Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 A window to the past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Jacen Deynor
Prince d'Archenland
∞ messages : 43
∞ camp : Archenland
∞ double-compte : Eléa E. Lys, Naïla Ema Till'aam
∞ humeur : Blagueur
∞ commentaires :
War is life. Life is laughter. Laughter is me.

MessageSujet: A window to the past   Jeu 29 Aoû - 14:26

A Window to the past
 



 

The past is a part of us. This is what makes our present and our future. Future and present are a window to the past.



Jon Elessar & Jacen Deynor


Debout devant sa fenêtre, un garçon regardait le ciel. Il était rosé. Des nuages à l'horizon portait encore la grisaille de la nuit. La rosée perlait sur les herbes des jardin et les pétales des fleurs étaient humides, tachés de quelques gouttes transparentes. La lune disparaissait peu à peu, laissant la place à son opposé de compagnon. Le soleil inondait le château de ses rayons qui venaient taper directement dans les fenêtres, les murs, réchauffant tout et qui apporteraient avec eux un réveil tranquille. Les cloches de la ville sonnaient les six heures du matin. Habituellement, la grasse matinée était de mise, mais en ce jour, les choses n'étaient pas pareilles que de coutume.
Il se retourna, contemplant un loup blanc allongé sur son lit. Pour une fois, il avait envoyé paître les domestiques qui avaient tenté de le convaincre de laisser la bête dans les bois où elle ne risquait de blesser personne. Hors de lui, Jacen avait menacé les malheureux de les renvoyer, repartant dans ses couloirs, le docile animal à son côté. Ces derniers temps, il était toujours en colère, contre tout le monde. Haine et rage refoulée, il était devenu plus violent que la normale, refusant cependant de se défouler sur quiconque. Aujourd'hui c'en était trop, il avait pris les choses en mains, demandant à son ami, le commandant de l'armée Archenlandaise, de lui donner un petit entraînement à l'épée, occasion pour lui de liquider sa rage.

D'un geste vif, il enfila une longue cape qui tombait à terre et rabattit la capuche sur sa tête, de sorte qu'on ne verrait pas son visage. Fantôme le suivit tranquillement, se cachant dans un coin quand une personne passait près d'eux.
Rapidement, ils sortirent du château, se rendant dans les jardins et plus particulièrement dans une petit endroit où les arbres dissimulaient les gens qui y étaient. Un endroit parfait où Jacen aimait à se perdre dans ses pensées. Il attendit patiemment, assis sur un banc, le visage dans l'ombre. Ses doigts tournaient et retournaient le pendentif en forme de fée en cristal, la pierre bleue au coeur toujours aussi brillante. Il ne pleurerait pas, pas aujourd'hui. Cette fois, il s'acharnerait sur l'épée adverse comme s'il s'agissait de ces sales Calormènes, et tout particulièrement de Soren. Combien de fois il avait désiré lui mettre un poing dans la figure, juste pour le faire saigner, abîmer sa figure de con.  

Tendant le bras vers son épée, à côté de lui, il la saisit pour l'observer à souhait. Il mûrissait sa vengeance depuis longtemps. Un jour, oui un jour il ferait ce qu'il désirait depuis quelques temps. Tuer Soren Eshbaan. Le faire souffrir, aussi longtemps que possible avant de se décider à l'achever.
Le loup albinos à ses pieds se mit à grogner soudain. Debout, la gueule ouverte sur des crocs menaçants. Ses yeux noir d'encre fixaient un homme, debout devant eux.
Jacen se leva, rebattant sa capuche en arrière et donna une accolade virile à son ami.

- Jon ! Quel plaisir de te voir. Comment vas-tu ? J'ai besoin d'un entraînement mon ami, je n'en peux plus de cette rage enfermée en moi.

Il se mit à sourire, franchement. Le soleil de l'aurore Archenlandaise, la nature autour de lui, Jon et Fantôme, tout lui donnait goût à la vie en cet instant. Et savoir qu'il allait enfin pouvoir croiser le fer dans un entraînement des plus amical lui donnait une certaine confiance en lui qu'il n'avait pas senti depuis bien longtemps. Il respira à pleins poumons, enlevant la cape qui le gênerait de toute évidence.




(c) Amaliiah sur Epicode


_____________________


☼ Tous les hommes meurent un jour. Mais peu d'entre eux vivent vraiment. ☼

I want to dream. Touch the sky and the stars. Fly on a dragon. And see you again, my love. Yes, I dream... but I live, for me and you. For us !
Revenir en haut Aller en bas
 

A window to the past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Château Royal-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Cinéma, Télévision | Films