Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

  Morrigan Freyja ~ The die is cast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Morrigan Freyja ~ The die is cast   Jeu 9 Aoû - 14:30


Morrigan Freya NOMENCIS
« A lot of hope in one man tent, There's no room for innocence so take me home before the storm
. Velvet mites will keep us warm »



Qui es-tu, bel inconnu ?

Je m'appelle Morrigan Freya NOMENCIS, je suis venu(e) au monde le premier jour de l'hiver le 21 décembre à Telmar dans un taudis étrange selon mon père et j'ai donc vingt-trois ans. Je vis actuellement à Telmar, dans un manoir , je fais partie des Telmarin, et il se trouve que je me situe du côté de Telmar et suis fidèle à mon père et ceux que nous servons notamment le roi. Sinon, dans ma vie quotidienne, je suis Apprentie sorcière,herboriste dans mes heures perdues et ma vie est relativement aisée, et on peut me reconnaître grâce à ma brûlure au poignet qui forme un symbole étrange. On dit souvent de moi que je suis froide,méfiante, vindicative,loyale, calculatrice,concupiscente,blessée,fragile,intelligente et énigmatique. Une personne nommée Katie Mcgrath me ressemble étrangement.


Jusqu'ici, qu'as-tu vécu ?


21 décembre Telmar..


Il neigeait ce jour-là, le vent traverser sous le toit et était présent dans notre taudis qui nous servait de bâtisse. Mon père n'avait hérité de rien à la mort de mes grands-parents, de même que ma mère qui était blanchisseuse. Ils étaient misérables mais, ce n'était pas de leur faute. Enfin cela faillit bien nous coûter la vie à mon frère puis six ans plus tard, à moi-même. En tout cas, cela ne nous empêcher pas de se développer comme les autres enfants de petite naissance. Nous étions heureux, nous étions soudés surtout mon frère et moi. Nous étions innocents, terriblement farceurs et ensemble nous avons fait les quatre cents coups. Plusieurs fois nous nous rendions près du lac pour battre les enfants qui se moquaient de nous. A l'époque j'étais si terrible que je m'apprêtais avec les vêtements de mon frère, je m'étais même coupé les cheveux très courts et nous étions des "frères" de sang. Une fois, pour rire, il c'était ouvert la main et me tendis le couteau couvert de son sang. J'hésitais quelques secondes puis fis comme lui, c'est ainsi la main en sang que nous scellâmes notre pacte: ne jamais se quitter. Quand nous sommes rentrés, notre mère s'était mise en colère mais, mon père en avait ri. Il nous soutenait toujours, dans toutes nos bêtises.
Des souvenirs qui remontent, des bêtises d'enfant et pourtant, ce passé, je ne peux m'y détacher, le laisser partir et je souffre encore du départ de mon frère.

J'étais une adolescente, jeune et j'avais embellie avec l'âge. Mon frère et moi étions toujours très proches, aucun homme pouvaient m'approcher, un seul regard vers suffisait pour l'énerver, nous étions meilleurs amis, confidents, il n'y avait aucun secret, de non-dits entre nous mais, pourtant, cela n'a pas suffi pour le retenir. La guerre ? Tout le monde en parlaient, ma mère avait peur, mon père disait qu'il ne fallait pas s'inquiéter que nous étions protégés, à l'époque je ne savais pas encore l'étendue de ces pouvoirs mais, je le croyais, j'avais foi en lui. Mon frère quant à lui ne parlait jamais de la guerre. Il restait évasif quand ont le questionner sur ce sujet mais, j'étais persuadée qu'en réalité, il avait un avis qu'il avait tout manigancé.
Un soir pas fait comme les autres, je me levais suite à un cauchemar. C'est là que je remarquais que personne ne dormait exception de moi, en bas, près du feu, mes parents et mon frère discutaient.
Mon père se contenta de jetait un regard désolé à ma mère et cette dernière quitta la pièce en pleurant. J'en profitais pour retourner dans ma chambre, la tête remplie de questions, où partait mon frère ? Pourquoi ne m'avait-il rien dit ? Cela m'inquiétait beaucoup mais, le sommeil me gagnait et je m'endormis pour être réveillée par mon frère, à l'Aube. Je le vis ce penchée sur moi pour déposait un baiser sur mon front et une lettre sur mon oreiller. Dès qu'il refermait la porte, je pris la lettre et la lut, heureusement avec mon père nous avions appris à lire,écrire ainsi que compter. Dans la lettre, mon frère me disait adieu, il m'expliquait qu'il partait pour la guerre, qu'il était désolé de ne pas respecter notre pacte mais, il avait enfin trouvé un sens à sa vie. J'en fus bouleverser, je courus dans les marches, ma mère était en larmes, mon père tenta de me retenir mais, habilement je m'échappais de ses bras, il n'eut pas le temps de me reprendre que déjà j'étais dehors or.... il était trop tard. Mon frère était déjà loin, hurlais de toutes mes forces son nom. Il se retourna et me fit signe pour ne plus jamais se retournait.
Je restais ainsi, à terre, sous la pluie qui cachait toutes mes larmes, je pleurais la perte de mon frère, de mon meilleur ami, mon confident et je rentrais que le soir pour m'isoler dans la pièce réservée à mon frère. C'était une sorte étable où il y dormait et s'entrainer à combattre. Je remarquais alors, qu'avant de partir, il m'avait laissé un cadeau: sa seconde épée.
Je savais que je n'allais plus jamais revoir mon frère car, je partis me coucher.
Comme tous les autres jours, je m'étais durement entraînais dans l'espoir de devenir aussi forte qu'un homme et donc partir à mon tour, à la recherche de mon frère. Ma mère me jeta un regard navrée, mon père, un sourire soucieux. Je ne fis même pas attention à eux. Je ne tardais pas à tomber de sommeil pour rentrer dans le pays des rêves....
Il faisait sombre, je marchais mais, ce n'était pas réellement moi, en fait, ce n'était qu'une infime partie de moi-même. J'étais en armure, une épée resplendissante dans la main, j'avais froid, soif, j'étais terriblement épuisée et songer à mes parents... à ma soeur ? Puis d'un seul coup, ce fut la lumière, des plaines auparavant vertes, la mort, des cadavres, mes compagnons se battaient tout autour de moi, le sang coulait et moi, je restais là à admirer le spectacle. Puis je le vis, cet homme habillé sombrement, sur un étalon noir, une tête de mort, il s'approchait, je levais la tête vers lui et puis, une douleur horrible, lancinante, j'allais mourir ! Ma dernière pensée fut pour elle .
Je me réveillais alors en sursaut et l'un des rideaux miteux de ma chambre pris feu. Quand je me rendis compte que le feu était présent, je me mis à hurlais de nouveau mais, cette fois, cela réveilla mes parents qui alertaient entrèrent dans ma chambre. Ma mère resta à l'écart et mon père d'un geste fit éteindre le feu qui commençait à se propager. Ma mère vint alors me prendre dans ses bras pour calmer mes nerfs, j'étais si malheureuse, si égarée que je ne savais plus si c'était un rêve, un cauchemar, tout ce que je savais c'était que mon frère était mort et je ne cessais de le répéter. Il fallut plus d'une heure pour que je me calme avec les opiacés de mon père. Puis une heure plus tard, je descendis, la mine grave, ma mère posa son regard sur mon père et celui-ci commença un interrogatoire.
J'ai appris alors que j'avais des pouvoirs, que mon rêve était prémonitoire qu'il y avait des chances pour que mon frère ne soit pas mort. A partir de ce jour, mon père me pris sous son aile et entama un enseignement magique des plus durs. Ma mère n'y trouvait rien à redire, à vrai dire, elle semblait souffrir en silence. Mon père ne voyait rien mais, moi, je le sentais et plus tard, un jour alors que nous rentrions du bois, ma mère était étendue sur le sol, sans vie, une lettre froissée dans ses mains. Mon père devient alors fou ! Il prit le corps de ma mère et pleura, pendant ce temps, je pris le papier dans ses mains, c'était une lettre qui annonçait le décès de mon frère. Depuis ce jour funeste, mon père et moi-même sommes devenus différents. Un malheur n'arrive jamais seul après tout...nous étions plus que deux. Seuls plus que jamais, cela renforça le lien paternel. A ce jour, mon père devient plus dur avec les clients qu'il recevait, il ne supportait que ma présence, ne mangeait seulement quand j'étais rentrée et ne voulait pas que je m'éloigne trop longtemps de lui. Quant à moi... je pris sur moi, je restais seule, forte, courageuse pour cacher mon malheur et mal-être aux autres mais, surtout à mon père déjà fragilisé. Je fis énormément de concession, ma vie tournée qu'autour de mon pauvre père et la mienne de vie ? Elle était partie.
J'aidais mon père parfois en allant chercher des herbes, c'était mes seules sorties, un jour, un jeune homme me percuta, un client de mon père sans doute, je lui jetais un regard noir et repris ma route tandis que lui, rentra chez nous. A mon retour, l'homme était parti et je ne le revis pas tout de suite, en tout cas, cette rencontre changea mon père. Il était excité, joyeux et me promis que notre vie allait changer. Je levais les yeux au ciel et oubliais bien vite cette histoire de vie meilleure.
Si j'avais su ce jour-là que j'avais percuter un futur roi, je me serais peut-être montrée plus aimable. En effet, mon père avait eu la visite d'Edwin Petterson, à cette époque, il n'était pas encore roi mais, mon père lui, avait vu qu'il allait le devenir et savait donc d'avance que nous allions finir plus fortunés. Le roi monta au pouvoir, il tint sa promesse avec mon père (premier noble à tenir parole, comme quoi, les miracles existent) et notre famille fit son ascension à la plus grande joie de mon père qui prit vite goût à la vie de manoir et de commander les autres. Pour ma part, je restais sceptique. Accepter une telle récompense, c'est comme se mettre au service du roi, non ? Or, jusqu'à maintenant, nous avions notre liberté, encore aujourd'hui je me pose la question: qu'est qui est le mieux être libre comme le vent ou riche comme un châtelain ?









Que penses-tu du reste du monde ?


La guerre ayant opposé Narnia/Archenland à Calormen/Telmar a été terrible... Mais comment l'avez-vous vécu ? J'étais une adolescente, j'étais plus ou moins au courant de cette guerre. J'ai vu la guerre dans l'un de mes songes, j'ai vu le sang, l'odeur de la mort, les cadavres, les lamentations. Je n'ai jamais pu supporter cette vision qui hante encore mes soirs. Le pire, c'est que cette guerre m'a pris mon frère ! Mon ainé, mon doux Hadriel. Tandis que de braves innocents se faisaient massacrer, les dirigeants eux, faisaient chanter des Te Deum chacun dans son camp. Qui se préoccupe des conséquences ? Des tas de morts et de mourants, des villages voisins en proie aux flammes et à la destruction ? Des vieillards criblés de coups regardaient mourir leurs femmes égorgées ? Personne ! Car, à la fin de cette guerre, ont chantés les louanges des grands chefs de guerres.

Que pensiez-vous de l'Empire Telormène, qui a eu une brève existence ? L'Empire Telormène ? C'était de bons clients de mon père toutefois, la plupart avaient beaucoup de mal à payer. En dehors de ça, nous nous occupions très peu de leur existence. Nous menions nos vies et eux les leurs, qu'importe le reste, ce n'était pas vraiment important pour nous, du moment qu'ils payaient.

On dit qu'une ère de paix commence, et pourtant, celle-ci est menacée. Quelle est votre pensée là-dessus ? Une ère de paix ? Parce que certaines personnes croient en la paix alors qu'une haine sommeil dans chaque personnes qui ont perdu un être cher durant la guerre ? La paix est le temps où l'on dit des bêtises, la guerre le temps où ont les paies et certains, vont regretter d'avoir parlé avant de réfléchir. De toute manière si le monde souhaite réellement une paix, qu'il se prépare à la guerre..




Et derrière l'écran ?

Je m'appelle Aurore et j'ai dix-huit ans. J'ai découvert Narnia Land grâce à au staff et je le trouve super génialissime Very Happy. Je peux être actif/ve environ 5/7 jours. J'ai lu le règlement : Validé, ainsi que le contexte : Validé . Et pour finir...The lioness is hunting us, So beautiful and dangerous,Her embrace is murderous,Beware of the lioness ♪ ♫.


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 960
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Morrigan Freyja ~ The die is cast   Jeu 9 Aoû - 18:13

Haaan j'adore ton histoire, tu gères ma poulette *_*
Juste par contre, il y a pas mal de fautes, il faudra essayer d'arranger un peu tout ça s'il te plaît =O

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Morrigan Freyja ~ The die is cast   Sam 11 Aoû - 12:01

Je sais mais, je corrige toujours après quand j'ai finis x) && merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Morrigan Freyja ~ The die is cast   Sam 11 Aoû - 15:55

Finit the fiche, j'ai corriger quelques fautes mais, bon je pense qu'il doit en avoir encore, si c'est le cas, je re vérifierai après x)
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Edwin G. Petterson
Nordique || Élu || Admin
∞ messages : 518
∞ double-compte : Vitani (calormène)
MessageSujet: Re: Morrigan Freyja ~ The die is cast   Sam 11 Aoû - 19:45

    Bienvenue !

    Il y a certes encore quelques fautes de conjugaisons, mais quelque chose m'a fait sourire lorsque j'ai lu ta présentation. Tu as su prendre appui sur le PV de ton père donc, mais en faisant un personnage vraiment super à partir de là, sans forcément ne parler que du père et tout en ajoutant les touches personnelles essentielles, comme la mère, la relation avec le frère, et bien entendu, ton personnage prit à part. J'aime beaucoup ton histoire et ton personnage, et aussi cette phrase : « De toute manière si le monde souhaite réellement une paix, qu'il se prépare à la guerre.. » Very Happy

    Je te valide donc sans aucun problèmes I love you

_____________________
Votre récompense vous l'aurez quand viendra ce beau jour
Quand la gloire couronnera ma tête, soyez prêtes !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Morrigan Freyja ~ The die is cast   Sam 11 Aoû - 19:56

Euh... merci xD I love you Razz
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Morrigan Freyja ~ The die is cast   

Revenir en haut Aller en bas
 

Morrigan Freyja ~ The die is cast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Présentez vous aux yeux de tous. :: Fiches Validées-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit