Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Anémone Âkerfeldt
Pirate || Élue
∞ messages : 117
∞ camp : Le mien
∞ double-compte : Anne N. Elbereth & Aurore Mirilallan
∞ humeur : triste et rumine sa vengeance
∞ commentaires :
MessageSujet: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Sam 18 Fév - 21:05

Anémone était sur une calèche conduite par un paysan. Il lui avait été demandé d'aller chercher des herbes spéciales dans les rares champs autour de la ville de Tashbaan.

Elle regardait le ciel quand on lui signala, après de vingt minutes de contemplation d'un ciel bleu qui lui rappelait l'immensité bleu de cet océan qu'elle aimait tant hier et encore plus aujourd'hui, qu'ils étaient arrivés. Elle descendit et fit quelques pas en regardant par terre en cherchant ces précieuses herbes qu'on lui avait demandé. Alors qu'elle s'était agenouillée tout en arrachant quelques racines de terre, elle entendit un grognement sinistre. Elle releva la tête et si elle avait pu hurler, elle l'aurait fait. Un lion d'apparence sauvage s'approchait dangereusement d'elle et avait semblé vouloir faire d'elle son repas du midi!

Elle laissa son panier par terre et fit doucement, sans quitter du regard celui du lion, des pas en arrière. Visiblement, le lion l'a mal pris car il courra après. Avec la force de la survie, Anémone grimpa en courant sur un rocher à côté d'un arbre et escalada celui ci.

Elle voulu appeler à l'aide mais se tâta la gorge se souvenant qu'elle avait perdu la voix. Elle serra terrorisée l'arbre tout en essayant de se mettre debout pendant que le lion cherchait à attraper le bas de la jupe de sa robe. Elle priait de toute son âme que son accompagnateur (qui lui était armé) se rendrait compte que quelque chose clochait et qu'il viendra! En fait, elle se fichait complètement de qui viendrait mais qu'on la sauve vite!

_____________________
On peut très bien se venger sans tuer. Il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme et fourberie, souvent sans faire couler une seule goutte de sang.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lindórie
Elfe Narnienne || Élue
∞ messages : 220
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Frost Osbern, Ronal le Fourbe
∞ humeur : triste
∞ commentaires :

The greatest harm can result from the best intentions.
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Dim 19 Fév - 14:28

Lindórie avait besoin d'acheter des herbes médicinales car avec la rencontre du rôdeur mal en point, elle avait due lui procurer des soins des plus minutieux, et elle avait réussit grâce aux plantes et à ses compétences d'herboriste. Mais là, comme l'hiver était bien avancé, il n'y à pas beaucoup de plantes à Narnia qui résistent au givre. Elle pris donc la décision de se rendre dans la grande ville situé en Calormèn: Tashbaan. Elle n'y était jamais allé car elle n'aimait pas vraiment se qui s'y passait. Des hommes puissants possèdent des esclaves humains et parfois il pouvait s’agir de créatures. Tashbaan était donc sa destination première, une fois à l'intérieur elle pourrait trouver le marché et acheter toutes les herbes dont elle à besoin pour tenir jusqu'au printemps. Elle portait une longue cape au tissus épais afin de se protéger du froid et sa capuche était rabattue sur sa tête cachant ses oreilles d'elfe aux passants. A la ceinture, elle portait une arme à l'apparence lourde: une épée de cristal noir, une arme unique comme ne savent plus les fabriquer les forgerons de ce temps; la poignée était de cuire vert et la garde avait la forme de deux ailes des dragons dépliés ce qui permettait à la main d'être entièrement protéger en cas de glissement d'une autre lame; dans ce prolongement, une tête de dragon ornée d'une perle ouvrait une gueule béante de laquelle sortait une lame plus aiguisée que jamais, sur laquelle on pouvait y voir briller d'une lueur presque éteinte des caractères elfiques très anciens.

Bien sure, elle avait aussi un arc, des flèches et au moins 5 dagues dissimulés sous ses vêtements... quoi ?! Il vaut mieux être prudent lorsqu'on s'aventure hors de chez sois surtout par les temps qui courent ! Malgré sa cape, Lindórie ne passait pas inaperçue, sa silhouette se mouvant agilement sur le chemin, les quelques passants se retournaient tous sans exception. Au bout de plusieurs minutes il se trouva que plus personne n'affluait sur le chemin qui menait à la ville; l'elfe continuait de marcher quant elle s'arrêta soudainement. La douce brise lui apporta un murmure aux oreilles, et un sentiment étrange l'envahit. Quelqu'un était dans le coins... et certainement quelqu'un en danger. Lindórie sortit du chemin en courrant, ses sens ne l'avaient pas trompés, à une centaine de pas, un fauve coursait une jeune femme qui réussit à se réfugier dans un arbre. Une bourrasque de vent se mit à souffler face à l'elfe, ainsi le vent était avec elle: soufflant de cette manière, il dissimulait son odeur et donc sa présence au lion. Elle n'hésita pas un instant. Son épée n'émit aucun sons lorsqu'elle la brandit de sa main droite, la course de l'elfe n'était qu'un murmure et en un instant, elle arrivait à la hauteur du fauve et de sa proie. Une impulsion sur le sol, un rebond gracieux, un saut dans les aires et là voilà qui abat sa superbe épée sur le crâne de l'animal. Un sentiment de dégout apparut rapidement sur son visage juste avant de laisser place à un regard interrogateur vers la jeune femme qui était perchée sur l'arbre.


-Vous allez bien ? Êtes-vous blessée ? Vous pouvez descendre, il ne se relèvera pas... qu'Aslan guide son âme vers son royaume et empêche à tout jamais l'homme de le traiter comme un animal... Ce n'est jamais un bon présage de tuer lorsque l'on pénètre dans une nouvelle contré, cela prouve que le danger peut arriver n'importe quant.

Lindórie lui tendit la main pour aider la jeune femme à redescendre. Dans son action, la capuche de l'elfe était retombée sur ses épaules laissant libre comme l'air ses oreilles pointues et son visage angélique. Elle examina des yeux l'inconnue et remarqua qu'elle ne possédait aucune arme et aucun equipement spécifique.

-Que faisiez-vous ici, seule, et sans armes?

[HRPG: Désolée si c'est un peut long, mais j'étais très inspirée ^^]

_____________________
Warrior's heart

Trop de gentillesse peut encourager la paresse et rendre indolent un esprit pourtant sain. Plus on aide les gens, plus ils ont besoin d'assistance. Si ta bienveillance n'a pas de limites, elle les privera de la discipline, de la dignité et de la confiance en soi dont ils ont besoin. Ta bonté finira par les dévaloriser.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anémone Âkerfeldt
Pirate || Élue
∞ messages : 117
∞ camp : Le mien
∞ double-compte : Anne N. Elbereth & Aurore Mirilallan
∞ humeur : triste et rumine sa vengeance
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Lun 20 Fév - 22:01

C'était horrible, pendant que le lion tentait de la tirer de l'arbre par la jupe de sa robe, elle désespérait. Elle se souvint de sa vie sous la mer, des petits plaisirs comme quand
elle perçait la surface de l'eau
et qu'elle sentait l'eau ruisselé sur sa peau et la chaleur dorée du soleil, la musique et la danse qui régnaient en maître dans son peuple...Les jeux avec le peuple marin.
Et Alors qu'elle était en train de prier tout les dieux possibles et imaginables de Narnia pour qu'ils lui viennent en aide, elle entendit un râle animal.

Elle osa regarda et vit le lion mort la tête à moitié tranchée et une jeune fille aux cheveux rouges flammes et passion armée d'une épée ruisselante de sang frais.
Elle était obnubilée par ce spectacle quand sa sauveuse dit:


-Vous allez bien ? Êtes-vous blessée ? Vous pouvez descendre, il ne se relèvera pas... qu'Aslan guide son âme vers son royaume et empêche à tout jamais l'homme de le traiter comme un animal... Ce n'est jamais un bon présage de tuer lorsque l'on pénètre dans une nouvelle contré, cela prouve que le danger peut arriver n'importe quant.


Elle dodelina la tête et accepta la main tendue de la jeune femme, elle descendit prudemment de son arbre salvateur et failli glisser quand elle marcha sur la mousse de la pierre et se rattrapa à la jeune fille qui dit:


-Que faisiez-vous ici, seule, et sans armes?


Elle voulu parler mais avec le choc elle avait oublié que ce don que le dieu des océans lui avaient donné était parti avec ce poison que ses kidnappeurs lui avaient fait boire de force. Elle mit sa main sur sa gorge et eu le regard fuyant avant de re diriger son regard vers la demoiselle aux cheveux rouges et se tapota la gorge pour lui faire comprendre qu'elle ne pouvait pas parler puis fit un signe. Elle mit sa main à plat devant elle et, avec l'autre main, fit comme si elle avait une plume en main pour lui demander si elle n'avait pas de quoi écrire.

_____________________
On peut très bien se venger sans tuer. Il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme et fourberie, souvent sans faire couler une seule goutte de sang.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lindórie
Elfe Narnienne || Élue
∞ messages : 220
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Frost Osbern, Ronal le Fourbe
∞ humeur : triste
∞ commentaires :

The greatest harm can result from the best intentions.
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Mar 21 Fév - 14:10

[HRPG: mdr j'adore les images sa montre bien, c'est fun ^^]

L'elfe comprit tout de suite ce qui arrivait à la jeune femme, c'était une muette, mais elle n'était surement pas née ainsi car elle avait tout de même essayé de parler quelques instants après sa descente de l'arbre. Lindórie se maudit un bref instant car étant enfant, elle avais disparut lors des cours qui consistaient à apprendre le langage des signes. La jeune femme lui fit quelques signes que l'elfe crue d'abord qu'il s'agissait d'un tel langage puis elle comprit que c'était une sorte de charade, des mimes. Un parchemin ! Et de quoi écrire, c'est ce qu'elle essayait de dire à la créature sylvestre. Dans son petit sac de cuir, Lindórie pris l'un des parchemins vierge qu'elle conservait ainsi qu'une plume bleu et un tout petit flacon en cristal remplie d'encre turquoise. L'elfe adressa un sourire à la jeune femme et lui tendis le parchemin et la plume, elle tenait l'encrier dans l'une de ses mains, le bouchon ouvert afin que l'autre y trempa la plume.

-Je ne connait pas le langage des signes alors que les êtres de mon peuple sont réputés pour avoir appris de nombreuses langues... je m'en veux un peut... puissiez-vous me pardonner. Ne paniquez point, le danger est écarté, vous ne craignez plus rien...

L'elfe attendais avec impatience ce que la jeune femme allait écrire, lorsqu'elle sentit l'esprit des eaux l'effleurer bien qu'il demeurait invisible. Pourquoi lui aussi s'agitait-il en silence ? Sans doute voulait-il dire quelque-chose à l'elfe, mais elle l'écarta mentalement car ce n'est pas le moment ni le lieux pour qu'il se manifeste.

_____________________
Warrior's heart

Trop de gentillesse peut encourager la paresse et rendre indolent un esprit pourtant sain. Plus on aide les gens, plus ils ont besoin d'assistance. Si ta bienveillance n'a pas de limites, elle les privera de la discipline, de la dignité et de la confiance en soi dont ils ont besoin. Ta bonté finira par les dévaloriser.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anémone Âkerfeldt
Pirate || Élue
∞ messages : 117
∞ camp : Le mien
∞ double-compte : Anne N. Elbereth & Aurore Mirilallan
∞ humeur : triste et rumine sa vengeance
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Ven 24 Fév - 21:12

Sa sauveuse avait apparemment compris - c'était pas compliqué en même temps -que Anémone était muette et avait compris ce que sa gestuelle demandait. La jolie fille aux cheveux rouges sorti d'une sacoche de cuir du parchemin, une belle plume bleue et un flacon rempli d'une belle encre turquoise. Anémone n'était que humaine depuis un an mais elle n'avait jamais vu encore d'objet aussi joli même maintenant qu'elle apprenait à lire et à écrire. Même si cela susciter de la jalousie auprès des autres esclaves qui n'avaient jamais eu d'éducations dignes, ses supérieurs devaient s'accorder pour dire qu'une jeune fille - bien qu'esclave - qui sait lire et écrire, et un atout pour le travail. Maintenant, il lui arrivait de faire l'inventaire des gardes mangers dont certains étaient énormes!
Retournons à l'étrange conversation de Anémone et de sa sauveuse.



-Je ne connait pas le langage des signes alors que les êtres de mon peuple sont réputés pour avoir appris de nombreuses langues... je m'en veux un peut... puissiez-vous me pardonner. Ne paniquez point, le danger est écarté, vous ne craignez plus rien...

Anémone trempa la pointe de la plume dans l'encre et commença à écrire: merci de m'avoir sauvée la vie. Je m'appelle Anémone. Je suis esclave pour l'empire de Calormen, on m'avait demandé d'aller chercher à l'extérieur de la ville des herbes pour le diner et des herbes médicinales très rares poussant par ici. J'étais pressée et je n'ai pas pensé à prendre une arme, surtout que ma condition m'interdit d'en porter une. Peur d'une mutinerie peut être. J'ai perdu mon panier en cherchant à m'enfuir de ce lion - que Aslan veille sur son âme - pouvez vous m'aider à le retrouver s'il vous plait? Je suis accompagnée, on m'attend et si je rentre sans rien on va me taper sur les doigts.
Elle reposa sa plume et attendit que la jeune fille mystérieuse finisse de lire son message.



Spoiler:
 

_____________________
On peut très bien se venger sans tuer. Il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme et fourberie, souvent sans faire couler une seule goutte de sang.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lindórie
Elfe Narnienne || Élue
∞ messages : 220
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Frost Osbern, Ronal le Fourbe
∞ humeur : triste
∞ commentaires :

The greatest harm can result from the best intentions.
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Sam 25 Fév - 11:08

L'elfe lue rapidement ce qu'avais écrit la jeune femme puis lui lança un regard triste lorsqu'elle apprit qu'Anémone était une esclave. Elle espérait de tout son cœur que cette jeune femme serait un jour libérée de ses chaines car on ne peut vivre éternellement enchainé, un jour si elle n'y parvenait pas d'elle-même, Lindórie se promis de revenir en cette contrée pour l'aider à se défaire de ses maîtres. Puis elle finis la lettre et commença à chercher des yeux un panier qui devait s'être renversé non loin de là. Soudain quelque chose à la quelle l'elfe n'avait pas tout de suite pensé lui revint en mémoire: le prénom de la jeune femme. Anémone... elle tiens ce prénom d'une plante aquatique, rare sont les êtres humains qui portent de tels prénoms. Lindórie aperçut une hanse en osier dans les hautes herbes à une dizaine de mètres du rocher glissant et de l'arbre. L'elfe ramassa les plantes qui étaient tombés sur le sol et les remis à leurs place dans le panier.

-Là ! Je l'ai trouvé ! S'il vous en manque je peux vous 'aider, j'ai des compétences d'herboriste. Ah oui, au fait j'ai omis de me présenté, quelle maladresse !! Je suis Lindórie... et je suis une elfe. Et je sais que vous n'êtes vous aussi pas un être humain bien que vous en ayez l'apparence en ce moment même...

-Elen síla lúmenn' omentielvo.

Quelqu'un venait de poursuivre ce que l'elfe avait dit; une forme se matérialisa derrière la créature: un esprit de l'eau à la voix douce et profonde et au corps entièrement constitué d'eau. Il avait l'apparence d'un elfe aquatique, un peut plus grand que l'elfe aux cheveux rouge. Lindórie lui jeta un petit regard juste avant de tendre le panier à Anémone.


-Excusez-le, il ne parle pas votre langue, mais je me demande pourquoi il à dit cela: "Une étoile brille sur l'heure de notre rencontre". C'est une sorte de formule de politesse... ce qui m'intrique c'est le fait que j'ai sentis que vous étiez en danger alors que je ne vous connaissais même pas... qui êtes-vous si cela n'est pas trop indiscret?

_____________________
Warrior's heart

Trop de gentillesse peut encourager la paresse et rendre indolent un esprit pourtant sain. Plus on aide les gens, plus ils ont besoin d'assistance. Si ta bienveillance n'a pas de limites, elle les privera de la discipline, de la dignité et de la confiance en soi dont ils ont besoin. Ta bonté finira par les dévaloriser.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anémone Âkerfeldt
Pirate || Élue
∞ messages : 117
∞ camp : Le mien
∞ double-compte : Anne N. Elbereth & Aurore Mirilallan
∞ humeur : triste et rumine sa vengeance
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Sam 25 Fév - 15:28

Lindorie lit le petit mot écrit d'Anémone et chercha des yeux le panier que la jeune esclave avait perdu. Elle se dirigea vers les rares hautes herbes de cette lande désertique et ramassa la hanse en osier en remettant les herbes qui avaient glissé:


-Là ! Je l'ai trouvé ! S'il vous en manque je peux vous 'aider, j'ai des compétences d'herboriste. Ah oui, au fait j'ai omis de me présenté, quelle maladresse !! Je suis Lindórie... et je suis une elfe. Et je sais que vous n'êtes vous aussi pas un être humain bien que vous en ayez l'apparence en ce moment même...

Anémone récupéra son panier en sortant un petit papier de sa poche et le lisant, elle contesta qu'il ne lui manquait rien.

Elle lui dit merci d'un geste de main mais fut surprise que la jeune elfe découvre aussi vite qu'elle n'était pas humaine. Elle coinça son panier à son bras et écrivit: comment le savez vous?
Une forme constituée d'eau avec une forme d'elfe aquatique apparu et dit:



-Elen síla lúmenn' omentielvo.

-Excusez-le, il ne parle pas votre langue, mais je me demande pourquoi il à dit cela: "Une étoile brille sur l'heure de notre rencontre". C'est une sorte de formule de politesse... ce qui m'intrique c'est le fait que j'ai sentis que vous étiez en danger alors que je ne vous connaissais même pas... qui êtes-vous si cela n'est pas trop indiscret?

Elle écrivit: je suis une sirène, je me suis transformée par accident. Personne à Calormen n'est au courant de mes origines je vous demanderais de les garder secrète.

_____________________
On peut très bien se venger sans tuer. Il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme et fourberie, souvent sans faire couler une seule goutte de sang.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lindórie
Elfe Narnienne || Élue
∞ messages : 220
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Frost Osbern, Ronal le Fourbe
∞ humeur : triste
∞ commentaires :

The greatest harm can result from the best intentions.
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Dim 26 Fév - 14:45

-J'ai un lien très fort avec la nature et les créatures de ce monde, et puis... Eärendil m'aide aussi. C'est un esprit de l'eau très puissant.

Puis elle lue ce qu'avait écrie la muette. Une sirène. L'elfe n'en avait jamais rencontré et pourtant, des créatures elle en avait vue, mais c'était certainement parce que son peuple ne vivait pas au bord de la mer qu'elle n'en avait jamais rencontré. Elle resta quelques instants émue et triste pour Anémone.

-Je vous promet de ne rien révéler à personne, et je suis désolée pour vous, pour ce qui vous est arrivé, cela ne me concerne certainement pas et je ne veux pas vous mettre dans l’embarras. Mais, des interrogations me viennent soudainement; Aimez-vous ce que vous êtes devenue ? Pourriez-vous un jour retrouver votre forme originelle et ainsi replonger dans les océans les plus bleus ?

Son regard traduisait d'une certaine inquiétude à l'égare de la jeune femme. Qu'avait-elle bien pue faire pour reprendre une apparence humaine et laisser derrière elle ses attributs aquatiques ? Certainement quelqu'un ou quelque-chose de très important...

_____________________
Warrior's heart

Trop de gentillesse peut encourager la paresse et rendre indolent un esprit pourtant sain. Plus on aide les gens, plus ils ont besoin d'assistance. Si ta bienveillance n'a pas de limites, elle les privera de la discipline, de la dignité et de la confiance en soi dont ils ont besoin. Ta bonté finira par les dévaloriser.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anémone Âkerfeldt
Pirate || Élue
∞ messages : 117
∞ camp : Le mien
∞ double-compte : Anne N. Elbereth & Aurore Mirilallan
∞ humeur : triste et rumine sa vengeance
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Lun 27 Fév - 10:24

-J'ai un lien très fort avec la nature et les créatures de ce monde, et puis... Eärendil m'aide aussi. C'est un esprit de l'eau très puissant.


Anémone l'avait bien compris mais elle n'imaginait pas que quelqu'un découvre aussi vite ses véritables origines. Enfin, du moins qu'elle n'était pas aussi humaine que l'on pourrait faire croire! Elle ne sait pas si elle est soulagée où si elle doit stresser par crainte que la jeune fille aille le crier sur les toits!

-Je vous promet de ne rien révéler à personne, et je suis désolée pour vous, pour ce qui vous est arrivé, cela ne me concerne certainement pas et je ne veux pas vous mettre dans l’embarras. Mais, des interrogations me viennent soudainement; Aimez-vous ce que vous êtes devenue ? Pourriez-vous un jour retrouver votre forme originelle et ainsi replonger dans les océans les plus bleus ?

Elle failli faire une tête blasée en entendant: "aimez vous ce que vous êtes devenue?". A son avis? Elle ne devait pas croiser beaucoup d'esclaves! En général, les esclaves le sont devenus pour deux raisons: soit parce qu'ils n'avaient pas le choix ou, d'autres part, parce qu'ils avaient été enlevés et vendus ! Elle failli l'écrire mais ce n'était pas très poli. Et oui, elle voudrait redevenir une sirène.
Tout d'un coup, elle entendit que quelqu'un l'appelait et vit qu'il s'agissait du paysan qui l'avait guidé jusqu'ici. Il lui demanda de revenir pour qu'ils puissent retourner à Tashbaan. Elle fit un signe à l'elfe pour lui demander si elle voulait profiter de leur charrette pour aller jusqu'à la capitale.

_____________________
On peut très bien se venger sans tuer. Il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme et fourberie, souvent sans faire couler une seule goutte de sang.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lindórie
Elfe Narnienne || Élue
∞ messages : 220
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Frost Osbern, Ronal le Fourbe
∞ humeur : triste
∞ commentaires :

The greatest harm can result from the best intentions.
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Mer 29 Fév - 10:43

L'elfe observa Anémone en attendant une réponse, mais au moment ou elle allait écrire quelque-chose, quelqu'un l'interpella. Il s'agissait d'un paysan qui lui disait qu'il était temps de rentrer. Puis l'ancienne sirène lui proposa de monter à bord de la charrette; Lindórie acquiesça.

-Je veux bien me joindre à votre transport d'autant plus que je n'ai pas de monture pour me faciliter le trajet. C'est très aimable de votre part, je vous en remercie. Je me rendais au marché avant de vous avoir vue être coursée par ce lion; j'ai besoin d'acheter quelques herbes médicinales qui ne poussent pas en ce moment à cause de l'hiver à Narnia. Peut-être pourriez-vous m'aider à rejoindre le marché car je ne connais pas cette ville et je risque de m'y perdre d'après ce que j'ai entendus sur sa grandeur.

Lindórie adressa un salut respectueux au paysan qui avait interpelé Anémone, puis elle se dirigea vers la charrette. Elle espérait de tout son cœur qu'il n'y ait aucun maître d'esclave dessus qui ne donne des ordres que comme s'il s'adressait à des chiens; car s'il y en avait de tel à bord de la charrette, elle aurait grand peine à ne pas lui apprendre le respect. Elle rabattue sa capuche sur sa tête et referma sa cape pour mieux dissimuler son arme qui avait servit à sauver la jeune esclave d'un lion sauvage.

Décidément... Lindórie n'aimait pas vraiment cette contrée où les hommes asservissent d'autres hommes et où les animaux ont perdus la parole pour ne laisser place qu'a leurs besoins animal. Elle grimpa avec souplesse dans la charrette qui était faite de bois et tirée par un cheval de trait marron, et tendis une main vers Anémone.


-Besoin d'aide ? Je peux porter ce panier, ainsi il vous sera plus aisé de grimper.

_____________________
Warrior's heart

Trop de gentillesse peut encourager la paresse et rendre indolent un esprit pourtant sain. Plus on aide les gens, plus ils ont besoin d'assistance. Si ta bienveillance n'a pas de limites, elle les privera de la discipline, de la dignité et de la confiance en soi dont ils ont besoin. Ta bonté finira par les dévaloriser.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anémone Âkerfeldt
Pirate || Élue
∞ messages : 117
∞ camp : Le mien
∞ double-compte : Anne N. Elbereth & Aurore Mirilallan
∞ humeur : triste et rumine sa vengeance
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Mar 6 Mar - 9:37

-Je veux bien me joindre à votre transport d'autant plus que je n'ai pas de monture pour me faciliter le trajet. C'est très aimable de votre part, je vous en remercie. Je me rendais au marché avant de vous avoir vue être coursée par ce lion; j'ai besoin d'acheter quelques herbes médicinales qui ne poussent pas en ce moment à cause de l'hiver à Narnia. Peut-être pourriez-vous m'aider à rejoindre le marché car je ne connais pas cette ville et je risque de m'y perdre d'après ce que j'ai entendus sur sa grandeur.

Elle écrivit "avec plaisir! On vous déposera au marché devant le stand du marchand d'herbes médicinales". Elle vit l'elfe faire un salut respectueux envers le paysan en rabattant sa capuche sur sa tête et sa cape pour cacher cette lame qui avait tué ce lion et sauver sa vie. Lindorie monta sur la charrette de bois avec souplesse et tendis sa main vers Anémone.

-Besoin d'aide ? Je peux porter ce panier, ainsi il vous sera plus aisé de grimper.


Elle tendit son panier rempli de plantes à sa sauveuse et profita du fait d'être libre de ses mouvements pour monter sur la charrette qui était remplie de foin sur le devant empêchant le paysan de savoir si tout le monde était à bord. Pour le lui signaler, elle fit un signal (deux coups sur le bois de la charrette) et aussitôt fait, leur moyen de transport démarra.

Elle écrivit sur le morceau de parchemin: cet homme n'est pas mon maître si vous avez un doute, je travaille au palais impérial. Cet homme n'est qu'un simple paysan qui a accepté de me conduire ici! Au moins, la charrette me permet de me reposer quelques instants même si c'est temporaire.

Elle eu une crampe au poignet et regarda en soulevant sa manche. Il était tout rouge. Elle soupira, elle devait s'être fait ça en portant des récipients remplis d'eau et de nourritures hier. Quand on est esclave, on a pas une minute et elle avait déjà vu que les esclaves chargés d'aller chercher des herbes fraiches à l'extérieure de Tashbaan demandait à des paysans de les y conduire parce que si ils ne revenaient pas vite ils se feraient punir.

Vivement la fin de cette vie!

_____________________
On peut très bien se venger sans tuer. Il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme et fourberie, souvent sans faire couler une seule goutte de sang.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lindórie
Elfe Narnienne || Élue
∞ messages : 220
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Frost Osbern, Ronal le Fourbe
∞ humeur : triste
∞ commentaires :

The greatest harm can result from the best intentions.
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Mer 7 Mar - 8:46

Lindórie saisit le panier et fit de la place pour laisser grimper la muette. Puis elle lue ce qu'était entrain d'écrire sa camarade et se sentit un peut plus calme que précédemment et elle trouvait ça généreux aux paysans d'aider ainsi les esclaves.La jeune femme donna un signale en frappant sur le bois de la charette puis tout se mit en marche. Mais l'elfe fronça les sourcilles lorsqu'elle arriva à la ligne ou Anémone lui disait qu'elle était esclave au palais impériale; puis elle se détendit en se disant qu'elle devait certainement mieux être traitée que les autres esclaves, à moins que l'empereur de cette contrée soit en réalité un véritable bourreau. Ces pensées la firent se replonger dans des souvenirs plus anciens dont elle fit part à l'ancienne sirène.

-Lorsque mon peuple arpentait encore les forêt à l'aube de Narnia, lorsqu'ils habitaient encore le palais et son village, l'esclavagisme était interdit et ceux qui tentaient de ramener des esclaves que ce soit en cachète ou non, ils étaient envoyés en exile avec l’ordre de ne plus jamais remettre les pieds dans la citadelle; certains qui avaient capturés trop d'esclaves se faisaient couper le bout de leurs oreilles et raser leurs chevelure, ainsi ils ne ressemblaient plus à des elfes. Des sceaux leurs étaient imposés sur le corps, empêchant leurs magie d’agir à jamais. Triste histoire n'est-ce pas ? Mais c'est bien l'une des rares choses que j'approuvais à mon peuple... désormais les légendes disent que ce sont eux qui aujourd'hui encore achètent des esclaves et les vendent à de puissants souverains. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il n'y à personne pour les arrêter.

L'elfe détourna les yeux et observa quelques instants le paysage. Si son peuple était encore en ce monde, si la sorcière blanche ne les avaient pas cachés dans une terre inconnue, si les puissants guerrier d'autrefois avaient eût vent qu'en Calormen se trouvent des individus qui pratiquent l'esclavagisme, cette chose proscrite depuis des centaines d'années dans le peuple Sylvestre, ils seraient déjà en route pour parlementer avec l'Empereur et qui sait jusqu'où ça les auraient menés... certainement une guerre entre les elfes et les humains. de la tristesse se reflétait dans les yeux de Lindórie, puis elle tourna la tête et vit qu'Anémone avait le poignet rouge comme si elle avait trop forcé dessus. Alors, l'elfe sortit une feuille rouge de l'une de ses besaces, puis elle la froissa dans ses mains sans la déchirer; elle attrapa une fleur rose dans une autre besace de cuire et en fit sortir un jus de couleur bleu turquoise qu'elle étala ensuite sur la feuille rouge. Toujours aussi calmement, elle tira une petite cordelette qui pendait à sa ceinture et saisit délicatement le poignet d'Anémone.


-Laissez ce bandage sur votre poignet pendant trois jours et vous ne ressentirez plus le mal. Votre peau se teintera de bleu avant de redevenir normale. Ce genre de chose arrive lorsque l'on se surmène en portant des charges trop lourdes. Vous ne devriez pas faire des travaux aussi éprouvants Anémone.

Tandis que la charrette avançait doucement, l'elfe commençait à s'attacher à l'ancienne sirène. Elle la regarda avec inquiétude.

_____________________
Warrior's heart

Trop de gentillesse peut encourager la paresse et rendre indolent un esprit pourtant sain. Plus on aide les gens, plus ils ont besoin d'assistance. Si ta bienveillance n'a pas de limites, elle les privera de la discipline, de la dignité et de la confiance en soi dont ils ont besoin. Ta bonté finira par les dévaloriser.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Anémone Âkerfeldt
Pirate || Élue
∞ messages : 117
∞ camp : Le mien
∞ double-compte : Anne N. Elbereth & Aurore Mirilallan
∞ humeur : triste et rumine sa vengeance
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Dim 18 Mar - 18:28

-Lorsque mon peuple arpentait encore les forêt à l'aube de Narnia, lorsqu'ils habitaient encore le palais et son village, l'esclavagisme était interdit et ceux qui tentaient de ramener des esclaves que ce soit en cachète ou non, ils étaient envoyés en exile avec l’ordre de ne plus jamais remettre les pieds dans la citadelle; certains qui avaient capturés trop d'esclaves se faisaient couper le bout de leurs oreilles et raser leurs chevelure, ainsi ils ne ressemblaient plus à des elfes. Des sceaux leurs étaient imposés sur le corps, empêchant leurs magie d’agir à jamais. Triste histoire n'est-ce pas ? Mais c'est bien l'une des rares choses que j'approuvais à mon peuple... désormais les légendes disent que ce sont eux qui aujourd'hui encore achètent des esclaves et les vendent à de puissants souverains. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il n'y à personne pour les arrêter.


Le peuple des elfes. Bien qu'employant des méthodes peu orthodoxes semblait être un peuple juste, bon et sage. Elle les enviait. Elle apprit que les elfes qui se faisaient prendre se faisaient couper le bout des oreilles, rasés les cheveux les faisant ressembler à des humains et subissait un supplice ressemblant étrangement à celui du peuple des sirènes.
Elle écrivit:
"Chez moi, il y avait une sorte de malédiction. Appelée la magie des renégats. Quand un des miens commettait un meurtre ou un crime grave, le roi ou la reine lui faisait subir ce sortilège. On les transformait en humain...Ainsi ils étaient bannis jusqu'à leur mort et exilés sur la terre ferme sans espoir de revoir nos coraux. J'ai toujours pensé que c'était mieux que la peine de mort mais maintenant, je me le demande"

Une phrase dans les mots de l'elfe aux cheveux incandescents attira son attention. Ces elfes bannis seraient toujours des marchants d'esclave. Mais elle, ceux qui l'avait enlevée, était des pirates...Tous humain.
Quand elle souleva sa manche pour voir son poignet rougi par l'effort, elle fut surprise de voir quasi immédiatement Lindorie sortir de la pommade et de quoi faire un bandage de fortune.



-Laissez ce bandage sur votre poignet pendant trois jours et vous ne ressentirez plus le mal. Votre peau se teintera de bleu avant de redevenir normale. Ce genre de chose arrive lorsque l'on se surmène en portant des charges trop lourdes. Vous ne devriez pas faire des travaux aussi éprouvants Anémone.

Elle écrivit: "merci"'
Elle vit qu'ils étaient sur la route et se retourna. Elle tapota sur l'épaule de sa sauveuse et lui montra la belle et majestueuse capitale de l'empire de Calormen: Tashbaan.

_____________________
On peut très bien se venger sans tuer. Il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme et fourberie, souvent sans faire couler une seule goutte de sang.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lindórie
Elfe Narnienne || Élue
∞ messages : 220
∞ camp : Narnia
∞ double-compte : Frost Osbern, Ronal le Fourbe
∞ humeur : triste
∞ commentaires :

The greatest harm can result from the best intentions.
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   Mer 9 Mai - 9:32

Lindórie se retourna et comprit pourquoi l'ancienne sirène lui avait tapoté sur l'épaule. Tashbaan. L'elfe n'avait vraiment pas l'habitude de voyager dans les grandes villes, elle était à la fois admirative et craintive. Elle admirait les édifices tandis qu'un bruit de brouhaha se fit entendre de plus en plus clairement. Le marché ne devait plus être très loin. L'elfe aurait aimé pouvoir aider la jeune esclave à s'échapper, mais elle ne devait se risquer à faire ce genre de chose dans un lieux auquel elle n'appartenait pas, d'autant plus qu'elle était une créature. Alors elle se dissimula un peut plus sous sa cape noir puis elle écrivit une adresse sur un morceau de parchemin: 'Maison Sylvestre, Iles Solitaires'. Puis elle le tendis à Anémone.

-Je crois que nos chemins se croisent dès lors. Si je peux t'apporter mon aide une fois de plus n'hésite pas à le faire savoir. Voici l'adresse de ma demeure, si un jour tu as besoin d'écrire, envois moi une lettre, même pour donner de tes nouvelles.

Lindórie lui fit un ravissant sourire puis elle sauta de la charrette avec grâce et candeur, puis tandis que la charrette poursuivait son chemin, l'elfe s'agenouilla quelques instants en signe de respect. Elle dit à l'autre jeune femme.

-Merci Anémone, porte toi bien. Puisse Aslan guider tes pas vers de plus lumineux rivages.

Derrière l'elfe l'esprit de l'eau fit un petit signe de la main à l'ancienne sirène.

-Anémone vanimelda, namárie ! (Ô belle Anémone, adieu !)

Puis l'esprit disparut et l'elfe se détourna pour se diriger vers le marché, là elle allait enfin pouvoir refaire ses provision de plantes en tout genre.

_____________________
Warrior's heart

Trop de gentillesse peut encourager la paresse et rendre indolent un esprit pourtant sain. Plus on aide les gens, plus ils ont besoin d'assistance. Si ta bienveillance n'a pas de limites, elle les privera de la discipline, de la dignité et de la confiance en soi dont ils ont besoin. Ta bonté finira par les dévaloriser.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures   

Revenir en haut Aller en bas
 

Extérieur de la ville//Rencontre entre deux créatures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Tashbaan-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit