Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Injustice et rencontre millénaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Injustice et rencontre millénaire   Dim 10 Fév - 10:52




Injustice et rencontre millénaire



Eléa ۞ Frost


La brume s'était levée avec l'aurore et, le froid jamais ne quittait ces terres du Nord. L'empereur était assoupit lorsqu'un messager interrompit ses méditations matinales. On annonça qu'un géant des glaces était garant d'une sinistre nouvelle. Alors l'elfe albinos sortit de son château et alla écouter ce que le géant des glaces avait à lui dire. Le monstre n'était pas agressif contrairement aux autres de sa race, il s'agissait là d'un géant qui travaillait pour le compte de l'empereur. La discutions dura plus d'une heure. Frost ordonna que l'on prépare son destrier et que son 'félin' favori soit équipé pour livrer bataille.

Quelques minutes plus tard, l'elfe était monté sur un puissant cheval noir, bien plus imposant que les chevaux normaux, il émanait de lui une puissance très ancienne. L'empereur était suivit de très près par un énorme tigre blanc à dents de sabre qui portait des plaques semblables a des pièces d'armures sur le dos la tête et les pattes. L'elfe albinos était torse nue et portait un pantalon de cuir noir, une étrange lance était accroché à sa ceinture. Le géant partit en courant, chacun de ses pas résonnaient en échos entre les pins argentés et sur le sol enneigé. Les plus petits animaux fuyaient à l'approche de ses bruits. L'empereur partit au grand galop suivait le géant. Tous s’enfonçaient hors du sentier dans la forêt de sapins. Ils arrivèrent dans une plaine, Frost fit ralentir la cadence à sa monture car il sentait qu'en être s'approchait d'eux. Le géant continuait de courir à vive allure, tenant fermement sa gigantesque masse de bois. Il faisait froid, très froid même car Frost était énervé. Confronté à une situation importante il devait à tout prix arriver dans l’endroit que le géant lui avait indiqué lors de leurs conversation.

Soudain le tigre de guerre rugit puissamment et Frost compris pourquoi. Quelqu'un était venu à leur rencontre ou plutôt à la rencontre du géant. L'elfe plongea son regard doré vers l'emplacement du géant. Il tira un grand coup sur les reines et la monture s'arrêta en hénisssant et fulminant, déçu de ne pas pouvoir poursuivre sa folle chevauchés. Il fit aussi signe à plusieurs reprises au tigre de ne pas bouger, bien que ce dernier grognait comme un forcené le regard tourné vers l'avant. Pourquoi faisait-il ça ? Un monstre ? Un ennemie ? Un étranger ? Un problème. Frost observait et voyait tout à travers son épais brouillard, et ce qu'il vue ne lui plut guère. Sa chevelure blanche voletait doucement dans la brise tandis que ses muscles se crispaient et qu'il posait sa main sur la garde de son arme, prêt à réagir.



« Many that live deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgement. For even the very wise cannot see all ends. »



© Méphi.



_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Injustice et rencontre millénaire   Ven 15 Fév - 11:27

Ce matin, le ciel était gris. Le gris de l'hiver. Il faisait froid, très froid même. Rien ne semblait bouger dans ce calme parfait. E^t pourtant, le vent soufflait. Un peu. Faisant ciller les arbres, leurs branches sans feuilles. Les pins eux était tout blanc, si purs qu'on aurait cru qu'ilS étaient faits de neige. Cependant, ils étaient bien en bois. Tous étaient quasiment morts, du moins, la magie de leur monde ayant disparu, ils n'aimaient plus vivre. Certains en tout cas.

Le vent qui sifflait entre ces géants transportaient avec lui des épines vertes provenant des pins. Sa vitesse n'était pas totalement naturelle et la présence des végétaux non plus. Les deux paraissaient pressés d'arriver à destinaion. Et l'arrivée, il la virent peu de temps après :
une femme âgée d'environ trente ans aux cheveux d'un blond pâle où perlaient des flocons de neige qui jamais en fondaient. Ses yeux fermaient cachaient un regard pénétrant qui se découvrit deux secondes plus tard. Bleu. Ses iris d'un bleu très clair regardèrent les feuilles qui fonçaient droit sur elle. Aucune peur ne se lisait sur son visage, il était au contraire fermé et confiant.
Lorsque le vent passa à côté d'elle, ses yeux s'écraquillèrent immédiatement. Les épines de sapin caressèrent sa joue dans une vaine tentative de réconfort.

Debout en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, la fille se leva et brandit l'arc qu'elle avait posé sur ses genoux en tailleur. Sifflant entre ses doigts, elle attendit qu'une louve blanche apparaisse et grimpa sur son dos.
Aussitôt, les deux silhouettes partirent en direction du Nord. Le Grand Nord comme Eléa l'appelait du temps où elle était enfant. Le pays des elfes albinos. Sa mère lui en avait parlé, un peu. Son père les avait qualifiés d'elfes cinglés assoiffés de sang, des gens indignes de confiance.
Pourtant, aujourd'hui, Eléa, de son second nom Elemintia était décidé à franchir la frontière qui séparait leur territoire de sa forêt, et peut-être même à aider un albinos. Etait-ce une erreur ? Elle n'en savait rien, elle savait juste que ce qu'elle allait faire, ou tenter de faire pouvait lui coûter la vie. De toute façon sa vie, elle n'était plus rien. Pour l'instant...

Yona, la louve, allait toujours plus vite, encouragée par le vent qui suivait celle qui l'avait appelé. Cette créature blanche accompagnait Elemintia depuis qu'elles étaient toutes petites. Aujourd'hui encore, elle allait aider la fille qu'elle aimait tant, son amie, bien plus qu'une maîtresse ou une gardienne. Yona était libre. Libre de l'aider. Même la brume qui devenait de plus en plus inquiètante à mesure que le Nord se rapprochait. Enfin, à mesure qu'elles approchaient le Nord.
Il y faisait bien plus froid qu'au sud. Au Nord, le froid est toujours présent, glacial, brûlant de sa glace les chaires incapables de se réchauffer, déchirant la peau, glaçant les êtres fragiles, les tuant et les enterrant probablement à jamais dans les neiges éternelles de ce sol qui ne produisait rien de bon.

Eléa arrêta sa monture. La grande louve s'immobilisa immédiatement, reprenant son souffle aussi rapidement qu'elle le pouvait. La jeune femme descendit de son dos et plaça son arc dans son carquois.
Le vent ici était beaucoup plus ford, et bien plus froid, et surtout il était agressif et venait du Nord, si bien qu'il était une force contre Eléa et Yona. Cependant, il ne les affectait pas beaucoup : la louve avait une fourrure si épaisse que le froid peinait à se frayer un chemin dans son poil.
Quant à Lys, une cotte de maille elfique la protégeait contre les températures basses.

Après avoir vérifié que rien ne clochait, elle remonta sur le dos de la bête grise et se remit en route, persuadée que son but était là, quelque mètres devant elles.
Et en effet, il était là : le géant. Immense, bien plus que la jeune femme avait pu se l'imaginer. Le vent l'avait prévenue qu'un géant des glaces suspect était dans la forêt au nord, alors elle était venue pour le tuer. Mais à sa vue, le doute s'insinua en elle.
Eléa regarda la flèche qu'elle tenait dans sa main. Serait-elle assez précise pour le tuer ? Aurait-elle assez du puissance ?
Craignant que toutes ces questions l'obligent à abandonner, elle saisit son arc, l'arma, se prépara et tira.

Contre toute attente, la flèche alla se ficher droit dans le coeur du géant.
Entraînée par la peur, Elemintia tira une seconde flèche dans le ventre du monstre.
Certaine qu'il ne s'avouerait pas vaincu aussi vite, elle dégaina une épée elfique, se rapprocha rapidement du géant et avec agilité, sauta sur le dos de cette abomination et lui trancha la gorge.
Aveugle au sang qui gicla, elle mit pied à terre et regarda droit devant elle :
un elfe était là. Un elfe albinos.

Apeurée, elle eut un geste anxieux : remettre ses cheveux blonds derrière son oreille. Une oreille pointue...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Injustice et rencontre millénaire   Dim 17 Fév - 7:44


Frost vit alors une flèche se planter en plein coeur du géant et tout espoir disparut avec lui, la créature tomba à genoux et une personne sortie de nul part l'acheva en rependant son sang sur la neige. Le tigre de bataille rugit de nouveau tandis que l'empereur baissa les yeux. Il sentit une légère brise magique qui devait sans doute provenir de l'être qui venait de terrasser son espion. Il fit cesser cette brise étrangère en un puissant souffle magique. La brume devint plus épaisse que les nuages et le froid se fit mortel. Tout les muscles de l'empereur se contractèrent, mais aucun sentiment n'était visible sur le visage de l'elfe albinos. Il leva doucement la tête et l’aperçut, à quelques mètres. Son regard doré se planta tel des piques acérés dans les prunelles bleues de la jeune femme. Il la dévisagea pendant un instant qui sembla durer des heures. Autour d'eux, on pouvait entendre des bruissement d'animaux s'enfuir à toute allure comme en proie à une peur panique. Enfin, l'elfe descendit de sa puissante monture et en un geste vif il dégaina sa lance, faisant virevolter sa chevelure blanche et pointa son arme sur le visage de la femme aux cheveux blonds.

"Pourquoi avez-vous fait ça ? "

Sa voix était aussi glaciale et nonchalante que la terre sur laquelle ils se trouvaient. Qui avait osé pénétrer sur ses terres et assassiner un des membres de son empire aussi salement qu'injustement ? Et une femme qui plus est ? Elle ne devait pas être de la région... Le regard de Frost se posa sur quelque-chose qui retenait les cheveux de la jeune femme. Une oreille... pointue... Et non, ce n'était pas une oreille de vampire, mais bien une oreille d'elfe. La pupille de l'elfe albinos s'écarquilla. Cela devait faire plus d'un millier d'années qu'il n'avait rencontré une créature de son peuple, mais elle n'était pas une albinos, c'était une elfe comme il y en avait dans les bois du Sud. Et elle étais montée sur un loup, c'était surement leur odeur qu'avait sentit son tigre des neiges, un mélange de fleur et de chien mouillé. Heureusement qu'il n'avait pas décidé de sortir lui aussi avec La Blanche, sinon la louve aurait déjà mis à terre la jeune elfe.

"Qui êtes-vous ?"

Dit-il sans abaisser sa lance d'argent. Il ne comprenait pas comment elle avait fait pour arriver jusqu'ici, et pourquoi elle avait fait une chose irréparable. Même s'il ne le montrait pas, au fond de lui, il haïssait cette créature, bien qu'elle appartienne quasiment au même peuple que lui.

"Vous venez de mettre un terme à la réussite d'une quête de la plus haute importance. "

_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Injustice et rencontre millénaire   Mer 20 Fév - 14:06

Eléa regarda cet elfe albinos longuement. Lui aussi la fixait. Aucun des deux n'esquissaient le moindre mouvement. La douce brise du Sud qu'avait apporté la jeune femme disparut immédiatement, sans doute effacée par le pouvoir de cet être balaffré et glacial. Elemintia ne laissait aucune émotion paraître sur son visage pâle, cependant, elle tremblait de l'intérieur, autant que les rares feuilles qui persistaient au vent de ce rude hiver.
Elle avait peur ! Bien que d'habitude très sûre d'elle, aujourd'hui l'elfe doutait de sa capacité à survivre face à cet bête.

Une bête, oui. C'était ainsi que les elfes albinos étaient nommés chez elle avant. Du temps où toute sa tribu était vivante, on redoutait ces elfes puissants et monstrueux venus du Nord. Il ne craignait ni le froid, ni la glace et leurs désirs étaient simples : tuer pour mieux vivre. Du moins c'est ce que l'on racontait d'eux.
Maintenant Eléa faisait face à son cauchemar d'enfance. Un monstre sortis des histoires à faire peur que racontaient les mères à leurs enfants désobéissants. Elle sentait le stress monter en elle lorsqu'il descendit de son cheval noir duquel émanait une atroce présence maléfique. Le tigre à son côté n'était pas mieux. Deux animaux certes, mais les deux pouvaient très bien la tuer, mieux que leur maître.

A côté d'elle, Yona se mit à grogner et à montrer les crocs, cependant Elemintia la fit taire d'un mot en elfique. Inutile de se montrer hostile.
A vrai dire, la jeune femme se demandait si l'elfe albinos lui en voulait d'avoir tué le géant des glaces, ou si il lui en voulait de lui avoir ôté le privilège de le faire...
L'autre pointa sur elle sa lance d'un geste rapide. Si rapidement qu'Eléa eut de la peine à comprendre ce qui lui arrivait. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, il pouvait la tuer très facilement. D'un geste. Et sa rapidité était bien supérieure à celle d'Eléa.

"Pourquoi avez-vous fait ça ? "

L'elfe parlait d'une voix glaciale, presque mauvaise et pourtant, aucun sentiment ne pouvait être ressentit, ni dans le ton de la voix, ni dans l'articulation. Rien. Elle était monotone et là était tout le problème. Enfin le problème, ce qui la rendait si glaciale. Eléa ne fit pas un mouvement, n'ouvrit même pas la bouche et se contenta de regarder l'albinos, cherchant un moment d'inattention pour fuir le plus vite possible.
En effet son instinct lui criait qu'elle n'était pas en sécurité et lui intimait un seul et unique ordre : fuir. Partir le plus loin et le plus rapidement que ses jambres lui permettaient. Quitter cet endroit sans demander son reste.
Mais la jeune elfe savait très bien que c'était risquer sa vie, bien plus encore. L'étalon noir semblait fulminer de ne pouvoir la broyer sous ses sabots et le tigre à dents de sabre avait l'air lui aussi de bien vouloir la dévorer et la déchiqueter. Quant à l'elfe, il restait impassible, le regard fixe.
Cependant, ses yeux s'écarquillèrent au moment où ils passèrent sur l'oreille pointue de la jeune femme.
N'avait-il pas pensé une seule seconde rencontrer une elfe ? Pourquoi tant de surprise ?
Elemintia ne pipa mot, restant statique, comme une statue.

"Qui êtes-vous ?"

Cette question déstabilisa Lys qui rangea son épée dans son fourreau et jeta un coup d'oeil à Yona pour qu'elle se rapproche. Elle ne répondit pas néanmoins. Elle ne voulait pas parler. Mais peut-être son silence énerverait l'autre qui enfoncerait sa lance argentée dans sa chair.

"Vous venez de mettre un terme à la réussite d'une quête de la plus haute importance. "

Elle l'observa encore une fois, gardant toujours le silence.
Combien de minutes s'écoulèrent ? Aucune idée. La neige aurait pu tomber encore des heures, le vent aurait pu souffler avec tout sa puissance et le froid aurait très bien pu la tuer, elle n'aurait rien dit. Seulement voilà, ele répondit. Pourquoi ? Elle même ne le savait pas. Elle répondit. C'est tout.

- Je m'appelle Eléa Elemintia Lys. Je suis la dernière Haute-Elfe des bois du Sud plus précisément. Leur princesse qui plus est mais cela importe peu. Si j'ai fait cela c'est parce que les géants de glace ont déjà attaqué notre forêt, et que je la protège toujours. Quant à votre quête, mission, je suis pofondément désolée. J'ignorais qu'il vous guidait. Pardonnez mon imprudence et l'injustice dont j'ai fait preuve, je ne reviendrais plus jamais sur vos terres.

Terrifiée, elle s'agenouilla, se releva et grimpa sur sa louve.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Injustice et rencontre millénaire   Dim 24 Fév - 8:39


Ce fut comme si le silence qui pesait dans cette atmosphère dura une éternité, puis enfin la voix de l'elfe aux cheveux blond brisa l'agonie du silence. Frost l'écouta puis la vit s'agenouiller devant lui et grimper sur l'animale comme si elle cherchait à s'enfuir le plus rapidement. Il sentait la peur, cette sensation émanait de tout l'être de la jeune femme. Elle n'était pas stupide cette jeune créature, elle avait comprise qu'elle avait fait une erreur. Elle était princesse, cela aurait pue intéresser l'Empereur, mais il entendis que le peuple dont elle était la princesse avait disparut, alors à quoi bon porter ce titre si elle n'avait ni terre ni royaume ? Lui était le dernier de son espèce, mais il avait passé une grande partie de sa vie à se battre pour protéger son empire afin qu'il gagne en renommée et que l'histoire parle de lui comme étant une partie de la légende qui reste imprimée dans le coeur des hommes de par le monde. Il effaça tout de suite l'idée de la capturer pour en faire sa femme ou son esclave. Mais il refusait qu'elle s'en sorte par de simples excuses. Il parla calmement tandis qu'une légère brise fit virevolter ses longs cheveux blancs.

"Plutôt que de vous enfuir lâchement... et de risquer de perdre la vie en croisant mes gardes restés en arrière dans la forêt, vous feriez mieux de me suivre. "

Il se détourna de l'elfe et grimpa sur sa monture puis il s'enfonça au grand galop dans la forêt de pins argentés, il voulais montrer à la jeune femme ce qu'elle avait provoqué en tuant le géant. Il s'arrêta dans une clairière, il se trouvait en haut d'une falaise, de là ils pouvaient observer ce qui se passait en contre-bas. Au centre de la plaine brûlait un immense feu de couleur bleu; autour de ce feu une dizaine de silhouette en toge noir se tortillait. Des bribes de paroles incompréhensibles arrivèrent doucement aux oreilles des deux elfes, Frost regarda la demoiselle et lui fit signe d'observer ce qui allait se passer. Soudain il eut une détonation puis le sol de la clairière se déchira. Enfaîte il ne s'agissait pas d'une clairière, mais d'un lac gelé. Puis il y eut d'autres craquement et une forme gigantesque semblait sortir du sol, animée d'un halo bleuté. le regard de l'Empereur se fit triste.

Puis un crie bestiale déchira l'air tandis que les silhouettes couraient de joie en poussant des petits cris. Et enfin on le vit émerger de la glace brisée. Un gigantesque dragon azure aux cornes d'argent. Il était bien plus grand que les dragons normaux, il devait mesurer une centaine de mètres de long, son corps était encore à moitié pris dans la glace. Il fit jaillir une patte plaine de griffes qu'il fracassa sur la glace, la fissurant de plus bel. Puis un nouveau rugissement qui résonnait dans le lointain avant de s'éteindre, tout comme la lueur que l'on pouvait voir dans les yeux du dragon. Puis dans un spectacle désolant, le dragon azure s'effondra, ses yeux se fermèrent, il était repartit dans le royaume d'Aslan. Les silhouettes se mirent à hurler et à jurer comme si on venait de les étrangler, le regard de l'empereur se fit plein de désolation. Puis il regarda la jeune femme.

"Cela doit faire un millénaire que je n'avais revue un créature tel que vous, mais celle qui dormais dans ce lac vivait depuis un plus grand nombre de millénaire... Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort et les morts qui mériteraient la vie. Pouvez-vous leur rendre, Elemintia ? Alors, ne soyez pas trop prompt à dispenser mort et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins."

Le tigre des neiges se mit à rugir en voyant le dragon s'effondrer sur la glace puis s'enfoncer dans les profondeurs des eaux noirs et dormantes. Frost aurait voulut arriver à temps pour faire pénétrer sa magie dans la chair d dragon et le faire vivre car les mages qui s'y étaient tentés, n'avaient pas réussit leurs sortilèges. En tuant le géant, Eléa avait retardé l'elfe et il était trop tard maintenant. Quelque part, on pouvait dire qu'elle avait de la chance de ne pas être une simple humaine, mais la vue de ce spectacle désolant était en quelque-sorte une leçon de morale que lui faisait l'elfe albinos.



_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Injustice et rencontre millénaire   Lun 25 Fév - 15:41

Eléa monta sur le dos de Yona qui tremblait sûrement autant qu'elle. L'elfe s'était imaginé pouvoir fuir, s'en tirer indemne et rentrer chez elle sans demander son reste, mais la voix froide de son congénère retentit derrière elle, aussi glaciale que les terres sur lesquelles il habitait.

"Plutôt que de vous enfuir lâchement... et de risquer de perdre la vie en croisant mes gardes restés en arrière dans la forêt, vous feriez mieux de me suivre. "

La jeune femme le regarda, un instant outrée par ses paroles. Mais il avait raison : d'autres seraient sûrement moins cléments que lui, quoi qu'il n'ait pas promis de la libérer après coup. Pour le moment, il voulait qu'elle le suive et elle le ferait, sinon c'était risquer de se fourrer dans des draps encore plus beaux que ceux dans lesquels elle était déjà !



- Je ne suis pas lâche ! Mais je pense que vous êtes habitué à ce que l'on vous craigne... eh bien moi je vous crains. Regardez l'image que vous donnez de vous ! Un tigre qui a l'air aussi féroce que grand, un cheval qui dégage une puissance incroyable. Et vous, vous faîtes plus peur qu'autre chose. Ce ne doit pas être pratique tous les jours, mais pour ce qui est de faire fuir les intrus...

Baissant lentement la tête, elle laissa sa phrase en suspent, décidant que non seulement elle en avait trop dit, mais qu'en plus cela ne servait à rien d'achever une phrase que l'autre finirait sans doute dans sa tête.

Il monta sur son destrier et partit au galop, suivi de près par Eléa dont la louve laissait cependant une bonne distance entre elles et le tigre. Lui aussi faisait peur mais une beauté infine se dégageait de lui. La jeune elfe se fit la remarque que si on lui proposait d'en prendre un, elle accepterait immédiatement. Ces bêtes là sont aussi majestueuses que rapides et sont de formidables créatures de guerre, servant aussi bien de monture que de machine à tuer.

Tous deux allaient vite cependant et rapidement ils arrivèrent sur une falaise surplombant un immense lac gelé. Il y avait un feu bleu, un grand feu semblable aux feux de joie que les faunes faisaient parfois pour leurs fêtes dansantes. Mais ce feu là était bleu et ne paraissait pas être fait pour danser, chanter et s'amuser. Des robes noires, sans doute des hommes ou des elfes, formaient un cercle autour de la grande flamme.
Peu de temps après leur arrivée, des voix finirent par faire leur chemin jusqu'aux deux elfes. Des paroles incompréhensibles, mais Eléa savait que quelque chose se tramait et qu'il valait peut-être mieux pour elle qu'elle ne comprenne rien.
L'albinos lui fit signe de regarder attentivement, elle s'executa.

Après cet ordre, un cri fit trembler le sol et la glace commença à se fendre, laissant apparaître les contours d'une bête immense avec un halo bleu.
Instinctivement, Eléa se rapprocha de la seule figure masculine aux allentours. D'un pas seulement, mais elle s'était rapprochée, sentant la peur monter en elle. Jusqu'à présent, elle n'avait pas vu de forme aussi énorme et elle était presque sûre qu'il y avait quelque chose d'anormal dans l'apparition de cette créature.
Craignant sur le coup d'avoir choquer l'elfe, elle le regarda et remarqua que ses yeux s'étaient assombris, comme voilés par la tristesse.

Eléa réorienta ses yeux vers le spectacle qui s'offrait à eux. Un nouveau cri, plus animal qu'autre chose se fit entendre tandis que les robes noires hurlaient en se déplaçant, comme mu par une joie intense.
C'est alors qu'elle le vit : cette "bête" ne méritait pas ce nom. C'était un dragon ! Une créature qu'Eléa croyait ne jamais voir car éteinte depuis longtemps. Alors il y en avait encore ?
Elle se surprit à céder elle aussi à la joie d'en voir un pour de vrai, vivant ! Qui allait vivre sa vie, tranquillement.

D'azur aux cornes d'argent. Mesurant bien cent mètres. Il était vraiment beau. Il était l'image que se faisait Elemintia des dragons, même si elle n'en avait jamais vu aucun. Aujourd'hui pourtant il y en avait un devant elle, dont un nouveau cri retentit sur le lac, long, puissant, allant en décroissant cependant. Le sourire d'Eléa, tout comme la danse des robes noires cessa immédiatement. Etait-il de nouveau mort ? Alors qu'il venait de revivre ? Etait-ce le but de ces mages ?

*Quelle cruauté !*

Ne put s'empêcher de penser l'elfe, ne sachant si ces robes noires l'avaient fait volontairement ou non. Mais à en juger par leurs cris de rage et de colère, ils ne voulaient certainement pas cela.
L'albinos se tourna vers elle et lui parla à nouveau.

"Cela doit faire un millénaire que je n'avais revue un créature tel que vous, mais celle qui dormais dans ce lac vivait depuis un plus grand nombre de millénaire... Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort et les morts qui mériteraient la vie. Pouvez-vous leur rendre, Elemintia ? Alors, ne soyez pas trop prompt à dispenser mort et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins."

Jugeant qu'il avait raison, Eléa baissa la tête comme un enfant le ferait après s'être fait sermoner. En levant ses yeux humides, elle vit le dragon couler dans les eaux, noires et calmes de ce lac immense. Le tigre blanc semblait lui aussi ne pas apprécier cette vue car il se mit à rugir.
La jeune elfe se tourna vers l'autre et le regarda, pleurant presque.

- Non... non je ne peux pas. Et si parmi les morts il y en a qui méritent la vie, alors il en fait partie. Et si parmi les vivants il y en a qui méritent la mort, alors ce doit être mon sort.

Mettant son genoux à terre, elle resta sourde aux gémissements de Yona derrière elle. Par sa faute, un être comme celui-ci venait de mourir. Par sa faute, uniquement parce qu'elle avait fait preuve de mauvais jugement et d'injustice. La mort désormais lui importait peu, même si la vie avait encore beaucoup à lui offrir. Par sa faute il était mort, alors elle en paierait le prix, même si la vie lui importait aussi un peu. Elle priait juste pour que l'albinos ne la torture pas et la tue d'un coup sec, sans souffrance.

Une larme, une seule s'effondra sur la neige dans un petit bruit, doux à l'oreille pointue de la jeune femme. Dans un souffle elle murmura :

- Pardon...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Injustice et rencontre millénaire   Lun 4 Mar - 15:47


Frost écouta la demoiselle se défendre en lui disant qu'il était effrayant, mais il préféra ne pas relever. Il savait oh combien il était effrayant et menaçant, c'est de cette manière qu'il avait réussit à garder le contrôle sur la totalité de ses terres. Ce qu'elle dit ne le toucha nullement, les paroles de la jeune elfe passaient sur l'albinos sans que cela ne l'affecte. Puis ses paroles se perdirent dans le lointain, sans doute avait-elle compris que s'en prendre à Frost ne servait à rien, surtout que c'était elle la fautive. Puis arriva le moment où elle reconnut enfin ses pêchés, offrant le sort de son funeste destin aux mains de l'Empereur. Il conclut que manifestement, elle n'avait pas compris sa mise en garde à propos de la mort. Peut importait... Frost avait d'autres projets, plus constructifs. Il regardait toujours dans la direction du lac congelé, le ton de sa voix était légèrement irrité.

"Vous pensez vous réfugier dans la mort plutôt que de tenter de faire pardonner vos erreurs. L'argent de ma lance n'acceptera en aucun cas que voir votre sang royale, imprègne son parfait métal. La mort n'est pas une plaisanterie, et morte vous me serez inutile. Bien que dans mon cas, la mort ne soit pas un obstacle... "

Il posa enfin ses iris dorés dans le bleu des yeux de la jeune femme puis il revint sur le sujet qu'elle n'avait osé terminer.

"Oui je suis effrayant... oui je fait peur car j'ai la puissance. Mais vous savez pourquoi ? Pourquoi fait-il aussi froid lorsque je suis dans les parages, pourquoi la brume suit mes pas ? "

Il rapprocha son visage de celui de la haute elfe et posa avec délicatesse sa main blanche sur la joue d'Eléa.

"La réponse est simple. C'est parce que je connais la vérité."


Après avoir dit cela, sa main retomba doucement. Il claqua des doigts et le tigre saisit la louve comme s'il avait attrapé son rejeton, au niveau du dos, pour ne pas lui faire mal. Il ne la blessait pas, il la portait juste. Frost se pencha doucement et passa ses bras autour de la taille de l'elfe, puis il la souleva du sol avec une aisance effrayante et la plaça comme un paquet, sur son épaule nue dont les muscles saillaient.

"Il est temps pour vous de remplir vos dettes. Un géant, qui plus est était mon confident, puis un dragon azure qui aurait due se réveiller et qui m'aurait beaucoup aidé dans ma quête de domination... et en quelques heures en plus. Il me semble que vous n'aurez d'autre solutions que de travailler pour moi pendant un certain temps... si ce n'est à vie... si toute fois vous m'êtes vraiment utile. Peut-être que la prochaine foi vous réfléchirez à maintes reprises avant de faire preuve de... courage, non... de félonie. Ah, j'ai omis de me présenter. Si j'ose ainsi vous enlever, c'est parce que je suis l'Empereur des Terres du Nord, Frost Osbern. Vous allez bientôt être promise à un nouveau rang princesse ! "

Un sourire carnassier qui se voulait enfaite ironique apparut aux lèvres noirs de Frost. Il rejoignit sa monture et grimpa dessus. Il tint fermement Eléa contre son torse dé-fois qu'elle se débatte et pour qu'elle ne tombe pas de l'immense cheval couleur d'ébène.

_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Injustice et rencontre millénaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Injustice et rencontre millénaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Les Contrées Sauvages-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit