer pour explorer chacun de notre côté la ville, ainsi que l'île. Nous avions prévu d'y rester une dizaine de jours, pour ne pas passer trop de temps loin de Telmar : en effet, l'aller, le séjour et le retour faisaient un total d'un mois de voyage, environ. Mais rien que l'aller faisait un bien fou ! J'espérais que le reste serait de même, et que nous n'allions pas avoir de problèmes. Après tout, ces îles étaient sous la couronne narnienne...

Une heure plus tard, j'avais réglé plusieurs choses, et j'étais à présent sur le marché. Les autres telmarins s'étaient dispersés dans la ville, et j'avais même laissé quartier libre à Alessandro. Il fallait avouer que le temps splendide qui régnait sur les îles nous rendaient tous de bonne humeur. Et après tout, c'était un voyage pour nous reposer un peu et découvrir d'autres choses, non ?
En parlant de découvrir d'autres choses, je regardai avec précision les produits vendus ce jour, sur le marché : tant de choses qui me semblaient inconnues ! Des fruits jusqu'aux bijoux, en passant par les vêtements, c'était une toute autre civilisation qui s'offrait à moi. La dernière fois que j'y étais allé, je devais avouer que j'avais eu d'autres envies que regarder le marché ou le ciel qui planait au dessus des îles...

C'est alors qu'un homme m'intercepta pour me montrer ce qu'il vendait : des livres. C'était des livres abîmés, vieux, mais en assez bon état tout de même ; arrivait-il à faire fortune dans une ville où se trouvait sûrement une grande bibliothèque ? Cependant, en voyant l'état dans lequel était cet homme - vieux, sale, barbu, avec des vêtements usés et informes - je me décidai à acheter quelque chose. Il fallait bien que je rapporte quelque chose à Telmar pour Rosalie ! Je pris donc le moins rapiécé, qui semblait le plus intéressant par son titre, et payai. Ce fut là que commença un gros problème : les pièces étaient bien entendu telmarines. A cette vue, l'homme arrêta de sourire, et me fixa comme si j'étais un fantôme. Un instant plus tard, il se mit à hurler : « UN TELMARIN ! » et me sauta dessus. Dix secondes plus tard, je me retrouvai entouré de cinq autres hommes, bien plus jeunes que le vieux, mais aussi plus costauds et grands que moi.

Suite aux cris de la foule, des soldats arrivèrent et nous séparèrent. Mais évidemment, eux aussi connaissaient mon origine, et ne se gênèrent pas pour m'accoster le plus violemment possible jusqu'à ce qui semblait être au château. Bon sang, et moi qui avais tenté d'être discret ! Pour une fois que je venais en inconnu, sans aucune intention, j'étais pris. J'espérais bien que les autres s'en sortiraient, mais aussi qu'ils allaient me tirer d'affaire.
Je fus conduit dans la salle du trône, sans avoir rien dit, bien que je ne m'y attendais pas. A ce moment précis, je ne m'inquiétais pas de mon sort, mais de la personne qui allait venir... Quelques minutes plus tard, une porte s'ouvrit, et on m'obligea à me mettre à genoux sans ménagement. En sortit une magnifique jeune femme blonde, une couronne fine et scintillante sur la tête, vêtue d'une robe hors de prix mais qui lui allait à merveille. Si je me permettais de penser à ces compliments, c'était parce que je connaissais cette jeune femme. C'était Anne Elbereth, Gouverneur des Îles Solitaires. Elle ordonna qu'on la laisse seule avec moi, et je ne pus que soupirer. Je ne souhaitais pas me retrouver seul à seul avec elle. Levant les yeux à ses mots, je me relevai, et lui répondis lentement.

« Je n'ai rien cherché ici, sinon un séjour agréable. Je vois que la manière d'accueillir les étrangers a bien changé... J'ai été idiot de croire qu'il y avait encore un peu de tolérance ici. »

C'était la vérité, après tout. J'avais suffisamment eu affaire avec la justice pour dire la vérité et être honnête : j'assumais quand j'avais fait une connerie, mais je ne disais pas de mensonges, sauf en cas de nécessité extrême. Or, aujourd'hui, c'était bel et bien cet homme qui m'avait attaqué, me dénonçant Telmarin comme si j'avais mis la ville à feu et à sang ! Je ne doutais pas toutefois des raisons de cet homme : sans doute avait-il perdu de la famille à cause des Telmarins, ou avait été réduit à cet état de pauvresse par la guerre ou quand les Telmarins tenaient encore Narnia et les îles sous leur main. Mais visiblement, il n'était pas le seul, puisque toute la foule du marché avait crié de même et ne s'était pas fait prier pour me balancer des insultes et me donner des coups pendant que les soldats me trainaient de force, sans même laisser le temps de m'expliquer.

« Réglons vite cette histoire, je ne compte pas me mettre à genoux et supplier qu'on ne me jette pas en prison. J'aurais au moins eu un aperçu de ce qu'est la justice ici. » ajoutai-je en gardant un visage neutre, teinté d'un léger regard noir.

Je renfermais les souvenirs que j'avais de Anne tout au fond, étant donné que j'étais énervé. Je n'avais aucune envie de repenser à notre "histoire" qui n'avait aucun sens de toute manière. La seule chose que je voulais faire, c'était sortir, et partir loin de ces îles de malheur ! Peut-être que Térébinthe pourrait être une bonne destination aussi, au moins cette île n'était pas envahie de Narniens complètement dingues qui se prétendaient justes et libres. C'était juste une bonne blague ! Comme moi, les Calormènes avaient raison de traiter Narnia comme un pays barbare à cause de leur manière de vivre, et ce depuis des siècles - bien que le nouveau Tisroc semblait lécher les bottes des Pevensie et du roi Cor.

« Que va-t-il m'arriver maintenant, Gouverneur ? »

_____________________
    love is our resistance
    J'ai longtemps parcouru son corps, effleuré cent fois son visage. J'ai trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes. J'ai appris par cœur la pureté de ses formes. Parfois, je les dessine encore. Elle fait partie de moi
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Dim 18 Mar - 15:31


Ces temps joyeux emplis d'amour que l'on passait ensemble...Quand on pensait que toi et moi ça serait jusqu'à ce que la mort nous sépare. Tu t'en souviens?


Quand elle entra dans la salle du trône du palais gouvernemental, ses gardes forcèrent le prisonnier à se mettre à genoux. Quelle surprise quand elle vit de qui il s'agissait! Son ex petit ami! Rien que ça! Elle cru entendre son coeur accélérait son rythme quand elle vit Matt... Elle ne savait pas si elle l'aimait encore et croyait qu'il suffisait qu'elle le revoie pour en être sure...Mais, même maintenant, elle n'en sait fichtre rien!
Ou, alors, elle n'arrive pas à se dire la vérité...?

Quand elle fit signe aux gardes de la laisser seule avec lui, elle vit Matt soupirer. Elle savait que ça devait le rendre nerveux puisque leur histoire a pris fin avec le début de la guerre. Rien de pire pour terminer une relation. Après tout, même si c'est elle qui avait mis fin à cette relation, ça lui a fait aussi mal qu'à lui!


« Je n'ai rien cherché ici, sinon un séjour agréable. Je vois que la manière d'accueillir les étrangers a bien changé... J'ai été idiot de croire qu'il y avait encore un peu de tolérance ici. »

Elle soupira: "tu excuseras les habitants mais ils sont un peu sur les nerfs depuis la guerre. La plupart des habitants viennent du continent, venus refaire leur vie ici loin de Narnia...J'ai essayé de les raisonner mais il y a encore des cas isolés"

« Réglons vite cette histoire, je ne compte pas me mettre à genoux et supplier qu'on ne me jette pas en prison. J'aurais au moins eu un aperçu de ce qu'est la justice ici. »

Elle réprima un rire: "mais qui te dis que je vais te jeter en prison?" elle marqua une pause "et je compte pas demander ton exécution non plus! Ca serait un abus de pouvoir et la peine de mort, c'est pas du tout mon truc!"

Elle se leva pour se diriger près de la fenêtre.

« Que va-t-il m'arriver maintenant, Gouverneur ? »

Elle se retourna: "mais qu'est ce que c'est que ce ton? Je veux simplement avoir ta version des faits puisque, d'après toi, on a menti le fait que c'est toi qui a mis le foutoir sur la place du marché! J'aviserais ensuite" Elle remarqua une pause en s'approchant de la table fine de bois près de son "trône" et fit tinter sa clochette. Des gardes entrèrent en se mettant au garde à vous.

"D'après lui, ce jeune homme n'aurait rien fait et serait victime d'un abus de pouvoir! Je voudrais comparer les témoignages! Faites venir mes conseillers et la personne qui a accusé cet homme! Monsieur..."

Dit elle en dirigeant son regard vers Matt. Tout le monde savait que le gouverneur des îles solitaires était l'ex fiancée de Matt Andrews mais pour éviter qu'on ne croit qu'elle voulait lui sauver la mise (voir la vie) elle préférait mettre un écart entre eux en l'appelant "Monsieur"

"Pourriez vous dire à mes gardes à quoi ressemblait la ou les personnes qui vous ont accusés et attaqués?"


_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Matías Ernelio
Telmarin
∞ messages : 336
∞ camp : le sien et celui de son frère, Caspian X.
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : partagé
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Jeu 12 Avr - 22:37

Dans ma colère momentanée, je ne lâchais pas Anne du regard. J'assumerai les conséquences, bien que je suis toujours aussi convaincu qu'il n'y ait pas de justice ici. Toutefois, au fur et à mesure de ses réponses et de son propre regard posé sur moi, qu'elle essayait de garder neutre, je décelai autre chose. Elle était troublée, et pas qu'un peu. Sans doute l'aurais-je été si je l'avais vu à Telmar, par surprise ; or, je savais très bien, en préparant ce court voyage, que je pouvais la croiser, malgré les efforts qui auraient été fait pour éviter le château. Peine perdue quelques heures après mon arrivée, visiblement... Mais je ne pouvais pas réfléchir à ce trouble. En aucun cas, je ne voulais que la discussion tourne au passé, car je n'aurais aucun contrôle sur mes émotions, je le savais pertinemment.

En effet, je connaissais Anne, et pas qu'un peu. Avant la guerre qu'avait déclenché Caspian contre les rois et reines de Narnia, nous étions des amants connus aux yeux de tout le monde. Je sais bien qu'il est étrange de penser que ça avait pu arriver, compte tenu de mon aversion, elle aussi bien connue, contre les Narniens, depuis la chute de Miraz et de Telmar en particulier. Au début, j'avais simplement cherché à séduire cette jeune femme blonde avec un charme inhabituel, à la dompter, à la faire mienne... Je m'étais trompé à son sujet. Ce fut en faisant connaissance avec elle que finalement, d'un baiser et d'une promesse partagés, nous étions ensemble, à la stupeur de tout le monde. Surtout qu'il était rare que je partage mon coeur avec quelqu'un... A cette époque, j'étais déjà connu comme un courreur de jupons, un aventurier d'un soir, d'un collectionneur de conquêtes, non pas comme un coeur à prendre.

Je ne répondis rien à Anne, préférant lui laisser le dernier mot. Mes dernières paroles étaient abusées, je devais le reconnaître. Je ne devais pas lui manquer de respect, même si je la connaissais, même si elle était plus ou moins mon ennemi, et malgré les circonstances. Elle fit venir des gardes, et me demanda de donner la description de ce fichu homme que je voudrais presque tué pour son mauvais coup. J'essayai de me calmer un peu, en vain. Je fis toutefois un effort pour éviter les vrais ennuis, pour moi et pour mes camarades qui se trouvaient aussi sur l'île. Ils n'avaient visiblement pas eu de problèmes encore, et je préférais régler cette histoire avant de le regretter. Je me tournai donc vers les gardes qui, comme il se le devait, avaient un regard neutre, ne portant aucun jugement. Enfin de vrais soldats !

« Il s'agit d'un vieil homme qui vend des livres sur le marché. Vu l'état de ses vêtements et de son apparence, il doit encore y être, pour essayer de vendre quelque chose. D'autres hommes sont intervenus, mais je n'ai pas pu voir leurs visages. »

La gouverneur leur donna l'ordre de partir à la recherche de cet homme, et nous fûmes à nouveau seuls. Je la regardai un long moment, mais je finis par détourner les yeux. Je savais que je devais l'éviter à tout prix, et voilà qu'en quelques malheureuses petites heures, j'étais déjà face à elle. Je ne l'avais pas revu depuis un jour très précis : celui où elle avait décidé que la guerre était trop dangereuse pour nous, et qu'il valait mieux que l'on se sépare. C'était bien la première fois qu'une fille me quittait, mais c'était compréhensible : il fallait avouer qu'elle était un peu garçon manqué, elle même le disait, et c'était en partie comme cela que j'avais fait connaissance avec elle. Ce fut à cette époque d'ailleurs qu'elle devint gouverneur des Îles Solitaires, suite à la mort de son père. De mon côté, je ne pouvais cacher que cette rupture m'avait fait mal, car oui, je l'aimais ; mais aujourd'hui, c'était simplement du passé. Ce qui en restait était simplement de la gêne.

« Malgré la situation... Tu sembles très bien assumer tes responsabilités de dirigeante de ces îles. » dis-je finalement pour briser cette légère gêne. « Ai-je le droit de me montrer familier, ou serait-il préférable que je m'en abstiennes ? »

_____________________
    love is our resistance
    J'ai longtemps parcouru son corps, effleuré cent fois son visage. J'ai trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes. J'ai appris par cœur la pureté de ses formes. Parfois, je les dessine encore. Elle fait partie de moi
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Jeu 19 Avr - 21:18




« Il s'agit d'un vieil homme qui vend des livres sur le marché. Vu l'état de ses vêtements et de son apparence, il doit encore y être, pour essayer de vendre quelque chose. D'autres hommes sont intervenus, mais je n'ai pas pu voir leurs visages. »

Anne acquiesça et donna l'ordre aux gardes d'aller le chercher dans les plus brefs délais. Le gouverneur des îles resta donc seule avec le jeune prisonnier.
Anne n'arrivait pas à se concentrer pleinement sur cette affaire. Elle repensait sans cesse à leur histoire commune. Elle savait, qu'au départ, son flirt avec Matt n'était que du vent mais elle avait voulu que se soit sérieux. Puis, quand ce le fut, ils se sont affichés aux yeux du monde. Cela a choqué et des idées de les marier avait éclôt dans l'esprit de certains même si l'idée d'avoir comme second dirigeant des îles solitaires un telmarin ne plaisait guerre. Mais Anne était heureuse. Mais même les plus beaux rêves finissent par se terminer. La guerre a éclaté et Anne, comme la reine Susan jadis, avait du choisir entre l'amour de sa vie et sa patrie.
Elle avait choisi sa patrie et avait décidé de couper les ponts avec Matt enterrant leurs idées de mariage et d'enfants. Cela a fait mal à Matt tout comme à Anne... Mais la guerre terminée, Anne n'a jamais vraiment repensée à se mettre en couple.... Et ceci que ce soit avec Matt ou un autre homme. Elle avait du endurer la perte du roi Peter... Qu'elle considérait comme son frère.... Non, elle n'était pas amoureuse de lui à l'époque car...Elle était toujours amoureuse de Matt. Mais cet amour pour Matt avait été remplacé par le deuil de la perte d'un ami et d'un frère bien plus qu'un maître.


« Malgré la situation... Tu sembles très bien assumer tes responsabilités de dirigeante de ces îles. »

"Je te cache pas que cela a été un peu le "bordel"! Surtout après la guerre! "


« Ai-je le droit de me montrer familier, ou serait-il préférable que je m'en abstiennes ? »

Abstient toi! Voila ce que Anne voulu dire mais juste au moment où elle allait le dire un souvenir vint la harceler. Et pas n'importe lequel: celui où ils partagèrent leur première nuit ensemble...
Elle répondit:


"Fait comme tu veux mais vouvoie moi quand nous sommes en public!"

Plus tard, le marchand de livres arriva lourdement escorté...

Spoiler:
 

_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Matías Ernelio
Telmarin
∞ messages : 336
∞ camp : le sien et celui de son frère, Caspian X.
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : partagé
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Mar 1 Mai - 20:01

Je ne dis rien de plus à Anne au sujet du gouvernement des îles. Je savais très bien que les Îles Solitaires avaient été victimes d'attaques de la part des anciens Telormènes, notamment les Calormènes qui n'étaient pas si loin que ça des îles. Les autres, Galma et les Sept-Îles, avaient moins subi : il n'y avait que les soldats envoyés sur le continent pour aider l'armée narnienne. Du moins, c'était ce qui s'était probablement passé. Il valait mieux ne pas continuer sur ce sujet, bien que je savais que Anne ne m'en tiendrait pas responsable. Lorsque notre relation avait commencé, nous savions tous deux que nous étions dans deux camps opposés et ennemis, et que les tensions risqueraient un jour d'éclater en guerre. C'était ce qu'il s'était passé justement, mais nous ne nous en voulions pas.

Je demandai toutefois à la jeune femme si il m'était permis de la tutoyer et de me montrer un tantinet familier, comme deux amis. Visiblement, la situation semblait revenir en ma faveur, et peut-être allais-je être libéré dans peu de temps. Mais je ne souhaitais pas partir sans avoir parlé un minimum avec Anne, du moins si elle le voulait. Je vis qu'elle hésitait quelque peu : différentes expressions passèrent dans ses yeux, avant qu'elle ne soit finalement d'accord. Je pouvais d'ailleurs commencer dès maintenant, en attendant que les gardes reviennent avec l'homme - si ce fou ne s'était pas caché je ne sais où.

« Bien entendu, je n'aurais pas osé, surtout dans cette situation. » J'attendis quelques instants, en la regardant, et repris : « Comment vas-tu ? Je me doute que les temps ont été durs pour toi, mais...on peut dire que ça fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus. »

J'avais hésité à aborder le sujet comme ça, mais il fallait bien y venir. Il était vrai que cela faisait plus de trois ans, si je me souvenais bien, que notre relation était terminée, et que par conséquent nous ne nous parlions plus. Nous étions, à l'époque, trop occupés et blessés pour nous envoyer des lettres ou nous revoir. Depuis, c'était un lointain souvenir, un instant de bonheur parmi tant de moments de malheur et d'injustice.
Et voilà que nous nous revoyions aujourd'hui... J'y avais pensé, lors du voyage en bâteau. Mais je ne pensais pas que cela soit une bonne idée d'aller au château et de demander à voir la gouverneur comme au bon vieux temps. Mais...c'était toujours mieux que de la revoir après une arrestation. Quelques secondes après avoir parlé, je repris la parole, avant que Anne ne réponde :

« Je comprendrais si tu ne souhaitais pas me revoir ces prochains jours... Je pense rester ici deux semaines, mais les îles sont suffisamment grandes pour que je me tienne à l'écart du château et des soucis. »

Je la laissai ensuite répondre sans l'interrompre, comme elle le souhaitait. Je n'eus pas vraiment le temps de réagir et de parler à nouveau, car les gardes entrèrent dans la salle, traînant avec eux ce vieil homme puant qui criait : « Mais...mais que faites-vous ? Laissez-moi, je n'ai rien fait ! Oh, Madame la Gouverneur ! AH, LE TELMARIN ! ». Il était ainsi passé de la protestation à une tentative d'inclination et de respect à un nouvel accès de colère en me voyant. Si l'affaire n'avait pas été aussi sérieuse et si je n'avais pas été concerné, j'aurais sûrement éclaté de rire.

« C'est bien cet homme. » finis-je par dire sous le regard interrogateur de la Gouverneur.

Celui-ci se remit à hurler des choses incompréhensibles, jusqu'à ce qu'un regard suffisamment puissant de la part de la Gouverneur et des gardes le fasse taire. Il tenta de se calmer, et refusait de me regarder. Pitoyable. Je me retins de lever les yeux au ciel, et fis en sorte de redevenir sérieux. Il le fallait, parce que je n'avais vraiment pas l'intention de continuer à avoir des ennuis.
En réfléchissant, cet homme était vraiment dans son tord. J'avais généreusement accepté d'acheter un de ses livres dont la reluire était usée, avec des pages jaunies et une odeur étrange. Etait-il un ancien gérant de bibliothèque qui avait fini dans la rue ou dans une très mauvaise situation par manque d'argent ? Je n'en avais aucune idée. Bref, j'avais donc acheté ce livre qui me semblait intéressant, en payant honnêtement bien que la monnaie telmarine ne soit pas la monnaie des îles. Le seul problème de cet homme est de s'être rendu compte que j'étais étranger, et surtout telmarin. Peu importe ce que mon peuple avait pu lui faire subir, ce n'était en aucun cas ma faute ! Le pire était sans doute que les autres villageois partageaient cette opinion.

« Si je peux prendre librement la parole... Je dois avouer que je suis tout aussi perplexe que vous. J'ai souhaité acheter un livre à cet homme, avec toute l'honnêteté possible, et voilà que lui et bien d'autres hommes ont déclenché ce conflit par le seul fait que je suis Telmarin ! Je veux bien croire qu'il y a eu sans doute de terribles évènements ici. Mais je suis là en paix, et j'espérais simplement que le peuple nous accueillerait, moi et mes compagnons, avec bonté. Dois-je donc me soucier de la situation de mes amis à l'heure actuelle, alors qu'ils visitent la ville et le reste de l'île ? »

J'entendis l'homme tenter de protester et s'agiter dans tous les sens. Je compris finalement ce qu'il dit :

« De terribles évènements ? Ma femme a été massacrée par des Telmarins, et ma boutique a été ravagée ! Aujourd'hui, je vis misérablement, et j'en ai honte ! Mais je préfère encore vivre piteusement dans la rue et demander l'aumône comme un vulgaire mendiant plutôt que d'accepter ne serait-ce qu'une pièce d'un Telmarin ! »

_____________________
    love is our resistance
    J'ai longtemps parcouru son corps, effleuré cent fois son visage. J'ai trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes. J'ai appris par cœur la pureté de ses formes. Parfois, je les dessine encore. Elle fait partie de moi
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Sam 4 Aoû - 18:34

« Bien entendu, je n'aurais pas osé, surtout dans cette situation. Comment vas-tu ? Je me doute que les temps ont été durs pour toi, mais...on peut dire que ça fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus. »

Elle soupira: " "les temps ont été durs pour toi", a t'on avis? Tu sais combien de narniens venant du continent j'ai du accueillir car il ne voulait plus mettre les pieds la bas? J'ai du faire face à la famine, j'ai même du me priver de manger pendant des semaines pour que les protecteurs des îles puissent aller acheter de quoi nourrir tout ces nouveaux venus! Je ne parle même pas des habitations, j'ai du accueillir au sein du palais ceux qui avaient perdu jusqu'à leur toit le temps de construire de nouvelles maisons!"

Elle respira - ça faisait du bien de vider son sac: "Caspian a eu tord de nous déclarer la guerre!... Mais bon, je l'accorde, les vôtres ont aussi beaucoup souffert"

« Je comprendrais si tu ne souhaitais pas me revoir ces prochains jours... Je pense rester ici deux semaines, mais les îles sont suffisamment grandes pour que je me tienne à l'écart du château et des soucis. »

Elle ricana: "vu les problèmes que tu as eu - ou causé - sur la place du marché, j'aurais plutôt cru que tu voudrais prendre le premier bateau en partance pour Telmar mais je préfère t'avertir, il n'y en a pas beaucoup! "

Evidemment, plus aucuns bateaux de transport et de marchandises ne voulaient aller la bas! Les préjugés ont la vie dure!
Elle eu à peine le temps de finir sa dernière phrase qu'un homme vint lourdement escorté et hurlant comme un goret.

« Mais...mais que faites-vous ? Laissez-moi, je n'ai rien fait ! Oh, Madame la Gouverneur ! AH, LE TELMARIN ! »

Elle pensa: ça y'est encore lui! Ca recommence!. Elle soupira quand Matt confirma que c'était bien cet homme qui avait incité les gardes du palais du gouverneur à le mettre aux arrêts. Elle regarda froidement l'homme suivie peu après par ses hommes.


« Si je peux prendre librement la parole... Je dois avouer que je suis tout aussi perplexe que vous. J'ai souhaité acheter un livre à cet homme, avec toute l'honnêteté possible, et voilà que lui et bien d'autres hommes ont déclenché ce conflit par le seul fait que je suis Telmarin ! Je veux bien croire qu'il y a eu sans doute de terribles évènements ici. Mais je suis là en paix, et j'espérais simplement que le peuple nous accueillerait, moi et mes compagnons, avec bonté. Dois-je donc me soucier de la situation de mes amis à l'heure actuelle, alors qu'ils visitent la ville et le reste de l'île ? »

Elle fut surprise d'avoir tout compris avec l'autre qui hurlait à s'en déchirer la voix


« De terribles évènements ? Ma femme a été massacrée par des Telmarins, et ma boutique a été ravagée ! Aujourd'hui, je vis misérablement, et j'en ai honte ! Mais je préfère encore vivre piteusement dans la rue et demander l'aumône comme un vulgaire mendiant plutôt que d'accepter ne serait-ce qu'une pièce d'un Telmarin ! »

"Parlez plus poliment devant notre gouverneur!" rugit un garde à l'attention du marchand. Mais il fut stopper dans un autre élan quand sa maîtresse se leva.

"Vous êtes monsieur Dow n'est ce pas? Vous êtes arrivé il y a deux ans avec votre fille du continent suite à la perte de votre épouse et de votre boutique de livres si ma mémoire est bonne? Vous vous souvenez de ce que je vous ai dit quand vous êtes venus ici pour demander que l'on vous laisse vivre ici? Je vous ai dit: "je vous accueille avec plaisir" j'ai bel et bien dit ça mais aussi:" à condition que vous soyez aussi respectueux que vous l'étiez avant la guerre"! Et qu'est ce que j'apprend un mois après? Vous avez incité mes hommes a arrêté tout les telmarins de passage alors qu'ils n'étaient simplement que...De passage! Vous avez reçu un avertissement mais vous avez recommencé! J'espère que cette fois ci est la dernière! Cet homme voulait vous acheter quelque chose!
Je suis consciente que l'ancien Roi de Telmar a mal agi mais est ce une raison pour condamner ainsi tout ceux qui vienne de ce pays?! Ils ont autant souffert que nous! "


Elle marqua une pause: "cet homme..." dit elle en faisant un mouvement de menton vers Matt " a failli perdre sa soeur durant une bataille! Moi...J'ai perdu mon meilleur ami, le Roi Peter, j'ai souffert et j'ai porté son deuil mais je n'en ai pas tenu cure aux autres telmarins pour autant!"

Elle fit un signe à son trésorier qu'elle a fait mander et prit une bourse dans le coffre qu'il portait à bout de bras, elle descendit les marches qui menaient jusqu'à son trône et arriva devant le marchand à qui elle tendit la bourse.

"Prenez cet argent et tachez non pas d'oublier mais au moins d'essayer de pardonner. Le pardon est la première étape vers la guérison"

Elle fit un signe à ses gardes pour qu'ils le lâchent.

_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Matías Ernelio
Telmarin
∞ messages : 336
∞ camp : le sien et celui de son frère, Caspian X.
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : partagé
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Lun 6 Aoû - 23:21

Anne tenta de me faire culpabiliser avec ses plaintes sur la guerre et ses conséquences. Certes, elle ne devait pas souvent se confier, et j'étais presque étonné qu'elle le fasse ainsi avec moi. Mais après tout, cela ne faisait que deux ans que nous avions pratiquement arrêté tout contact, sachant que notre relation avait duré deux ans et demi. Le temps passait drôlement vite... Tous les évènements auxquels j'avais été confronté ces dernières années m'avaient changé sans que je m'en rende compte. J'étais passé d'un adolescent qui veut frimer à un jeune homme ambitieux - sûrement grâce à Anne du temps de notre relation - et la presque-mort de Rosalie m'avait également profondément affecté. Mais ça semblait également être le cas de Anne. Elle n'était plus tout à fait la même, je le voyais parfaitement. Cette constatation m'arracha un léger sourire, et je repris sur un autre sujet. Je n'eus pas le temps de répondre que le fameux vieil homme qui était la cause de mes soucis arriva dans la salle.

J'énonçai tous les bons arguments - justes - que j'avais, et fus assez satisfait du résultat. Je me débrouillai assez bien pour les discours. Bien entendu, celui là se révélait être vrai du début à la fin, ce qui était d'autant plus simple. Sans parler du fait que le vieil homme hurlait à s'en défaire la gorge. Je n'eus pas besoin de rajouter quelques mots, car Anne prit la parole à son tour. J'écoutai avec intérêt son discours, et vis là aussi son évolution. Je me moquais du vieillard, même si son histoire était triste. Je n'appréciais pas trop le moment où Anne parla de ma sœur, mais tins ma langue. Elle parlait avec sagesse, et je n'allais pas lui tenir compte de ce détail. Elle réussit à finir l'affaire en peu de temps, ce qui m'impressionna. Par compassion ou gentillesse, j'aurais voulu glisser un mot au vieillard, mais il valait mieux pas, vu le regard qu'il me lança tout de même. J'attendis donc qu'il soit sorti de la salle, ainsi que les gardes et autres personnes présentes, pour me tourner vers Anne.

« Je comprends à présent mieux de quoi tu peux parler il y a un instant... Merci, je n'aurais pas apprécié être en prison ou autre. Et je m'excuse d'avoir causé ce...malentendu, ce n'était pas mon intention. Si quelque chose se produit à nouveau, je retourne au continent dès que possible. »

Il fallait avouer que je ne m'excusais pas souvent, mais je n'étais pas chez moi ; j'étais dans un territoire ennemi, gouverné par quelqu'un que j'avais aimé, ce qui compliquait les choses. Je ne voulais pas faire de conneries ici, seulement me reposer, être en dehors des histoires de Telmar quelques temps. Une pause de temps à autre, ce n'est pas très grave, après tout. Bon, il fallait dire que je n'avais pas prévu de voir Anne, j'aurais préféré ne pas atterrir ici même, mais peut-être n'était-ce pas plus mal...

« Si tu n'es pas trop occupée et que ma présence ne te dérange pas, puis-je rester un peu avec toi ? Comme je l'ai dit tout à l'heure...cela fait bien longtemps que nous ne nous sommes pas parlé. »

A mon grand soulagement, elle accepta, et me mena vers l'extérieur, vers les jardins si ma mémoire ne défaillait pas. Je savais qu'elle aimait beaucoup aller là, et si mes souvenirs étaient exacts, les lieux avaient changé. On voyait plus de fleur, plus d'harmonie dans les couleurs, c'était beau, clair, organisé et frais. Je regardai Anne : son visage s'éclaira lorsque nous fûmes dehors, le soleil faisant ressortir sa peau claire et ses cheveux dorés. La jeune femme semblait calme et apaisée à ce moment-là, et c'était beau à voir. J'aurais pu la regarder ainsi un long moment, mais je n'étais pas resté pour ça.
Elle me conduit vers un espace où elle avait l'air de s'installer régulièrement, et des servantes vinrent nous servir du thé une fois assis.

« Tu as bien changé depuis...depuis la dernière fois que nous nous sommes vus. Tu portes aujourd'hui beaucoup de responsabilités, et tu as acquis de l'expérience et de la sagesse pour résoudre ce qu'il faut. » dis-je avec un sourire.

J'avais voulu glisser un autre compliment, mais je préférais le réserver éventuellement plus tard. Pour l'instant, il y avait toujours cette atmosphère un peu gênée entre nous deux. Ceci venait autant d'elle que de moi, car comme je l'avais déjà dit, nous ne nous étions pas reparlés depuis notre rupture, trop occupés par la guerre, par bien d'autres évènements et par nos obligations personnelles. Je me demandais si cette petite rencontre allait changer quelque chose. Après tout, nous étions autant ennemis que durant la guerre, et se revoir une fois en deux ans ne voulait rien dire. Il fallait tenter tout de même. En temps normal, je n'aurais pas cédé à ce genre d'envie, mais Anne était différent, c'était un cas particulier. Il faut bien une exception à la règle, à ce qu'on dit, non ? En attendant, avant d'évoquer ça...il fallait bien parler d'autre chose.

« Encore une fois, j'espère que tu ne m'en voudras pas d'être curieux, et de te demander comment va la vie pour toi, à côté de ton devoir envers les habitants de ces îles ? »

_____________________
    love is our resistance
    J'ai longtemps parcouru son corps, effleuré cent fois son visage. J'ai trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes. J'ai appris par cœur la pureté de ses formes. Parfois, je les dessine encore. Elle fait partie de moi
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Mar 7 Aoû - 16:14

Elle réussi à calmer le feu avant qu'il ne prenne trop grande importance. Monsieur Dow sembla d'abord l'avoir prit mal mais il se contenta de faire une courbette, de prendre la bourse que Anne lui tendait avant de partir suivi peu après par les gardes.
Matt s'approcha d'elle.



« Je comprends à présent mieux de quoi tu peux parler il y a un instant... Merci, je n'aurais pas apprécié être en prison ou autre. Et je m'excuse d'avoir causé ce...malentendu, ce n'était pas mon intention. Si quelque chose se produit à nouveau, je retourne au continent dès que possible. »

Elle se détourna: "ne t'inquiète pas, avec lui j'ai l'habitude"

« Si tu n'es pas trop occupée et que ma présence ne te dérange pas, puis-je rester un peu avec toi ? Comme je l'ai dit tout à l'heure...cela fait bien longtemps que nous ne nous sommes pas parlé. »

Enchaina t'il. Deux ans...C'était la période qui s'était écoulé depuis leur rupture. Dire qu'ils avaient prévu de se marier sans cette guerre. Mais Anne a préféré son peuple à l'amour de sa vie. Depuis, elle n'a jamais eu de relations sérieuses.

C'était peut être le moment de lui en parler... Elle accepta de rester avec lui et l'entraina dans le jardin.
Le soleil était bien haut dorénavant. Ce qui indiqua à Anne qu'il ne devait pas être loin de midi. Le jardin était magnifique, depuis la fin de la guerre et après...Son drame personnel, elle s'était changée les idées en jouant à la jardinière. Elle avait ajouté des roses, des parterres de marguerites, des fraisiers... Ils s'installèrent à une table de bois. Elle remarqua que Matt la fixait:


"Quoi?"

« Tu as bien changé depuis...depuis la dernière fois que nous nous sommes vus. Tu portes aujourd'hui beaucoup de responsabilités, et tu as acquis de l'expérience et de la sagesse pour résoudre ce qu'il faut. »

Elle soupira: "Tu m'en veux encore pour la façon dont on s'est quitté. J'admet que j'ai mal agi... Pas un seul instant je ne pense à ce que je t'ai fait. Mais je n'ai jamais osé te dire "je te quitte" de vive voix. J'ai simplement préféré partir...Ou fuir! Je savais que tu m'aurais retenue et c'était hors de question. On serait rester ensemble, on nous aurait pris pour des traitres et on aurait fini nos vies sur l'échafaud comme criminels".

Oui. La seule fois où Anne s'était comportée comme une peste - et, encore, peste est un mot trop faible pour elle mais on n'avait pas encore inventé un mot plus fort -. Elle avait profité de Matt une dernière nuit et, à l'aube, elle était partie en ne laissant qu'un mot qui disait: "je suis vraiment désolée mon cher et tendre. Mais rester ensemble serait trop dangereux en ces temps hostiles. Quittons nous avant d'en vraiment souffrir... La prochaine fois que l'on se verra, ça sera en ennemis. Anne."


« Encore une fois, j'espère que tu ne m'en voudras pas d'être curieux, et de te demander comment va la vie pour toi, à côté de ton devoir envers les habitants de ces îles ? »

Elle s'arrêta devant un pommier dont elle arracha une pomme avant de se tourner vers Matt.

"Je suis désolée... J'aurais voulu te le dire si j'avais eu une occasion mais... Mes occupations de gouverneur et l'hostilité entre nos deux peuples n'ont rien arrangé..."

Elle marqua une pause: "On s'était promis de ne jamais rien se cacher... Mais, je te l'ai caché tout ce temps, après la dernière nuit que nous avons passé ensemble...Je suis tombée enceinte!"

_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Matías Ernelio
Telmarin
∞ messages : 336
∞ camp : le sien et celui de son frère, Caspian X.
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : partagé
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   Mar 7 Aoû - 22:57

J'eus du mal à comprendre pourquoi Anne changea de sujet. Mais au moins, elle brisait la barrière de gêne. Nous étions en plein de sujet, et il y avait beaucoup à dire. Je soupirai doucement tout en l'écoutant. En même temps, des souvenirs me revinrent en mémoire. Cette dernière journée... La guerre était déclarée, et Caspian me chargeait d'organiser plusieurs choses, notamment l'armée, et me demandait des conseils. Anne était à Telmar à ce moment-là, ce qui était dangereux pour elle. Mais Caspian avait juré sa protection le temps de sa présence ici ; elle ne serait plus protégée une fois partie. Nous avions finalement partagé une dernière nuit, avant de me réveiller le lendemain et de trouver un simple mot annonçant notre rupture. J'avais déjà plaqué bon nombre de fille, mais jamais de cette manière. Toutefois, Anne avait eu raison de le faire, ou je l'aurais fait.

Je préférai ne rien dire pour le moment sur ça, et tentai de changer de sujet. Mais même là, ça ne marcha pas. Anne se leva, partit un peu plus loin, et je la suivis. Elle sembla hésiter avant de parler, et même là, sa voix était tremblante. Je commençais à m'inquiéter de ce qu'elle s'apprêtait à me dire. Ses paroles étaient inquiétantes, et je ne comprenais pas. J'avais presque peur de ce qu'elle allait dire, étrangement. Lorsqu'enfin, elle finit sur une note toujours aussi tremblante, je la fixai, incrédule, inédit. Je passai par diverses émotions, sans tout montrer, et une fourmilière de questions surgit. Je dus me résoudre à répondre au bout d'un certain temps, d'une voix également tremblante.

« Tu me dis que tu étais enceinte, mais tu ne parles nullement de bébé. Dois-je en déduire que...? » Elle confirma d'un signe de tête. Je soupirai avant de reprendre : « Je comprends que tu ne m'en aies pas informé, même si j'aurais préféré que tu m'en parles. Je ne t'en voudrai pas plus que pour ta manière d'avoir mis fin à notre relation. Il n'y a pas besoin de parler de cela, c'est du passé. »

En effet, je ne lui en voulais pas. A l'époque, je lui en avais voulu, même en sachant qu'elle avait bien fait ; ce fut la guerre et l'épisode dramatique avec Rosalie qui me fit penser à autre chose, bien que ce soit pire. Aujourd'hui, j'apprenais que j'aurais pu avoir un enfant. Si Anne et moi n'avions pas été séparés, nous serions peut-être mariés, peut-être que ce bébé serait né. Mais on peut aller loin avec des « peut-être ». C'était pour cela que je tirai un trait sur le passé, notamment sur la rupture. Je souhaitais toutefois en savoir un peu plus sur cette grossesse, mais aussi sur Anne et son ressenti.

« Je voudrais tout de même savoir...ce qu'il s'est passé. »

Et dire que j'étais venu en paix, pour être tranquilles... Voilà que mon ancienne fiancée avait été enceinte, et que je ne l'apprenais que deux ans plus tard. Certes, je devais avoir quelques enfants illégitimes, mais je ne m'en étais jamais préoccupé, et personne n'était jamais venu me voir, sauf une fois. A nouveau, je soupirai, et marchai un peu au travers des jardins, sachant qu'Anne n'était pas loin. C'était du passé, mais ça ne m'empêchait pas de me sentir bizarre. J'étais agité, même si je tentais de garder une expression faciale assez neutre. Je jetai un coup d'oeil autour de moi et vis seulement quelques personnes qui me fixaient, mais ne semblaient pas savoir ce qui nous arrivait.

« Dis-moi » repris-je brusquement. « Est-ce que tu regrettes tout ça ? Sachant qu'on aurait pu avoir notre propre vie ? »

Comme Anne l'avait souligné, les circonstances de l'époque étaient graves, et peut-être aurions-nous mal finis. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que par amour, peut-être que j'aurais abandonné mon pays, mon roi, mon titre, ma sœur, pour elle. De toute manière, si nous avions vécu ensemble, il aurait fallu choisir, et Anne n'aurait pas abandonné son nouveau poste de gouverneur, sachant que son père s'était efforcé de l'éduquer même dans ses derniers jours. Mais n'aurais-je pas regretté tout ça après ? Non. J'avais beau être jeune, je n'avais jamais été marié ou dans une vraie relation sérieuse, mais nous étions allés assez loin pour que je me permette de la demander en mariage...

_____________________
    love is our resistance
    J'ai longtemps parcouru son corps, effleuré cent fois son visage. J'ai trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes. J'ai appris par cœur la pureté de ses formes. Parfois, je les dessine encore. Elle fait partie de moi
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Drôle de retrouvailles pour un ex couple   

Revenir en haut Aller en bas
 

Drôle de retrouvailles pour un ex couple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Les Îles Solitaires :: Narrowhaven-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com