Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)   Jeu 28 Fév - 17:59

"Quand on perds quelqu'un qu'on le retrouve par la suite, il y a le bonheur des retrouvailles et vite arrive la tristesse et la mélancolie de voir que plus rien n'est comme avant" de Coralie Thevenet
Retrouvailles émouvantes
Quelle journée! Elle était enfin revenue dans sa patrie... Non pas qu'elle n'aime pas Cair Paravel mais c'était vraiment dans son château qu'elle se sentait le mieux! Elle ne savait pas pour combien de temps elle pourrait en profiter.

Elle re pensa à son entrevue avec Matias. Elle l'avait fait convoquée pour lui annoncer qu'on avait décidé de la fiancer... A qui? Elle n'en savait encore rien! Cela lui faisait peur. Elle avait donc, comme une égoïste, mis Matias devant le fait accompli et lui a fait subir un ultimatum. Si il voulait encore d'elle, elle l'attendrait mais elle cesserait d'espérer quand elle sera officiellement mariée!
Elle regardait dans le vide quand quelqu'un l'arracha à ses pensées:


"Mademoiselle le gouverneur, vous ne vous sentez pas bien?"

Elle revint sur terre et dit: "Si...Si, si, je vais très bien!" elle regarda son assiette à peine entamée "J'ai juste.. Je n'ai pas très faim aujourd'hui" dit elle en se levant: "excusez moi aux cuisiniers, je mangerais plus tard...Je vais faire une petite balade dans le parc, ça m'ouvrira peut être l'appétit". Le cuisinier en chef lui avait fait un repas des grands jours, s'étant dit que le voyage en bateau ouvrirait l'estomac du gouverneur. Oui...Bon, avec sa chance, il croira peut être qu'elle a eu le mal de mer vu que l'océan, comme si il était en colère, avait fait roulis sur roulis durant le voyage.



Elle traversa le chateau et, sans prendre la peine de prendre une petite laine, sorti par une des portes donnant sur le parc. Elle descendit les marches de l'escalier et atterit sur la pelouse avant de s'engager dans le petit bois de la propriété des Elbereth... Elle alla jusqu'à une espèce de petits murets pour observer la mer...Elle repensait à tout ce qu'elle avait vécu. En prenant du recul, elle se dit qu'elle avait perdu les quatres hommes qui ont donné un sens à sa vie en peu de temps. D'abord son cousin, Drinian, disparu en mer suite à une tempête meurtrière puis son père tant aimé qui lui avait donné son trône avant de mourir dans un testament,ensuite Matias qu'elle avait du laissé tomber pour conserver son titre et prouver qu'elle était fidèle au royaume de Narnia et à Aslan et, enfin, Peter Pevensie, son roi, mort au combat durant la guerre.

Elle s'assit sur un banc en lissant sa robe et soupira en mettant son coude sur le muret et en reposant sa tête au creu de sa main. Elle était perdue dans ses pensées.
made by pandora.

_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)   Ven 1 Mar - 18:49

Le jeune Drinian avait rompu le lien qui me retenait à Arwen – son étoile tortionnaire - dans la matinée. Il faisait à présent nuit noire et l’insulaire savait que c’étaient dans ses conditions qu’il fallait agir. Et quel serait son premier geste ? Retrouver sa famille. Sa mère lui manquait tellement, ses yeux surtout ! Il sourit à cette pensée. Si Drinian décidait de réapparaitre pour la première fois la nuit, c’était avant tout pour ne pas alarmer le peuple et effrayer sa famille. Il est vrai que quoi de plus terrifiant que de refaire surface après plus de quatre années alors que tout le monde vous croit mort ? Son plan était simple, il pénètrerait dans le palais princier et irait jusqu’aux appartements de sa mère, il était certain que celle-ci ne le prendrait pas pour un revenant, une mère reconnaitrait son fils entre mille, même les yeux bandés. Une fois qu’elle serait informée, il se dirigerait vers son oncle et sa cousine. Il n’était même pas certain de parler de son sortilège, son désir premier était avant tout de les retrouver, de les serrer dans ses bras, d’être près d’eux tout simplement.

Il était près de l’heure du déjeuner quand Drinian arrivait dans le bosquet du palais. Il avait fait en sorte que personne ne le remarque de façon à ne pas s’attirer d’ennui. En effet, il était persuadé que seule sa famille pourrait admettre et comprendre – dans les premiers temps de son retour - qu’il ne soit pas mort en mer. Une fois arrivé à l’entrée du parc, le jeune marin ferma les yeux. Toutes ces sensations qu’il pensait avoir oublié avec le temps surgirent tout d’un coup. La douce bise des îles solitaires caressa sa peau et s’engouffra dans ses vêtements, si bien que cela le fit frémir. De même, il s’imprégna de l’odeur à la fois iodée et fluorée de l’eau qui baignait les côtes à quelques pas à peine du palais. Il serait resté ainsi des heures mais un bruit l’interpela. Drinian aperçut une silhouette s’avancer vers le mur frontalier entre le bosquet et le parc. L’obscurité était telle qu’il lui fallut un temps d’adaptation avant de pouvoir discerner correctement la personne en question. A pas feutrés, il s’avança délicatement dans sa direction et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il comprit que sa cousine Anne se tenait à deux pas de lui. Sans se poser plus de questions, il sorti de sa cachette et la gouverneur le dévisagea. L’avait-elle reconnu ? Sans doute puisqu’elle ne poussa aucun cri. Drinian n’osait pas approcher plus, de peur de l’effrayer et avant même qu’elle ne put dire quoi que ce soit, l’insulaire prit la parole.

« Je sais que ce que tu vois peut paraitre totalement irréel mais pourtant je suis tout ce qu’il y a de plus vivant. Tu dois être assez surprise de me voir apparaitre ainsi après plusieurs années d’absence, peut-être même suis-je un étranger à tes yeux ? Je n’ose pas y penser tant la douleur en serait vive. »

Drinian tendit alors sa main vers sa cousine, attendant qu’elle vienne dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)   Ven 1 Mar - 21:31

"QUAND ON PERDS QUELQU'UN QU'ON LE RETROUVE PAR LA SUITE, IL Y A LE BONHEUR DES RETROUVAILLES ET VITE ARRIVE LA TRISTESSE ET LA MÉLANCOLIE DE VOIR QUE PLUS RIEN N'EST COMME AVANT" DE CORALIE THEVENET
Retrouvailles émouvantes.
Anne était en train de regarder l'horizon et la mer s'étendant à perte de vue... Elle vivait ici depuis qu'elle était née et, ce paysage, elle avait grandi avec... Mais elle se demandait comment elle pouvait continuer à le supporter. Elle aimait ses îles, elle aimait cette mer offrant les plus belles offrandes du monde à son peuple qu'elle avait protégé en dépit de son bonheur en tant que femme mais....Quand elle regardait la mer, elle ne pouvait s'empêcher de penser à son oncle et à son cousin disparus en mer... Elle se souvint de son expression quand il est venu la trouver à la bibliothèque. Il avait quasiment défoncé la porte et s'était précipité sur elle en disant: "Anne, mon père va enfin m'emmener avec lui pour une de ses expéditions!", tellement fort qu'il s'était fait remonté les bretelles par la responsable de la bibliothèque arrachant un fou rire nerveux à l'héritière.


Mais, passés les fous rires, elle avait félicité son cousin qui ne manqua pas de rougir face au compliment qu'elle lui avait fait mais, passé cela, elle lui avait demandé de réflechir... Une expédition pour le pays d'Aslan! Rien que ça! Nombreux étaient ceux qui avaient essayé avant et qui n'étaient pas revenus. Anne ne voulait pas que Drinian subisse ce sort funeste... Et, Et... Ils s'étaient disputés. Le jour du départ de son oncle et de son cousin, elle avait été chaleureuse avec le père mais froide avec le cousin. Elle s'en veut. Pourquoi n'a pas t'elle pas été chaleureuse en lui souhaitant bonne chance comme tout le monde? Aujourd'hui, son cousin était mort avec, comme dernière image d'elle, une briseuse de rêve qui lui hurle dessus au lieu de lui souhaiter ses félicitations pourtant méritées! Quelle idiote! Mais...Mais, sa mère était morte et son père commençait déjà à avoir les prémices de ce mal qui le tuerait dans quelques années faisant d'elle le gouverneur des îles solitaires.





Elle était dans ses pensées quand elle entendit le bruit caractéristique de la branche qui craque sous la semelle, elle se leva subitement et se tourna en se préparant à dire "qui est là?! Répondez ou je hurle!" mais ce qu'elle vit lui coupa la respiration. Non! Ce n'était pas possible....! Mais pourtant ce trouvait devant elle Drinian Elbereth, son cousin donné pour mort! C'était impossible! Un fantôme?


"Drinian..."


Il prit la parole:

« Je sais que ce que tu vois peut paraitre totalement irréel mais pourtant je suis tout ce qu’il y a de plus vivant. Tu dois être assez surprise de me voir apparaitre ainsi après plusieurs années d’absence, peut-être même suis-je un étranger à tes yeux ? Je n’ose pas y penser tant la douleur en serait vive. »


C'était sa voix! C'était la voix de son cousin! Un voix chaude, bienveillante et fraternelle....La voix qu'il ne réservait qu'à elle...Sa cousine, la femme à qui il tient le plus au monde. On ne pouvait pas la copier! C'était bien sou cousin qui se tenait devant elle.

Mais, suspicieuse, elle s'approcha et, avec une certaine hésitation, elle toucha la main que son cousin tendait devant lui, en sa direction, du bout des doigts. La peau était chaude et ferme....Au moins, elle ne rêvait pas!
Puis, elle s'avança laissant une de ses mains dans celle de son cousin et effleura, muette, de son autre main la joue de Drinian, c'était bien lui! Les larmes affluants dans ses yeux en se libérants, elle enfuit son visage dans le cou du jeune homme l'enserrant de toute ses forces.


"C'est pas vrai...Dis moi que je ne rêve pas! Tu es vivant, tu es revenu!"
made by pandora.

_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)   Sam 27 Avr - 19:12

L’insulaire savait bien qu’il serait difficile pour sa cousine d’entendre ce qui lui serait arrivé. Il n’avait jusqu’à présent pas pensé à ce détail : fallait-il lui révéler toute son histoire ? Drinian n’était plus humain ! Son cœur ne battait plus, il était de glace, et sa peau était froide comme le marbre. Il ne voulait absolument pas effrayer sa douce cousine et la perdre une seconde fois. Avec le temps, le marin avait appris à maîtriser sa nouvelle âme de comète, ainsi, il était capable de ne plus émettre de lumière à tout va. Les fleurs ne fanaient plus sur son passage et l’eau ne se changeait plus en glace à son contact. Cependant Drinian redoutait le pire. En effet, son corps n’avait plus été sujet de grandes émotions depuis son enlèvement, serait-il capable de rester de marbre face à sa cousine ?

Anne semblait sous le choc, pour la rassurer il tendit donc sa main et lui adressa le regard le plus doux qu'il possédait. Ses yeux confiants se plongèrent dans les iris de sa cousine. Enfin, elle s’approcha mais toujours méfiante, effleura les dernières phalanges du jeune homme. Ce geste le fit sourire, elle devait être déboussolée, perdue entre toutes ces émotions qui devaient l’envahir. Heureusement, Drinian s’était muni de gants, protégeant Anne de son épiderme givré. Sans doute rassurée, la gouverneur déposa avec délicatesse sa main sur la joue de son jeune cousin. A ce contact, l’insulaire ressenti une profonde source de chaleur pénétrer à l’endroit même où la jeune femme l’avait touché. Il n’avait plus discerné cette sensation depuis plusieurs années et était heureux de la redécouvrir de la main de cette femme qu’il aimait tant. Car Anne était devenu une femme à présent, cela se voyait dans son regard. Les courbes de ses yeux étaient plus fermes, esquissant des expressions plus déterminées. La gouverneur ne sembla pas porter de l’importance à la peau glacée de son cousin, ne décrivant aucun geste de recul. Elle engouffra sa tête au creux du cou de celui-ci, il aimait la sentir contre lui, son odeur sucrée et vanillée parvint alors à ses narines. Elle lui avait tant manqué…

« Je suis là Anne, c’est fini. »

Drinian desserra son étreinte et observa sa cousine. Elle était belle avec ses longs cheveux blonds qui cascadaient sur ses épaules, on aurait dit un ange. Ses yeux scintillaient et étaient étonnamment clairs dans cette nuit noire. Anne aurait été une magnifique étoile tant la lumière qu’elle émanait sous forme humaine était puissante. Je lui adressai un de mes plus beaux sourire avant de lui déclarer :

« Anne tu es rayonnante. » Puis je l’invitai à s’asseoir sur un banc non loin du muret avant de poursuivre : « Je ne sais pas par quoi commencer… Comment vas-tu ? Tout se passe bien au château ? J’espère que tous ces chevaliers et princes qui te font la cour ne te brusquent pas, sinon ils auront affaire à moi ! » dis-je d’un ton léger.

Je m'excuse pour l'immense retard ><

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)   Jeu 16 Mai - 14:30



Retrouvailles émouvantes.



Il était revenu! Après tant d'années, son cousin était enfin de retour à la maison! Elle n'arrivait pas à le croire...Et, pourtant, c'était bien lui qu'elle serrait dans ses bras de toute ses forces. Elle était tellement prise par l'émotion qu'elle n'avait même pas ressenti la fraicheur du corps de Drinian...

« Je suis là Anne, c’est fini. »

Elle dodelina la tête en accord tout en s'essuyant les yeux d'un revers de la main.
Ils s'observèrent, en silence, dans le calme de la nuit. Les étoiles semblaient encore plus lumineuses que d'habitude comme si elles saluaient le bonheur du gouverneur des îles solitaires... « Anne tu es rayonnante. »Elle lui souri. Puis, ils allèrent s'asseoir sur le banc sur lequel Anne s'était mise avant d'avoir entendu son cousin croyant que c'était un intrus qui allait l'attaquer.

« Je ne sais pas par quoi commencer… Comment vas-tu ? Tout se passe bien au château ? J’espère que tous ces chevaliers et princes qui te font la cour ne te brusquent pas, sinon ils auront affaire à moi ! »

Elle soupira sans savoir de quoi. "Moi non plus...J'ai cru que tu étais mort toute ces années. Père avait envoyé bon nombre de navires à votre recherche mais ils rentraient tous bredouilles! J'avais fini par me faire une raison" Elle marqua une pause. Elle savait qu'elle allait devoir lui dire... Mais comment? Il venait juste de rentrer et l'apprendre alors qu'il n'avait même pas revu ses appartements et que son retour n'avait pas encore été annoncé officiellement.

Elle prit son courage à deux mains et fini par parler:
"Je ne sais pas si tu es au courant mais la guerre a éclaté...Il y a deux ans... J'ai été forcée de quitter Matias!"lle sentait les larmes revenir "Le Roi Peter est décédé...Le Roi Caspian l'a assassiné et, aujourd'hui, le nouveau Roi de Telmar nous mène la vie dur...Il a kidnappé la Reine Susan, Drinian! On n'a rien pu faire!"

Elle arrivait au plus important mais aussi le plus cruel! Elle soupira tentant de ravaler ses larmes...Ce n'était pas le moment


"Et ta famille...Ta mère, ma tante...Elle est tombée malade après l'annonce de votre disparition! Elle ne l'a pas supportée..."

Les larmes coulèrent. La voix chevrotante, elle ne pouvait continué...Comment annoncé à Drinian que sa mère bien aimée était morte de maladie? Désespérée par la perte de son mari et de son fils?

"Je suis désolée..."
made by pandora.



_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)   Jeu 29 Aoû - 15:49

Drinian reçut les propos de sa cousine comme un poignard dans le cœur lorsqu’elle lui déclara : « J'avais fini par me faire une raison ». Il est vrai qu’il avait abandonné sa douce Anne depuis toutes ces années et même s’il lui énonçait toute une liste de raisons qui expliquaient cela, il n’était pas certain qu’elle parviendrait à le pardonner ou du moins à oublier la douleur qu’il avait pu lui provoquer. Mais saurait-elle un jour à quel point elle lui avait manqué lorsqu’il était là-haut, pris au piège de la voûte céleste ? Anne était la femme dont il était le plus proche et à qui il tenait le plus dans l’immense royaume de Narnia. Le navigateur ne sut que dire et préféra garder le silence, laissant sa cousine poursuivre. Elle lui raconta ensuite qu’une guerre avait éclaté. Cela ne le surprit pas, les tensions entre Telmar et Narnia étant déjà immenses à son départ. Puis Calormen – depuis la création de Narnia – avait toujours eu des vues sur Archenland et ne manquait aucune occasion lorsqu’il s’agissait de s’emparer du territoire tant convoité. Drinian, de sa position haut dans le ciel, avait vu quelques batailles mais pas beaucoup car l’orbite qu’il décrivait l’empêchait de faire face au Monde de Narnia en permanence.

Un coup de massue l’assomma lorsqu’elle lui annonça la mort du Roi Peter. Sous le choc, il du s’asseoir et son regard se perdit dans le vide. Comment avait-il pu passer à côté de cet immense évènement ? Il est vrai qu’il ne l’avait plus observé depuis plusieurs années mais il n’avait jamais songé un seul instant à sa mort. Même du ciel, il arrivait que les détails les plus importants vous échappent. Mais Peter, comment pouvait-il être mort ? Il avait à peine plus que son âge ! Les deux jeunes hommes étaient auparavant très proches. Leur complicité était connue de tous et ils n’avaient aucun secret l’un pour l’autre. Savoir celui qu’il considérait comme son ami le plus proche durant son adolescence mort l’accablait de tristesse. Anne comprit le désarroi de son cousin et marqua une pause avant de préciser qu’il avait été assassiné par Caspian. Sur le moment, Drinian vit rouge et se releva avant de s’exprimer de façon haineuse.

« Moi vivant, je me fais le serment que je tuerai Caspian de mes propres mains ! Comment a-t-il pu hein ? Tu peux me le dire ? Comment a-t-il pu trahir ceux en qui il avait confiance autrefois ? Peter avait foi en lui et c’est ainsi que cet usurpateur l’a remercié ! En assassinant le Magnifique ! Car c’est un meurtre Anne et je promets devant tous les Dieux qu’il paiera de sa vie ce crime !! » Essoufflé et à fleur de peau, il s’emporta lorsque sa cousine lui parla de Matías. « Pardon ? Anne comment peux-tu encore parler de lui, ne serait-ce qu’énoncer son nom ? Il est le demi-frère de Caspian, celui qui a tué notre Roi, celui qui a mit fin aux jours de mon ami le plus loyal et en qui je vouais une confiance absolue. Matías est un telmarin et protège son frère c’est certain. Caspian a tué Peter !! … »

Il avait lâché cette phrase en un murmure et il sentit son corps trembler. Il ne laisserait pas l’usurpateur s’en tirer de la sorte. Il n’écouta pas à moitié l’annonce que lui fit Anne à propos de Susan et de son kidnapping tant il était encore sous le choc. Il ne perçut pas les larmes de cette femme qu’il adorait tant et ne vit pas venir cette terrible nouvelle qu’elle allait lui annoncer. Lorsqu’elle commença à parler de sa mère, Drinian sentit les larmes monter à ses yeux. Avant même qu’elle ne lui annonça sa mort il avait comprit et garda le silence lorsqu’elle lui murmura « Je suis désolée ». Le navigateur ne savait plus où se mettre. Il n’avait plus rien, il n’ETAIT plus personne sans son ami, sans… sa propre mère. Les larmes se firent plus nombreuses et il ne chercha pas à les arrêter. Il était anéanti, son chagrin et sa haine le firent sombrer quelques instants dans la démence, il croyait devenir fou.

« NON !!! Pas elle, qu’ils prennent ma vie mais pas la sienne, elle n’avait rien FAIT ! Ces Dieux en qui tout le monde croit hein ? Ils n’existent pas, sinon comment auraient-ils pu permettra ça ?? »

Il s’agenouilla face à un arbre, face à terre et pleura en silence la mort de celle qui lui avait donné la vie. Il se sentait tellement coupable… Anne l’aida à se relever et le berça comme elle le faisait lorsqu’ils étaient petits. Il tremblait et était glacé. Drinian trouva alors la force de regarder sa cousine dans les yeux et le regard emplit de larmes, il lui chuchota :

« Il ne me reste plus que toi. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anne N. Elbereth
Gouverneur des Îles Solitaires
∞ messages : 99
∞ camp : Celui des souverains de Narnia en tant que servante dévouée
∞ double-compte : Anémone Âkerfeldt, Aurore Mirilallan
∞ commentaires :
You are the one

MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)   Lun 4 Nov - 12:19


Retrouvailles émouvantes.


I remember tears streaming down your face,
When I said I’ll never let you go.
 When all those shadows almost killed your light,I remember you said "don’t leave me here alone" ⊹ Quand elle a annonca s'être faite une raison, elle le regretta tout de suite. L'éclair de douleur qui passa dans les yeux de son cousin lui vrilla le coeur. Elle lui serra la main aver douceur et c'est là qu'elle le remarqua: la peau de Drinian était gelée.

Drinian! Tes mains! Elles sont tellement…Froides!

Etait il malade? Cela ne serait pas surprenant! Après avoir vagabondé sans autres buts que de revenir sur les terres de son enfance! Une lueur d'inquiétude passa dans les yeux de la représentante des îles Solitaires.


Elle lui parla de la mort du Roi Peter. Drinian en fut tellement chamboulé qu'il du se rasseoir, Anne l'accompagna dans le mouvement pour empêcher à son cousin de se faire mal. Elle savait que Peter et lui avaient été très proches. Le nombre de fois qu'elle les avait aperçu s'entrainant à l'épée et aller à la chasse ensemble. Elle caressa les mains du jeune homme:


Je suis désolée…Je n'étais pas là quand c'est arrivé. Mais crois moi: si j'avais été là, j'aurais volontiers pris ce coup d'épée dans le coeur à sa place! Déclara t'elle comme toute vassale dévouée à son suzerain. Elle s'était toujours maudite de ne pas avoir été là. Elle avait eu du mal à s'en remettre…Après sa rupture avec Matias, seule sa relation amicale avec Peter pu lui éviter de sombrer dans la folie et les ténèbres.

« Moi vivant, je me fais le serment que je tuerai Caspian de mes propres mains ! Comment a-t-il pu hein ? Tu peux me le dire ? Comment a-t-il pu trahir ceux en qui il avait confiance autrefois ? Peter avait foi en lui et c’est ainsi que cet usurpateur l’a remercié ! En assassinant le Magnifique ! Car c’est un meurtre Anne et je promets devant tous les Dieux qu’il paiera de sa vie ce crime !! »

Une lueur de douleur passa dans les prunelles bleues du gouverneur. Elle hocha négativement la tête. Ce n'est pas aussi simple…Il a été ensorcelé par Jadis Elle évita de trop en rajouter. Elle ne voulait pas que son cousin découvre qu'elle était devenue l'alliée de Caspian par son alliance avec Matias pour évincer le Roi Edwin du trône. Il ne le supporterait pas et elle connait les sautes d'humeur de Drinian…Il n'avait jamais été violent avec elle, à l'époque du moins, mais, après toutes ses épreuves, il avait du changer. Il n'était plus le Drinian rêveur d'autrefois mais un autre: un Drinian qui avait souffert, qui avait perdu ses amis et son père de qui il était très proches. Quand Anne parla de Matias se fut la goutte d'eau:

« Pardon ? Anne comment peux-tu encore parler de lui, ne serait-ce qu’énoncer son nom ? Il est le demi-frère de Caspian, celui qui a tué notre Roi, celui qui a mit fin aux jours de mon ami le plus loyal et en qui je vouais une confiance absolue. Matías est un telmarin et protège son frère c’est certain. Caspian a tué Peter !! … » Anne avait mal…Comment pouvait elle lui dire que ses sentiments pour Matias, même après deux longues années, ne s'étaient pas assécher? C'était impossible. Elle laissa Drinian cracher son venin sur son bien aimé. Ce n'était pas la première fois… Matias et son cousin ne s'étaient jamais bien entendus. Il y avait toujours quelque chose sur laquelle ils se disputaient et Anne se souvenait de cette période où elle jouait les médiatrices.

Néanmoins, il fallait que son cousin fougueux sache que Matias n'était pas responsable des fautes commises par son frère! Anne ne savait pas qui avait le plus souffert dans tout ces évènements.

Anne fini par parler de la mort de sa tante, la mère de Drinian, morte de désespoir en apprenant la "mort" de son mari et de son fils unique. Les larmes coulèrent des yeux de Drinian et Anne vint le prendre dans ses bras pour qu'il puisse pleurer sur son épaule:


« NON !!! Pas elle, qu’ils prennent ma vie mais pas la sienne, elle n’avait rien FAIT ! Ces Dieux en qui tout le monde croit hein ? Ils n’existent pas, sinon comment auraient-ils pu permettra ça ?? » Anne savait que le marin ne pensait pas ce qu'il disait…Il était triste et c'était compréhensible. Elle le regarda, les larmes aux yeux, pleurer face à cet arbre où il passait tant de temps avec sa mère.

Anne aussi avait été bouleversée quand elle a assisté à la mort de sa tante. Sa mère et sa tante étaient soeurs jumelles et elles avait épousé chacune les frères Elbereth. Quand Anne est née, sa mère est morte des fièvres causées suite à son accouchement. Anne avait toujours porté le poids de cette culpabilité et seule sa tante, portrait craché de sa mère, parvenait à l'apaiser. Quand sa tante est morte, ce fut un monde qui s'écroula. Elle y avait perdu sa mère de substitut. Comment avait elle fait pour ne rien voir? Sa tante avait toujours eu la santé fragile -point commun avec la mère de Anne- et le désespoir tue aussi facilement qu'un couteau!  

Elle s'approcha de son cousin et le releva pour le prendre dans ses bras comme quand ils étaient enfants. Quand il avait un moment de faiblesse et qu'il ne pouvait pas aller voir sa mère malade, il venait chez elle. Les larmes coulèrent quand il déclara qu'il n'avait plus qu'elle au monde.


Je ne t'abandonnerais jamais... Elle l'avait déjà perdu une fois. Le perdre une seconde fois la tuerait à coup sur! Elle alla mettre sa main douce et chaude sur la joue ruisselante de larmes de Drinian: C'est une promesse! Rien ne nous séparera jamais plus!



_____________________
La vie qui m'attend sans toi autant l'abandonner
Laissez nous vivre, au moins l'instant présent. Laissez nous vivre, au moins un rêve avant. On ne demande pas d'avoir l'éternité, ni même la liberté… Mais seulement s'aimer@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles émouvantes (PV Drinian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Les Îles Solitaires :: Le Château-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit