Revenir en haut
Aller en bas



 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Un exilé et une mercenaire (yoren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Un exilé et une mercenaire (yoren)   Ven 24 Mai - 22:31

J’étais a Telmar, sur la place, un jour comme les autres. Des habitants me regardaient terrifiés ou bien pour certains avec envie. Désolée messieurs mon cœur n'est qu'à prendre par un prince ou un roi. Je vagabondais un peu sur cette place que je connaissais bien, même très bien. J'étais nomade, j'aimais ma liberté, pour rien au monde j’accepterais cet appartement au château. Je décidais qu'il fallait m'acheter une nouvelle dague. J'entrai dans le magasin très réputée.
En entrant, c'est comme si on entendait les mouches voler. J'aime l’effet que je fais au monde. J'allai voir tout type d'arme et trouvai une belle dague qui avait l'air bien coupante comme je les aime. J'allai payer et partis avec mon achat. Je croyais connaitre quelqu’un, non loin de là, juste derrière moi.

L'ancien Tisroc Yoren, je l'avais souvent vue quand j’étais a son service.
Messire, ravie de vous voir, vous cherchez des armes vous aussi

Je lui fit un petit sourire, les sourires n’étais pas mon genre. Je savais qu'il était là depuis que son frère Soren avait pris le pouvoir. Je savais Yoren méfiant de mes origines mais je sentais que j'aurais besoin de lui. Cet homme pourrait avoir besoin de moi pour monter sur le trône, ça c'est sur. je me mis face au Tisroc exilé pour l'intimer à reprendre la conversation. Je ne l'avais jamais regardée de si près, il était mignon, bien que les hommes n’étais rien pour moi. Je ne savais que faire, je me rappelai de la dague encore dans ma mains que je rangeai rapidement.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Yoren Eshbaan
Tisroc de Calormen
∞ messages : 402
∞ camp : Calormen d'antan
∞ double-compte : Aldric Elaazar
∞ humeur : Conquêrante
∞ commentaires :

I'm watching over you.

MessageSujet: Re: Un exilé et une mercenaire (yoren)   Mer 29 Mai - 0:51




Un exilé et une mercenaire
Ft. Azalea et Yoren
La grande place de Telmar était bondée ce jour là, comme bien souvent d’ailleurs. Yoren en profitait pour se faufiler parmi la foule, le visage soigneusement caché sous son capuchon. L’ancien Tisroc s’amusait souvent à se dissimuler dans la foule pour entendre les conversations que tenaient les villageois. La rumeur de son arrivée à Telmar avait commencé à monter quelques jours seulement après son arrivée et cet on-dit s’était vite avéré être un fait. Certains semblaient apprécier le fait qu’un Tisroc de Calormen soit à Telmar et pensaient que cela ne pourrait être que bénéfique. D’autres, au contraire, semblaient paniqués de cette présence et n’étaient absolument pas rassurés de savoir qu’un tyran, même déchu, logeait dans le château de Telmar. Yoren riait à la seule pensée de découvrir son visage devant ces villageois. Seulement, aujourd’hui, Yoren n’était pas venu se mêler à la foule dans l’unique but d’entendre ce que les villageois pensaient de lui et de sa présence à Telmar. Non, il était venu dans une optique bien précise : récupérer le glaive qu’il avait au préalable commandé au meilleur forgeron du village qui faisait également office d’armurerie. Yoren avait choisi ce forgeron en particulier car il était le seul à Telmar à savoir fabriquer des armes de la même façon dont le faisait les calormènes. Les armes telmarines étaient redoutables, certes, mais Yoren avait depuis son plus jeune âge appris à se battre avec un tas d’armes différentes mais toutes façonnées à Calormen. L’ancien Tisroc entra donc dans la petite échoppe sombre, un peu reculée de la grande place. Il y avait deux ou trois villageois qui ne semblaient pas très recommandables. Yoren hotta le capuchon qui dissimuler son visage encore quelques instants auparavant. Chaque personne présente dans la boutique se regardèrent une à une, chacun leurs tours. Peut-être étaient-ils gênés, intimidés, effrayés ou encore énervés de voir que l’ancien Tisroc de Calormen était dans la même pièce qu’eux, à visage découvert. Peut-être même se demandaient-ils pourquoi un homme de son envergure descendait au village alors que le château possédait l’armurerie la plus complète du pays. Un sourire fier sur les lèvres, Yoren s’avança jusqu’au comptoir. Le forgeron balbutia quelques mots à peine audible avant de se diriger vers l’arrière-boutique mais Yoren compris qu’il avait tenté de lui dire que sa commande était prête et qu’il était partie la chercher. Yoren patienta et se tourna vers les autres acheteurs qui lançaient de furtifs regards vers lui. Il hocha la tête, un sourire narquois aux lèvres. Il sentait qu’ils étaient tous un peu mal à l’aise et il s’en amusait. Il se dit qu’au moins, ça leur ferait à tous un bon sujet de conversation durant le dîner et peut-être même pour l’année à venir. Car après tout, qui pourrait raconter qu’il avait croisé un Tisroc de Calormen, à Telmar et dans une boutique d’armes qui plus est ? Peu de personnes. Le forgeron ne tarda pas à revenir, brisant ainsi le silence lourd, bien qu’amusant, qui régnait dans l’échoppe. Yoren saisit le glaive, déposa les pièces sur le comptoir et s’éloigna vers l’entrée du magasin où l’endroit était un peu plus lumineux. Il tournait le dos à la porte d’entrée mais il entendit que quelqu’un était rentré. Il ne prêta pas de suite attention, trop absorbé par la lame qu’il inspectait. Parfaitement équilibrée, à double tranchants, légère et malléable. Il s’apprêtait alors à partir pour rentrer au château quand une voix, légèrement familière l’interpella. Yoren détacha alors son regard de sa nouvelle arme et leva les yeux. Il constata alors qu’il était quasiment nez-à-nez avec Azalea, une tueuse qu’il avait engagé une première fois à l’époque de l’Empire Telormen. Elle s’était avérée être très efficace et ils avaient donc eu l’occasion de se rencontrer à plusieurs reprises pour parler affaires et argents. Cependant, malgré plusieurs collaborations, Yoren continuait à se méfier d’elle. Il savait qu’elle était narnienne de naissance et pour lui, on reste narnien toute sa vie au fond. Le Calormen fut dans un premier temps surpris de la croiser ici mais, en y réfléchissant, il songea que, vu son métier, cela n’avait au final rien d’étonnant. Yoren lui rendit poliment son sourire avant de prendre la parole.

« Je suis enchanté de vous croiser ici, à Telmar. Je venais chercher une arme en particulier. » dit-il en agitant le glaive qu’il tenait dans ses mains.

Il regarda ensuite la dague qu’Azalea avait dans ses mains avant que celle-ci ne la range
.
« Je vois que vous aussi, vous avez trouvé votre bonheur ici. Les affaires se portent bien en ce moment ? J’imagine que vous êtes venue à Telmar pour une raison, j’espère ne pas être le prochain sur votre liste. » ajouta-t-il en rigolant.

Azalea ne l’effrayait pas ; à vrai dire personne ne l’effrayait. Peut-être avait-il tort mais il était né comme ça. Yoren se doutait que si Azalea était à Telmar, c’était bien entendu pour tuer quelqu’un. Qu’à cela ne tienne, sa présence tombait plutôt bien.
© Belzébuth

_____________________



Je suis maître de mon destin et capitaine de mon âme.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un exilé et une mercenaire (yoren)   Mer 29 Mai - 15:06

Le Tisroc plaisantait sur ce que je venais faire ici, bien sûr que c'était pour tuer et pour surveiller mais bon, Morrigan me faisait confiance, je décidai d’être franche en la jouant fine.

Messire, bien sûr sinon que ferais-je à Telmar et ne vous inquiétez pas ce n'est point vous que je vise, à l'heure actuelle c'est plutôt une mission de gardienne et d'informatrice.

C’était une part de vérité sans dire qui m’embauchait, qui je protégeais et sur quoi j'informais. L'ancien Tisroc était un homme à l'esprit sain et impitoyable mais j'avais une bonne couverture à Telmar grâce à Edwin qui me disait sa mercenaire. J'avais envie de dire à Edwin que je n’appartenais a personne mais bon, il est de bonne hospitalité. J'ai toujours préféré Yoren à Edwin lors de l'Empire Telormene.

Et à ce que je vois votre réputation de Tisroc exilé est venue jusque là.

Mon arme bien a sa place, je remarquai le glaive de l'ancien Tisroc,qui semblait se méprendre avec les armes calormènes, avec lesquelles j'avais appris tout ce que je savais en combat. Je remarquais aussi que tout le monde nous regardait, sympathique ces Telmarins, enfin ce n'est pas tous les jours qu'on voit un ancien Tisroc exilé de son pays par son frère et la meilleure des mercenaires " La Rouge " bavardant tranquillement du bon vieux temps. Je faisais attention à ne faire aucun geste suspect quand je demandai à l’homme en face de moi.

Allons dehors, je pense que ce sera mieux pour des conversations sérieuses et puis je n'aimerais qu'il y est des ragots par rapport à nous deux.

Je commençai à partir dehors et lui fis un signe de venir avec moi, là où on nous écoutera moins.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Yoren Eshbaan
Tisroc de Calormen
∞ messages : 402
∞ camp : Calormen d'antan
∞ double-compte : Aldric Elaazar
∞ humeur : Conquêrante
∞ commentaires :

I'm watching over you.

MessageSujet: Re: Un exilé et une mercenaire (yoren)   Mer 12 Juin - 19:11




Un exilé et une mercenaire
Ft. Azalea et Yoren
 
Yoren se doutait bien qu’Azalea n’était pas là par hasard. Elle était là pour le travail. Cela signifiait qu’un Telmarin ou une Telmarine avait fait appel à ses services. Yoren se demanda un instant qui était ce telmarin et surtout, qui serait la prochaine victime d’Azalea. Une personne malchanceuse dans tout les cas, car quand Azalea choisissait sa proie, très peu de personne pouvait prétendre en réchapper. Et puis, c’était une femme intelligente ; jamais elle ne tenterait de tuer plus fort qu’elle. Azalea ne tarda pas à affirmer qu’en effet, elle était là pour le travail mais qu’elle n’était pas là pour tuer quelqu’un et encore moins Yoren. Et qu’en plus de cela, elle n’était pas là pour tuer quelqu’un mais plutôt pour surveiller et informer. L’ancien Tisroc hocha la tête avant d’afficher un sourire en coin.

« Vous vous êtes diversifié depuis la première fois où nous nous sommes rencontré ! »

Au moins, Azalea avait été franche. Elle aurait très bien pu lui dire qu’elle était à Telmar uniquement parce que c’était une nomade et que sa profession n’avait rien à voir là dedans. Yoren savait que son ami, le roi Edwin revendiquait cette meurtrière comme une mercenaire de Telmar. Mais Yoren, quant à lui, n’était pas dupe. On ne peut pas s’approprier une femme (ou une personne en général) comme cela, surtout lorsqu’il s’agit d’une narnienne de naissance. D’ailleurs, Yoren regrettait encore l’origine d’Azalea. Si elle avait été Calormène ou Telmarine, ils auraient pu être de grands alliés et accomplir de grandes choses en unissant leurs forces. Mais qu’importe, on ne refait ni ne change ce que le destin a fait. La conversation arriva naturellement sur le retour d’exil.

« Malheureusement, c’est de plus en plus difficile de cacher quelque chose au peuple et il est vrai que ma réputation me précède depuis mon retour. »

Les regards autour d’eux se faisaient de plus en plus insistants et le silence était de plus en plus présent. Comme si le peu de personnes présentes essayaient tant bien que mal d’écouter la conversation d’un tyran et d’une tueuse. Dit comme cela, il est vrai que ça pouvait paraître croustillant mais ni Azalea ni Yoren ne commettrait l’erreur de dire quelques choses de ‘secret’ ou de trop important. D’ailleurs, Yoren s’apprêtait à lui proposer de s’éloigner un peu quand Azalea lui proposa de sortir du magasin avant qu’il ne puisse le faire. Il approuva d’un signe de tête. Yoren ouvrit la porte et laissa passer Azalea qui lui faisait signe de le suivre. Il prit soin de remettre son capuchon et se mis à marcher aux côtés d’Azalea, s’éloignant un peu de la foule qui s’était fait plus dense à l’extérieur.

« Ici nous pourrons parler plus librement. »

Yoren rangea alors le glaive qu’il venait d’acquérir sous sa cape et reporta son attention sur Azalea

« Alors, vous me disiez que vous étiez là en tant qu’informatrice, c’est un Telmarin qui vous a engagé ? »

Il savait qu’Azalea ne révélerait rien mais il savait également qu’elle était du côté de ceux qui la payaient bien. Peut-être que quelques pièces d’or pourraient lui délier la langue.
Yoren était bien tenté de réengager Azalea pour l’envoyer à Calormen, bien qu’Oshea était déjà sur l’affaire.
 

© Belzébuth

_____________________



Je suis maître de mon destin et capitaine de mon âme.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un exilé et une mercenaire (yoren)   Mar 18 Juin - 14:14

Yoren n’était pas dupe, il cherchait des informations et surtout quelques petites précisions. On était dans un coin bien sombre et surtout isolé des autres.

Monseigneur, disons donc que oui, je me diversifie et vous vous cachez chez votre ami, on a tous des choses à cacher.

Il fallait que j'en dise le moins possible sans pour autant montrer mon nouveau camp. Il fallait que Yoren croie que j’étais encore avec lui et Edwin et pour Telmar.

Monseigneur, un telmarin veut que je surveille sa femme, il la soupçonne de le tromper et si je croise l'amant, vous savez ce qui lui arrivera.

Mes mensonges étaient parfaits sauf que c'était complétement à l’opposé de la vérité mais bon, il ne devait pas savoir que j'avais changé de camp et encore moins de mode de paiement. Cet homme se méfiait de mes origines mais moi, ma vie n’appartenait plus à Narnia mais à l'Empereur.

Vous devez chercher un moyen de reprendre votre trône, je me trompe ?


Je pourrais avec les informations qu'il me donnerait les dire à la Dame. Et puis je devais m'informer de tout et l'exil de Yoren et ses projets pour reprendre le trône pourraient intéresser l'Empereur.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un exilé et une mercenaire (yoren)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un exilé et une mercenaire (yoren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Les RP abandonnés-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com