Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Selon notre plan...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Edwin G. Petterson
Nordique || Élu || Admin
∞ messages : 514
∞ double-compte : Vitani (calormène)
MessageSujet: Selon notre plan...   Sam 10 Aoû - 22:25






Selon notre plan...





Frost & Edwin


Il venait de faire sagement son rapport avant de quitter la salle du trône. Je le fixai partir, ma main caressant doucement le fourreau de mon épée. Il ne perdrait rien pour attendre. Même si cela devrait me prendre des années, je me vengerai le moment venu. Oui, peut-être qu'à force de chercher à me venger de ceux qui me trahissent ou des gens qui touchent à mes alliés, j'allais finir par y perdre quelque chose. Je commençai déjà à préparer tout ça. Mais quel doux mot... Yoren allait parvenir à  reprendre son trône, c'était déjà une affaire assurée. Il n'y avait aucune raison pour qu'il n'y parvienne pas. S'il avait pu tuer son père pour devenir tisroc, rien ne l’empêcherait de faire la même chose avec Soren. Je ne me faisais aucun souci quant à son ascension au pouvoir. Lorsque je le vis enfin hors de ma vue, je me levais de mon trône et rejoignais mes appartements. La nuit tomberait bientôt et je devais avoir disparu du château, mais personne ne devait s'en rendre compte. Aussi j'allais m'enfermer dans mes appartements, mais avant je me tournai vers les gardes.

« Que personne ne vienne me déranger, et ce sous aucun prétexte. Si on vous demande pourquoi, dites que le roi est occupé ou qu'il se repose. »

Après avoir eu leur approbation, je partais récupérer une tenue entièrement noire que j'enfilais, puis j'attrapais deux couteaux que je cachais et enveloppais délicatement dans mes bottes. Une fois prêt, je soufflais sur les bougies de ma chambre et poussais l'un de mes meubles puis passais derrière une tapisserie avec l’emblème telmarin représenté dessus avant de m'engouffrer dans un passage secret du château. J'atteignais ainsi en l'espace de quelques minutes la cour, et je me rendis discrètement à l'écurie, attendant que la voie soit libre pour quitter les lieux avec un cheval. Le plan s'étant déroulé à la perfection, je me retrouvais à quitter la capitale, galopant vers les montagnes de l'ouest, là où nous nous étions donné rendez-vous. Je n'avais pas prit mon cheval d'ailleurs, pour la simple et bonne raison que l'on m'aurait plus facilement reconnu. Je n'avais emprunté que des chemins peu fréquentés pour ne pas me faire repérer, ce qui fit que mon itinéraire se fit plus long, bien que j'arrivais à temps à l'endroit que nous nous étions indiqués, par l'intermédiaire de Ronal, le serviteur un peu déjanté de Frost, qui d'ailleurs, se trouvait déjà là.

Je descendis de mon cheval et accrochais sa selle à un rocher, près d'un coin où la végétation était abondante. Puis enfin, je me dirigeai vers mon précieux allié et lui adressai une bonne poignée de main.


« Bonsoir mon ami. La route n'a pas été trop longue ? Et le climat n'est pas trop chaud pour vous j'espère... Normalement, la température devrait devenir plus froide à mesure que les minutes passent. »

Je m'éloignais un peu avec lui vers quelques rochers et prit place sur l'un d'eux, faisant face à Frost. Ce soir allait être une longue soirée... à mon avis, cela prendrait même la nuit. Je jetai quelques regards autour de nous avant de reposer mes yeux sur l'empereur des terres nordiques.

« Dites moi... est-il ici ? Je veux dire, vous l'avez ramené, comme prévu, n'est-ce-pas ? Je ne l'a pas encore aperçu. »



Entre ses mains, mon pouvoir sera sans fin.



© Méphi.



_____________________
Votre récompense vous l'aurez quand viendra ce beau jour
Quand la gloire couronnera ma tête, soyez prêtes !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Selon notre plan...   Dim 11 Aoû - 14:03






Selon notre plan...






EdwinFrost

Tant de choses s'étaient produites ces derniers mois et le serviteur de l'Empereur jouait désormais un rôle très important. Il endossait le rôle de l'interprète et du messager ce qui ne lui déplaisait guère. Dans la salle du trône, le serviteur vêtu pour la première fois de noir des pieds à la tête venait d'annoncer à son maître qu'il était temps de partir. L'Empereur lui ordonna de partir devant tandis qu'il se dirigeait vers les écuries. Deux soldats en armure le suivirent aussi au pas de course. Les serviteurs se pressaient partout dans les couloirs, Frost leur aboyait des ordres à propos des repas et de toutes ces choses qui allaient se passer durant son absence, personne n'aurait le droit d'entrer et de sortir de la forteresse avant son retour. C'était les consignes de sécurité habituelle, il en était toujours ainsi lorsque le suzerains devait s'absenter, c'était la panique juste avant son départ. Deux cheveux blancs étaient prêts, les chevaliers en armure qui accompagnaient Frost les enfourchèrent dans un cliquetis métallique. Hors de question de partir sans escorte dans une contrée éloignée et pour une mission aussi importante, ces deux soldats jouaient le rôle de l'escorte impériale, bien que l'Empereur à lui seule était bien plus dangereux que les deux soldats réunit. Les deux soldats et leurs monture sortirent à l'extérieur tandis que l'Empereur s'enfonçait un peut plus loin dans ses écuries, là où étaient ses précieuses montures hors du commun. Un cheval au pelage brun portait sur son dos un drôle de paquet fixé avec des chaines. Frost vérifia qu'il avait tout ce qu'il lui fallait, autrement dit, un énorme paquet emballé dans des bandelettes verdâtre d'où se dégageait une étrange odeur âpre. L'elfe caressa le museau de l'animale qui se mit à le suivre comme un petit chien. Un peut plus loin, portant une selle de fourrure d'ours sans étriers, une immense bête noir hennit à l'approche de son cavalier. Frost fit glisser ses mains sur l'encolure du cheval. Tout était prêt. L'Empereur revêtant sa tenue de cuir noir et sa ceinture de tissus rouge enfourcha à son tour sa monture qui se cambra avant de partir au galop suivit du cheval qui portait son fardeau. A côté des deux chevaliers en armure et de leur chevaux blancs, la monture de l'empereur était vraiment très impressionnante, plus massive, plus puissante, plus grande. La rune marquée au fer rouge sur son pelage noir s'illumina d'un halo rouge tandis que Frost prenait la tête du convoi.

Le voyage fut long, mais le groupe finit par rattraper Ronal avant qu'il ne soit arrivé au point de rendez-vous, alors ils ralentirent l'allure pour que le serviteur ne soit pas obligé de courir derrière. Le soleil déclinait à l'horizon, la lune plus pleine et resplendissante que jamais pointait le bout de son nez avant même que son opposé de feu ne soit totalement couché. Sur la neige les bruits des sabots étaient étouffés, mais désormais loin du nord et de son hiver céleste, sur le sol de terre et d'herbe, le bruit des pas était important. Au fur et à mesure que l'Empereur avançait, la brume suivait ses traces comme pour perdre un éventuel intrus dans ces Montagnes de l'Ouest. Ils gravirent une petite colline rocheuse, là haut personne ne les embêteraient. Ronal n'arrêtait pas de tomber et de glisser sur les petites roches, sans doute étais-ce à cause de la fatigue. Il arrivèrent bientôt dans une sorte de clairière entourée de rochers. Frost leva une main pour stopper tout le monde, puis il descendit de sa monture qui frappa à deux reprises le sol de son sabot, faisant vibrer les cailloux mousseux. L'Empereur caressa le museau de l'animale pour le calmer puis fit signa à Ronal de partir devant tandis qu'il croisa les bras. Ronal courut encore un peut, passant derrière de hautes fougères arborescentes, il sursauta presque en voyant le roi Edwin et lui sourit nerveusement en acceptant sa poignée de main.

"C'est vrai qu'il fait un peut chaud par ici. Non la route n'était pas très longue, vous savez quand on à de quoi s'occuper... Venez, le maître est non loin."


Lorsque Ronal conduisit le roi de Telmar à son maître, Frost s'était assit sur un rocher. A son tour le roi pris place en face de l'elfe qui lui serra doucement la main avant de claquer des doigts. Les deux chevaliers en armure descendirent de leurs montures, s'approchèrent du cheval qui portait l'étrange paquet et défirent les chaînes sans un mot. Ils prirent le paquet avec délicatesse et vinrent le poser sur l'herbe à côté des rochers où étaient assis les monarques. Frost se leva en premier et la brume envahit les alentours, formant une sorte de mur impénétrable. Ses yeux étaient braqués sur Edwin, son visage n'exprimant rien d'autre que cet habituel air glaciale et cruel.

« Croyez-vous que je serais venu les mains vides ? Je l'ai abattue de mes propres mains hier. Il était d'accord et trouvait se sacrifice comme étant le plus grand des honneurs pour sa famille. C'est un très bon mort. Personne ne vous à suivit ?»

Il ne faisait pas froid, mais pourtant de la buée blanche sortait de la bouche de l'Empereur. Sa magie était chargée à bloque, elle imprégnait chaque cellule de son corps et semblait avoir hâte d'entrer en scène.


Puisque la mort est la paix éternelle, si tu veux la paix, fais le mort.



© Méphi.



_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Edwin G. Petterson
Nordique || Élu || Admin
∞ messages : 514
∞ double-compte : Vitani (calormène)
MessageSujet: Re: Selon notre plan...   Lun 12 Aoû - 0:48






Selon notre plan...





Frost & Edwin


Il claqua des doigts et je repérais alors deux autres personnes transportant un paquet visiblement soigneusement emballé, dans lequel semblait se trouver notre cobaye. Mes yeux étaient rivés sur le cadavre désormais à terre, tandis que Frost avait reprit la parole. J'étais impatient d'apprendre ce qu'il allait me montrer et je me demandais s'il pratiquait souvent ce genre de... sortilège. J'ignorais si le tout résidait en une potion, un maléfice ou bien encore en une incantation, mais quoi qu'il en soit, seul lui pourrait le faire selon moi. C'était pourquoi je me demandais comment refaire le même « rituel » une fois le moment venu. D'après ses dires, cet individu était mort en étant conscient du sacrifice qu'il offrait et qu'il était fier de le faire. Je me rendais compte que les hommes du nord et ceux d'ici étaient bien différents et ne se rendraient pas compte de ce que cela impliquerait d'utiliser le corps d'un défunt pour tester ce que nous allions faire. Les telmarins détestaient la magie, ils la craignaient au plus haut point et en avaient totalement peur. Caspian avait bien ramener Jadis et cela avait provoqué une guerre où il avait perdu la mémoire et tué l'aîné des Pevensie... ça n'avait servit à rien. Pour eux.

« Son sacrifice n'aura pas été en vain. Si sa famille désire quoi que ce soit, je pourrais le leur donner s'ils le souhaitent... bien que vous vous en soyez déjà chargé, peut-être. » dis-je en jetant un regard sur l'enveloppe de mort. « Non, personne ne m'a suivit. Personne ne sait même que je suis parti du château. »

Je me rapprochais donc du cadavre, m'agenouillant à ses côtés mais n'osant pas le toucher. A vrai dire je ne savais pas exactement comment nous allions nous y prendre cette nuit, quelles techniques nous allions utiliser et par quels moyens nous allons parvenir à réaliser notre plan. Mais si Frost était là, ce n'était pas pour rien. C'était parce qu'il savait que c'était possible. Qu'il ne l'avait peut-être jamais fait mais qu'il savait comment s'y prendre. Je lui faisais confiance en tous cas, et j'espérais que nous arriverions à tout programmer en temps et en heures. Je relevais alors les yeux vers l'empereur.  «  L'avez vous déjà fait auparavant ? » J'ignorais s'il avait l'intention de m'expliquer comment nous allions procéder à ce rite ou si nous allions immédiatement commencer. Car une chose était sûre ; nous n'aurions pas de deuxième chance si celle-ci ne fonctionnait pas. Nous n'allions pas tester cela sur l'un de ses hommes ou sur Ronal, et il était hors de question d'attraper un telmarin et de lui infliger ça. Mais j'avais foi en Frost, je savais qu'il saurait s'y prendre, et j'espérais qu'il arriverait à me montrer les ficelles du rituel.

« J'espère en tous cas que j'arriverai à le reproduire le moment venu. Quoi que si cela requiert un sortilège, je ne sais pas si je pourrais le faire, puisque je ne suis qu'un être humain... »

A vrai dire, j'étais un peu plus qu'un simple mortel puisque lors de notre alliance et de notre accord pour qu'il récupère la reine de Narnia, j'avais hérité de deux de ses dons et qu'ils seraient fortement utiles à mon avenir, du moins je le supposais. Sans compter l'autre part de notre échange, qui me serait fort pratique d'ici quelques mois également... Je n'aimais pas vraiment songé au futur car désormais je me doutais de ce qui allait plus ou moins arriver, bien que nous ne soyons jamais pleinement sûrs de ce que l'on espère. Mais j'avais toujours ce don dont j'avais hérité à la naissance également... Il avait beau être précieux, je n'étais néanmoins pas tout puissant, même en  le possédant. Après tout, j'avais obtenu ce que je quémandais. Désormais je me doutais bien qu'on s'opposerait à ce que j'avais puisque l'on m'avait avertit du retour de l'amnésique tueur de roi narnien adoré de son peuple. Quel idiot. Enfin, pour finir, j'avais hérité encore d'un autre don... bien que cette fois-ci il me fut donné par le puissant Tash. Le contrôle des ténèbres... et mon dragon. Au fond, oui, je restai un être humain. Mais je n'étais pas n'importe lequel.

« Quand commençons nous ? »


Entre ses mains, mon pouvoir sera sans fin.



© Méphi.



_____________________
Votre récompense vous l'aurez quand viendra ce beau jour
Quand la gloire couronnera ma tête, soyez prêtes !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Selon notre plan...   Mar 13 Aoû - 16:07






Selon notre plan...






EdwinFrost

Bien sure l'Empereur ne releva pas la remarque du roi, un seule regard en disait longs. La famille de ce pauvre bougre avait bien évidemment reçut de quoi vivre pendant les dix années à venir, l'Empereur s'en était assuré en personne. On arrache pas un père à sa famille simplement pour la gloire de sa mort, il y avait tout un tas de règles à respecter, ça ne se passait peut-être pas comme ça dans les autres contrées, mais c'était le cas pour les terres du Nord. Puis l'Empereur acquiesça lorsque l'humain lui assura que personne ne l'avait suivit. Il l'observa se lever et le suivit sans s'agenouiller près du cadavre embaumé.  

« Je ne l'ai jamais fait auparavant sur un mort, mais ce n'est pas compliqué. Un véritable jeu d'enfant, pour moi. Point besoin de le reproduire, je vais simplement changer le corps de ce mort et il gardera cette forme jusqu’à ce qu'il soit enfermé dans son caveau. »

"Euh... veuillez m'excuser. Je ne voudrais pas vous déranger mes Seigneurs."

Ronal s'inclina maladroitement et déglutis, un peut en retrait, il savait que son maître allait donc se servir de son pouvoir pour son plan et ça le mettais mal à l'aise. Le serviteur préféra s'éloigner plus, il s'accroupit sur le sol derrière un gros rocher, dos aux deux seigneurs et croisa les bras en marmonnant tout seul. Frost le regarda s'éloigner du coin de l’œil puis il s'approcha du cadavre en posant un genoux à terre. D'un geste rapide, il posa sa main sur ce qui semblait être le crâne du défunt et tira sur le linge mortuaire qui glissa comme s'il était simplement posé sur le corps.

Le défunt était un homme d'une trentaine d'année dont la corpulence égalait de près celle du roi de Telmar; ses cheveux étaient plus longs mais de la même couleur que ceux d'Edwin et sa peau grise; il portait des vêtements de noble et un grand collier constitué de plaquettes d'or et de rubis reposait sur sa poitrine. Quelques bagues du même métal ornaient ses doigts. Frost lâcha le tissus qui recouvrait le corps, le voile mortuaire glissa sur le sol sans un bruit. Alors, prenant un air grave et solennelle, L'Empereur planta ses yeux dorés dans ceux du roi. 

« Avant de commencer. Êtes vous bien sur de ce que vous faites ? Avez-vous pris les bonnes précautions et avez-vous fait vos adieux à ceux et celles qui avaient votre confiance ? Dans l'esprit du peuple, Edwin, vous allez mourir. Inutile que je vous dise qu'il s'agisse d'un acte qui va bouleverser tout ce à quoi vous vous étiez accroché jusqu'à aujourd'hui... Puisque la mort est la paix éternelle, je vous offre la paix, alors faites le mort. Lorsque vous serez prêt, placer vos deux mains sur le crâne du défunt.  »




Puisque la mort est la paix éternelle, si tu veux la paix, fais le mort.



© Méphi.



_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Edwin G. Petterson
Nordique || Élu || Admin
∞ messages : 514
∞ double-compte : Vitani (calormène)
MessageSujet: Re: Selon notre plan...   Ven 16 Aoû - 3:54






Selon notre plan...





Frost & Edwin
Mon regard se posa sur le serviteur de l'empereur qui semblait mal à l'aise et s'en alla déglutir derrière un rocher. Quelque chose semblait m'échapper... Après tout il avait passé tout le chemin avec ce cadavre et il était lui-même... mort, en quelque sortes. Enfin, d'après ce que j'avais cru comprendre. Frost s'agenouilla à son tour, posant sa main sur le linge qui enveloppait le défunt et tira dessus. Je regardai quelques instants le corps de l'homme en évaluant à peu près son âge et en posant ma main sur la sienne, je sentis que sa peau était glacée. Généralement, je ne voyais pas les morts plus de quelques heures après qu'ils aient expiré leur dernier souffle... mais malgré tout, ce n'était pas tant le fait de voir un homme mort sous mes yeux qui semblait me poser problème. Non, il n'y avait aucun problème d'ailleurs, aucun. Frost avait même parfaitement choisi le corps de cet homme puisqu'il semblait avoir la même corpulence et aille que moi. Vraiment, c'était un excellent travail et cet homme avait été honoré de mourir d'après ses dires. Oui, alors pourquoi restais-je là à le fixer le regard vide ?

Le nordiste reprit la parole et bien que je m'étais mentalement préparé minutieusement à tout ça, à cette soirée et à ce plan, quelque chose continuait de me déranger. Bien-sûr que j'étais sûr ! Quel autre choix possédais-je ? Dire adieu à mes proches... non, je ne l'avais pas encore fait. Cela ne m'avait même absolument pas traverser l'esprit un seul instant. Il y avait bien Yoren, Kyara, Leonidas, Ange, Morindür et d'autres personnes à qui je devrais le faire. Oui, à qui je devrais... J'ignorai ce qui était en train d'arriver, sans doutes un blocage étant donné que cette décision n'était pas prise en vain. Non, elle ne l'était pas, elle avait été calculée dans les détails... mais visiblement pas assez. Je m'étais préparé à la mort, à l'affronter et à en subir les conséquences. Mais l'avais-je suffisamment fait ? J'avais soudain l'impression d'avoir oublié quelque chose. Je devais voir Yoren remonter sur son trône, je devrai même l'aider à le récupérer ! Mais je ne verrais peut-être jamais ce jour... et je n'aurai jamais d'enfants non plus, vraisemblablement. Kyara semblait m'aimer, mais elle était aussi réticente et refusais d'engendrer un héritier. Elle ne le voudrait jamais et je ne la forcerait pas.

Je n'en voyais même pas l'utilité, en tous cas la persuasion ne servirait plus à rien, plus maintenant. J'allais définitivement disparaître de sa vie, de celle de mes ennemis, de mes alliés, de mes amis... J'y avais pourtant déjà réfléchi, je ne comptais pas me dégonfler à présent, à quoi bon ? J'étais déterminé à le faire. J'allais le faire. Je ne ferais pas demi-tour, cela ne servirait à rien. J'avais prit ma décision, c'était décidé depuis un moment déjà. Je n'aurai jamais convoqué Frost si cela n'était pas certain. Je ne me décidais jamais au hasard, je réfléchissais suffisamment avant. Toujours. Mais je restais un homme, un être humain avec des émotions et un cœur... qui bat. Pour le moment. Je devais posséder cette psychologie, y songer et me fondre dans ce rôle. Je devrais apprendre dès lors à oublier tout ce que je vivais aujourd'hui. Ma vie se terminerait bientôt, et ce n'était pas une bonne chose. L'empereur parlait de paix, mais à quel prix ? Je refusais d'entreprendre ce que nous devions désormais faire, mais je n'avais plus le choix. J'avais choisi il y a déjà un moment...


« Je ferai le nécessaire le moment venu. Je prendrais les précautions qu'il faut une fois que nous aurons terminé. Je ferai ce qui a été décidé lorsque mon heure sera venue de quitter cette vie. »

Posant enfin mes mains sur le front du défunt, j'inspirais un grand bol d'air avant d'expirer lentement, les yeux fermés et la tête droite. Je profitais de ce moment en songeant à cet homme qui avait donné sa vie pour la mienne. Pour m'aider. Je lui en étais reconnaissant. J'ignorai en revanche comment nous allions procéder et pourquoi Ronal semblait ne pas vouloir revenir... était-ce la façon dont nous allions le faire qui le dérangeait ou même qu'il craignait ? Etait-il impliqué dans le rite ? Sans quitter le rocher où se trouvait le mort-vivant des yeux, je me tentai à questionner Frost. « Que lui arrive t-il ? » [i]Peut-être que je me trompais, peut-être n'avait-il juste pas envie de regarder ce que nous pouvions faire en « jouant » avec la vie et la mort ? Après tout, il avait connu ça. Justement... il avait connu ça. J'aurai bien aimé lui demander comment c'était, ce qu'il avait éprouvé, comment il était revenu à la vie... mais je ne le pouvais pas. J'ignorai quelle serait sa réaction, s'il en gardait des souvenirs et je ne me retrouverai jamais seul avec lui de toutes façons. J'étais venu rencontrer Frost, pas son serviteur. Même lui ne le voudrait pas, sans doutes.

« Que dois-je faire désormais ? »


Entre ses mains, mon pouvoir sera sans fin.



© Méphi.



_____________________
Votre récompense vous l'aurez quand viendra ce beau jour
Quand la gloire couronnera ma tête, soyez prêtes !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Selon notre plan...   Mar 27 Aoû - 13:35






Selon notre plan...






EdwinFrost

Il n'avait donc pas pour le moment pris toutes ses responsabilités... et bien il en serait ainsi. Frost ocha la tête puis regarda du coin de l'oeil son serviteur et l'entendait marmonner. Il avait une petite idée du pourquoi de la manière dont il avait réagit. Sans un mot il observa d'abord le roi de Telmar poser ses mains sur le front du défunt avant de regarder fixement Ronal un peut plus loin. Ce n'était pas bien compliqué à comprendre, l'Empereur pouvait voir cet aura de peur qui semblait émaner de son serviteur... avait-il une sorte de don qui le faisait devenir réceptifs plus qu'il n'y paraissait face à son Empereur ? Avait-il sentit la magie de son maître ? Oui... c'était cette magie qui le terrorisait. Frost lui lança un regard noir bien que ce dernier ne put véritablement le voir car il était de dos; un frisson lui parcourut néanmoins la nuque, Ronal resserra ses bras autour de ses jambes et continua à psalmodier dans son coin. Reportant son attention sur le cadavre et sur Edwin, Frost mis les deux genoux à terre, puis posa une main sur le torse du mort avant de répondre à Edwin.

« Ne faites pas attention à lui, sa réaction est tout à fait normale, son éloignement importe peut... cela lui rappel simplement de mauvais souvenirs. Bien nous allons commencer. Gardez les yeux grand ouvert seigneur Petterson et n'enlevez pas vos mains. »

Alors qu'il finissait de donner les instructions au roi de Telmar, l'air se rafraîchit dangereusement. A chaque respiration des individus présents, de la buée blanche sortait de leurs bouche ou de leurs narines comme en plein hiver. L'Empereur semblait entrer dans une sorte de transe, il entendait des choses que le commun des mortel ne pouvait ouïr, même à genoux, il se tenait droit le visage impassible, incarnation d'un visage d'une sagesse hors du temps. Soudain l'air vibra une fraction de secondes et les yeux de l'Empereur se voilèrent comme observant le vide. Une buée bleutée sortit de ses yeux dorés virant désormais au bleu lumineux incandescent. L'Empereur releva la tête et dévisagea ainsi Edwin de ses yeux venant d'un autre monde. Il posa alors la seconde main sur le torse du mort tandis qu'un sourire carnassier apparut sur les lèvres noirs de l'elfe albinos. Un temps s'écoula avant que sa concentration n'arrive à son plus haut degré puis la magie déferla, coulant de ses mains dans un flux invisible, roulement de tambour inaudible mais pourtant là. L'Empereur ne décrochait pas son regard du visage du roi de Telmar afin d'imprimer chaque trait dans sa mémoire, chaque détail. Puis au fur et à mesure que le temps passait un murmure grandissait et enveloppait les environs, la brume se mit à osciller tel une mer déchaînée. Au bout de deux heures, le cadavre réagit. Ses deux bras le long du corps s'écartèrent en restant bien droits donnant l'impression que même dans la mort il avait réussit à faire comprendre à son maître que tout était fin prêt. Enfin Frost détourna son regard d'Edwin pour le reporter sur le cadavre, son sourire s'était effacé laissant place à une détermination et une concentration sans limites. Il avait appris par coeur le visage d'Edwin et savait de mémoire le reconstituer dans son esprit. Pendant quelques minutes l'Empereur ferma les yeux qui continuaient de fumer et de scintiller tandis qu'on murmure incompréhensible sortait de ses lèvres. Il n'aimait pas se servir de formule magique, et c'était pourtant ce qu'il faisait à contre-coeur, car pour lui la magie était avant tout réalisable sans parler... mais cette magie n'était pas comme les autres. Il ressentait le lien d'Edwin avec ses mains sur le front du mort et les cellules du défunt, un lien qui était indispensable. Edwin due alors ressentir un léger picotement dans la paume de chacune de ses mains, mais ce n'était rien d'important ou de grave, c'était la preuve que la magie venait d'investir la dépouille de l'homme qui s'était sacrifié pour l'Empire. Petit à petit le mort changeait d'apparence, sa peau semblait serpenter et s'étirer sur sa chair morte, ses mâchoires aussi changèrent, ses cheveux se raccourcirent. Cela pris bien une heure de plus pour qu'il prenne totalement l'apparence d'Edwin. Mais le résultat était là, parfaite copie de celui que l'on appelait le roi de Telmar, le cadavre du jeune homme gisait sous les mains de l'Empereur qui ouvrit alors les yeux encore animés de sa magie. Puis il fit signe à Edwin qu'il pouvait enfin retirer ses mains et se redressa de toute sa hauteur. Avoir passé tout ce temps à genoux lui avait donné des crampes dans les mollets, il ne le fit pas remarquer et croisa les bras sur son torse.

« A présent, avez-vous réfléchit à un endroit dans lequel vos gens pourraient vous retrouver pour mort ? »



Puisque la mort est la paix éternelle, si tu veux la paix, fais le mort.



© Méphi.



_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Edwin G. Petterson
Nordique || Élu || Admin
∞ messages : 514
∞ double-compte : Vitani (calormène)
MessageSujet: Re: Selon notre plan...   Mar 3 Sep - 3:30






Selon notre plan...





Frost & Edwin


Visiblement, Ronal n'aimait guère la situation... mais après tout, il s'était réfugié derrière son rocher, alors qu'il y reste dans ce cas, Frost savait bien ce qu'il faisait... Je suivis alors ses instructions en gardant mes mains sur le front du défunt, sentant sa peau froide sous mes doigts. Elle aurait pu être glacée mais elle ne l'était pas. L'air s'était d'ailleurs considérablement rafraîchi. Cela était-il du à la nuit et à la haute altitude ou bien était-ce à cause de la magie ? Je ne fis aucun commentaire, constatant que de toutes manières il faudrait bien que je m'habitue à cette température, puis je sentis le regard de Frost se poser sur moi. Ses yeux changèrent de couleur et son sourire n'annonçait rien de vraiment bon, mais je supposais qu'il s'agissait de quelque chose de normal. Après tout... c'était un elfe. Je n'allais pas chercher à le comprendre, bien que j'en aurais eu largement le temps. Je me contentai, peut-être par réflexe, de dévisager l'empereur, me demandant ce qui était en train de se passer. J'aurais pu observer maintes théories sur ce qu'il faisait en me regardant ainsi tout en utilisant la magie, mais au final, je ne cherchais même plus à comprendre. A quoi bon ? Je le saurais bien d'ici quelques minutes...

Enfin... finalement, le rituel dura bien deux heures. J'avais l'impression de ne faire plus qu'un avec le cadavre, ayant le sentiment d'avoir prit racine sur le haut de son visage par le simple contact des paumes de mes mains contre sa peau. La fraîcheur n'arrangeait évidemment rien, et je ne sentis plus vraiment mes mains, ayant d'ailleurs des fourmis dans les jambes et quelques courbatures. Le corps du mort déplaça alors ses bras, me forçant à baisser le regard pour l'observer. Je me demandai alors comment Caspian s'y était prit pour ramener la Sorcière Blanche d'outre tombe... par qui avait-il été aidé ? Il n'avait décemment pas pu s'y prendre seul pour la faire ressusciter. Mais là n'était pas la question, non. D'ailleurs, la buée qui se trouvait autour des yeux du nordique me força à me demander comment il avait apprit la magie, et qui la lui avait apprise. Je ne savais pas comment c'était, de naître avec la chance de pouvoir posséder des dons aussi exceptionnels, mais je m'estimais heureux de faire partie des élus, bien que je ne passais pas non plus mon temps à jouer avec les ténèbres. Quant à mon dragon... Il m'était vital. Je suppose que chaque élu l'est avec son don.

Je ressentis une sensation de picotements étranges dans mes mains, me souvenant qu'au final... j'ignorais pour combien de temps encore nous allions rester ici et comment la magie allait opérer. Mais j'étais avide de savoir et je savais que tout cela ne servirait pas en vain. Cela faisait partie du plan. Tout était planifié. Tout... ou presque. Puisque ce plan était composé de parties manquantes. Celles-ci seraient connues uniquement lorsque le plan sera enfin mit à exécution, mais pas avant. Je me sentis soudainement mal. Comme si je venais de faire quelque chose de mal et que j'attendais que mon châtiment ne me tombe dessus. Mais c'était à cause du rituel. Préparer un événement comme celui-ci, et le voir se réaliser dans un premier temps demandait beaucoup de sang froid et de calme. Voir le cadavre de cet homme se métamorphoser petit à petit en moi ne me faisait pas me sentir bien. Comment cela serait-il possible après tout ? Je savais que mon avenir se jouait en partie maintenant. C'était l'une des premières étapes qu'il fallait accomplir, et nous y étions presque. Je respirais calmement, me forçant à ne pas retirer mes mains afin de les réchauffer avant que je ne sente plus mes mains du tout.

Puis la transformation fut accomplie. C'était la fin de cette partie. Frost se releva, puis je retirais doucement mes mains, serrant mes poings avant de les rouvrir plusieurs fois, pour en retrouver l'usage en quelques sortes. Je finis ensuite par les caler dans les tissus que je portais, bien que je n'allais pas les sentir de nouveau rapidement. Je me relevais avec délicatesse, reprenant aussi un peu l'usage de mes jambes avant de marcher un peu, juste pour bien refaire marcher tout mon corps et pour me réchauffer un peu. Frost ne bougeait pas, mais de toutes manières, il n'était pas habitué au même climat que moi, ce qui était relativement normal. Puis il me posa une question. Question à laquelle j'avais soigneusement réfléchi, bien que cette partie du plan puisse encore être modifiée en fonction de la situation qui se présenterait à moi...
« Je pensais à mes appartements. » De toutes les pièces du château et de tous les recoins de Telmar, cela m'avait semblé plus probable que je sois retrouvé dans cette pièce. Bien-sûr, cela dépendrait aussi du moment de la journée, mais j'étais prêt à jurer que le plan serait mit en place durant la soirée ou la nuit.

Je baissais les yeux vers le défunt, légèrement surprit et choqué au fond de moi, de voir qu'en seulement quelques heures, nous soyons parvenus à un tel résultat. C'était bluffant, trop même. C'était pour cette raison que j'avais du mal à bien réagir ou d'aligner plusieurs mots à la suite. Je prenais conscience des réactions que cela pourrait engendrer. J'y avais déjà bien réfléchi, mais maintenant que je me voyais allongé par terre, le corps refroidi par la mort, j'étais un peu perdu. Je restais cependant impassible, conservant un air sérieux et bien que cela dura quelques minutes, je finis par reprendre la parole, sans quitter des yeux le corps.
« Le corps restera t-il intact ou sera t-il abîmé par le temps ? » [i]C'était une question essentielle, pour éviter un quelconque manque de crédibilité, il était absolument nécessaire que le corps soit ainsi et qu'il le reste, il ne devrait pas subir les effets et dommages que le temps infligeait généralement aux nouvelles recrues de l'au-delà. J'ignorais quand tout ça pourrait se passer, au fond, peut-être que cela n'arriverait que dans quelques mois, mais cela pouvait aussi se compter en semaines, voir en jours. Il fallait demeurer prudent et éviter de prendre le moindre risque inutile.


Entre ses mains, mon pouvoir sera sans fin.



© Méphi.



_____________________
Votre récompense vous l'aurez quand viendra ce beau jour
Quand la gloire couronnera ma tête, soyez prêtes !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Selon notre plan...   Lun 9 Sep - 8:44






Selon notre plan...






EdwinFrost

L'elfe albinos hocha la tête lorsque Edwin lui indiqua où l'on devait retrouver le corps. Alors il n'y avait pas de temps à perdre. Ignorant les réaction du jeune homme face au cadavre qui était comme son reflet dans l'eau, Frost claqua des doigts. Ronal accourut les mains encore tremblantes, il s'agenouilla devant son maître et n'osa pas le regarder, les deux soldats firent de même. La lueur bleu dans les yeux de l'Empereur s'éteint, ses yeux recouvrant leurs couleur plus habituelle. Puis il fit signe à ses hommes de se relever et tendis une main devant son serviteur. Ronal fourra ses mains dans ses poches et en ressortit des lanières de tissus noir comme la nuit, les deux bandelettes étaient enroulées sur elle-même. En inclinant la tête bien bas, il les déposa dans la main tendu de son maître puis détala vers la monture. Il farfouilla dans les sacoches et revint avec d'autres petits rouleaux de bandelettes qu'il mis dans les mains d'Edwin puis dans celles des soldats.

" Mon seigneur, si vous n'arrivez pas à les mettre je vous aiderez. "

Frost entreprit de se tresser les cheveux rapidement avant de répondre à l'ancien monarque.

« Le corps sera dans un premier temps intacte, puis à mesure que les années s'écouleront, il entamera lentement sa décomposition, comme tout les corps morts de ce monde.  »

Il termina sa longue tresse et la laissa pendre dans son dos, puis il déroula l'une des bandelettes que lui avait donné Ronal et se l'enroula méticuleusement autour de la tête, laissant sa longue tresse blanche osciller au sommet de son crâne au grès de ses mouvements. La bandelette recouvrait tout son visage et son cou, hormis ses yeux étincelant. La bandelette était trop épaisse pour voir au travers, c'était la tenue de camouflage des agents de l'Empereur, personne ne l'avait encore vue en ce jour. Puis la dernière bandelette, plus longue que la précédente resta un moment étalée sur le sol. Frost enleva son haut et le donna à Ronal qui vint le poser sur la selle de la monture. Les bandelettes de tissus étaient bien mieux qu'une simple tunique de cuir, elles étaient sans bruits, on pouvait se mouvoir comme des ombres lorsqu'on en était vêtus. L'Empereur se recouvrit le corps de la dernière bandelette, son serviteur l’imita et les deux soldats aussi.

Une fois prêt, Frost repris le voile mortuaire qui était un peut plus loin sur le sol puis il le déposa sur le visage du mort, dissimulant par la même ses traits. Ronal quand à lui alla aider Edwin qui avait surement du mal avec les bandelettes, le serviteur, légèrement amusé lui mis bien en place la bandelette de manière à ce que seul les yeux du monarque soient visibles, puis il fixa les bandelettes à l'arrière de sa tête. La petite équipe ressemblait presque à la guilde des assassins, mais au moins, personne ne remarquerait cinq ombres dans la nuit. Ronal partit rechercher d'autres bandelettes dans une petite sacoche, celles-ci étaient bien plus épaisse que les précédentes et n peut plus rugueuses. Il refit sa tournée, en distribuant deux à chacun. Frost retira ses bottes et s'assit sur le sol pour mettre en place ces nouvelles bandelettes qui servaient de chausses furtives. Une fois terminé, il se releva et marcha un peut avant de s'étirer, c'était pour vérifier que tout tenait bien. Parfait. C'était en tant que chef militaire aux mesures drastiques, et dressé de toute sa stature imposante, que l'elfe albinos donna les dernières directives tandis que les deux soldats et Ronal ramassaient le cadavre pour le porter à hauteur d'épaule.

« Il est temps de mettre notre plan en marche seigneur Edwin. Inutile de vous signaler que personne ne doit nous voir, nous seront des ombres dans la nuit. Personne d'autre n'est capable de s'occuper de cette affaire à notre place alors nous devons faire vite. Nous entrons, nous déposons le corps dans vos appartement, puis nous partons, rien de plus. Je m'engage à éliminer quiconque aura posé son regard impudent sur nos ombres, je me fiche de savoir s'il s'agit d'un domestique ou d'un noble, ce sont les mesures de sécurité. Pas de témoin, pas de prisonnier. Des ombres et rien d'autre. Maintenant, conduisez-nous à vos appartements  »

Il n'y avait d'autre alternative que de se mettre en route, la nuit s'annonçait froide. Pour ne pas avoir froid, les gens qui habitaient au château devraient faire brûler du bois de chêne dans les cheminées, l'odeur âpre caractéristique de ce bois était très courant lors des périodes glaciales.


Puisque la mort est la paix éternelle, si tu veux la paix, fais le mort.



© Méphi.



_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Selon notre plan...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Selon notre plan...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Les Montagnes de l'Ouest-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit