Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 The die is cast ~ Caspian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: The die is cast ~ Caspian   Mer 13 Nov - 16:09



The die is cast
Il ne faisait ni trop chaud ni trop froid, l'air était doux et l'été finissait en beauté avec des fruits. Les arbres et les forêts prenaient des couleurs fabuleuses, avec mille nuances différentes. Rouge, marron, jaune, vert... les plaines, les bois étaient magnifiques. Morrigan avait oublié la beauté de Telmar, cela faisait plusieurs mois qu'elle n'était pas revenu ici, sa patrie, ou plutôt sa terre natale. Elle arrêta son cheval, devant elle se trouver un manoir qui faisait piètre allure. Des lierres recouvraient toute la partie du manoir, des corbeaux sortir du bois, le silence était pesant, lourd et cassé avec la douce ambiance d'automne. D'instinct, la jeune femme activa sa magie, par prudence. Morrigan avait décidé d'aller rendre visite à son père malgré le fait qui l'est lâchement vendu à Frost l'empereur et maintenant père de la belle. Elle accrocha son cheval noir au tronc d'arbre calciné... Calciné ? En regardant autour d'elle, la sorcière constata que l'endroit avait bien changé. Le manoir avait des vitres brisées, le toit possédait des trous énormes. Que s'était-il donc passé ? Doucement, elle poussa la porte du manoir qui grinçait. Sans surprise, la jeune femme constata que les lieux étaient vides, poussiéreux et c'est comme si une bagarre avait éclaté. Un chat noir sauta de la vielle table en bois qui autrefois avait réuni la famille Nomencis. Morrigan passa un doigt sur la table, la poussière s'était accumulée au bout de quelques semaines, elle poursuivit sa visite dans les cuisines qui étaient manifestement occupées par les rats. Où donc était passé son père ? Les serviteurs ? Son instinct la poussa à monter en haut, les escaliers grinçaient eux aussi.
Arrivé en haut, un spectacle désolant s'offrit à son regard marine. Les tableaux de son frère et sa mère étaient déchirés, des bouts de verre étaient brisés.

Dire qu'elle n'était pas rongée par l’inquiétude était fausse, malgré toute la haine qu'elle voit à son géniteur, elle comptait bien savoir ce qui lui était arrivé car, visiblement il avait eu des misères. Était-il mort ? Vivant ? Emprisonné ? Il était protégé par Edwin mais, celui-ci étant mort peut-être qu'il avait dû fuir ou pire... Son instinct la poussa vers la tour où son père se réfugiait si souvent avant que Morrigan ne quitte les lieux. Le sortilège protégeant la tour n'était pas enfreint fort heureusement, Mo n'eut néanmoins aucune difficulté à rompre le sort de son père puisque maintenant elle était plus puissante que lui. Rien n'avait bougé, seulement la poussière et les araignées occuper les lieux. Morrigan ne toucha à rien et préféra s'en aller de la tour en ajoutant un sort plus puissant pour garder la tour secrète et impénétrable. Perturbée et inquiète elle n'entendit pas, ne sentit même pas des présences étrangères.

« C'est bien elle, c'est sa fille... mais, faites attention elle plus forte que son père ! »

Morrigan se réveilla avec une douleur à l'arrière de la tête. Elle mit du temps à rouvrir les yeux et comprendre la situation dans laquelle elle se trouvait. Des gardes visiblement bien entraînés l'encadraient, elle avait aussi les mains liées. Une femme, la regardait avec mépris. Morrigan la fixait, elle reconnut son ancienne cuisinière lorsqu'elle habitait à Telmar. Son visage s'illumina quand elle reconnut sa domestique or, celle-ci lui jeta:

« Brûlez-là ! C'est une partisane de l'ancien roi ! »

Quoi ?! Morrigan jeta un regard glacial à la femme avant de se faire embarquer par les soldats qui la firent entrer au château. Il ne manquait plus que ça, les cachots l'attendaient peut-être y retrouverait-elle son père mais, auparavant elle devait se sortir de là.

« Auriez-vous l'amabilité de me détacher ? »

Les gardes la regardèrent à la fois surpris et amusés. Sans doute était-ce la première fois, qu'une prisonnière demande à être détaché de manière aussi polie. Voyant qu'elle n'était pas prise au sérieux, Morrigan activa sa magie, ses liens se détachèrent subitement, les gardes sortirent leurs épées. Se battre dans les couloirs du château de Telmar n'était pas conseillé mais, la sorcière était loin de se laisser dominer. Elle envoya deux gardes contre le mur tandis que les deux autres chargèrent. Très vite, l'alerte fût donnée. La sorcière fut rapidement maîtrisée, elle en fût d'ailleurs très surprise. Tient, les rangs des soldats avaient changé, ils étaient plus compétents que ceux d'avant. Juger sans doute dangereuse, celui qui semblait être le chef prit la décision de l'emmener à leur souverain. Morrigan fût traînée dans les couloirs, impossible de s'enfuir les gardes la serraient trop près pour qu'elle puisse utiliser sa magie. Elle tenta bien de se détacher mais, leurs forces étaient plus grandes que celle de la sorcière.

Le chef s'arrêta devant une porte immense en bois finement sculpté. Celle-ci s'ouvrit et la petite troupe fit son entrée. Morrigan sous sa capuche noire compris qu'elle se trouvait parmi les politiques de Telmar, de nouvelles têtes puisque tous la regardaient avec mépris et haine. Le chef mit un genou à terre, s'adressant à une autre personne:

« Votre majesté, nous avons capturé la sorcière, celle qui travaillait pour le compte de l’usurpateur. »

Morrigan pâlit. Elle savait pertinemment à qui s'adressait le soldat et savait aussi qu'elle était dans une très mauvaise posture. Le soldat se releva et retira la capuche de la sorcière qui laissa à découvert son visage et fit face au roi: Caspian X.
Avant-même qu'elle puisse faire quoi que ce soit, le soldat, fiers de sa prise la jeta à terre et la força à s'agenouiller devant le roi sans pour autant délivrer les mains de Morrigan qui une fois les mains libres fuiraient l'assemblée.



 
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Caspian X
Roi de Telmar || Élu
∞ messages : 204
∞ camp : Telmar
∞ double-compte : Fleur A. Elessar
∞ humeur : Flamboyaaaaante
∞ commentaires :


MessageSujet: Re: The die is cast ~ Caspian   Ven 20 Déc - 20:24




The die is cast.


Les deux mains appuyées sur le meuble en bois sur lequel reposait une carte le Roi de Telmar observait le monde d'aujourd'hui, le regard légèrement perdu sur ces contrées habitées. Il les connaissait bien désormais, il avait dut les parcourir deux ans durant pour échapper à ses traqueurs qui ne voulait que sa tête ou l'amener à leurs souverains, ceux à qui il avait causer du tord. Il leur avait mis autrefois une guerre sur les épaules, il avait tué un roi aimé qui avait été son ami, il avait été un danger pour son propre royaume dirigé par quelqu'un qui ne méritait pas d'y régner, il avait détruit les familles de certains qui sont peut-être encore plongées dans le deuil et la souffrance de la guerre à cette heure. On l'avait contrôlé, Jadis l'avait contrôlé. Bien qu'elle ai fait le mal par son intermédiaire elle lui avait montré une facette de lui qu'il ne connaissait pas à cet époque. Mais sans elle et sans le pouvoir et la pression qu'elle exerçait sur lui, il ne pouvait prendre de l'assurance, il n'était pas assez fort. Puis tout c'était écroulé quand il avait vu Peter s'écrouler au sol, une énorme plaie dans l'abdomen causée par l'épée du jeune homme et il s'était enfuit, par lâcheté, parce que ce qui la force de jadis l'avait quitté et qu'il ne pouvait plus le supporter, il en avait trop peur. Alors il s'était effondré à son tour pour se réveiller des heures plus tard avec pour seul souvenir le nom qui portait. Deux ans à errer et à fuir pour quelque chose qu'il ne comprenait pas, qu'il ne se souvenait pas avoir fait. Il avait commencé à se forger une nouvelle identité, une nouvelle personnalité plus sombre et quand Nyara fut venue à lui elle lui procura le pouvoir qu'il lui manquait pour qu'il gagne en assurance et en maturité. Rôdeur, il parcourra Telmar, Narnia, Archenland et quelques kilomètres de Calormen pour fuir ceux qui voulaient sa mort et se venger. Il ne lui manquait que ses souvenirs qu'il récupéra deux ans plus tard pour retrouver ce côté bien moins naïf de lui et redevenir un roi, un roi meilleur encore et non pas l'influençable qu'il avait été auparavant.

Caspian releva légèrement la tête pour jauger du regard les quelques hommes autour de lui attendait ses prochains ordres. Quand il avait repris la tête de son royaume il avait tout de suite changé ses conseillers, les commandants, les capitaines et tous ceux qui avaient une once d’autorité qui pourrait lui nuire à l’avenir. Ces nouvelles têtes autour de lui il les avait choisies avec soin, il ne se ferait pas avoir une seconde fois. Certainement pas. C’était un conseil post-guerre qui se passait là. Suites aux récents évènements le nouveau roi devait prendre de nouvelles décisions pour son royaume et en aucun cas il ne voulait créer une nouvelle guerre, il fallait jouer cependant finement et ne pas paraître naïf. Son regard se posa sur les royaumes voisins.

« Retirez les troupes aux frontières de Narnia et Archenland, en aucun cas nous n’avons besoin d’autant de soldats là-bas, nous ne sommes plus en guerre. Laissez toutefois les garnisons habituelles de garde frontières. » Les hommes se regardèrent et acquiescèrent avec accord. Les conflits pourraient durer si les deux royaumes se voyaient menacés. Telmar n’avait pas grand-chose à craindre de l’extérieur grâce à sa frontière en cordillière qui faisait face aux autres royaumes. Et une marche ennemie dans ces montagnes pouvait mettre plusieurs jours avant d’arriver à Telmar, ce qui aurait laissé le temps à la ville de se défendre. Il y avait également Calormen dont on ne connaissait pas vraiment les intentions. « Monseigneur, que faisons-nous pour Calormen ? » Caspian détourna son regard pour le poser sur le désert. « Gardez une garnison plus importante à la frontière mais ne faites aucun mouvement offensif à la moindre escarmouche. Il faut espérer que Yoren soit pacifique dans les temps à venir. »

Alors que Caspian allait les congédier pour mettre fin à la réunion les portes de la salle s’ouvrirent en grand pour laisser apparaître un homme bien armé, vêtu d’une cuirasse brillante. Le nouveau capitaine de garde s’avança à pas pressants vers son roi et s’agenouilla devant lui. Derrière lui se trouvait quelques soldats qui entouraient une personne menottée enveloppée dans une cape, si bien qu’il ne pouvait discerner son visage. Il ne pouvait voir que des cheveux noirs dépassant un peu et il sut qu’il s’agissait d’une femme. Qu’avait-elle fait pour qu’autant d’hommes soit autour d’elle pour la maîtriser ? « Votre majesté, nous avons capturé la sorcière, celle qui travaillait pour le compte de l’usurpateur. » Sorcière ? Usurpateur ? Edwin ? … Il ne connaissait qu’une sorcière qui avait travaillée pour Edwin, ou du moins avait suivit ses ordres. Le capitaine se releva et abaissa le capuchon pour laisser au roi le soin de dévisager avec surprise Morrigan Nomencis. Mais que faisait-elle ici ?! N’était-elle pas sensée être auprès de Frost, dans le Nord ? Il ouvrit la bouche mais aucun mot ne sortit.  Il avait rencontré Morrigan quelques temps auparavant alors qu’il venait de retrouver son frère Matias. Il lui avait sauvé la vie si l’on pouvait dire, mais ensuite la tension était montée et Ernelio était arrivé pour ne rien arrangé. Finalement les choses étaient rentrées dans l’ordre et Caspian et la sorcière avait établi leur feu pour la nuit dans une ferme abandonnée. Là elle lui sauva la vie à son tour alors que des druides les avaient attaqués. Il lui avait alors accordé sa confiance, qu’elle n’avait fait qu’obéir aux ordres d’Edwin et qu’elle ne lui avait pas été fidèle comme un sujet doit l’être.

Caspian émergea de ses souvenirs lorsque le capitaine prit Morrigan, la jeta presque à ses pieds et usa de ses mains pour la forcer à s’agenouiller devant lui en signe de respect. Le jeune homme fronça les sourcils, fit un pas et attrapa le bras du Capitaine pour le faire lâcher sa prise. « On ne frappe pas une femme Capitaine. » Ce dernier lui lança un regard surpris puis légèrement haineux. Il ne comprenait pas, et c’était assez juste. Il retira cependant son bras de l’emprise de son roi et laissa la sorcière se relever. « Majesté dois-je vous rappeler qu’elle s’est débattue et a envoyé plusieurs gardes à l’infirmerie ? Et qu’elle était sorcière de l’usurpateur. » Caspian se tourna vers lui de nouveau. « Elle m’a aussi sauvé la vie sous le règne de ce même homme. Et je croyais vous avoir demandé de recenser les personnes douées de magie plutôt que de les arrêter. Il planta un regard dur sur le soldat qui recula légèrement. Détachez là et sortez d’ici. »

Pendant que Morrigan se relevait, la garde sortit et Caspian congédia ses conseillers d’un regard. Puis il se tourna de nouveau vers la jeune femme et planta son regard sombre dans le sien. « Morrigan. Cela fait longtemps maintenant ? Que faites-vous donc ici ? Vous n'êtes pas sensée vous trouver dans le Nord ? »

© charney


_____________________

« I think that the power is the principle. The principle of moving forward, as though you have the confidence to move forward, eventually gives you confidence when you look back and see what you've done. » Robert Downey Jr.

Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro/
 

The die is cast ~ Caspian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Le château :: Salle du Conseil-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit