Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 ♕ La louve & le phénix ~ Caspian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Dim 19 Mai - 3:23





La louve et le phénix
« The wolf is hunting us
So beautiful and dangerous
Her embrace is murderous
Beware of the wolf »


Une journée de retard. Quel châtiment allait-elle subir ? Une journée parmi les tigres ? Les dragons ? Une torture mentale, physique ? Une semaine dans le donjon ? C'était terrible ! Morrigan craignait la colère de son maitre plus que tout au monde. Affronter les armées telmarines ce n'était rien à côté de la colère de l'empereur du nord. Mais, cela en valait la peine, tout du moins, la sorcière prenait le risque car, elle avait l'espoir de vivre à Telmar librement. Cet espoir avait un nom: Caspian X et à cet instant, il était près d'elle. Matias était parti par obligation, il n'était pas noble pour rien. Le regard posait sur l'horizon et le soleil qui descendait, Morrigan se doutait que le jeune seigneur Ernelio n'était pas tout à fait confiant en pactisant avec elle. Son regard se posât sur le frère de ce dernier, le roi, le véritable roi, elle pouvait gagner sa confiance, elle le devait, pour cela elle allait devoir sans doute songer à faire quelques sacrifices à commencer par jouer la franchise.
Mais, n'avait-elle pas joué franc jeu jusqu'à maintenant ? Si mais, cela ne semblait pas suffisant.
Comme pour Edwin, Frost, Morrigan n'arrivait pas à lire en l'âme du souverain. C'était grâce au don, c'était le cas pour Edwin, pour Frost c'était autre-chose, il était puissant et Mo n'osait pas tenter d'entrer dans l'âme, il pourrait s'apercevoir qu'elle lise en lui, elle ne voulait pas lui déplaire, tomber en disgrâce serait terrible.
La nuit tombée, le froid avec et bien qu'il fasse moins froid que dans le nord, Morrigan frissonnait. Par magie, elle fit apparaitre un feu et s'assit devant pour se réchauffer. Son regard était maintenant fixé sur le feu, ses pensées tergiversaient, elle n'aimait pas être ici et si la route n'était aussi dangereuse la nuit, elle serait déjà parti.

Mais, restait en présence du roi qui avait déclenché une guerre, détruit des peuples, des familles, n'était-ce pas s'exposer au danger ? Morrigan songea alors qu'il était responsable de la mort de son frère, lui, le roi qui avait déclenché une guerre inutile, qui n'avait songé qu'à son plaisir était responsable de nombreux morts, deuils, suicides. La sorcière aurait pu se mettre en colère mais, Frost lui avait appris à se maitriser, à réfléchir avant d'agir. Durant la guerre, Hadriel s'était engagé sur un coup de tête cela lui avait couté la vie. Morrigan n'allait pas faire la même erreur et au fond d'elle-même, la jeune femme voulait savoir qu'est qui c'était réellement passer au plus profond de l'être en face d'elle. Pourquoi avait-il agi ainsi ? Était-il conscient des fautes qu'il commettait ? Comment pouvait-il vivre avec l'âme aussi tranquille ? Morrigan ne comprenait pas, à sa place, elle se sentirait tellement mal, qu'elle aurait mis fin à ses jours mais, c'était l'option de facilité et le souverain ne l'avait pas choisi. Son courage, une belle qualité que la sorcière respectait et approuvait. Il semblait réellement vouloir changer les choses. Le vent se lever, la jeune femme se rapprocha du feu, le temps semblait s'obscurcir comme s'il allait pleuvoir. Morrigan priait pour que cela ne soit pas le cas, dormir dehors était déjà assez pénible pour elle, si la pluie venait s'y mêler ça serait la fin.

«Vous n'êtes pas très bavard.. » glissa-t-elle. «Ma présence vous intimide . Pourtant, étant d’où je viens ça serait à moi d'être intimidée. »

poursuivit-elle en faisant référence à sa nativité de fille du peuple. Une vulgaire badaud qui aurait eu une vie sans aucun doute différente si son père ne s'était pas vendu à Edwin et s'il ne l'avait pas vendu à Frost. « Nous devrions changer de place, nous sommes trop exposés aux bêtes, aux bandits, aux gardes... aux druides. » Bien qu'elle connaisse la plupart des druides, certains ne la portaient pas dans son cœur pour des raisons qui lui étaient inconnues, Morrigan se leva et le feu s'éteignit. Connaissant quelque peu la forêt elle se doutait qu'il devait bien avoir quelques cabanes de chasseurs abandonnées ou des cabanes abandonnées pour X raisons. Le soleil se coucher à l'Ouest et se lever à l'Est, il y avait bien une solution, sa maison d'enfance mais, elle était au nord-est et l'idée de revenir sur les lieux de son enfance lui rappellerait trop de souvenirs douloureux. « Ne tardons pas... » dit-elle en s'approchant du cheval du roi.





Codage fait par .Jenaa

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Caspian X
Roi de Telmar || Élu
∞ messages : 204
∞ camp : Telmar
∞ double-compte : Fleur A. Elessar
∞ humeur : Flamboyaaaaante
∞ commentaires :


MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Lun 20 Mai - 19:36


♕ La louve & le phénix
Morrigan ft. Caspian.




L'ancien roi fixait le ciel qui commençait à se boucher de nuages et qui en plus de cela assombrissaient encore la lumière du soleil, qui finissait sa lente descente afin de laisser sa place à la lune et à la nuit. Un vent humide et frais flottait légèrement et Caspian aurait pu avoir froid, mais son don lui procurait un avantage qui plairait à bien des gens. Alors Morrigan, qui elle devait avoir froid, alluma un feu de camp par magie et s'installa devant. En quelques heures il avait changé plusieurs fois d'opinion au sujet de cette sorcière. Il pensait d'abord faire une rencontre amicale mais elle avait arpentée un terrain hostile et il s'était aussitôt méfier, la menaçant tout autant qu'elle le menaçait. Puis Matias était arrivé et bien qu'il y eu toujours de l'hostilité dans l'air, il avait assuré à son frère qu'elle était digne de confiance. Puisque Matias croyait en elle alors pourquoi pas lui ? Mais il ne pouvait s'empêcher de penser que cette femme restait d'abord un être étrange aux actes imprévisibles. Alors il se tenait sur ses gardes depuis que Matias était repartis pour la capital, ayant pour obligation de montrer sa présence, auquel cas Edwin aurait sans doute des soupçons. Et il n'en fallait aucun. Caspian se tenait sur ses gardes depuis son départ, surveillait Morrigan mais aussi les alentours, ne disant absolument rien, créant un silence étrange. Ce dernier ne gênait pas le jeune homme mais il en était autrement pour la sorcière. Debout, il ne répondit d'abord pas, se contentant de regarder les flammes qui dansaient avec le vent, et lui apportaient néanmoins une certaine chaleur supplémentaire. Puis il se dit que finalement, s'il devait passer du temps avec Morrigan, autant engager la conversation.

- Je ne suis pas très bavard de nature. Enfin depuis environ deux ans en fait. Et il n'y rien d'intimidant à se trouver devant un fugitif.

C'est sur que passer deux ans de sa vie à échapper au plus de gens possible, entièrement seul et livré à soi-même sans aucune connaissance de son passé à part son nom, tout en ignorant pourquoi on est recherché par tout un continent, ça change un homme. Durant ses deux ans Caspian évitait de parler aux gens, même aux marchands, évitant les routes et les grandes villes, ne parlant qu'avec son phénix, mais avec un langage différent de celui des mots. Il n'avait guère eu de discutions intéressantes depuis.
Morrigan parla de partir et Caspian acquiesça d'un signe de tête, l'atmosphère était chargée d'humidité, la pluie était menaçante et il n'aimait guère l'eau. Elle éteignit le feu et s'approcha de Kirsan, le cheval de l'ancien roi, et monta dessus sans que le jeune homme ne puisse rien dire ou suggérer. Il s'approcha et empoigna les rênes de la bride près de la bouche de l'équidé et leva le regard vers la jeune femme. Ce regard obstiné l'agaçait. Il avait toujours l'impression qu'elle avait une longueur d'avance sur lui et qu'elle préparait quelque chose, louche ou non.

- Une maison abandonnée devrait suffire ? Car au cas où vous ne le sauriez pas je suis recherché par pas mal de monde.

Caspian monta sur son cheval, devant Morrigan. S'il y avait une chose qu'il n'aimait pas c'est avoir une personne derrière lui sur laquelle il manquait de confiance. Une corde, un poignard, c'était rapide. Mais si elle comprenait qu'il ne lui faisait pas grande amitié non, leur relation n'évoluerait pas. Il croyait aux dires de Matias, que c'était une personne de confiance. Aussi, faisait-il un minimum de choses pour détendre l'atmosphère et prouver sa bonne foi.
Il guida Kirsan à travers la végétation au petit galop. Ils allèrent ainsi pendant moins d'une heure, cherchant un abri devant le ciel menaçant et grondant de tonnerre. Le ciel rugissait tel un géant en colère et illuminait la terre de sa lumière chargée d'énergie. La pluie tomba d'abord doucement puis avec plus d'avidité et de violence. Même sous l'abri des arbres, les deux jeunes gens reçurent de l'eau. L'ancien roi jura silencieusement d'être trempé et accéléra le galop de sa monture. C'est alors qu'apparut devant eux une clairière avec en son centre une vieille ferme. Aucune lumière, les murs recouverts de lierre et de ronces en tous sens. Aucun doute, ce lieux était abandonné, et, oh chance disait le cheval, une grange se trouvait là, longeant le bâtiment habitable. Caspian fit marcher le cheval jusqu'à la grange, descendit de cheval, ainsi que Morrigan, et le débarrassa de sa selle et de sa bride.
Les humains quant à eux rentrèrent dans la maison, trempés de la tête au pieds. Caspian dut bien reconnaître qu'il faisait plutôt frais dans cet habitat à la pièce vide, et que ses vêtements mouillés n'arrangeait rien. Il retira sa cape et se chauffa doucement, se tournant vers Morrigan. Elle en revanche semblait transi de froid. Alors Caspian s'approcha de l'âtre et créa un feu qui réchauffa presque instantanément l'air autour de lui.



@destiny.

_____________________

« I think that the power is the principle. The principle of moving forward, as though you have the confidence to move forward, eventually gives you confidence when you look back and see what you've done. » Robert Downey Jr.

Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro/


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Lun 20 Mai - 21:51



i love you, more than anything, you're my life, my desire, my reason
Le roi n'avait rien dit depuis le départ de son frère, Morrigan sentait sa méfiance. Silencieuse elle aussi, elle observait le ciel qui s'assombrissait. Il daigna tout de même à lui répondre, la sorcière souriait dans le vide, son regard posait maintenant, sur les flammes dansantes.

« Devant un fugitif non mais, devant un roi... c'est une autre affaire. »

Les propos du fugitif n'était pas tomber dans l'oreille d'une sourde. Il semblait avoir souffert de solitude, ses regards furtifs sur elle et les environs trahissait une vie d'errance et de trahison. Inutile d'être sorcière pour comprendre cela. S'approchant du cheval et montant dessus, Morrigan attendit que le roi la rejoigne, ils ne pouvaient pas rester plus longtemps dehors à la vue de n'importe qui. Il lui proposa une cabane pour la nuit, ce n'était pas le grand luxe mais, c'était mieux que rien et ce n'est pas comme si Morrigan était née dans un château. Sans répondre elle approuva d'un signe de tête l'idée de la cabane. Il monta devant elle et partirent au galop. Le ciel manifestait sa terrible colère et très vite la pluie s’abattit sur les deux jeunes gens qui se retrouvèrent tremper, Morrigan malgré la capuche de sa cape, l'eau traverser le tissu. Elle n'aimait pas la pluie et encore moins d'être tremper, les tissus de sa robe, de sa cape lui collait la peau comme ses cheveux qui ne ressemblaient plus à grand-chose.

Finalement au bout d'une interminable chevauchée, ils trouvèrent une ferme inhabitée. Ils descendirent du cheval, un bref regard sur les alentours et Morrigan se détendit enfin, il n'y avait aucun danger ici,ni âmes qui vivent. Ils pénétrèrent dans la maison, à l'inverse du souverain, la jeune femme tremblait de froid, il dut le remarquer puisqu'il fit naitre un feu dans la cheminée. La sorcière le remercia d'un sourire et retira sa cape tout en jetant un regard tout autour d'eux. Le mobilier était encore présent, une table, quatre chaises dont l'une avait une patte cassée, une lit près de la cheminée, tout était réunit en une seule pièce. Pourtant, il n'y avait ni couvertures, ni vaisselles et ni nourriture. Dire qu'elle avait tout ce qui fallait avec son cheval à moins que... Le jeune femme fouilla dans sa bourse accrocher à sa ceinture en cuir mais, malheureusement, elle n'avait rien d'autre que des plantes pour poisons. Morrigan garda soigneusement cette information pour elle, inutile d'alerter encore plus le souverain.

« Vous êtes vraiment l'inverse de votre frère. » dit-elle en prenant place à même le sol. « Silencieux, calme...presque serein ça serait le cas sans doute si je n'étais pas ici avec vous. » Son regard fixait sur le feu. « Je partirai demain matin dès l'aube, vous pouvez prendre le lit je n'ai pas sommeil. » La sorcière se tût quelque instant et murmura un sort. L'image de son père apparut alors dans le feu, Morindur dormait, l'image disparut pour laisser sa place à une autre, Aldric qui dormait aussi d'un sommeil profond.

Son petit prince semblait s'être remit de leur séparation et il logeait au château tout allait bien. Il n'y avait qu'elle pour se retrouver en mauvaise posture, dans des situations impossibles à s'en sortir. Bien qu'elle soit sec, la jeune femme resta assise devant le feu, jambes croisées et mélancolique, rêveuse.

« Cela a dut être dur pour vous, cette vie de errance, sans amis, sans familles..sans personne à qui faire confiance. »




made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Caspian X
Roi de Telmar || Élu
∞ messages : 204
∞ camp : Telmar
∞ double-compte : Fleur A. Elessar
∞ humeur : Flamboyaaaaante
∞ commentaires :


MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Lun 20 Mai - 23:27


♕ La louve & le phénix
Morrigan ft. Caspian.




Un roi... Caspian n'était plus vraiment sur d'en être un. Certes il voulait renverser Edwin et mettre fin a sa politique, mais reprendre sa place... Il n'en était plus certain à présent. Mais si ce n'était pas lui qui monterait sur le trône ? Il le refuserait peut être mais s'assurerait que quelqu'un de bien et honnête se place a la tête de Telmar. Il n'y avait que lui en vérité. Matias ne voudrait pas avoir toutes ces responsabilités. Mais Caspian avait peur. Peur de refaire une bêtise, comme la dernière fois. L'ancien roi chassa ces sombres pensées et monta sur son cheval. En peu de temps ils trouvèrent refuge et Caspian prépara un feu pour Morrigan qui semblait morte de froid trempée ainsi. Lui il n'avait pas ce problème grâce a son don. Le jeune homme resta debout pour le moment. Alors ce fut de nouveau Morrigan qui rompit le silence.

- Mon frère et moi avons toujours été différents l'un de l'autre. Tout nous opposait, sauf notre père... J'étais rêveur et songeait aux contes d'autrefois alors qu'il était bien plus terre a terre s'entraînant toujours aux armes. Il était le soldat, j'étais le... Roi. Il détourna le regard. Même si je ne devins pas celui que j'espérais être.

Caspian fixa les flammes suivant de ses yeux leur mouvement irrégulier, hésitant, comme leur créateur... Le jeune homme avait déjà remarqué que ses créations changeait en fonction de lui. Étrange... Alors soudain les flammes firent un grand mouvement comme si un coup de vent avait surgit. L'ancien roi ne comprit que lorsque Nyara cogna de son bec a une des fenêtres, seule sous la pluie et l'orage. Caspian se crispa. Morrigan s'intéressait aux dons... Mais son amie avait besoin de lui. Il courut ouvrir la porte et le phénix entra mouillée du bec au pattes. Elle déploya ses ailes, et se secoua avant que son compagnon ne lui dise quoi que ce soit, et éclaboussa les deux jeunes gens. Le jeune homme surveillait discrètement Morrigan aussi, sait-on jamais. Nyara sembla a son aise jusqu'à ce qu'elle remarque la présence de la sorcière. Elle monta fièrement sa tête et fixa l'étrangère dans les yeux, ne bougeant plus. Le phénix reconnu bien évidemment celle qui avait menacé son compagnon quelques heures avant. Le jeune homme suivit le cours de ses pensées et avant qu'elle ne lui saute dessus il poussa Nyara jusqu'au lit près de la cheminée. "Dors et tiens toi tranquille, elle ne nous veut pas de mal. C'est une... Alliée je crois."

- Nyara je te présente Morrigan. Morrigan voici Nyara, mon don.

Il avait lâché les deux derniers mots en fixant d'un regard infaillible la sorcière observant sa réaction. Le phénix se coucha en boule sur le lit ferma ses paupières, son esprit toujours connecté a Caspian et a ses pensées, au cas où. Le jeune homme s'assit au sol également le dos contre le lit, faisant face a Morrigan, les bras autour de ses jambes et son menton près de ses genoux. Nyara était arrivée au mauvais moment, et la sorcière voudrait sûrement en savoir davantage sur elle, mais il n'en était pas question. Caspian ne montrait pas son don a n'importe qui et ce soir la était bien exceptionnel. Il pleuvait. Et Nyara détestait la pluie. En temps radieux il ne l'aurait pas présentée a Nomencis. Cette dernière voulait en savoir plus, cela ne se devinait qu'à son regard. Elle n'avait pas intérêt a vendre la mèche... Alors Caspian détourna la chose en répondant a la déclaration précédente de Morrigan.

- Cette vie d'errance a été dure oui, mais pas pour les raisons que vous dites. Je n'avais plus rien, rien a part mon nom. Je n'avait plus les souvenirs, je ne savais plus qui j'étais ni ce que j'avais fait. J'ignorais pourquoi on me poursuivait. Et j'ai tout de même tenu, sans rien, grâce à Nyara. Elle m'a encouragée lorsque elle fut venue à moi. Alors oui ce fut dur, même encore maintenant que j'ai retrouvé la plupart de mes souvenirs. Et cette fois c'est cette solitude dont vous parlez qui m'agresse, parce que je me souviens...

Le jeune homme fixait de nouveau les flammes. Il venait de se confier a une inconnue, quoi de plus normal ! "Idiot ! Réfléchis avant de parler." Telles furent les paroles de Nyara qui n'avait pas bougée une plume. Caspian se demanda alors si à Morrigan aussi il avait causé du chagrin comme aux centaines d'autres familles ayant perdus leurs maris, leurs fils, leurs frères...

- Vous êtes bien la seule personne que je croise qui ne veut pas me tuer pour avoir déclaré la guerre qui a tué un homme de sa famille qui lui est cher. Quels étaient ceux présents dans les flammes ?



@destiny.

_____________________

« I think that the power is the principle. The principle of moving forward, as though you have the confidence to move forward, eventually gives you confidence when you look back and see what you've done. » Robert Downey Jr.

Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro/


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Mar 21 Mai - 6:54

    La pluie, l'orage, les éclairs, un temps qu'elle n'avait pas connu depuis plusieurs mois. Au nord, il neigeait tout le temps, tous les jours le même temps, un froid sec et violent. Elle préférait encore le froid glacial que la pluie humide. Morrigan tournait le dos au souverain, assise au sol, face aux flammes dansantes, chatoyantes, le feu était son élément préféré et elle le maitrisait mieux que l'eau. Attentive aux paroles du jeune roi, la jeune femme réfléchissait, analyser les mots car, derrière chaque mots se cacher des non-dits.

    « Vous étiez un bon roi avant de commettre cette erreur, il ne tient qu'à vous de la réparer. » Elle laissa un court instant de silence pour peser ses mots et reprit: « Et je suis bien placée pour savoir que la magie corrompt. Il ne tient qu'à nous d'en faire bon usage. »

    On toqua à la fenêtre, Morrigan ne bougea pas, elle avait sentit approcher le don du souverain et pour le moment elle fixait le feu étrange qui semblait bien versatile comme son créateur. Indécis, inquiet, le feu passait de petites flammes à de grandes flammes. Le phénix entra et secoua ses plumes éclaboussant les deux jeunes gens, par magie cette fois la sorcière se sécha. Le don l'observait et la jeune sorcière posa son regard une fois le phénix près du lit. Nyara... il avait donné un nom à son don ? Le regard de la sorcière prit sa teinte ambré pour mieux observait en détail le don. Elle était grande, sans doute puissante, un don du mal... pourtant le souverain n'avait rien de méchant, était-ce sa pénitence ? Il semblait bien s'en accommoder.

    « Nyara... vous êtes la seconde personne à donner un nom à votre don. Les autres se contentent d'appeler ça.. leur dons. »


    Le phénix se coucha en boule sur le lit tout en restant méfiante. Il y avait de quoi, Morrigan était présente et bien qu'elle détourna le regard, son intérêt restait toujours aussi ardent. Répondant à la question de la sorcière, le souverain se mit à se confier, une preuve de confiance que la jeune femme ne comptait pas trahir. Son attention concentrer sur le feu et les images devant elle.

    « Vous êtes courageux, vous allez réussir à vivre avec sans pour autant oublier. »

    Son regard reprit sa teinte des eaux gelé en hiver et se posa sur le souverain. Elle savait de quoi elle parlait puisqu'elle aussi avait souffert avec le douloureux souvenir de son frère. Sans Frost, elle serait restait une sorcière puissante mais, ne maitrisant pas sa magie. Sa question fit sourire la jeune femme. Il était bien curieux, ce n'est pas parce qu'il venait de se confier, qu'elle allait le faire. Sûrement pas..

    « Mon frère est mort dans votre armée... Il avait votre âge. Sa décision de combattre pour vous était aussi stupide que comme décision d'entrer en guerre. Toutefois.... je pense que si vous aviez était aidé dès le départ, les choses en auraient était autrement, vous n'aurez sans doute pas fait tant de mal. En faite... vous étiez mal entouré.»

    La sorcière éteignit le feu du souverain pour en faire apparaitre un autre à la couleur bleuté, il ne prodiguait aucune chaleur mais, éclairait la pièce et distrayait la sorcière. Son honnêteté, sa sincérité allait sans doute déplaire au roi mais, il avait le droit de savoir ce que pensaient les druides et les sorcières. Il avait était trompé, il avait fait une erreur et personne ne l'avait aidé. C'était terrible. Morrigan avait volontairement occulter la partie concernant ses proches, non pas qu'elle n'avait pas confiance mais, ils venaient tout juste de faire connaissance et elle ne voulait pas mêler à ses histoire son père ainsi que son petit prince.

    Un coup de tonnerre retentit malgré tout, la sorcière les sentit arrivait.

    « Ne faites aucuns bruits, aucunes démonstrations de magie...»

    La jeune femme éteignit le feu, deux silhouettes avançaient dans le noir, des druides, il étaient reconnaissable à leur odeur de marais. Ils sentirent sa présence, s’arrêtèrent devant la ferme avant de disparaitre par magie, des visiteurs sans doute alertés par les gardes et les rumeurs. Morrigan refit un feu néanmoins, il fallait jouer la carte de la prudence.

    « Ils vous cherchent, ma présence a dut tromper leur magie. Restons tout de même prudent...»

    Elle qui avait songer partir seule chercher de quoi se nourrir, préféra jeûner plutôt que de laisser le souverain seul. Morrigan se sentait quelque peu responsable de sa vie, s'il mourrait, c'était son espoir et celui de beaucoup d'autre qui mourrait avec lui. La sorcière se leva et murmura à nouveau des incantations. Un bruit apparût comme celui d'un petit clic d'une clé dans une serrure, les volets de la maison se fermèrent en réalité, la sorcière venait de jeter un sort de protection sur leur toit de fortune. A défaut d’arrêter les rôdeurs, cela les empêcheraient de pénétrer dans la maison. Morrigan prit place sur l'une des chaises poussiéreuses et reposât son regard argenté sur le souverain. Même dans le noir, elle devait reconnaitre qu'il avait un certain charme non en faite, il était beau, musclé aussi, sans doute dut à ses années d'errance et de combats. Ses yeux noisettes charmait en un seul regard, le phénix se mit à bougeait la sorcière détournait son regard, étrangement, elle ne supportait pas le phénix et cela devait en être de même pour le don qui jetait un regard... méprisant ? Agacée ? Morrigan n'en savait rien mais, elle lui rendit son regard noir avant de poser son attention sur son feu.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Caspian X
Roi de Telmar || Élu
∞ messages : 204
∞ camp : Telmar
∞ double-compte : Fleur A. Elessar
∞ humeur : Flamboyaaaaante
∞ commentaires :


MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Mar 21 Mai - 22:40


♕ La louve & le phénix
Morrigan ft. Caspian.




Caspian ne tenait pas à parler de son don. Surtout devant quelqu'un comme Morrigan, qui se disait "spécialiste" dans cette magie. Aussi ne commenta t-il pas la déclaration de la jeune femme au sujet du nom de son phénix. C'était Nyara qui avait le plus insisté, et au final ils avaient choisis ensemble. La telmarine encouragea alors Caspian. Il lui sourit timidement en remerciement, même s'il préférait que certains souvenirs ce soient effacés pour de bon. Comme celui où il tua de lui-même Peter Pevensie, Grand Roi de Narnia et ami. C'était celui qui le hantait le plus. Ce champ de bataille, son ami, une colère noire et glaciale se déversant en lui sans qu'il ne puisse comprendre. Le geste, son geste, cette épée, son épée pleine de sang, et ce Roi mort, tout un peuple chagriné, et une présence en lui se fascinant de ce spectacle. Le regard de l'ancien roi s'était perdu. Ce fut une chaleur réconfortante qui le fit revenir au présent et il trembla légèrement. "N'y pense plus petit homme, c'est du passé maintenant." Nyara... Celle qui l'encourageait à chaque instant, ne le laissant pas dépérir dans ses douloureux souvenirs. Sa présence lui était vitale. Sans elle, il ne serait pas en vie aujourd'hui...
Alors qu'elle répondait à sa question, Caspian comprit son erreur, mais respecta la jeune femme, qui avait réfléchis et n’accusait pas l'ancien roi à tord ou à raison, même s'il en était bien le premier responsable. Puis son cœur se crispa en écoutant la suite et il perdit son mince sourire. Mal entouré... Aslan l'avait d'abord bénit, et les Pevensie lui avaient redonné son trône. Il les avait déshonoré. En vérité il ne se souvenait pas de la raison pour laquelle il avait ré-invoqué la Sorcière Blanche à la vie.

- Je ne me souviens plus de mes motivations à faire une chose pareille... Je ne me souviens seulement...

Ses paroles se bloquèrent. Tout ce dont il se souvenait c'était d'avoir encaissé une terrible vérité qui avait engendré un profond chagrin et avait verrouillé sa décision de faire revenir Jadis à la vie. Le pourquoi ? A cause de qui ? Il n'en était pas sûr. Le qui était peut-être Susan Pevensie, la Reine de Narnia. Il l'aimait, avant, car depuis qu'il était en exil il avait oublié bien des choses qui se rattachaient à son cœur. Même après qu'il est réapprit qui elle était pour lui, le temps avait effacé la plaie béante, et son attachement pour elle s'était évanouis avec le temps. Et de plus, d'après ce qu'il avait appris elle allait se marier, donc bon. Mais il n'empêche que son instinct lui disait que c'est son amour pour elle qui l'avait fait perdre un peu plus aux mains de Jadis.

Alors Morrigan éteignit subitement le feu et lui dit de ne pas bouger. Il fronça les sourcils et ouvrit la bouche quand deux formes humaines passèrent devant la fenêtre. Ce n'était pas des gardes, c'était des êtres bien plus puissants. Caspian retint son souffle et se pressa contre l'esprit de Nyara, lui indiquant de ne pas bouger tout autant. Les humains s'attardèrent et passèrent finalement leur chemin, disparaissant par magie. Il écouta Morrigan qui avait rallumé le feu et se méfia davantage.

- Leur magie ? Vous les connaissiez ? Qu'étaient-ils ?

La sorcière se leva et prononça des mots bizarres. D'un coup les volets se refermèrent sur les fenêtres et les portes se verrouillèrent et Morrigan se rassit sur une chaise cette fois. Caspian haussa un sourcil mais ne fit aucun geste, restant assis, près de Nyara. Il pensa que c'était pour éviter d'être pris par surprise au milieu de la nuit, en fait il voulait avoir confiance en la jeune femme et ne pensait pas qu'elle tentait de le séquestrer. Enfin il espérait. Soudain l'esprit de Nyara se ferma. Elle avait levée la tête et fixait méchamment la sorcière qui avait un instant plus tôt, sans que Caspian ne le remarque, le regard fixé sur lui. Il ne comprenait pas la soudaine attitude étrange de son don envers Morrigan. "Quoi ? Qu'y a t-il ?" Nyara souffla bruyamment par ses naseaux et posa sa tête sur l'épaule de Caspian, affective. "Rien, mais fait simplement attention avec elle." L'ancien roi appréciait sa bienveillance, étant tout aussi méfiante que lui. Il lui caressa gentiment la tête et déposa un bisou sur son plumage couleur flamme. Il se creusa alors un silence pesant, presque gênant et on entendait seulement le ronronnement de Nyara sous la main de Caspian, et le mince bruit que provoquaient les flammes, brulant l'air autour d'elles. Morrigan fixait le feu et Caspian détacha son regard de l'âtre flamboyante et le posa un instant sur la jeune femme. Elle avait les yeux bleus glacés, et son regard pourtant n'était pas si froid que cela. Elle avait la peau plutôt blanche et le visage bien taillé, ses beaux cheveux bruns tombant dans son dos. L'ancien roi du reconnaître qu'elle ne laissait pas indifférente.

Une pensée obscure traversa l'esprit de Caspian par celui de Nyara. Elle s'était brusquement relevée, en même temps que Caspian qui avait tiré son épée. Un bruit étrange retentit au dehors et bientôt la porte d'entrée vint se fracasser contre le mur de pierre. Les deux hommes de tout à l'heure se postèrent sur le seuil de la porte. Nyara ouvrit ses ailes et poussa un cri aigu, prête à attaquer.


@destiny.

_____________________

« I think that the power is the principle. The principle of moving forward, as though you have the confidence to move forward, eventually gives you confidence when you look back and see what you've done. » Robert Downey Jr.

Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro/


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Mar 21 Mai - 23:45



La méfiance était toujours présente malgré la sincérité de la sorcière. Morrigan était attristée par de tels réactions. Elle ne comprenait pas pourquoi toutes les personnes étaient aussi méfiants avec elle. Est-ce qu’une sorcière n’a pas des yeux ? Est-ce qu’une sorcière n’a pas, comme une femme sans pouvoirs, des mains, des organes, des dimensions, des sens, des affections, des passions ? N’est-elle pas nourrie de la même nourriture, blessée par les mêmes armes, sujette aux mêmes maladies, guérie par les mêmes remèdes, réchauffée et glacée par le même été et le même hiver ? Si on la piquez, ne saignait-elle pas ? Si on l'empoisonnait, ne mourait-elle pas ? Et si on lui faisait du mal, ne se vengerait-elle pas ? Si elle était semblable à toutes les autres femmes en tout le reste, elle leurs ressemblait.
La sorcière préférait laisser tomber, elle avait prit l'habitude d'être traitée avec mépris et méfiance.


Le souverain finit par lui avouer qu'il ne savait plus les motivations qui l'avaient poussé à invoquer la sorcière blanche. Bien qu'il se souvienne encore de quelques brides de souvenirs dont Morrigan n'aurait jamais accès. Il semblait perdu dans ses pensées et la sorcière n'osa pas le déranger néanmoins, elle y fut contrainte. Une odeur pestilentielle de marais et une sensation de puissance l'alertât. Brusquement, elle éteignit le feu de la cheminée et ce fût de justesse car, deux personnes se positionnèrent vers la fenêtre pour observer à l'intérieur. Étrangement, ils s'en allèrent, ce n'était pas normal, inhabituel pour des druides qui avaient forcément sentit la présence de la sorcière. Morrigan ralluma le feu restant tout de même aux aguets.

« Ce sont des druides. »

dit-elle s'en ajoutait plus de précision et en protégeant la maison. Elle n'était pas tranquille, face à deux druides ils allaient rencontrés des difficultés. Le roi n'avait que son don or, un druide maitriser tous les éléments, elle allait devoir le protéger. La jeune femme prit place sur la chaise et reposa son regard dans le feu. A cet instant, elle crût se détacher de la réalité, elle vit le spectre de son frère dans la pièce face à elle, Morrigan pâlit mais, ne prononça aucun mots, le spectre disparut au même moment ou la porte se brisa. La sorcière se leva brusquement, son frère, il était venu la prévenir sans doute mais, il n'avait fait que la distraire et les druides en avaient profitais pour détruire les sorts de la jeune femme. Ils étaient donc expérimentés. La tâche s'annonçait difficile.

« Nomencis... & le parjure. Combien nous donnera le roi pour une traitresse et un exilé ? »

Morrigan ne répondit pas, son regard prit une teinte ambré et le druide se retrouva propulsait contre le mur, tandis que le deuxième se jeta sur elle. En quelques secondes, ils se trouvèrent dehors près de la grange sous la pluie. Il l'avait fait exprès pour permettre au premier de s'attaquer au souverain. La sorcière allait devoir agir vite or, le druide fit sortir de la terre des racines qui s’encerclèrent autour des chevilles et poignets de la sorcière. Il pensait peut-être avoir affaire à une sorcière basique, il se tromper et Morrigan allait le lui prouvée. Elle se concentra et rompit ses liens avant d'incanter un sort. En quelques secondes des ombres noires, des créatures d'outres-tombes tels que des âme-en-peine et des liches. Leurs cris déchiraient l'air et rappelaient les pires cauchemars de la personnes qu'ils devaient attaqués. Le druide fit face aux monstres abominables à l'aspect d'un nuage noir à forme vaguement humaine. Les âmes-en-peine n'était pas véritablement solides mais était doté de deux bras, un torse et une tête au milieu de laquelle brûlent deux yeux rouge vif. Le contact glacial des l'âmes-en-peine étant doublement dangereux par le froid intense qui se dégager d'eux mais, le pire restait les liches. Ces morts-vivants émaciés, voire squelettiques possédaient des orbites noires et vides, a l'exception de deux minuscules points de lumière verte. Le druide avait beau incanter des sorts pour faire fuir par la lumière les ténébreuses créatures, elles voyaient aussi bien dans le noir qu'en plein jour. Les liches dégager en permanence une aura de froid et de ténèbres qui les rendaient extrêmement terrifiante. Il ne fallut que quelques minutes pour que le druide soit réduit en néant. Une fois leur tâche accomplit, Morrigan les regardât disparaitre devant sous ses yeux en se liquéfiant.

C'était bien la première fois qu'elle utiliser un tel sort mais, elle remerciait grandement l'empereur pour le lui avoir apprit. La pluie frappait son visage et lui rappela qu'il restait encore un druide, la sorcière décida de retourner dans la maison.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Caspian X
Roi de Telmar || Élu
∞ messages : 204
∞ camp : Telmar
∞ double-compte : Fleur A. Elessar
∞ humeur : Flamboyaaaaante
∞ commentaires :


MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Mer 22 Mai - 22:33


♕ La louve & le phénix
Morrigan ft. Caspian.




« Nomencis... & le parjure. Combien nous donnera le roi pour une traitresse et un exilé ? »

Des druides selon Morrigan. Le roi avait tiré son épée et s'était levé avec vitesse et Nyara ouvrait ses ailes et poussa un cri derrière lui. La sorcière propulsa le premier contre le mur et le deuxième lui sauta dessus sans que le jeune homme ne puisse faire quelque chose. Il se concentra sur le druide qui s'était relevé et se tenait désormais face à lui. Il refit sa prise sur le pommeau de son épée. Caspian réfléchit un instant et comprit que contre un mage un épée ne servirait à rien, il lui faudrait utiliser son don principalement. Seulement il avait beau le contrôler il n'avait jamais été engagé dans un combat de magie, d'autant plus que l'homme contrôlait surement les autres éléments et plus encore. Caspian hésita sur ce qu'il devait vraiment faire. Le druide en profita et envoya une vague d'eau sur lui. Le jeune homme mit son bras devant lui, entrainant comme un petit mur de flammes qui s’éteignirent aussitôt que l'eau les toucha. Il ne fut pas mouillé pour autant. Caspian laissa tomber son épée et lança un jet de flammes sur l'ennemi qui contra l'attaque en envoyant de l'eau une fois de plus. Il eut bien sur l'avantage et bien qu'il y mit une grande partie de sa puissance le jet ennemi se rapprochait dangereusement de l'ancien roi. "Nyara !" Elle avait réagit juste avant son appel. Le phénix combina sa puissance à celle de Caspian et envoya elle aussi un jet de flammes sur l'ennemi, pendant qu'il était occupé avec l'élu. L'homme arrêta aussitôt sa magie et se protégea avec un voile transparent. Nyara se jeta sur lui, ne remarquant pas qu'il avait sortit une dague. Mais Caspian le vit lui. "Attends, NON !!". L'homme se fit mettre au sol par le phénix, mais lui planta une des dagues dans l'abdomen du volatil qui poussa un cri de douleur. Caspian sentit la douleur comme si la blessure était en lui. Il grimaça et leva un regard noir sur le druide qui se relevait, laissant le phénix souffrant au sol. Il ne vit pas l'ancien roi venir. Celui-ci, enragé, avait ramassé son épée, et de l'autre main envoya un jet puissant sur le druide dans un cri de colère. Cela ne lui fit presque rien. Caspian leva son épée et l'attaqua de front, se faisant parer par la dague. Ils échangèrent quelques coups et distrayant le roi avec sa magie, le druide le blessa à l'épaule. Il ne se laissa pas faire et redoublant de colère il envoya la dague valser. Le druide lui envoya alors une vague déferlante d'eau qui cogna le jeune homme. Le mage s'avança vers Nyara, brandissant sa dague, prête à la tuer. Caspian au sol, ressentant la douleur de son don dans le bas du ventre, et sa propre blessure à l'épaule, ne sut que faire. Le druide posa sa main sur le plumage de l'être de feu pour prendre son appuis. Alors l'esprit de son phénix se pressa contre le sien, et sa colère doubla. Dans un cri il se releva et se jeta sur l'homme, l'attrapa par le cou et sans le lâcher le colla au mur.

- On ne la touche pas !

Son regard noir se fixa dans ceux du druide et une expression de méchanceté se matérialisa sur son visage. Alors il chauffa sa main, toujours serrant son cou, et enflamma le druide sans qu'il ne puisse faire quelque chose. Il poussa un cri de douleur et Caspian le lâcha lorsqu'il fut sûr qu'il était bien mort. Un instant plus tard son corps à moitié en train de brûler gisait sur le sol, mort. La colère de Caspian tomba et il se laissa tomber près le son phénix, souffrant. "Nyara..." "Petit homme..." Sa voix était faible et son corps mal en point. Il posa une main sur la plaie et s'excusa auprès d'elle. Le jeune homme activa son feu et essaya de la cicatriser du mieux qu'il put. Cela faisait mal, très mal. Ce n'était pas le feu mais la plaie qui ne se refermait qui causait du mal. Il enleva finalement sa main, la plaie n'était pas complètement cicatrisée, et le sang coulait toujours légèrement, mais ce n'était plus mortel. Voyant qu'il avait les larmes aux yeux, Nyara intervint. "Je vais mieux Caspian, merci. Il me faut simplement du repos, hein." Il hocha la tête et remarqua alors seulement la présence de Morrigan, qui venait de rentrer. Il resta près de son phénix, qui se relevait péniblement, et tourna la tête vers la sorcière.

- J'ai du mal à combattre rien qu'un druide. Comment pourrais-je venir à bout d'Edwin ?

Et Edwin possédait aussi un don. Et Caspian n'était pas sortit indemne d'un combat contre un druide. Il est clair qu'il n'était pas de taille à affronter son ennemi, l'élu des ténèbres. Voyant que Nyara était debout, il se leva également et essuya discrètement ses yeux. Il porta son attention sur Morrigan qui avait réussi à se débarrasser du deuxième homme. Il était clair que sa confiance en elle avait monté d'un cran. Si elle était vraiment du côté d'Edwin elle aurait pu s'allier aux druides et ne faire qu'une bouchée du roi. Seulement elle s'était battue pour lui et l'avait aider.

- Merci.


@destiny.

_____________________

« I think that the power is the principle. The principle of moving forward, as though you have the confidence to move forward, eventually gives you confidence when you look back and see what you've done. » Robert Downey Jr.

Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro/


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Jeu 23 Mai - 23:26



L'odeur du feu, du sang, la douleur, les larmes du roi, ce n'était que le début, ce n'était rien et pourtant cela dégoutait la sorcière. Tant de mal.. Morrigan fit disparaitre le corps et s'approcha fermant derrière elle la porte d'un coup de courant d'air. Le phénix comme son maitre étaient blessés. La blessure du volatile semblait cicatriser mais, pas assez vite pour la sorcière quand au roi il ne semblait même pas remarquer sa blessure. La jeune femme proposa son aide et il semblait avoir un échange de paroles invisible, muet entre l'élu et son don. Morrigan n'était que spectatrice, elle ne savait rien mais, au regard que lui jetait le phénix elle compris que son aide n'était pas la bienvenue. La sorcière soutenait son regard, elle n'était qu'un don, que le phénix se tienne tranquille ou en un claquement de doigts elle le ferait d'elle un phénix sans feu. Elle avait beau ne pas l'aimait, ce n'était pas une raison pour refuser son aide étant donner les circonstances. En même temps, on ne demandait pas à un oiseau de réfléchir plus que son cerveau ne lui permettait. Cette remarque fit sourire la sorcière qui reportait son attention sur le souverain. Elle s'approcha de lui et posa sa main froide sur son épaule, ses yeux changèrent de couleur et en quelques secondes il ne restait plus aucune trace de blessure. Un mince sourire malicieux apparut sur les lèvres de la sorcière et son regard se posa dans les prunelles noisettes du souverain. Morrigan avait enfin pu capter l'attention de son interlocuteur.

« Matias ne vous a rien dit ? C'est étrange... En tout cas, si vous souhaitez la revoir adressez-vous à lui. Il sait où elle se trouve. » dit-elle avec un regard pétillant de malice.

Il était évidemment que le frère savait où se trouver la reine puisqu'ils avaient œuvrer ensemble au kidnapping de la narnienne. Morrigan ne regrettait rien d'ailleurs, elle compter bien dire la vérité au roi mais, pas maintenant, elle attendrait que Matias soit présent pour le confronter à la vérité et qu'il ne prenne pas la fuite. La sorcière se tourna alors vers le phénix qui la toisait avec arrogance. Ce volatile commençait sérieusement a agacer la sorcière mais, malgré tout, elle lui envoyer des ondes rassurantes, tel une charmeuse de serpent, elle tenter d'hypnotiser, manipuler le don pour l'approcher. Finalement, le souverain accepta l'aide de la sorcière qui s'approcha du phénix. Son regard changea de couleur à nouveau mais, pas pour guérir le phénix non, pour tenter d'entrer un dialogue avec.

* Tu ne sentira rien mais, regarde-moi encore une fois de haut et je retire toute de suite les ondes que je t’envoie et là, tu aura une bonne raison de me haïr. Suis-je assez clair ? *

Finalement, elle posa sa mains sur la blessure du phénix. Elle était bien amoché mais, rien d'alarmant. La sorcière mit plus de temps pour guérir complétement la blessure. Une fois sa tâche terminé elle sentit la fatigue la prendre et un horrible mal de tête. Rien d'alarmant.. juste les attaques, la fatigue et l'utilisation de sa magie qui lui l'épuisait. Morrigan jeta un brève regard las au souverain.

« Vous me devez rien, je n'ai fais que mon devoir envers un souverain. »

répondit-elle d'une voix fatiguée.

« Dépêchez-vous d'agir... Plus vous perdez du temps plus la force d'Edwin s'accroit. Ne tardez pas à trouver des alliés, vous faire pardonner et surtout entrainez-vous avec votre don. La force de vos bras ne fera pas tout. » dit-elle en jetant un brève coup d’œil à l'épée. « Si jamais vous avez besoin d'aide. » Elle retira un de ses médaillons et le déposa dans la mains du souverain. Le médaillon en forme de cercle avait une allure quelconque mais, en réalité, il servait de communication et d'enchantement de protection. Son propre père le lui avait offert or, Morrigan n'en voyait plus l'utilité étant donner qu'elle pouvait dorénavant le contacter sans et se protéger seule. « Il vous suffit de vouloir me contacter pour qu'elle obéisse. » La sorcière ne fit pas mention des facultés de protection qu'avaient l'allumette, ils verraient cela bien assez tôt. Finalement, son regard se posa sur le lit et la table cassé durant le combat, elle dormirait sur le sol et face au feu. C'était la moindre des choses. « Nous devrions aller nous reposer, je pense que nous craignons plus rien. » dit-elle en s'approchant du feu qui venait d'apparaitre. La belle remit sa cape sur elle et l'attacha afin de ne pas la perdre durant son sommeil qui était la plupart du temps agité, très agité.

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Caspian X
Roi de Telmar || Élu
∞ messages : 204
∞ camp : Telmar
∞ double-compte : Fleur A. Elessar
∞ humeur : Flamboyaaaaante
∞ commentaires :


MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Sam 25 Mai - 1:40


♕ La louve & le phénix
Morrigan ft. Caspian.




Le lien qui unit un être à son don est fort, très fort. Peut-être aussi fort que l'amour lui-même. C'est pour cela qu'il peut être dangereux. Quand l'un des deux est en danger l'autre fera absolument tout pour sauver sa moitié, car il est bel et bien sa moitié, une partie de soi de son âme. Quoiqu'il se passe l'un et l'autre se retrouvent toujours. Et les séparer c'est avant tout les faire souffrir atrocement, comme si l'on sentait qu'il manquait une partie de nous dans notre corps, à la limite du besoin vital. On peut vivre sans, mais l'on a l'impression que l'on ne peut vivre sans. Le seul vrai moyen c'est la mort. Et pour tuer un être aussi attaché d'esprit que d'âme à un autre est très difficile, on ne sait pas si l'autre va mourir tué par le lien qui se rompt ou tué par l'absence de son compagnon. En tout cas une chose est sûre, l'attachement qu'ils ont l'un pour l'autre dépasse l'entendement de certaines personnes. Il est peut-être aussi fort que l'amour.

Caspian brûla le druide avec toute la rage qu'il avait en lui, tout son feu. Personne n'avait le droit de lever la main sur son don, c'était son don, sa partie d'âme. Malgré qu'il connaisse toute la puissance de Nyara il faisait son possible pour la ménager et lui permettre de n'être jamais égratigner. Et pourtant cet homme lui avait plantée une dague dans l'abdomen. Le jeune élu tomba sur ses genoux devant elle et la regarda d'un air dépité. Sa blessure était profonde et bien qu'il tenta de la soigner avec son feu il ne lui faisait plus de mal que de bien. Il se faisait mal à lui aussi, car, surement de par leur lien, il ressentait avec moins d'intensité la douleur du phénix dans sa propre poitrine. Le sang coulait toujours, mais avec moins de débit. Nyara assurait que cela allait mieux mais Caspian n'en était pas sûr. C'est alors que Morrigan apparut sur la porte, et l'ancien roi sécha ses yeux humides. Elle ne répondit pas tout de suite, faisant une démonstration de magie invisible qui sembla apaiser le volatile. C'est alors qu'elle se proposa de la soigner. Le jeune homme ouvrit la bouche pour répondre mais Nyara s'incrusta dans son esprit. "Il en est hors de question ! Jamais je ne me ferais soigner par une inconnue sur qui on a qu'à moitié confiance et encore moins une sorcière dont on n’en connait pas l'étendue des pouvoirs ! Tu devrais davantage te méfier d'elle Caspian." Elle lui avait parlé en fixant froidement la sorcière. Il se tourna vers son don et lui fit la morale. "Tu n'es pas en état de te battre Nyara ! S'ils reviennent on est fichus, essaie d'être sensée au moins et réfléchis un peu. Si elle était vraiment au service d'Edwin elle nous aurait tués ou capturés depuis longtemps. Matias a confiance en elle et il l'a connait mieux que nous." Le phénix le regarda lui puis Morrigan qui fixait le sang sur son plumage couleur flammes. Certes elle aurait pu les tuer depuis plus longtemps, mais Nyara n'avait pas totalement confiance contrairement à Caspian qui semblait avoir meilleur avis d'elle après qu'elle eu fait fuir les druides.
Le jeune homme remarqua alors seulement que sa propre blessure lui faisait mal. Il remua l'épaule avec douleur et Morrigan s'approcha, et le soigna, son regard changeant de couleur comme à chaque fois qu'elle utilisait la magie apparemment. Il la laissa faire malgré le regard désapprobateur de Nyara qu'il ignora. La sorcière répondit alors enfin à Caspian sur le sujet d'Edwin, qui lui plomba un peu le moral, lui éloignant encore davantage l'espoir de vaincre Edwin. Mais elle se rattrapa et énonça un nom et son visage se figea sur une expression impassible, ne laissant passer aucune émotion. Élue elle ?

- Susan est une élue ? En fait d'après le peu de souvenirs qu'il avait d'elle, c'était une femme douce, gentille et généreuse et avait bien toutes les qualités d'être une élue. Une élue du bien, forcément... Je ne pense pas qu'elle serait ravie de me revoir. J'ai cru d'abord être heureux avec elle puis j'ai été manipulé, je l'ai rejeté et tué son frère. Elle me déteste, son frère et sa sœur aussi. Néanmoins je pense que c'est la plus intelligente des qua... Trois. Si je dois parler à l'un d'eux afin de rejoindre ma cause, ce serait à elle oui. Mais je n'y crois pas vraiment non plus...

Caspian examina son épaule et constata qu'il n'y avait absolument plus rien à part un trou dans son vêtement. Il remercia une fois encore la jeune femme et regarda Nyara. "Tu vois, je ne suis pas mort. Et puis je suis là hein. Accepte." Elle le regarda un instant puis toisa Morrigan, la dévisageant de la tête aux pieds comme pour juger de sa bonne intention. Au bout de quelques minutes de silence où Caspian suivait les pensées tordues de son amie, celle-ci souffla alors par les naseaux laissant s'échapper un peu de fumée. Le jeune homme sourit discrètement et se tourna à son tour vers la sorcière en qui il avait davantage confiance.

- Si vous pouvez la soigner, faites le. Vous avez mon accord et le sien.

Nyara ne bougea pas alors que la femme s'approchait d'elle. Qu'elle n'allait surtout pas croire que ça changerait quelque chose... Caspian quant à lui mesura l'aide de Morrigan. Sans elle ils seraient déjà sans doute morts ou devant Edwin. Il la fixa et planta son regard dans le sien, surveillant tout de même ses gestes sur son phénix.

- Je crois avoir une dette envers vous, Morrigan.


@destiny.

_____________________

« I think that the power is the principle. The principle of moving forward, as though you have the confidence to move forward, eventually gives you confidence when you look back and see what you've done. » Robert Downey Jr.

Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro/


avatar
Caspian X
Roi de Telmar || Élu
∞ messages : 204
∞ camp : Telmar
∞ double-compte : Fleur A. Elessar
∞ humeur : Flamboyaaaaante
∞ commentaires :


MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Jeu 27 Juin - 1:09


♕ La louve & le phénix
Morrigan ft. Caspian.

 



Caspian se tenait là face à cette sorcière qui le soignait. Le contact avec la main glacée de cette femme le fit légèrement frissonner. Néanmoins la douleur s'estompa bientôt et la plaie se referma ne laissant aucune trace, aucune cicatrice. Le jeune homme remercia Morrigan d'un regard alors qu'elle lui parlait de Matias. Quoi ? Il savait où se trouvait Susan et il ne lui avait rien dit ? Caspian bouillait de l'intérieur se jurant de s'expliquer avec son frère. Ce dernier était de son côté il le lui avait dit. Seulement Matias avait toujours été quelque peu profiteur des événements. Lorsque Miraz régnait il lui avait donné son épée au point de combattre son frère quelques années après. Il avait tiré profit de son oncle qui aurait pu l'écarter du pouvoir tout comme il l'avait voulut pour le jeune Prince Caspian. Puis lorsque celui-ci gagna finalement la guerre, les deux frères "mirent les choses au clair" et Ernelio devint a nouveau proche de Caspian qui était devenu roi de Telmar. Enfin quand Caspian se fit détrôner, il était resté près d'Edwin... Et du pouvoir. Qu'elles étaient les vraies motivations de Matias et quel était son vrai but ? S'il était malgré lui sous les ordres d'Edwin et qu'il savait ou se trouvait la Reine de Narnia comme le prétendait Morrigan...

« A t-il seulement participer à sa capture ? Mais et vous comment savez vous de telles choses ? Après tout vous êtes aussi aux services d'Edwin, du moins vous l'étiez. »

Il la regarda dans les yeux essayant de percer son regard et de découvrir ce qu'il cachait, car il cachait quelque chose c'était sur. Après tout c'était une femme mystérieuse qui était assez imprévisible. Mais il ne pût discerner quoique ce soit.

Alors que la sorcière se proposait de soigner Nyara, Caspian essayait tant bien que de mal de convaincre son don. Le phénix était d'abord réticent puis sous les arguments de son bon compagnon elle céda et laissa Nomencis s'approcher d'elle. Elle sentait son corps se détendre légèrement et son esprit s'apaisait un peu. Elle ne saurait dire d'où venait ces effets mais c'était très probablement la sorcière qui les créait. Sa méfiance tomba quelque peu mais était toujours bien présente. Alors elle entendit une voix dans sa tête. Ce n'était pas celle de Caspian mais celle d'une femme, celle de Morrigan. Nyara fut surprise mais ne lâcha pas son regard de la sorcière qui la menaçait au prochain regard noir que le phénix lui jetait depuis un moment. Le volatile ne dit rien mais regarda Caspian de travers qui ne semblait pas avoir entendu la voix de Morrigan. Qu'est ce qu'il pouvait être naïf celui la !
Au contact des mains magiques de la sorcière la plaie de Nyara se referma lentement ce qui provoqua un soulagement chez le don qui ne souffrait plus. Alors que Caspian remerciât Morrigan, il remarqua la lassitude suite a l'utilisation de la magie chez le jeune femme. Il crut qu'elle allait s'écrouler au sol alors il lui prit un bras, qu'elle puisse s'y accrocher et s'assurer. Elle lui assura qu'elle avait fait son devoir et lui recommanda de ne pas tarder à passer a l'offensive.

« J'aimerais utiliser mon don plus souvent seulement... Il hésita. Non cela n'a aucune importance. » Le jeune homme fit une pause en détourna son regard puis releva la tête un moment. « Je m'entraînerais et tenterais de gagner en force. »

Son hésitation ? Caspian avait tout simplement peur. Peur de redevenir le roi qu'il était sous l'emprise de Jadis, un homme mauvais. Le mal... Il était un élu du mal. Ce passage de sa vie faisait peut être parti de son passé mais les dieux ne se contentent pas seulement du passé mais aussi du futur. Il y avait une bonne raison pour que Caspian devienne un élu de Tash. Et c'est ce qu'il redoutait, une destinée sombre. Peut être qu'aujourd'hui il se sentait plus porté vers le bien, seulement il n'était pas entier. Il lui manquait plusieurs partie de sa vie passée, et pas forcément des bonnes parties. Le reste de son histoire qui lui était restée cachée était pour une bonne partie sa vie en tant que roi. De plus s'il hésitait tant a utiliser son don c'est parce qu'à chaque fois qu'il utilisait une certaine quantité de son pouvoir il se sentait emplit d'une grande colère. Caspian craignait de cette colère.

Alors Morrigan lui donna un de ses médaillons. Un simple cercle toutefois. Il prit l'objet dans sa sa main et le regarda avec curiosité. Un objet qui lui permettait de joindre Nomencis... Intéressant. La magie avait aussi ses côtés pratiques. Le jeune homme ferma son poing et garda l'amulette prêt de lui.
Il rejoignit la sorcière prêt de l'âtre et mît un coude au dessus de celle-ci et posa son front dans sa main tout en fixant les flammes. Nyara se roula en boule dans un coin derrière Caspian et posa son aile par dessus son bec après l'avoir ouvert et murmurer « Bonne nuit petit homme. » Il lui sourit et se retourna vers le feu et Morrigan.

« Vous avez été généreuse envers moi. Vous nous avez soignés, sauvés, et donné ce médaillon. Et moi, même en tant que roi... Déchu. Je n'ai rien a vous offrir. Malgré les airs que vous vous donnez vous êtes une personne charmante. Alors je peux au moins vous donnez mon amitié. Si vous la voulez bien sur. »

Caspian s'était assis un peu a côté de la jeune femme, en tailleur et la regardait d'un regard amical, la tête tournée mi vers elle, mi vers l'âtre.

@destiny.

pour les curieux:
 

_____________________

« I think that the power is the principle. The principle of moving forward, as though you have the confidence to move forward, eventually gives you confidence when you look back and see what you've done. » Robert Downey Jr.

Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro/


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Lun 26 Aoû - 1:23


 ♕ La louve & le phénix
Caspian.

 



La sorcière soigna rapidement la plaie du souverain. La discussion dériva sur le demi-frère Matias qui savait parfaitement où se trouvait la belle amie du roi. Morrigan ressentait le trouble du guerrier, il réfléchissait à des choses qui ne regardait pas la sorcière. Il finit par lui poser plusieurs questions qui mirent la jeune femme dans l'embarras. Il eu un petit moment de silence avant qu'elle commence à dévoiler la vérité:

« Durant une mission, Edwin nous as ordonné de la kidnapper. Il s'occupait d'elle avec d'autres personnes, pour ma part je faisais mon possible pour capturer les dons. » avant qu'il ne s'emporte elle reprit rapidement. « Mais ça c'était avant, ou nous étions obliger de survivre, maintenant que vous êtes là les choses doivent rentrer dans l'ordre. »

La sorcière se détourna du roi et s'approcha du phénix qui était très réticente à se laisser faire. Stupide volatile, Morrigan tentait de la mettre en confiance en lui envoyant des ondes positives or, sa voix clair et menaçante suffit à stresser à nouveau le phénix. Une fois la plaie refermait, la jeune femme eu un moment de vertige. Elle était épuisée, l'utilisation intensive de la magie et surtout de la magie noire l'avait affaiblit. Inquiet sans doute, il lui proposa son bras pour qu'elle puisse s'appuyer, un simple contact entre la glace et le feu. Morrigan repoussa doucement le roi et le remercia pour son aide. Attentive aux paroles du souverain elle sentit son hésitation mais, ne le poussa pas à s'exprimer. Pas ce soir, la sorcière n'en pouvait plus. Il aurait sans doute besoin d'elle et pour la contacter, ce n'était pas simple. La belle détacha son médaillon et l'offrit au roi.
Se rapprochant du feu, elle prit place devant, le roi la rejoignit et le phénix se coucha derrière eux. La sorcière écouta à nouveau le roi, il la remerciait et lui proposait son amitié.

« Ne me remerciez pas, j'ai simplement fait ce que je devais faire. » dit-elle sans regarder le roi.

« Néanmoins, j'accepte votre amitié» répondit la jeune femme en lui dévoilant son sourire qui se faisait très rare. Le phénix dormait paisiblement, elle n’émettait aucun son et c'était tout juste si on n'entendait le feu dans la cheminée. Un murmure et les flammes fit apparaître des images ou plutôt des visages, Matias Ernelio, Edwin, Rosalie Ernelio avant de reprendre une couleur normales et ne plus rien offrir comme image. La jeune femme luttait contre la fatigue mais, finalement elle n'en pouvait vraiment plus.

« Je suis sincèrement désolée mais, je préfère me reposer demain la journée sera longue et nous ferions mieux de dormir.» lui dit-elle doucement pour ne pas réveiller l'oiseau de feu. D'un signe de tête elle lui proposa le lit mais, ajouta: « Sans arrières pensées, nous pourrions partager le même lit ?»

Morrigan tenta de sonder le souverain mais, ce fut un échec cuisant. Elle espérait donc, qu'il ne tente strictement rien si jamais il accepter de partager le temps d'une nuit le lit ou plutôt  le paillasson avec elle. Cela permettait d'éviter que l'un des deux dorme sur le sol dur ou respire le bois poussiéreux des tables. De plus le lit serait tout juste assez grand pour les deux jeunes gens.

@destiny.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Caspian X
Roi de Telmar || Élu
∞ messages : 204
∞ camp : Telmar
∞ double-compte : Fleur A. Elessar
∞ humeur : Flamboyaaaaante
∞ commentaires :


MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   Jeu 12 Sep - 12:03


♕ La louve & le phénix
Morrigan ft. Caspian.

 



Caspian écoutait Morrigan en silence s’imprégnant de chacune de ses paroles, ne sachant comment il devait exactement réagir. S’il avait une raison de se mettre en colère ou bien ne rien dire et en discuter calmement avec Matias plus tard. La jeune femme prit d’ailleurs le soin de continuer en soulignant qu’ils avaient été sous les ordres d’Edwin. Ils n’avaient sans doute pas pu protester a cet ordre, encore moins auprès d’Edwin. L’ancien roi ne répondit pas, se contenta de regarder d’un air vague et perdu la guérison de son don, plonge dans ses pensées. Il ressentit d’ailleurs le soulagement de Nyara qui lui assura d’un regard que tout allait bien.

Le jeune homme s’assit a cote de Morrigan qui avait accepté son amitié. Bien. Si seulement toutes les autres personnes qui avaient perdues confiance en lui pouvaient de nouveau lui sourire comme elle lui avait souri… Ça lui procurait une certaine chaleur. Non pas celle qu’il avait déjà en lui mais une autre chaleur tout à fait humaine. L’espoir qu’il pourrait un jour réparer ce qu’il avait fait et que les gens pourraient à nouveau croire en lui. Mais pour le moment il en était loin. Il n’était qu’un rodeur sans plus qui cherchait qui il était comme la majorité des nomades de ce monde. Caspian lui sourit en retour l'appréciant de plus en plus.

Les flammes de l’âtre changèrent leur façon de bouger et on put bientôt distinguer des visages qui se sculptaient dans le feu. Il reconnut Matias, Edwin et… Rosalie ? C’était bien Rosalie ? Encore une personne qu’il n’avait pas vu depuis longtemps, et il ne souvenait de pas grand-chose par rapport à elle, mit à part qu’elle était la sœur de Matias, ce qui en fit également sa demi-sœur. Qu’est-ce qu’elle était devenue ? Lui avait-il aussi fait du mal ? Cela ne l’aurait pas étonné vu le nombre important de personnes qui voulaient le tuer… Caspian jeta un bref coup d’œil à Nyara qui semblait finalement avoir sombré dans le sommeil. A vrai dire le jeune commençait également à fatiguer, ses paupières devenant de plus en plus lourdes. Il avait lui aussi utilisé sa magie et son don avait puise sur sone énergie.

« Je crois qu’on a tous besoin de repos, en effet. Il tourna la tête vers le lit qu’elle désignait et haussa un sourcil. Il pouvait tout à fait dormir par terre, et n’avait jamais eu l’intention de dormir avec Morrigan, mais puisqu’elle lui proposait. Si vous le proposez. Vous pouvez prendre la couverture. Elle a l'air propre, moi je n'en ai pas besoin ne vous en faites pas. »

@destiny.

Spoiler:
 

_____________________

« I think that the power is the principle. The principle of moving forward, as though you have the confidence to move forward, eventually gives you confidence when you look back and see what you've done. » Robert Downey Jr.

Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro/



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ♕ La louve & le phénix ~ Caspian   

Revenir en haut Aller en bas
 

♕ La louve & le phénix ~ Caspian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: La Forêt-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit