Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Rencontre improvisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Kristian Pandera
Archenlandais
∞ messages : 164
∞ camp : Archanland/Narnia
∞ double-compte : non
∞ humeur : aventurière
∞ commentaires :
MessageSujet: Rencontre improvisée   Dim 15 Déc - 20:10


rencontre improvisée

Ce fut par une belle matinée de printemps que le jeune homme décida d’aller à Narnia, tant pour se changer les idées que pour aller acheter des matières premières comme du tissus, des armes ou des vivres. Vivre dans les bois était d’une grande liberté mais cela demandait des incursions en ville de temps à autres. Oh ! Il aurait pu simplement aller à Anvard, mais il aimait tout particulièrement l’ambiance dans la ville sous Cair Paravel, à la fois simple et joyeuse.

Il était donc partit à pieds avec un grand sac et ses armes – simples mesure de précaution – jusqu’à Anvard où il avait emprunté un cheval. Le voyage en serait plus rapide et moins contraignant. Pas qu’il n’aimât pas marcher mais sa mère et sa sœur n’aimaient pas le voir parti trop longtemps. Le voyage lui avait pris quelques jours et il arrivait enfin en vue de la ville, baignée par un soleil matinal d’or. Ce fut avec un sourire qu’il ralenti l’allure et entra en ville. Aussitôt, un gamin s’avança, lui proposant de garder son cheval. Il accepta, étonné, et lui donna quelques pièces pour sa peine.

Aussitôt libéré de sa monture, il commença à flâner en ville, s’arrêtant de temps à autres dans une boutique pour regarder les marchandises. Vers midi, il commença à avoir faim. Il acheta donc un peu de pain et de fromage, qu’il mangea assis près d’une fontaine. Une fois son repas fini, il profita quelques instants du soleil avant de se mettre en recherche d’une auberge dans laquelle il pourrait se loger quelques jours. Quitte à être à Narnia, autant en profiter quelques temps, sans pour autant laisser sa famille seule trop longtemps. Un peu perdu il chercha pendant quelque temps avant de retrouver le gamin croisé à l’entrée de la ville. Il lui demanda où il pouvait loger et si l’enfant pouvait amener son cheval à l’auberge indiquée. Quelques piécettes changèrent de mains et le gamin l’emmena bien vite face à une auberge belle mais non impayable. Quelques minutes plus tard, son cheval était dans les écuries et Kristian entrait dans la salle commune de l’auberge.

Il s’avança vers le comptoir et demanda une chambre pour trois nuits, ainsi que les repas du soir et du matin. L’or changea de main, ainsi que la clef de sa chambre. Le jeune homme alla déposer ses maigres affaires et redescendit dans la salle commune. Un coup d’œil à l’extérieur lui apprit que l’après-midi avançait bien. Voulant profiter encore de la ville, il ressorti pour flâner encore. En sortant de l’auberge, le nez en l’air sans regarder devant lui, il bouscula un homme qui entrait. Il se recula précipitamment et marmonna de plates excuses :

« Excusez-moi, je ne regardais pas où je mettais les pieds, j’en suis navré… »

Il releva les yeux pour observer celui qu’il venait de bousculer. Plus grand que lui, vêtu de manière simple mais une arme à son côté, il avait des yeux d’un bleu perçant, qui semblaient pouvoir lire dans l’âme de chacun. Très vite, Kristian baissa les yeux, intimidé par la prestance de l’homme face à lui.

(c) Hana Evali

_____________________
Revenir en haut Aller en bas



Braethan Melendir
Narnien
∞ messages : 146
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Matías Ernelio
∞ humeur : froide
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Rencontre improvisée   Mer 25 Déc - 15:29

Rencontre improvisée
Kristian Pandera & Braethan Melendir


L'air était étrangement chaud pour une journée d'hiver. Beaucoup avaient longuement supposé que le retour de la reine Susan y était pour quelque chose. L'espoir et la magie étaient revenus avec elle, et le peuple avait repris confiance. A vrai dire, tout semblait aller mieux. Il n'y avait plus de menaces de guerre. Plus de prisonniers, plus de victimes, plus de peur. Cair Paravel retrouvait la joie des fêtes comme Braethan l'avait toujours connu, et le reste du pays faisait de même. Malheureusement, il restait toujours des conséquences des guerres et de la terreur précédentes. Quelques villages, ainsi qu'une partie des grandes villes, étaient en mauvais état. La campagne connaissait un hiver rude. Braethan, bien décidé à ne pas profiter du luxe du château, avait préféré venir en aide au peuple. Comme toujours, il entraînait les jeunes garçons qui n'avaient pas la condition et les moyens de devenir chevaliers, il approvisionnait les villes avec les meilleures armes possibles et vérifiait que les soldats soient bien entrainés.

Mais depuis le retour de la reine Susan, les choses avaient changé. La jeune femme lui vouait une confiance absolue, du simple fait qu'il ait été celui qui l'avait retrouvé lorsqu'elle avait fui le Nord. Il avait été inutile de préciser qu'elle aurait pu s'en sortir sans lui, que n'importe qui aurait pu la sauver. Elle l'avait nommé à une plus haute fonction, ce qui n'était pas pour déplaire au jeune maître d'armes. Il lui était donc redevable, et avait redoublé d'efforts pour aider les Narniens. Il était d'ailleurs, en ce jour, sorti du château afin d'aider la reine : donner aux orphelins un toit. Il n'était pas rare de voir un garçon ou une fillette seul dans la rue, ou demandant asile auprès du château. Mais beaucoup n'osaient pas. Braethan savait que dans un tel état, il était facile de tourner le dos à toute aide, et surtout, de tourner le dos à Narnia. L'entraide permettrait au peuple entier d'avoir à nouveau foi. Alors il s'était dirigé vers le village. Là, il demanda aux commerçants et aux quelques personnes qu'il connaissait s'ils avaient vu de tels orphelins, tout en en profitant pour leur demander s'ils avaient besoin d'aide à leur tour.

Il entendit parler d'un vieil homme que le village connaissait comme conteur, et qui avait été autrefois un marin au compte du roi Miraz. Cet homme était l'un des seuls à oser s'aventurer sur la mer à l'époque, et ne manquait pas de courage. Sa famille avait été pris par la guerre, et il avait tout perdu. Il n'était pas un enfant, mais il méritait d'être aidé comme il avait aidé beaucoup de personnes auparavant. Le tavernier l'hébergerait, apparemment. Braethan se dirigea par là, en pensant vaguement aux fois où il venait boire une chope de bière dans ce genre de lieu. C'était loin d'être son habitude à présent. Mais alors qu'il voulut rentrer, la porte s'ouvrit. Le maître d'armes laissa un jeune homme sortir de la taverne, mais celui-ci parut ne pas le voir et lui rentra dedans. Les excuses de ce dernier manquèrent de faire sourire Braethan. « Ce n'est pas grave. Qu'êtes-vous venu faire par ici ? »

Il n'avait pas fallu très longtemps au maître d'armes pour deviner que ce jeune homme n'était pas du village, ni même de Narnia. Archenland peut-être ? Certes, il paraissait très direct et sûrement peu sympathique, mais Braethan était tout à fait conscient de l'image qu'il donnait. Il avait toujours été comme ça. Malgré tout, il se dit que si quelqu'un venait lui poser une telle question au lieu de simplement passer son chemin, il voudrait au moins connaître son nom. Il tendit donc sa main à l'étranger avec un léger sourire : « Je m'appelle Braethan, je suis maître d'armes au château. » Voilà qui était déjà un peu plus poli et plus encourageant à continuer la conversation. Mais le maître d'armes était sûr que le jeune étranger ne se serait pas offusqué. Quelque chose lui disait qu'il était heureux d'être ici. Voilà qui suffisait à illuminer la journée de Braethan. Quelqu'un qui venait à Narnia en tout insouciance, en toute innocence.

_____________________

If it be a sin to covet honor, I am the most offending soul.
Swift as a deer. Quiet as shadow. Fear cuts deeper than swords. Quick as a snake. Calm as still water. Fear cuts deeper than swords. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords. Then man who fears losing has already lost. Fear cuts deeper than swords.
Revenir en haut Aller en bas



Kristian Pandera
Archenlandais
∞ messages : 164
∞ camp : Archanland/Narnia
∞ double-compte : non
∞ humeur : aventurière
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Rencontre improvisée   Dim 5 Jan - 21:44


rencontre improvisée

Aussitôt ses excuses marmonnées, Kristian baissa la tête et entendit la réponses de son vis-à-vis, amusé, si l'on se fiait au ton de sa voix. Kristian se risqua à lever les yeux vers lui, pour constater qu'effectivement il était plutôt amusé de la situation, contrairement au jeune homme qui était quant à lui consterné face à sa propre bêtise.

L'homme continua, lui demandant ce qu'il venait faire là. Le jeune Archenlandais s'apprêta à répondre mais le plus vieux n'avait pas fini et se présenta comme le Maître d'Armes du Château. Voilà qui intimidait encore plus je jeune homme. Il serra néanmoins la main de l'homme face à lui et se présenta à son tour.

"Je m'appelle Kristian. Kristian Pandera. Je suis Archenlandais et je viens faire quelques achats pour ma famille. Je suis vraiment navré de vous avoir bousculé, je ferai plus attention la prochaine fois"

Kristian ne savait plus où se mettre, tant la situation le gênait. Bousculer quelqu'un était une chose, mais rentrer dans un homme aussi important que celui qui se tenait face à lui en était une autre. Il reprit donc la parole.

"Si je peux faire quoique ce soit pour me faire pardonner, je serais heureux de le faire !"

Le jeune homme soupira intérieurement. C'était tout lui, ça. Ce côté maladroit lui vaudrait un jour des ennuis, mais il ne pouvait aller contre sa nature. En cet instant, il éspérait seulement que le service que lui demanderait Braethan ne s'étalerait pas sur une longue durée, sous peine d'inquiéter sa mère et sa sœur, ce qu'il voulait éviter absolument. Sa famille avait déjà eu assez de soucis et de malheurs pour ne pas ajouter une dose d'inquiétude en plus. Il n'était parti que pour quelques jours, deux semaines tout au plus.

Enfin, dans le cas où il devrait rester plus longtemps, il pourrait toujours envoyer une lettre à sa famille, mais cela ne l'arrangeait pas. Que feraient-elles en cas de problème ? Certes, sa jeune soeur savait se battre, mais pas aussi bien que lui. Sans compter le fait qu'elle ne savait pas chasser et aurait donc du mal à les faire vivre toutes les deux.

Attendant la réponse du plus âgé, il réfléchit à toute vitesse. La réponse à ses questions lui vint soudainement, si soudainement qu'il se demanda pourquoi il avait mis autant de temps - quelques secondes - à la trouver. Dans le cas où des obligations le maintenait à Narnia, il écrirait à sa famille de partir pour Anvard et de demander de l'aide au château. Après tout, il avait des amis là-bas, qui se ferait une joie d'apporter aide et soutien à sa famille. Mais pour l'heure, Kristian releva les yeux vers Braethan...

(c) Hana Evali

_____________________
Revenir en haut Aller en bas



Braethan Melendir
Narnien
∞ messages : 146
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Matías Ernelio
∞ humeur : froide
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Rencontre improvisée   Dim 9 Fév - 15:47

La situation amusait Braethan, il fallait l'avouer. Il se souvint un bref instant de quelques moments de sa vie, notamment lorsqu'il avait l'âge de ce jeune étranger. A l'époque, il s'aprêtait à devenir chevalier, et était sans cesse entouré de nobles. Lui-même ne venait pas d'une famille aristocrate, et c'était une chance pour lui de pouvoir prétendre au même titre que les hommes de la haute société, lui qui n'était qu'un fils de bourgeois. Bien sûr, il était effrayé de faire le moindre faux pas, et ne cessait de s'excuser dès qu'il commettait une erreur, si futile soit-elle, auprès des grands hommes du château et d'Anvard. Braethan pouvait encore plus de voir en Kristian - qui venait de lui révéler son nom - lorsque celui-ci ajouta qu'il venait d'Archenland. Il s'excusa à nouveau, insistant pour réparer son erreur. Le maître d'armes posa une main sur le jeune étranger avec un sourire rassurant. « Il n'y a rien à pardonner, pars avec la conscience tranquille. »

Il s'apprêtait à laisser Kristian partir, il n'avait pas besoin de demander quoi que ce soit au jeune homme qui ne désirait que faire de simples achats pour sa famille. Il se demanda cependant pourquoi il était venu à Narnia pour cela. Il semblait à Braethan que Kristian disait la vérité et n'était pas un espion - il avait généralement raison, mais avait aussi fait des erreurs et s'était laissé trompé de nombreuses fois. Il lâcha l'épaule du jeune homme, sans éloigner son regard de lui. C'était peut-être à lui de l'aider, au contraire. Braethan, en devenant chevalier et garde, avait juré de protéger les innocents, de défendre le peuple, d'obéir au souverain, et d'agir dans le meilleur intérêt de tous. Il n'occupait plus cette fonction aujourd'hui et savait qu'il ne la remplirait plus, mais cela ne l'empêchait pas d'avoir un code d'honneur sur lequel il jurait sa vie. Il hésita un instant - il devait aider la reine Susan dans sa quête d'orphelins - et ne voulait rien avoir à faire avec Archenland. Mais il était redevenu un citoyen archenlandais quelques mois plus tôt. Peut-être avait-il besoin d'aider un de ses co-citoyens.

Finalement, au lieu de poser des questions directement, il revint sur sa décision et demanda quelque chose à Kristian : « En réalité, j'aurais peut-être besoin de votre aide, Kristian - si vous avez un peu de temps à m'accorder bien sûr. La Reine Susan a ouvert un orphelinat il y a quelques années au château, après la guerre. Elle l'a entretenu chaque jour et a aidé chaque orphelin qu'elle trouvait, ainsi que les personnes en difficulté quand elle le pouvait. Ces derniers mois malheureusement, elle n'a pas pu s'en occuper et maintenant qu'elle est de retour, elle souhaite aider plus que jamais les orphelins. Il n'est pas dur de les trouver ici ou à Beruna, mais dans les autres villages, c'est moins évident. » Tout un discours pour une simple question qu'il n'avait pas encore posé. Au milieu de grands seigneurs, d'ambassadeurs et de souverains, les grands discours sonnaient beaucoup mieux. Braethan se sentit ridicule, mais termina néanmoins sa demande.

« Peut-être avez-vous croisé des enfants ou des familles dans le besoin sur la route ou près d'ici ? Si c'est le cas, je vous serai infiniment reconnaissant de m'y conduire, et bien sûr, je pourrai vous aider en retour. » Après tout, demander à des voyageurs comme Kristian était sans doute plus utile que de demander aux villageois qui n'avaient jamais vraiment bougé d'ici. De plus, Braethan sentait que Kristian n'était pas un simple archenlandais qui s'occupait de sa famille. Au fond, il respirait la jeunesse, la liberté, l'aventure. Il ne serait pas surpris si c'était la raison pour laquelle il se trouvait à Narnia plutôt qu'en Archenland pour ses achats. Il espérait que le jeune homme accepte son offre, si il avait des informations. Peut-être n'avaient-ils pas besoin d'aller loin pour venir en aide à quelqu'un et pour faire connaissance, qui sait.

Spoiler:
 

_____________________

If it be a sin to covet honor, I am the most offending soul.
Swift as a deer. Quiet as shadow. Fear cuts deeper than swords. Quick as a snake. Calm as still water. Fear cuts deeper than swords. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords. Then man who fears losing has already lost. Fear cuts deeper than swords.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre improvisée   Aujourd'hui à 3:11

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre improvisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Le village :: Taverne de la Toison Dorée-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit