Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Dim 17 Mar - 10:15

La glace. Il n'y avait que la glace dans ce monde froid. Pas de soleil et la seule lumière qui lui parvenait était celle bleutée que lui renvoyaient les murs gelés de cet environnement hostile et si peu accueillant... il n'était pas beau pour elle. A son goût les bois d'hiver valait un château tout de glace fait. Et pourtant, elle avait chaud. Un manteau recouvrait ses épaules et des chaussures confortables lui tenaient les pieds et les mollets. Elle avait été bien traitée, pour quelqu'un qui à son sens aurait dû être bien moins chouchouter. Encore que, elle venait seulement d'arriver. Il y a quelques heures seulement, sur un immense cheval noir qui dégageait une impression étrange, mystique. Il était puissant ça oui ! Et si elle en était tombée, sûr qu'elle se serait fait mal.

Mais elle n'en était plus là. C'était passé. Et pourtant. Pourtant elle sentait encore le bras de l'elfe albinos qui lui serrait la taille. Pourquoi ? Pour qu'elle ne tombe pas, qu'elle ne se débatte pas. Eléa n'avait rien tenté, pas un geste de fuite. A quoi bon ? Le tigre derrière, bien qu'il tenait Yona l'aurait arrêtée, et le blanc lui en aurait peut-être collée une histoire de la calmer. Non, mieux valait ne rienf aire et attendre que le calvaire passe. Si seulement ce géant n'était pas mort... rien de tout cela ne serait arrivé, et la vie de l'elfe aurait continué, tranquillement dans les bois du Sud, là où elle était bien et en paix avec elle-même. Encore que, elle avait envie parfois de partir, de découvrir le monde. Maintenant qu'elle pouvait en voir un petit bout, elle avait peur et ne prenait pas vraiment le temps d'observer l'architecture du château. Qu'est-ce qu'il y avait à admirer de toute façon ? Des colonnes de glace, des stalactites et des stalagmites ? Autant aller dans le palais de Jadis, lui au moins était abandonné, tout du moins à ce que l'on racontait. M
Et là, qu'allait-il se passer pour elle ? L"elfe albinos lui avait promis un nouveau rang. Princesse avait-il ajouté. Une princesse sans peuple, sans royaume, sans rien. Elle n'avait plus de titre, alors ce ne serait pas réellement un nouveau rang.

Elle ignorait de quoi il s'agissait et pour l'heure, elle se promenait dans ces couloirs froids, sans se soucier de la température qu'elle ne sentait pas. Eléa avançait, ignorant le vide qui se prolongeait encore et encore. Il y avait des portes deci delà, mais aucune n'était ouverte. Et lorsqu'elle pouvait s'ouvrir sur une pièce, Elemintia ne parvenait pas à l'ouvrir pour la simple et bonne raison qu'elle était fermé. A clé ? A magie ? Comment le savoir, rien ne lui permettait de le découvrir. De toute façon, elle s'en fichait, tout ce qui lui importait pour l'instant c'était de trouver celui qui était censé lui annoncer quel rang lui avait attribué l'albinos. Et à vrai dire, elle crignait un peu. Elle ne savait rien des intentions de son "hôte" et peut-être était-il aussi pervers et sadique que blanc.
Être dans l'ignorance ne l'arrangeait guère, et pour tromper l'ennui elle s'amusait à essayer d'enfoncer ces portes qui semblaient la narguer.

Alors arriva un moment où exaspérée, elle attrapa une poignée et poussa si fortement et si brusquement que la porte s'ouvrit très rapidement, manquant de la faire tomber. Elle se rattrapa en hâte au mur, ne cherchant même pas à comprendre ce qui lui était arrivé.
Devant elle, une vitre. Et bien qu'il fasse sombre en ce château, cette salle était incroyablement blanche. Vide bien sûr. Mais tout était blanc et pur, comme si une neige sans tâche tombait à longueur de journée dans cet endroit magique. Il était sans doute unique dans ce palais des glaces... Non pas des courants d'air, aucun souffle de vent n'y venait. Est-ce que tout était mort ? Elle n'avait vu personne pour l'instant.
Mais cette pièce effaçait tout de sa mémoir. Son kidnapping, tout. Il n'y avait plus rien à part ce blanc magnifique qui un laps de temps la soulagea. Elle en avait marre du bleu-vert qui à la fin devenait aussi moche qu'une bouse. Et cette blancheur intacte laissait un monde froid et laid derrière, ouvrant une fenêtre sur le paradis.

Le paradis... ce mot imaginé résonna dans la mémoir d'Eléa. Son père lui avait dit que le paradis c'était la mort. Le blanc est la couleur du paradis. Les yeux écraquillés, elle recula vivement, soudainement apeurée par cette histoire totalement loufoque. Cette pièce l'inquiétait finalement, elle sortait trop du lot pour être honnête.
Eléa se mit à courir pour s'éloigner le plus possible de ce "paradis" blanc.
Seulement, dans un virage, elle ne vit pas l'autre personne qui venait elle aussi, dans l'autre sens. Les deux âmes solitaires se percutèrent violemment et les deux firent un vol plané en arrière avant de s'effondrer sur le sol.
Elemintia se massa la tête tout en regardant la personne inconnue.

  • - Je... je suis désolée, vraiment. Je ne vous avais pas vu...


Doucement, elle essaya de se relever, mais une douleur lancinante dans le bas du dos l'empêcha de bouger.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Dim 17 Mar - 16:36





Briser la glace ✗
« La pensée se glace en se traduisant en phrases »


Morrigan était revenue avant-hier de sa courte nuit à Telmar. Son maitre n'avait rien dit sur son retard mais, elle était certaine qu'il allait le lui faire payer, surtout qu'elle n'avait pas vraiment dit toute la vérité. En effet, si Morrigan avait perdu du temps c'était parce qu'elle avait été victime d'une attaque par des soldats telmarins mais, aussi, parce qu'elle avait rencontré Caspian X, le roi parjure, l'oublié.. le maudit comme l'appelait ses congénères. En tout cas, la sorcière avait vu rien de tout cela en le roi, au contraire, il était tout ce qui avait de plus courageux, de plus honnête.. En plus d'avoir vu le roi, elle revu Matias Ernelio le demi-frère du roi Caspian. La rencontre et les retrouvailles avaient permit d'en apprendre plus sur la situation du royaume de Telmar à Morrigan qui était si éloigné de tout. Enfin, la sorcière malgré son inquiétude grandissante avait repris son chemin et ses études.
L'empereur ne la ménageait pas mais, Morrigan comprenant très bien que si elle voulait s'échapper d'ici, elle devait impérativement se montrer plus que brillante ! Elle devait meilleure en tout !
La demoiselle partait tôt le matin et rentrer tard le soir, elle ne voyait pratiquement pas Ronal, ne manger que très peu car, la fatigue l'emportait, elle sauté des repas au plus grands désespoirs de sa servante qui se faisait un plaisir de la traiter comme la princesse du château. Étant la seule humaine et surtout l'apprentie du grand empereur, Morrigan avait le privilège d'avoir des plats composé exprès pour elle, d'avoir une chambre immense, propre et luxueuse. Toutefois, la demoiselle ne profitait pas pleinement de tout ceci.

Exceptionnellement, l'empereur avait repoussé d'une journée l'entrainement pour des raisons inconnus à la sorcière. Morrigan avait donc une journée à elle-seule et elle en profita pour récupérer ses heures de sommeils. Sa servante allait venir la réveiller avant le repas du soir ou si jamais l'empereur voulait sa présence, en attendant elle pouvait profiter pleinement des draps propres. Alors qu'elle dormait profondément, un bruit dans le couloir la réveilla en sursaut, Morrigan fit un bond de son lit. D'humeur massacrante, elle se demandait qu'est qui pouvait bien faire autant de bruit ?

La jeune noble ouvrit sa porte et partit voir ce qu'il se passait. La scène devait elle lui rendit sa bonne humeur. Sa servante était à terre, ramassait précipitamment les couverts en or de l'empereur, une femme était près d'elle, allongé, elle semblait mal en point. La sorcière leva les yeux au ciel, il était temps d'intervenir, d'un geste elle rassembla les couteaux et les mit dans le panier de sa servante qui la remercia en faisant une révérence, pendant ce temps, Morrigan partait voir l'inconnue à terre. Elle s'apprêtait à lui demander si elle allait bien mais, elle resta figer face à l’étrangère. Une elfe ! Était-elle de la famille de son maitre ? Cela m'étonnerait, elle aurait su avant avec Ronal, qui était-elle et que faisait-elle ici ? Morrigan se rendant compte qu'elle fixer de manière inapproprié l'elfe détourna son regard.

« Vous vous êtes fait mal ? »





Codage fait par .Jenaa

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Dim 17 Mar - 21:12

Vois-tu cette collision ? Elle te rappelle étrangement quelque chose non ? Un détail du passé, resurgissant avec la violence d'une gifle. Celle que tu viens de recevoir. Et alors tu te souviens. Tout reviens. Douloureux n'est-ce pas ? Aurais-tu oublié jeune elfe que je passé est fort douloureux et que jamais les souffrances ne s'estompe ? Si tu l'as cru, que tu es naïve, toi qui prétends être une princesse. Mais toutes les reines croient en des choses qui jamais ne se produiront. Pourtant, tu t'es élevée au-dessus de cela il y a fort longtemps. Peu en fait. Mais si long pour toi, jeune femme aux cheveux de lumière. Tu n'as rien oublié de ce qu'il y a eu avant ce jour. La mémoire est tout ce qu'il te reste, tu t'y cramponnes comme à une corde, si solide... mais qui te détruit les mains, les rend rouges de sang. Mais tu ne lâches rien hein ? Pourquoi tant d'obstination envers ce qui n'est plus ? Ils sont morts. Tous autant qu'ils sont. Culpabiliserais-tu de ne pas être partie avec ta patrie ? Tes amis, ta famille, tout ce qui comptait et était cher à tes yeux. C'est dur ne trouves-tu pas ? Des lâches as-tu pensé sur le moment. Utiliser des flèches pour vaincre ceux qui s'enfuient. Pourquoi ces imbéciles fuient-ils ? Mieux vaut mourir plus tôt que plus tard, puisque mourir il le faudra. C'est ce que l'on t'a dit étant jeune. Au début, tu ne comprenais pas mais maintenant tout prend son sens n'est-ce pas ? Ridicule. Rien de plus que les paroles d'un fou. Un humain. Ca non plus tu n'as pas oublié. Lui aussi est mort. Cet homme parmi les elfes, il est allé au devant du combat, tu te souviens. Transpercé d'une flèche avant d'avoir pu faire quoi que ce soit.
Ca, tu le garderas toujours en mémoire. Cette attaque. L'invasion telmarine qui recommençait. Comme dans les histoires de quand tu étais petite. Les Telmarins sont arrivés, envoyés par un : Caspian X. Le roi. Le mauvais. Et la liste des insultes est longue, toutes plus ou moins choquantes. Mais il y a peu tu l'as rencontré, il n'était pas si mauvais au fond...
Quoi qu'il en soit. Il a tout détruit. Lui aussi est mort. Mais lui, il était particulier. Falandil. Ce nom avoque à ta mémoire tout un tas d'événements heureux. Ton fiancé. Ton roi. Ton bien-aimé. Il a été tué durant cette guerre. Une guerre faite dans le seul but d'éradiquer les Hauts-Elfes, devenus des sujets importants du roi Peter. Tu lui étais fidèle. Lui aussi est mort. Beaucoup sont morts... mais toi, toi et les tiens avez été victimes de votre puissance et de votre relation avec les Rois et Reines. C'est triste ne trouves-tu pas ?

Et cette colision. Elle ranime en toi le souvenir du même choc auparavant. Les elfes d'antan, tu t'en rappelles, lorsqu'ils couraient, les femmes cherchant un abri pour leurs enfants en pleurs devant les corps sans vie de leurs pères. Un cauchemar. Et cette femme. Celle qui a foncé droit sur toi, ne sachant trop où aller. La panique se lisait dans ses yeux, tu te souviens ? Dans ce cas, fermes les yeux et vois. Tu la visionnes de nouveau, son visage aussi effrayé que le jour même. Et là, tout est allé si vite... tu n'as pas eu le temps dé réagir que déjà elle mettait ses mains sur tes épaules pour te faire tomber. Au début, tu t'es demandé si il cherchait à te sacrifier pour sa propre vie. Mais non... la lance vint alors se planter dans son ventre, sa bouche s'ouvrant sur un cri muet, pour se refermer à jamais. Pleine de rage tu avais alors dégainé ton épée et, avec les quelques guerriers encore debout, vous avez tenté en vain de contenir cette armée de mille hommes armés jusqu'aux dents. Tous y sont passés, sauf toi. Pourquoi ? Le vent t'as sûrement aidé, ton ami. Mais il est le dernier...
Alors voilà, tu te souviens de tout, de pourquoi cette percussion brouille ton regard, faisant déborder des larmes. Douloureux hein ? Encore et encore, pour l'éternité sans que tu puisse te contrôler. C'est normal bien sûr. Mais resaisis-toi jeune elfe... vite.

Au final, tout redeviens normal plus rapidement que prévu. Enfin normal. Vois et juges par toi-même. Tu es une elfe, la magie ne t'est pas inconnue, mais ça, c'est au-delà de ce que tu imaginais. Pourquoi ? Parce que des couteaux qui se remettent dans un panier suite au geste d'une femme, ce n'est pas anodin. Mais tu ne bouges pas, contrairement à la servante que tu as renversé. Et tandis qu'elle s'inclinait devant celle qui était certainement sa maîtresse, cette dernière s'approche de toi. Veut-elle t'aider ? A vrai dire tu l'ignores. Ces couloirs froid ne t'inspirent rien de bon, ni même la salle trop blanche derrière toi, plus loin. Elle s'avance donc vers toi. Et d'un coup elle se stoppe dans son élan. C'est alors que tu prends conscience des cheveux derrière ton oreille pointue. Même ce détail ne parvient néanmoins pas à déjouer ta vigilence. Une femme capable d'une telle chose peut faire bien pire. Et si elle était à la solde du blanc ? Tu vas finir par bâptisé ainsi non ? Le Blanc. Celui qui t'as enlevé alors qu'il te faisait la morale sur la mort de ce dragon. Qu'allait-il faire de toi ? Ca aussi tu l'ignorais, tu savais juste qu'il allait faire quelque chose. Ce dont tu es au courant, c'est qu'une personne étrange doit venir t'annoncer quel rang t'a été donné par l'albinos. Si la situation était plus simple, tu en poufferais de rire. Mais elle est loin, très loin d'être simple. Tu le sais parfaitement, alors tu restes sage, et c'est presque aussi mieux non ?

Les yeux de cette sorcière te fixent. Ca te dérange un peu à vrai dire. Qu'a-t-elle à te dévisager ainsi ? Elle a sûrement déjà vu des elfes, vu qu'un habite ce château... il en est même le proprio'. Comme s'il s'agissait d'une maison accueillante. Etrange. Bref, elle finit par détourner son regard, jugeant sans doute qu'elle était trop insistante. Ou pas. Tu ne lis pas dans les pensées des gens. Non. Tu n'y arrives plus. Avant, tu lisais dans leurs yeux, aujourd'hui encore, mais est-tu aussi fiable qu'il y a longtemps ? Tu ignores tant de choses Eléa ! Oh oui, tant de détails qui paraissent futiles mais qui pour toi sont si importants... quel dommage que Lothien ne soit plus qu'une ruine. Et maintenant ? Que va-t-il arrivé à ta chère cité ? Tu ne sais pas. En fait, tu navigues vraiment dans le brouillard, ne sachant absolument pas où tu vas, ni si sur ta route se trouvent des rochers. Une purée de pois opaque à travers laquelle tu ne vois rien.
Rien. Et alors que tu te perds dans tes pensées, la femme t'interrompt et ta méfiance remonte en pic.

« Vous vous êtes fait mal ? »

Tu la regardes, une lueur presque méchante dans les yeux. Ce n'est pas ta faute pourtant ! Comment faire confiance aux gens maintenant ? Avec tout le monde tu fais preuve de soupçons, sans cesse sur la qui-vive à épier le moindre geste douteux. Ne serais-tu pas un peu paranoïaque maintenant ? La folie ne t'as pourtant pas atteinte et tu restes une guerrière aguérie... alors que t'arrives-t-il ? Pauvre enfant détruite par un destin qui ne devait pas se produire. C'est bien triste et pourtant c'est ainsi.
Contre ton envie, tu réponds à cette femme, en te relevant tant bien que mal. La douleur manque de t'arracher un petit gémissement, mais non. Tu ne veux pas lui montrer une souffrance. Tu caches dans un cocon, bien au chaud dans ton esprit.

    - Non ça va... merci. En fait j'attends quelqu'un qui est censé me donner mon nouveau rang.


Tu biasses les yeux. Mieux vaut qu'elle ne voit pas l'étincelle de rage qui brille dans tes yeux. Pas contre elle oh non ! Mais contre toi ! Regardes où tu te trouves maintenant, piégée, te trouvant dans l'incapacité de fuir. C'est également ennuyeux et peinant, n'est-ce pas ? Aussi, tu caches ta main, afin qu'elle ne voit pas le croissant de lune sur le dos. Il est significatif de ton défunt clan, et il vaut mieux pour toi que l'on ne soit pas au courant de ton existence. La princesse des Hauts-Elfes du Sud, c'est un titre qui pour beaucoup peut encore représenter une menace...


[HRP= je me suis essayée à la seconde personne... mais je sais pas si c'est très bien. Tu pourrais me donner un avis ?]
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Dim 17 Mar - 22:34

    [HJ: c'est très perturbant pour celui qui te lit o_o' en tout cas c'est le cas pour moi après, demande l'avis des autres Wink ]

    La servante partit rapidement, frôlant sa maitresse, il était pas question pour elle de se mettre en retard car, si sa maitresse était puissant son premier maitre Frost était encore plus redoutable bien que beaucoup dans le château, disait que la sorcière finirait par être une puissante sorcière, une héritière de l'empereur, qui sait ? Morrigan rêvait tellement d'être puissante et redoutable, non pas pour commettre le mal comme l'avait fait auparavant la reine Jadis mais, pour protéger son père et Aldric. Les siens étaient tout ce qui compter a ses yeux. L'apprentie s'agenouilla vers l'inconnue, Mo s'apprêtait a l'aider a se relever lorsque les oreilles pointus de l’étrangère l’interpellèrent. Une elfe ici ? Qui était-elle ? Que faisait-elle ici ? Qu'avait-elle raté durant son absence si courte ? Ronal aurait pu passé pour la prévenir ! Ils étaient amis après tout non ? Le regard de glace de l'elfe, semblait glacer le cœur d'un seul homme mais, cela ne valait pas tout le poison qui découler des yeux verts de la sorcière, lacs où les âmes tremblaient et se voyaient à l'envers. C'est dans le regard que Morindur ainsi que Frost avait vu l'avenir de sa fille, ils avaient vu le terrible prodige, de la salive qui mord qui plonge dans l'oubli les âmes sans remord et charriant le vertige,la roule défaillante aux rives de la mort.

    L'elfe se releva seule, Morrigan en fit de même, son regard glissa sur l'elfe. Une belle elfe au cheveux si blond qu'on aurait presque dit qu'ils étaient blancs, un regard de glace, pleine de tristesse... une elfe comme il en existait peu. Sa réponse interpella la sorcière, Ronal était donc bien au courant de l'arrivée de cette elfe.

    « Ronal est toujours en retard.»

    Morrigan fit le tour de l'elfe pour faire pression sur elle et mieux la regarder. En general elle arrivait a deviner d'où venez la personne rien qu'en jetant un regard à ses habits, or, l'elfe n'avait aucun signe particulier et puis même si ça aurait été le cas, elle aurait était incapable de le reconnaitre. Ses connaissances en histoire elfique était inexistante. En tout cas, elle n'était pas de la famille de son maitre car, elle ne connaissait pas le château, ni le prénom de Ronal. C'était déjà ça, Morrigan n'allait pas être obliger de se la coltiner tout le temps, après tout, elle était là pour apprendre, rien de plus.

    « Qui êtes-vous ? D'où venez vous ? Rare sont les visiteurs à venir dans le Nord. »

    Morrigan s'arrêta pour faire face à l'elfe.

    «Rare sont les elfes...»

    La sorcière était intriguée, elle souhaitait en apprendre plus cette elfe avec de la chance, elle pourrait y trouvait en elle, un futur allié.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Sam 30 Mar - 17:43

Eléa observa cette femme, encore une fois. Elle était belle, certes, mais personne aux yeux de l'elfe n'était beua intérieurement. La mort ne guérit jamais, et celle des êtres chers encore moins. Alors que faire lorsque tout un clan a été ainsi décimé ? Rien. Il n'y a rien à faire, juste à essayer d'oublier. Et alors les qualités intérieures, aux yeux de cette personne s'effacent, même si elles sont bien là. Cruel sort que celu-ci. Eléa était condamnée à voir le monde comme son ennemi, malgré le fait qu'elle désire le voir comme un ami et un allié. Tout avait changé, comme ça, du jour au lendemain, sans qu'elle ne s'en rende compte.
Elemintia regarda la femme lui tourner autour, peut-être dans l'espoir de trouver un indice quant à ses origines... à part son croissant de lune, il n'y avait rien alors elle pouvait toujours chercher.

« Ronal est toujours en retard.»

L'elfe baissa les yeux. Ainsi il s'appelait Ronal. Un nom qui n'avait rien de spécial. Mais peut-être son porteur l'était-il plus. En fait, elle ne savait pas et ne voulait même pas savoir. Après tout, qui sait ce qu'il se cache dans les recoins de ce château de glace qui semble âbriter des êtres plus froids encore que ses murs bleutés.
L'autre s'arrêta de nouveau devant elle, semblant presque la dévisager. Que croyait-elle ? Ou bien que ne croyait-elle pas... peut-être se demandait-elle si Eléa faisait partie de la famille de son ravisseur. Enfin ravisseur, elle avait tué son guide et ainsi causé la mort d'un dragon, ce n'était pas rien certes... mais de là à l'emmener dans son château. Ca aurait pu être pire, mais ça aurait pu être mieux.
La femme aux longs cheveux l'interrogea de nouveau, tant et si bien qu'on se serait cru à un interrogatoire au sujet d'un meurtre très grave.

« Qui êtes-vous ? D'où venez vous ? Rare sont les visiteurs à venir dans le Nord. »

Elemintia lui jeta un regard mauvais. Comme si elle était venue en promenade santé. Imbécile... qui viendrait ici pour le pur plaisir de la météo ou du paysage ? Rien de tout cela. Sérieusement, à part les albinos et les êtres de glace, peu devaient apprécier cet endroit. Comme toutes les terres du Nord d'ailleurs.

«Rare sont les elfes...»

La jeune femme aux oreilles pointues leva les yeux aux ciels. Elle s'attendait à quoi ? A ce que les elfes viennent ici de leur plein gré. Ils préféraient, pour la plupart, les terres du Sud, plus chaudes mais également tranquilles, pour les forêts en tout cas. Alors le Nord, à part grande exception, était évité avec soins par les peuples sylvestres. Rien ne les attiraient par ici. Les températures étaient froides et le vent soufflait en pérmanence. Ni calme ni remuant. Le silence était partout c'est vrai ! Juste le vent dans les arbres nus et recouverts de neige. L'hiver battait son plein, mais l'été ne devait pas être plus gai. A moins que cet endroit ne cache en vérité un coeur chaud se révélant aux lueurs du soleil. Peu probablement à vrai dire.

- Êtes-vous réellement en droit de m'interroger ainsi ? Vous les humains êtes vraiment étranges, toujours à vous croire au dessus des autres sous prétexte que vous êtes normaux. A mes yeux, moi et mon peuple sommes normaux. Mais bon...

Doucement, elle se retourna comme pour partir. Mais elle était plus polie que cela et resta dos à la femme brune. Ses bras croisés sur sa poitrine marquaient une certaine obstination : elle ne bougerait pas. Mais elle dégnerait tout de même répondre, un peu plus tard. Pour l'instant, il valait mieux qu'elle se calme. En apparence, elle l'était parfaitement, mais à l'intérieur, elle bouillait. Être ici était une chose, se faire ainsi questionner par une humaine en était une autre. Tout cela lui déplaisait fortement, mais Eléa devait faire face. Toute sa vie elle avait été la princesse héritière des Hauts-Elfes, son calme était réputé. Ce n'était tout de même pas maintenant qu'elle allait perdre son sang froid !
Pourtant, plus le temps s'écoulait et plus elle avait envie de fondre en larmes. Pourquoi ? Parce qu'elle se sentait trop seule, seule face au monde. Un univers se détruisant par les guerres. N'y avait-il aucune fin à cela ? Pas d'échappatoire possible apparemment. Et pourtant, il y en avait un : la paix. Mais ça, tout le monde s'en fichait. Le peuple moins, beaucoup moins, mais les dirigeants Calormènes et Termarins semblaient trop cupide et violents pour désirer arrêter les guerres.
D'ailleurs, à quel camp appartenait cette femme ? Vivait-elle ici ou était-elle... en visite ?
Rien ne lui permettait de le savoir, mais ça importait peu au fond.

Vivement, elle se retourna pour faire face à l'inconnue. Au point où elle en était, autant faire la conversation et en apprendre plus. Inconsciemment elle abaissa ses bras, découvrant ainsi le dos de sa main, exposant de ce fait le croissant de lune.

- Je me nomme Eléa Elemintia L... Oubliez. Je suis ici parce que... j'ai fait une bêtise et l'empereur de ces terres m'a amenée ici. Et vous ?

_____________________

 
♠️ C'est dans l'effort que nous devenons plus forts. ♠️
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Dim 21 Avr - 20:43

Morrigan était une habituée des lieux, très vite la cour et le personnel de son Grand Maitre l'avaient adoptés. Elle avait apprit qu'ils étaient bien plus chaleureux et accueillants que le maitre des lieux. Ils aimaient rendre service, se divertir et l'arrivé d'un invité était toujours un moment de joie et convivialité aussi, Morrigan se demandait-elle s'il n'avait pas raté quelques festivités en l'honneur de l’elfe ici présente. Intriguée par tout ce mystère qui entouré la nouvelle, la sorcière l'interrogeait sur son passé et son futur. L'elfe lui jeta un regard noir qui fit sourire la sorcière. Elle se savait en position de supériorité étant la protégée et surtout l'apprentie du grand Elfe, elle ne craignait donc nullement la femme elfe en face d'elle. Il était rare de voir des elfes, dans le nord c'était normal mais, en faite, dans le sud aussi, la plupart se terrait dans leurs bois ou marais. La réponse de l'elfe fit sourire une nouvelle fois la sorcière qui croisa les bras et s'approcha de la nouvelle venue.

« Je suis en droit d'interroger qui je veux ici, je suis l'apprentie de l'Empereur. Si je suis supérieur à vous c'est seulement par mon rang d'apprentie et la normalité n'est qu'une question de point de vu. Pour mes semblables je ne suis pas normale, visiblement pour vous non plus pourtant, je me sens normale. Après tout, je ressent les mêmes sentiments et j'ai les mêmes besoins que tous les êtres vivants.»

La réponse de la sorcière dût déplaire à l'elfe qui se retourna mais, ne bougea pas d'un millimètre. Ce petit jeu plaisait à la sorcière qui resta sans bouger à fixer le dos de la nouvelle. Brusquement, l'elfe fit volte-face pour se montrait plus conciliante. Ah, le jeu s'arrêtait là, quel dommage. Morrigan lâcha un soupir de mélancolie et répondit de manière plus posé.

« Morrigan, je suis en apprentissage. »

Son regard gris acier se posa sur le croissant de lune sur le dos de la mains de l'elfe. En désignant d'un mouvement de tête le croissant de lune, Mo répondit:

« Je croyais votre peuple décimé. Vous êtes une survivante ou bien reste-il une infime partie de survivant dont vous ? »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ronal Le fourbe
Mort-vivant serviteur
∞ messages : 82
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Drôle
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Mar 7 Mai - 8:04

Il est des jours où l'Empereur est absent parce qu'il à des problèmes à régler à l'extérieur, seul. C'est pendant ces jours que les serviteurs s'activent plus sereinement, plus détendus... on peut dire que c'est le ça de notre très chère Ronal. Si calme si détendue qu'il est entrain de dormir debout, appuyé sur un chandelier aux bougies éteintes, dans un des corridors du château. Une servante portant des couvertures propres passe à côté de l'étrange individus. Elle lève les yeux au plafond et poursuit son chemin. Quelques heures s'écoulent, paisibles, tranquilles, sans que personne ne traverse le couloir, sans qu'aucun bruit perturbant n'arrive aux délicates oreilles de notre cher serviteur. Toujours endormis, il ne sent ce souffle chaud derrière sa nuque, une ombre qui se penche tendrement vers son oreille gauche pour lui susurrer avec la tendresse d'un dragon en rut.

"RONAL !"

Cette horrible voix raisonne dans tout les couloirs du château, oui c'est bien celle de la chef des serviteurs, la terrible Marie-Rose. Le pauvre bougre se réveille alors en sursaut et dans sa panique, il arrache littéralement le chandelier qui lui servait d'oreiller. Avant même qu'il ne voit la main de sa supérieur se lever pour lui assener une torgnole monumentale, le sol glissa sous ses pieds, il tomba à la renverse et se retrouva dans une pièce sombre. Un passage secret ! Il l'avait échappé belle. De l'autre côté du mur, il pouvait entendre la grosse femme pester et jurer, il espérer vite se faire oublier avant qu'elle ne le retrouve. Il se releva péniblement en se frottant les mains et en soupirant. Puis il avança à tâtons afin de trouver la porte. Il avançait doucement dans le noir, ses yeux n'étaient pas encore habitué. Puis il s'arrêta soudain en pleine réflexion.

«Je devais faire un truc... mais je ne sais plus quoi... ça avait un rapport avec une elfe... Le maître m'avais bien dit de faire un truc mais quoi... »

Tout en réfléchissant il continua d'avancer. Enfin il aperçut un minuscule interstice de lumière, ce devait être la lumière qui passait sous la porte. Étrange cette sensation subite. Ronal cru d'abord que c'était son estomac qui faisait ce bruit sourd, puis ça devint un grognement, et sa main heurta quelque-chose de doux, de très doux, ce devait être de la fourrure.

«Ah ça me revient ! Je dois aller informer l'elfe de son rang. Mais comment je vais la trouver ! Je ne l'ai jamais vue... étrange ce bruit. »

Quelque-chose frappa son dos et il fut projeté contre la porte. Poussant un crie d'effroi il ne chercha pas à comprendre et posa en vitesse la main sur la poignée puis il se précipita dehors, un énorme molosse aux poils noirs et aux yeux rouges le pourchassant l'air amusé. Ronal traversa les couloirs en hurlant qu'il ne voulait pas mourir (ce qui n'était pas très intelligent puisqu'il était déjà mort °°). Le serviteur se retourna pour voir si l'énorme molosse ne se rapprochait pas trop, puis en regardant de nouveau devant lui, il percuta deux jeunes femme, tout trois tombant à la renverse. Le molosse s'arrêta alors devant ce tas informe, la langue pendante.

«Veuillez accepter mes plus sincères excuses gentes demoiselles. »

Il aida les deux jeunes femmes à se relever et reconnu enfin l'une des deux.

«Oh c'est toi Mo, ça va ?! Désolé c'est ce bâtard, il voulait mes os... mais pourquoi le maître garde ce genre de bête DANS le château ? Euh... pourrais-tu m'aider, je cherche un elfe qui aurait fait des conneries. Comme je ne l'ai jamais vue, je pourrais jamais la trouver. Ah ! Là ! Il me regarde, il est derrière vous !!»

Il pointa l’énorme molosse du doigt en se cachant derrière les deux jeunes femmes, son œil blanc regardant tour à tour son amie et l'étrangère.


_____________________
Maître Frost nous guide ! Maître Frost nous protège! À sa lumière nous nous épanouissons. Dans sa bienveillance, nous nous réfugions. Devant sa sagesse, nous nous inclinons. Nous existons pour le servir et nos vies lui appartiennent.
“votre chère épouse.” .narnienne.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Mer 8 Mai - 16:44

Eléa écoutait l'étrange femme. Ses paroles étaient justes. Certains humains parlaient pour ne rien dire, leurs affirmations, négations n'avaient aucun sens. Pas même pour eux. Ils causaient à tort et à travers juste pour dire qu'ils étaient là. Stupides étaient les hommes. Les hommes, les femmes, les Hommes avec le grand "H" de l'humanité. Peuh ! L'elfe aurait volontier afficher une mine de dégoût à ce mot pitoyable. Pour elle il voulait simplement dire communauté et solidarité. Rien de ce que ces êtres arboraient jour après jour. Même à Narnia ils ne semblaient rêver que de pouvoir, leur ambition démesurée causant la mort et la destruction.
Pourtant cette femme n'était pas comme les autres. Elle était différente et en même temps si semblable. Un peu comme si elle était une demi-sang, moitié humaine moitié autre chose. Pas forcément dans les gênes, mais dans l'âme. Pas dans l'hémoglobine, mais dans l'esprit, dans les manières de faire. Après tout, le sang ne dirige pas la vie. Ou si, mais l'on peut faire abstraction du rang du sang, et prêter attention à la pureté de l'âme. C'est ce en quoi croyait l'elfe, et c'était ce qu'elle prêchait depuis longtemps maintenant. Cependant, les gens ne l'avaient jamais vraiment écoutée. Même dans son peuple, chacun préfèrait s'occuper de sa vie et de celle de ses voisins que de celle des humains. Compréhensible. Ils les avaient détruit à plusieurs reprises. Pas les Hauts-Elfes, mais d'autres races. Après était venu leur tour, et ils n'avaient pas fait long feu face aux machines de guerre Telmarines. Si seulement elles n'avaient pas existé !
En somme, cette inconnue aux yeux d'Elemintia avait raison. Ses paroles avaient du juste, et surtout du bon :

« Je suis en droit d'interroger qui je veux ici, je suis l'apprentie de l'Empereur. Si je suis supérieur à vous c'est seulement par mon rang d'apprentie et la normalité n'est qu'une question de point de vu. Pour mes semblables je ne suis pas normale, visiblement pour vous non plus pourtant, je me sens normale. Après tout, je ressent les mêmes sentiments et j'ai les mêmes besoins que tous les êtres vivants.»

L'elfe s'était alors retournée, faisant dos à la femme. Elle n'aimait pas trop ce jeu. Apprentie de l'Empereur ? Tu parles... si seulement ça donnait des droits importants d'être enlevée par monsieur l'empereur tout blanc. Cachet d'aspirine (même si elle ne sait pas ce que c'est). Encore plus blanc que la neige ! A croire que les saignées ça l'amusait ! Ou alors il s'était roulé dans la neige étant enfant et avait attendu que ça se colle définitivement à sa peau. Non. Rien de toute cela bien sûr. Mais ça détendait Eléa de se payer de la tête de cet elfe albinos. D'ailleurs où était-il ? Et son serviteur qui devait lui donner son rang ?

Réflechir encore et encore. Interrompant ses pensées, elle s'était retournée pour de nouveau faire face à l'apprentie de l'empereur. Cette dernière avait alors répondu à sa présentation. Juste avant elle avait lâché un soupir. Etait-elle déçue que le petit jeu se finisse si rapidement ? Bonne question. Ou mauvaise. Au choix. De toute façon elle n'aurait pas de réponse. Elle se voyait mal demander si ça l'amusait de la faire tourner en bourrique.

« Morrigan, je suis en apprentissage. »

Elle avait ensuite déplacer son regard gris sur la main d'Eléa où le croissant de lune était visible. Naturellement, elle lui posa une question après l'avoir pointé du menton.

« Je croyais votre peuple décimé. Vous êtes une survivante ou bien reste-il une infime partie de survivant dont vous ? »

Cette interrogation arracha un hoquet à la jeune femme. Son peuple ? Survivant ? Ah ! Caspian X avait pris soin de n'en laisser aucun en vie. Il paraît qu'il n'était pas lui sur le moment. Mais qu'importe, le passé c'est le passé et il n'en serait plus autrement.

- Vous croyez bien Morrigan. Caspian s'est chargé de tous nous anéantir. J'ai pu m'enfuir avec ma mère et un bébé. Deux flèches et s'en était fini d'eux. Juste parce qu'ils nous voyaient comme de puissants alliés de Peter. Il n'y a plus que la princesse encore en vie. Moi...

Elle baissa la tête, peinée. Chaque fois qu'elle y pensait c'était la même chose. Des souvenirs qui remontent et cette même haine pour l'ancien roi. Elle l'avait rencontré, à Lothien et avait fini par lui pardonner, en quelque sorte. Puis ce géant qu'elle avait tué, ce dragon mort par sa faute et cet Empereur qui l'avait montée sur son cheval étrange tandis que son tigre emportait Yona avec lui. D'ailleurs où était-elle ? Etait-elle seulement en vie ? Encore des questions sans réponses, mais son instinct lui disait que oui... la louve était sûrement encore de ce monde.

Quelques secondes s'écoulèrent. Quelques poignées avant qu'elles n'apperçoivent un homme en train de courir et qui regardait en arrière. Lorsqu'il toruna la tête et les vit, il était trop tard et tous trois tombèrent à la renverse dans un tas sans forme véritable. Comique... Puis il les aida à se relever et sembla reconnaître l'apprentie de l'elfe albinos.

«Oh c'est toi Mo, ça va ?! Désolé c'est ce bâtard, il voulait mes os... mais pourquoi le maître garde ce genre de bête DANS le château ? Euh... pourrais-tu m'aider, je cherche une elfe qui aurait fait des conneries. Comme je ne l'ai jamais vue, je pourrais jamais la trouver. Ah ! Là ! Il me regarde, il est derrière vous !!»

L'homme s'était caché derrière elle en pointant un chien noir aux yeux rouges. Eléa ne dit rien. L'elfe qui avait fait une connerie, c'était elle ! Et... peut-être était-ce ce Ronal ? Qui devait lui donner son rang. En retard, comme l'avait dit Morrigan. Mo ? Sans doute étaient-ils amis...
Elemintia ne sut quelle fut la réaction de la jeune femme, mais elle ne s'inquièta pas le moins du monde. Tendant le bras vers le chien, elle fit apparaître un petit courant d'air dont l'ambiance était assez difficile à décrire. Dou, frais, mais comme lourd, comme si on avait envie de dormir en respirant son air... c'était le cas. Le canidé commençai à fermer les paupières et finit par tomber au sol. Magie assez simple, élémentaire, loin d'être compliquée ou incroyable. Cependant efficace.
Doucement elle se tourna vers Ronal - en tout cas sûrement lui - et Morrigan, le visage fermé, nullement hautain ou fier.

- Vous n'aurez pas besoin de l'aide de Morrigan. Vous l'avez en face de vous votre elfe. Puis-je savoir quel est le rang que l'Empereur a choisi de me donner ?

Eléa vrilla son regard bleu dans celui du serviteur et attendit. Etait-il en état de choc ? Bah ! Avec un maître mage il devait en avoir vu des pires. Aussi elle patienta bien sagement.

_____________________

 
♠️ C'est dans l'effort que nous devenons plus forts. ♠️
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Mer 15 Mai - 16:45

    Ainsi, le roi disparu avait bel et bien décimé un peuple entier d'elfe et la seule survivante n'était que la princesse elle-même. Un sourire apparut sur les lèvres rouges de la sorcière. Le destin était tellement joueur, il faisait d'une princesse, une pauvre et d'une pauvre, une noble au service d'un empereur mais, Mo n'oubliait pas pour autant que la roue pouvait tourné. Elle ferait face si c'était le cas, après tout, elle s'était toujours débrouillée et cela ne changerait jamais.
    Alors que Morrigan interrogeait la gracieuse elfe, elles furent percutées par une imposante masse. Les trois jeunes gens se retrouvèrent à terre, il était inutile de se demander qui venait de les percuter aussi brutalement car, la sorcière avait entendue les cris de Ronald bien avant qu'il arrive pourtant, elle ne l'avait pas vu venir. La sorcière se releva furieuse, elle jeta un regard noir à son ami, une fois de plus il brillait dans sa maladresse. Il reconnue l'apprentie et lui fit savoir quel était son problème: un molosse noir qui avait sans aucun doute très faim. Ronald comme à son habitude, se cacha dans les jupons des deux femmes, Morrigan lui jeta un regard d'agacement, il était vraiment couard. Avant-même de pouvoir faire quelque chose, l'elfe c'était chargée d'endormir le molosse noir. Un sort basique songea la sorcière qui était nullement impressionnée. Tandis que la princesse se présentait, elle se chargea de faire disparaitre le molosse à l'aide d'un sort qui le renvoyait à sa place initial.

    Attentive, elle écoutait aussi ce que Ronald avait à dire à l'elfe. Bras croisés, elle était impatiente de savoir si elle allait avoir en face d'elle une rivale ou une connaissance. Jalouse, possessive et surtout ambitieuse, si son maitre la prenait comme apprentie ou un rang équivalent, Morrigan le prendrait mal. Elle aimait son statut de disciple, cela lui permettait d'être le centre d'attention de tous les serviteurs et de l'empereur. A Telmar, elle était qu'une sorcière méprisée, ici dans le nord elle était respectée avec crainte et sympathie à la fois. Comme une petite princesse de sang royal, sans le rang, sans le sang bleu mais, avec pratiquement les mêmes avantages en faite ce qui différencier surtout c'était les inconvénients ainsi que l'apprentissage. Aucune princesse n'apprendrait la nécromancie, ni même la chasse nocturne. Morrigan aurait bien aimée voir la tête de ce vaniteux d'Ernelio en voyant tout les traitements auxquelles elle avait le droit. Il serait sans aucun doute dégouté mais, la sorcière en aurait tiré un profond plaisir à lui montrer sa supériorité en ce château de glace. Ses pensées tergiversaient, son regard pourtant, ne quittait plus Ronald, son ami, un serviteur loyal, honnête bien qu'un peu simplet et très peureux. La sorcière l'avait craint, méprisée pour finalement l'apprécier. Il n'était pas rare qu'ils se retrouvent pour boire ensemble, leurs soirées étaient tellement mémorables que Mo avait finit par concocter un philtre pour les lendemains difficiles, les serviteurs comme elle en étaient très friands et il arrivait souvent qu'elle soit en rupture de stock.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ronal Le fourbe
Mort-vivant serviteur
∞ messages : 82
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Drôle
∞ commentaires :
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Sam 18 Mai - 9:13

Ronal repris son souffle, ses yeux dépareillés plantés dans ceux de la jeune femme qui venait de lui répondre. Elle était belle, elle sentais bon, et elle donnait l'impression à Ronal d'être en totale opposition par rapport à Morrigan, tel la lumière et l'ombre. Il resta là à les regarder un bref instant, tour à tour, oubliant pourquoi il était venue, il était là, semblable à un esprit errant, admirant la quintessence de la beauté dans le plus glaciale de tout les château de ce monde. Un horrible pressentiment le fit revenir à la réalité tandis qu'il cachait par un mouvement d'épaule ce frisson qui parcourait son dos. Il se redressa fier et brave pour enfin répondre à la demoiselle aux cheveux d'or en lui faisant une légère révérence un peut gauche.

«Tout d'abord bienvenue parmi nous et excusez mes mauvaises manières princesse. Venons-en aux choses sérieuses. Un rang vous a été assigné car de mauvaises actions vous avez fait. Il vous est impossible de refuser car l'empereur choisira de vous faire châtier et dans les cachots vous croupirez. »

Il marqua une pause pour que chacune de ses mises en garde s'imprègne bien dans l'esprit de la demoiselle de sang royale tandis qu'il offrit un bref, mais séduisant sourire à la demoiselle aux cheveux noir de jaie car mine de rien, elle avait l'air tendue. Puis il poursuivit la voix emprunte de chevalerie.

«Ce rang sera le votre jusqu'à ce que l'empereur décide que votre peine ai été purgée. Vous êtes donc promue au rang de ... Vavassal Felindra. En quoi cela consiste-t-il ? Et bien ce n'est pas compliqué, mais cela peut être dangereux si on s'y prend mal. C'est vous, et seulement vous qui serez chargé de vous occuper des jeunes 'félins' de l'Empereur. Les nourrir, les toiletter, les choyer comme s'il s'agissait de petits seigneurs, leur parler, les dresser et, les aimer. Il s'agit d'une nouvelle portée, vous avez de la chance, ils ne sont pas encore... féroce. Je vous conduirais à l'armurerie, bien évidemment, dès que vous serez prête; je vous aiderez pendant un temps puis vous devrez vous débrouiller seule. »

Il eut alors un léger rire nerveux, il ne voulait pas faire peur à la jeune femme, il voulais simplement lui faire comprendre que ca n'allait pas être une tâche de tout repos, mais qu'il ne s'agissait pas non plus d'un calvaire, c'était plutôt comme avoir l'opportunité de se racheter. Il se racla la gorge et dit en regardant Mo.

«J'ai entendu parler par les autres serviteurs qu'un loup semblait attendre dans un coin des écuries où se trouvent les chevaux de force du maître. Tu te souviens où ce trouvent ces écuries Mo, mais tu sais aussi que nous n'avons pas l'autorisation d'y pénétrer...»

Sa voix se fit basse, il se rapprocha du visage de la demoiselle aux cheveux noir de jais puis il lui prit délicatement et discrètement la main pour y glisser une petite clé dans la poignée formait une rune de métal; sans quitter des yeux la demoiselle il poursuivit à voix très basse.

«Pas de bruits... pas un mot... Et surtout, surtout ! Ne posez pas vos petites mains douces sur les montures, même si elles vous regardent avec leurs grands yeux pleins d'amour. Attention il n'y a pas que des chevaux, les licornes noirs... ne regardez pas leurs yeux, ne les toucher pas, ne vous approchez pas d'elles... et par dessus tout, ne réveillez pas le tigre de monte de l'Empereur. Rassurez-vous il à le sommeil lourd, je me suis assit sur lui et lui ai marché sur la queue sans qu'il ne se réveille ! Allez-y toutes les deux, et un conseil, ouvrez grand les yeux car vous risquez de découvrir des merveilles dont vous n'aurez entendus parler que dans les comtes et légendes.»

Il fit un clin d'oeil à l'apprentie et recula avant de dire à voix haute et intelligible.

«On ne s'est pas vue aujourd'hui et il ne s'est rien passé. On se retrouve ce soir à la Taverne, ce coup-ci c'est ma tournée Mo ! J'oubliais, demoiselle elfe, soyez prudente, votre nouveau travail débutera dès demain bonne chance. »

Le serviteur tourna la tête et vit une grosse femme pénétrer dans le couloir, il fit rapidement une révérence aux deux femme avant de s'élancer de plus belle dans le corridor, disparaissant au coin d'un mur.

_____________________
Maître Frost nous guide ! Maître Frost nous protège! À sa lumière nous nous épanouissons. Dans sa bienveillance, nous nous réfugions. Devant sa sagesse, nous nous inclinons. Nous existons pour le servir et nos vies lui appartiennent.
“votre chère épouse.” .narnienne.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Dim 16 Juin - 10:39

Ainsi elle allait être pourvue d'un autre rang. Elle commençait, au fur et à mesure que le temps passait, à craindre que ce fou d'empereur allait la nommer servante personnelle ou quelque chose de plus... intime ? Mais, qu'y gagnerait-il ? Si ça se trouve, il n'avait plus cette nécessité, ou alors il avait déjà des tas d'esclaves pour ce genre de services. Enfin, il fallait bien qu'elle s'occupe dans ce château ennuyant à mourir. Du moment qu'elle ne devait pas trop croiser "Sa Majesté" ou nettoyer les couloirs...
L'homme se fit plus droit et s'linclina maladroitement devant elle. Il la prenait pour quoi ? Elle allait finir en esclave de toute façon.
De "mauvaises actions" ? Oh, parce que rotéger ses terres de la menace d'un géant est un crime maintenant ! Elle préféra ne pas s'exprimer et laissa ce cadavre ambulant continuer, une fois qu'il eut adresser son joli petit sourire à Morrigan. Eléa manqua de rire lorsqu'il aborda le fait que si elle refusait ce rang elle devrait rester dans des cachots. Sa vie était un cachot éternel dans lequel elle était obligée de se redresser comme elle pouvait afin de survivre. Elle s'y était habituée. Mais que l'empereur se rassure, l'elfe n'avait pas l'intention de faillir à ses devoirs. Elle reconnaissait avoir commis une erreur, et elle assumerait.

Puis il lui annonça qu'elle allait s'occuper des félins de l'elfe albinos. Tous les domestiques qui s'y étaient tentés étaient-ils morts pour qu'il charge une femme de faire ce boulot ? Quoi qu'il en soit, ça l'arrangeait. Être au contact des félins l'avait toujours apaisée, et ce n'est pas dans le Nord glacial que ça changerait ! Vavassal Felindra... elle aimait ce rang, même si elle le savait plus que dangereux. En général, les fauves, et même les loups l'aimaient bien, de sorte qu'ils ne l'attaquaient que très peu, lui laissant le temps de les apprivoiser. Mais peut-être cela changerait avec ceux du seigneur du château.
Elle s'apprêtait à demander à ce Ronal s'il pouvait la conduire immédiatement auprès des félins lorsqu'il reprit la parole, manquant d'arracher un cri de surprise à l'elfe. Un loup ?! Yona... ainsi elle était vivante. Le tigre de l'empereur ne l'avait pas trop amochée sans doute. Du moins, elle l'espérait.
Tranquillement, Elemintia écouta les mises en garde du serviteur sur les chevaux et tout le tralala, retenant son impatience. Dès qu'il eut fini sa tirade, il adressa un clin d'oeil à la sorcière et précisa à l'elfe blonde qu'elle devrait travailler dès le lendemain. Tant mieux. Puis il s'en alla après une courte révérence.

Les deux femmes restèrent silencieuse un instant avant qu'Eléa ne jette un regard à la clé qu'avait donné Ronal à Morrigan. Sa louve l'attendait, et ça lui permettrait de découvrir le château, en plus de parler encore avec cette femme aux cheveux d'encre.

- Pouvons-nous nous mettre en route ? Mieux vaut utiliser cette clé avant de nous faire prendre. Je vous laisse passer devant Morrigan.

Elle attendit que l'autre se mette en marche. Finalement, elle avait l'air sympathique... peut-être leur relation n'était pas partie sur de bonnes bases. Eléa espérait que cette marche les rapproche quelque peu. Après tout, elle resterait ici un moment, autant se faire une amie rapidement, pour être moins seule.


|HRP : Désolée du retard ! J'avais quelques soucis IRL donc j'ai pas trop pu répondre... encore désolée ^^" |

_____________________

 
♠️ C'est dans l'effort que nous devenons plus forts. ♠️
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Jeu 22 Aoû - 16:17

    Ronal regardait les deux femmes. L'une blonde, blanche, imprégnée d'une lueur rayonnante, éclatante et l'autre à la chevelure noir, sombre comme si les ténèbres s'étaient emparée d'elle. Il restait immobile comme si une fois de plus il venait d'oublier la raison de sa présence ici. Morrigan le regardait fixement en croisant les bras. Finalement, il fit une révérence devant la blonde et prit enfin la parole pour sortir une tirade digne d'un barde. La sorcière leva les yeux au ciel. Il fit une pause et glissa un sourire de séducteur à l'encontre de l'apprentie qui restait toujours impassible. La sorcière aurait très bien pu quitter les lieux or, la curiosité la poussait à entendre la suite. Elle ne fut pas déçue, l'elfe du Sud était "promu" Vavassal Felindra. La pauvre elfe allait devoir s'occuper des félins de l'Empereur et ces derniers étaient loin d'être pacifiques ou herbivores. Morrigan allait enfin pouvoir quitter les deux serviteurs or, Ronal se racla la gorge pour s'adresser à l'apprentie. Il lui apprit qu'un loup attendait dans les écuries de l'empereur, entrée interdite exception pour le souverain. Le serviteur se rapprocha de la sorcière qui se laissa faire docilement, Ronal lui remit une clé. Il fit maintes recommandations déjà faites par l'empereur lui même, Morrigan regarda la clé puis Ronal. Il lui donna rendez-vous le soir-même à la taverne et avant même que la sorcière puisse protester, il prit la fuite face à la cuisinière qui arrivait en furie.

    *Mais ! Il est gonflée lui ! Je suis pas une servante! * songea-elle, en se jurant de se venger de lui le soir-même à la taverne.

    L'elfe prit la parole, les deux femmes se mirent en marche. Morrigan prit alors un long couloir et de nombreux escaliers. Elles marchaient d'un pas rapide pour éviter de se faire prendre, la sorcière risquait énormément et tout ça pour une elfe inconnue.

    « Vous voila à servir Sa Majesté Impérial. Votre rang n'est pas si terrible, j'en connais beaucoup ici, qui payerait cher pour avoir votre place. Evidemment, le mieux placé est Ronal puis moi bien que je ne fasse pas partie du personnel. »

    Son regard se posa sur l'elfe qui semblait en proie à l'agitation. Elle semblait avoir hâte de retrouver le loup.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Ven 23 Aoû - 12:06

L'elfe attendit bien sagement que Morrigan passe devant, la guidant dans des couloirs dont elle ne soupçonnait même pas l'existence. La marche fut peut-être longue, à vrai dire Eléa n'en savait rien et elle s'en fichait royalement. Pour l'heure, la seule chose, ou animal plutôt, qui l'intéressait, c'était sa louve. Elle doutait fortement que l'Empereur qu'elle servait maintenant ait un loup dans ses écuries. Des chevaux assurément, des tigres si ça lui chantait mais elle était certaine que le loup dont avait parlé ce Ronal était Yona. Sa louve. La retrouver soulagerait grandement l'elfe du Sud qui s'inquiétait énormément pour elle depuis qu'ils étaient arrivés au château. A vrai dire, elle se souvenait avoir été portée par l'albinos comme un sac à patates avant de se retrouver plaquée contre ce torse nu. La suite était un peu brouillée. Peut-être s'était-elle endormie grâce à un quelconque maléfice. Elle n'en savait rien, mais à présent, Eléa était ici, dans le Nord.
Pour le moment, rien ne lui plaisait vraiment. Il faisait froid, les gens semblaient l'être tout autant. Il n'y avait que ses vêtements qu'elle trouvait parfaits. Là aussi elle ignorait si l'Empereur les lui avait fait porté ou si on lui avait juste donné ça comme ça à son arrivée. Enfin bref...

Morrigan prit la parole, lui signalant que son rang  présentait l'avantage d'avoir une place confortable. Dans la hiérarchie des servants sans doute. Après tout, s'occuper des montures de Son Altesse Impériale était important : sinon, elle serait prête à parier que ce Frost se retrouverait cul par terre avant d'avoir eut le temps de dire nordique. Mais, bien que cette pensée aurait pu la faire sourir, l'elfe marchait rapidement, ne s'accordant aucun rire, aucune pause. Yona l'attendait. Et ce qui l'effrayait, c'était son état de santé. Une fois, Elemintia s'était absentée pour un voyage hors de la forêt. Yona ne l'avait pas suivie et au retour de sa maîtresse, elle était dans un état des plus déplorables, couchée sur le flanc et respirant à peine. Alors là, au milieu de créatures toutes plus noires d'âme les unes que les autres, le pire pouvait être à craindre.
Heureusement, leur marche rapide leur permit d'atteindre rapidement les écuries. L'elfe jeta un regard suppliant à la femme aux cheveux noirs. Cette dernière ouvrit la porte et elles purent entrer en vitesse, craignant d'être prises sur le fait sans doute.

Eléa regarda un peu partout, cherchant où pouvait se trouver la louve. Partout il y avait des chevaux, des licornes. Et, au fond, un tigre énorme, endormi par chance. Ne voulant réveiller la bête majestueuse, l'elfe le contourna, baladant prudemment ses yeux dans chaque recoin des écuries. Et elle la vit. Elle écarquilla ses yeux bleus en avisant une fourrure blanche, un peu salie, étalée par terre. Le flanc de l'animal se soulevait à un rythme régulier. La jeune femme alla s'agenouiller près de la louve, prenant sa tête entre ses bras et caressant ensuite le dos de Yona.
Elle regarda Morrigan avec un sourire soulagé. Si elle n'avait pas voulu l'accompagner, jamais elle n'aurait pu voir sa protégée.

- Merci beaucoup, Morrigan...

Elle lui fit signe de s'approcher. Après tout, c'était grâce à elle alors elle pouvait bien venir voir à qui tenait tant l'elfe, si elle le désirait. Sur le coup, Eléa se dit que les deux femmes étaient parties sur une mauvaise base, suite à la mauvaise réaction de la blonde envers l'apprentie. Apprentie quoi d'ailleurs ?

- Au fait, vous m'avez dit être en apprentissage. Vous êtes une magicienne ? J'ai cru entendre dire que l'Empereur était un mage. Et vous semblez être appréciée des gens du château. Vous m'avez l'air d'être quelqu'un de bien, Morrigan.

Un sourir vint se dessiner sur ses lèvres tandis qu'elle caressait toujours sa louve qui à présent la regardait avec une lueur d'amitiée dans les yeux. La princesse était rassurée désormais. Cependant, elle ne désirait pas laisser Yona dans un tel endroit. Non pas qu'il soit incovenant ou sale, mais plutôt dangereux. La louve ayant un caractère assez farouche de temps à autre, si l'envie lui prenait d'attaquer une des montures de l'albinos, ça finirait mal pour elle.
Sur le coup, elle eut envie de demander à Morrigan si il y avait un autre endroit. Chez les fauves par exemple, mais peut-être ce serait trop osé. Elle verrait bien au fil de la conversation comment leur lien évoluait. Mais de tout son coeur, elle espérait qu'elles deviennent amie. Elle se sentirait moins seule en sachant qu'une personne était là pour l'aider, lui parler et vice-versa.

_____________________

 
♠️ C'est dans l'effort que nous devenons plus forts. ♠️
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Sam 24 Aoû - 17:47

    Morrigan n'était pas spécialement enchantée de devoir accompagner l'elfe. Non seulement elle avait des choses à faire mais, en plus de ça elle prenait beaucoup de risque pour une inconnue qui ne la remercierait peut-être jamais. La sorcière connaissait bien le château dorénavant bien qu'il lui arrivait parfois de se tromper encore. Elles prirent plusieurs couloirs, escaliers sombres avec les murs froids en pierre. La sorcière en profita pour faire la discussion, l'elfe ne répondit même ce qui agaça encore plus la jeune brune qui augmenta le rythme. Plus vite arrivée, plus vite débarrassée. Finalement, elles arrivèrent enfin à destination, Morrigan regardait autour d'elles, personne, elle se dépêcha d'ouvrir la porte et fit entrer l'elfe en première pour refermer la porte derrière elle. La sorcière resta près de la porte pour monter la garde, tandis que l'elfe blonde se dépêchait de rejoindre une louve blanche qui se trouvait à terre et dont le pelage était quelque peu salit par la terre.

    L'elfe prit soigneusement la tête de la louve entre ses bras tout en lui caressant le dos. Son regard se posa sur la sorcière et avec un sourire soulagée, elle remercia Morrigan pour son intervention. Elle fit signe à l'apprentie d'approcher, curieuse, la sorcière ferma la porte d'un coup de clé et s'approche discrètement. Les paroles de l'elfe fit sourire la sorcière, à qui croyait-elle à faire ? Une vulgaire magicienne dont la bonté d'âme était connue de tout le château ? Elle se tromper, si on aimait la sorcière c'était parce qu'elle était la première invitée de l'empereur, son apprentie et parce qu'elle avait un remède ou un poison pour tout mais, tout cela, la blonde n'était pas obligée de le savoir, elle s'en rendrait compte bien assez tôt.

    « Je me débrouille avec la magie, je n'ai pas encore le talent d'une magicienne, encore moins de celui de sa majesté impérial. Pour ce qui est des gens du château, ils apprécient toujours de voir du monde. »

    Morrigan regardait avec attention le comportement de l'elfe avec la louve. Elle semblait y être très attachée, information qu'elle garda précieusement qui pourrait être utile plus tard. Son regard se posa alors tout autour d'elles, la louve ne pouvait pas restait là, sa propre écurie avait de la place et c'était avec plaisir mêlé d’intérêt que la sorcière proposa:

    « Mes écuries sont quasiment vide, elle sera très bien là-bas et vous pourrez la voir en toute liberté. Faisons vite. »

    La sorcière se leva et retourna vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Eléa E. Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 79
∞ camp : Nord
∞ double-compte : Jacen Deynor, Naïla E. Till'aam
∞ humeur : Heureuse
∞ commentaires :
Sais-tu que l'on se construit plus par les drames auxquels on survit que par les bonheurs que l'on vit ?

MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   Mer 28 Aoû - 16:19

Si le Nord pouvait lui plaire un jour ou l'autre à force de s'y promener, les gens de la région semblaient plus méfiants. Peut-être n'arriverait-elle jamais à se faire d'amis, alors son existence serait comme qui dirait très ennuyeuse. Il lui resterait seulement les fauves, sa louve et les nuits dans son lit où elle pourrait dormir tranquillement et oublier le temps de quelques heures qu'elle est désespérément seule parmi les gens du château.
L'elfe avait l'impression que chaque personne qu'elle avait croisé dans les couloirs avait l'intention de lui rendre la vie impossible. Mal du pays sans doute, car au fond, dans leurs yeux elle n'avait rien vu que de l'amabilité. Même si après, chacun poursuivait sa route comme si de rien était.

Eléa fixa les yeux bleus de la louve et s'y perdit un instant, se disant que de toute façon, si elle venait à avoir des ennuis, elle pourrait toujours aller voir l'empereur et lui dire qu'elle préférait les cachots. Ou pas. Non, mieus valait ne pas penser à de telles choses puisque de toute évidence, sa position actuelle devait être, selon les dires de la femme brune, bien meilleure qu'une autre. Et puis, s'occuper des félins de Sa Majesté était sûrement un poste bien placé, si bien qu'elle serait tranquille du moment qu'elle ferait son boulot. C'est-à-dire, éduquer les jeunes fauves et faire d'eux des montures ou des animaux de guerre. Le concept pouvait déplaire, mais ils étaient nés pour ça.
La seule chose qu'elle pouvait faire, c'était faire son boulot et espérer que son crime soit payé pour qu'elle retourne à Narnia en vitesse. Car elle était forcée d'admettre que le froid lui mordait la chair. Pourtant, elle s'en fichait presque, acceptant ça comme une épreuve de la vie, un obstacle à franchir.

Morrigan était donc une magicienne. Ou une sorcière comme disait la plupart des humains. L'elfe quant à elle ne voyait pas vraiment la différence entre les deux. Ils usaient de magie, s'y connaissaient souvent en plantes. Il n'y avait pas de vraie frontière, juste un mot péjoratif et un mot mélioratif. 
Peut-être l'avait-elle mal pris, Eléa cru entendre une voix sèche lorsqu'elle répondit être moins douée que l'Empereur. Et, les habitants aimaient voir du monde ? Alors la jeune femme brune devait être quelqu'un d'assez spécial car jusqu'à maintenant, personne n'avait réellement parlé à l'elfe. En même temps, elle n'était pas là depuis très longtemps, les choses s'arrangeraient sans doute au fil des jours. Tout du moins c'est ce qu'elle espérait. Finir sans amis pour le restant de ses jours n'était pas spécialement dans ses projets d'avenir.
L'elfe se mit à sourire tandis que la louve se mettait sur ses pattes. Debout, elle arrivait presque au coude. Mais, c'était en partie à cause de son épaisse fourrure. En réalité, elle était un peu plus petite que les autres, mais n'en restait pas moins féroce s'il le fallait. 

La magicienne - ou sorcière comme on veut - annonça qu'il valait mieux déplacer la louve dans ses propres écuries. Tout d'abord étonnée qu'elle en ait pour elle, Eléa se fit la réflexion qu'en temps qu'élève de Sa Majesté Impériale, elle devait bénéficier de quelques privilèges. 
Sans perdre de temps, elle imita Morrigan qui s'était levée et avança jusqu'à la porte, Yona sur les talons. 
Les couloirs lui étaient toujours inconnu et elle dû donc à regret laisser passer la jeune femme devant elle. Être dépendante d'un guide ne lui plaisait ni ne l'amusait beaucoup. Elle aurait mille fois préféré pouvoir avancer toute seule, sans personne pour lui dire de prendre tel ou tel chemin, pouvant aisément la perdre dans ce labyrinthe. 

- Pourquoi faîtes-vous cela ? Je ne crois pas que c'est dans votre intérêt de la mettre dans un autre endroit. A moins que vous ne désireriez avoir un moyen de pression sur moi... 

Elle s'arrêta, posant une main sur le bras de la sorcière pour qu'elle en fasse autant. Son regard était peiné, comme triste de croire qu'il pouvait exister des gens capables de faire ça. De tout son coeur elle espérait que ce soit faux, mais si c'était vrai, elle devrait se résoudre à l'évidence : étrangère, elle devait être mal vue par tous.

- Vous n'avez aucune raison de penser que je pourrais vous nuire. Il n'est pas dans mes intentions de causer du tort à quiconque. Mais je suppose que vous vous méfiez des gens du Sud ?   

Ses yeux plongèrent dans ceux de sa guide. Elle n'y trouva rien. Ou plutôt elle ne voulait rien y voir. A quoi bon tenter d'arracher des informations ? Si elle voulait parler, elle parlerait. Sinon non. Et elle la conduirait là où était ses écuries et puis voilà. Néanmoins, elle préférait être amie avec les gens plutôt que d'être vue comme un danger potentiel ou quoi que ce soit d'autre.

_____________________

 
♠️ C'est dans l'effort que nous devenons plus forts. ♠️
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Briser la glace /Pv Morrigan (Ronal fera une intervention)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Les Contrées Sauvages :: Château de Frost Osbern-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit