Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 The Hollow Queen | Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: The Hollow Queen | Ange   Dim 24 Mar - 0:07





The Hollow Queen ✗
« Le monde doit prendre le chemin de la paix, de l'amour et de la fraternité. »


Un rayon de soleil effleurait le visage de la reine. Sa servante était déjà dans la pièce, déjà entrain de s'affairer pour Kyara, qui prit son temps pour se lever. D'humeur maussade, elle n'avait aucune envie de recevoir ou de se présenter à la cour, l'idée de se faire pour malade lui traversa l'esprit, peut-être qu'Edwin viendrait lui rendre visite ? Mais, il verrait alors qu'elle avait menti, il n'était pas question de le mettre en colère, il avait déjà assez de problèmes à gérer. En faite il en avait tellement qu'il croisait brièvement son épouse au plus grand désespoir de celle-ci qui s'ennuyait ferme. Kyara savait pertinemment ce qui inquiétait le roi, les prisonniers, Narnia, Calormène et cette rumeur sur le fait que l'ancien roi Caspian X serait de retour. C'était ridicule ! Kyara n'y croyait pas mais, c'était surtout la peur qui aveuglait son esprit, l'idée de se retrouver en guerre une nouvelle fois, voir son père enfiler son armure avec Edwin, l'idée de perdre son mari, son père, ses rois la rendait nerveuse et extrêmement versatile. La jeune reine salua brièvement sa servante et partit se glisser dans l'eau chaude qui' l'attendait. La reine y resta une heure, jusqu'à que l'eau devienne froide et que sa peau se ramollisse. Avec l'aide de Moira, elle enfila sa robe pourpre, ses chaussures à lacets en or et prit place sur le tabouret pour que la servante puisse la coiffer.

« Vous n'avez personne qui réclame audience votre majesté. Voudriez-vous vous promenez ? »

«J'irai au port, j'ai le capitaine de la Rose pourpre qui a accosté hier, il doit avoir des marchandises de Térébinthe. »

Moira ne cacha pas sa surprise mais, les ordres étaient les ordres, toutefois par soucis de sécurité, elle irait demander quelques gardes pour assurer la protection de la reine. A peine eut-elle terminer avec Kyara qu'elle s'éloigna vers la porte or, la reine la devança.

«Inutile d'informer tout le palais, je ne serais pas longue. »

Moira hocha la tête et partit faire son devoir, laissant la reine seule. Kyara se leva et prit un châle blanc qu'elle posa sur sa tête, elle n'avait nullement envie qu'on la reconnaisse dehors, puis, cela lui permettrait de savoir ce que pense les telmarins du roi et de la reine. Il était pas rare qu'elle espionne ainsi ses sujets. Jusqu'à maintenant, elle avait eut de bons échos or, avec cette rumeur, Kyara avait peur que l'opinion du peuple change. Elle enfila une sorte de cape bleu avec une capuche, retira tous les bijoux et attendit le retour de sa servante. Elle ne fut pas longue, Moira lui fit savoir que l'écuyer l'attendait en bas. La reine s'apprêter à sortir puis, voyant sa servante se revêtir pour la suivre elle lui fit savoir, qu'elle devait rester ici jusqu'à son retour. Moira s'inclina et Kyara sortit dehors, son écuyer s'approcha d'elle lui demandant si elle souhaitait partir à cheval, Kyara répondit:

«Non merci, je pars à pied. » il se retourna quand la reine l'interpella. Sortant une pièce en or de sa poche, elle lui tendit et répondit avec un sourire: «Pour votre temps. » et surtout, pour son silence. A force de cotoyer Edwin, elle adopter les mêmes manières que lui.

Kyara se détourna de lui et descendit les escaliers du palais pour sortir discrètement. Elle attendit que personne ne fasse attention à elle, prit même un panier vide qui trainait dans le coin et sortit se faisant passer pour une servante du château devant les gardes. Parfois, Kyara se demander qui commander des incompétents pareils !

Codage fait par .Jenaa

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 960
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: The Hollow Queen | Ange   Mar 26 Mar - 19:57



La nuit avait été longue. Ange sortait tout juste de la forêt et rentrait au château royal, à Telmar. Il était parti faire un petit tour de surveillance plus large que les tours des gardes, ces idiots pleurnichards qui se croient forts parce qu'ils ont une armure et une lance à la main. Oui, Ange se sentait infiniment plus utile et intelligent que ces incompétents qui ne bougeaient pas de la journée et prétendaient être exténués à la fin de la journée. Qu'ils voient une guerre, et là ils pourront parler de fatigue. Ange les observerait se faire tuer en riant bien, tiens ! Bon, il devait avouer que cette nuit, il s'était plutôt ennuyé, il s'était plus baladé qu'autre chose. Mais ce petit tour lui avait permis d'explorer la forêt de Telmar, de trouver les meilleurs endroits mais aussi les cachettes possibles. Quelque chose d'utile, au fond.

Il rentrait donc dans la capitale telmarine d'un air satisfait, sans pour autant faire attention à toutes les personnes qu'il croisait. Quelques années plus tôt, lors de sa toute première visite ici, il était encore un gamin désireux d'en apprendre plus sur le royaume et ses habitants. Aujourd'hui, il s'en moquait éperdument, et ne cherchait qu'à remplir son travail correctement, être utile, et surtout gagner un peu d'argent. Il n'était pas connu, mais il était craint. Il le sentait dans les yeux des gens, quand son regard d'un bleu perçant et enflammé pénétrait celui des passants. Ce type-là était dangereux, qu'ils se disaient. Ange se sentait plus fort, supérieur à eux. Il possédait un avantage qu'il savait exploiter de mieux en mieux. Il avait le pouvoir de menacer par un simple regard, un simple mot, une simple apparence. Il pouvait tuer et satisfaire ses plus primitives pulsions animales. Car Ange était à peine humain.

Il se dirigeait vers la meilleure taverne de la ville, ou du moins celle où la meilleure ambiance régnait. Ange n'était pas du genre sociable, à s'incruster dans les conversations, à s'assoir à une table déjà prise. Mais il n'était pas contre une bonne bagarre. Il fallait d'ailleurs croire qu'il attirait les ennuis comme les mouches dans ce genre d'endroit. Malgré tout, Ange ne pouvait s'empêcher de se foutre des gens ou de placer un mauvais commentaire, si bien que toute la taverne embrumée par l'alcool se retrouvait rapidement dans une bagarre digne des plus grandes batailles. Mais cela l'amusait, même s'il se prenait parfois de sacrés coups à lui casser une côte ! Il n'en était pas dérangé, ressentant peu la douleur, et l'alcool aidait souvent à faire passer tous les maux possibles. Toutefois, c'était le plein jour. Le jeune loup ne prit donc qu'une bonne chope de bière, suffisant pour le revigorer sans l'enivrer. Il devait s'entretenir avec le roi dans la journée, et il valait mieux qu'il soit un minimum présentable.

Car le seul contact réel qu'avait Ange était le roi Edwin. Un Archenlandais, comme lui. Un traître. Un fort, un puissant. Un homme qui défendait sa détermination et ne se cachait pas derrière de fausses excuses. Un homme d'action, qui rendait Telmar une gloire ténébreuse sans pareil. Le seul vers qui Ange s'était tourné après avoir erré des mois comme un nomade miteux à travers les forêts les plus sombres de ce monde. Il avait aujourd'hui des buts. Et même s'il détestait servir quelqu'un, car il ne revendiquait que sa propre liberté, il se sentait fier de faire ce qu'Edwin lui demandait. Oui, lui demandait, et ne lui ordonnait pas comme un chien. C'était la seule chose qui avait convaincu Ange. Sa chope de bière finie, le jeune homme glissa quelques pièces telmarines dorées avant de sortir de nouveau dans la rue.

Comme toujours, il était distrait et ne faisait attention à personne. Il ne lui fallut pas longtemps pour percuter quelqu'un. Une jeune femme, aux airs de servante. Il ne s'excusa nullement, n'estimant pas devoir le faire ; la jeune femme le fit d'ailleurs à sa place. Mais le regard qu'elle lui adressa le rendit curieux. Il s'arrêta, tandis qu'elle continuait. Elle lui semblait familière, ou du moins, il était sûr de l'avoir déjà vu. Sa curiosité mise en marche, il la suivit sans le moindre souci. Il comprit rapidement qu'elle ne souhaitait justement pas être suivie : ses regards tournés dans toutes les directions et sa marche rapide et stressée traduisaient une envie d'être aussi discrète qu'une souris. Le petit manège dura quelques minutes, jusqu'à ce qu'il comprenne. Il la rattrapa d'un pas rapide, et sans la moindre gêne, se plaça à ses côtés. Il attendit qu'elle le regarde enfin avant de lui adresser la parole :

« Votre Majesté. Le roi ne vous a-t-il donc pas dit que les rues sont dangereuses ? »

Bien sûr, il s'agissait de la reine. Son air princier l'avait trahi, et le regard qu'elle lui jetait alors traduisait toute la royauté de son sang. Ange eut un bref rire, mais ne partit pas pour autant. Il était curieux de savoir pourquoi la reine se vêtait comme une vulgaire servante de bas étage, aussi préoccupée par le peuple autour d'elle. Il ne la connaissait pas personnellement, et sans doute elle ne saurait même pas qui il pouvait être. Il n'avait pas non plus l'intention d'être une balance. Il avait seulement du temps à tuer. Autant en profiter pour savoir si la reine était aussi faible, soumise mais sournoise que la plupart des femmes.

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: The Hollow Queen | Ange   Dim 28 Avr - 14:44

    Un homme la bouscula, Kyara lui jeta un brève regard noir mais, ne broncha pas. Elle était déguisée en servante, aucune servante relèverait la bousculade surtout venant d'un jeune homme aussi distingué. Toutefois, Kyara en bonne comédienne s'excusa et reprit rapidement son chemin. La reine regardait autour d'elle, par chance, c'était jour de marché et les rues étaient bondés, sales aussi enfin, plus que d'habitude. Sa cape trainait la boue et les détritus, elle allait devoir la jeter songea-elle. Il y avait tant de monde autour d'elle, personne ne la remarquerait enfin presque, une ombre se plaça à côté d'elle et marchait à son rythme. Kyara finit par poser son regard sur l'étranger. ! C'était le malpoli de tout à l'heure et l'ami de son époux. La souveraine n'avait guère fait attention à son visage tout à l'heure mais, elle le reconnaissait et lui aussi l'avait reconnu. Il prit la parole et la souveraine lui jeta un regard noir.

    « Et votre mère vous a oubliez d'impliquer les bonnes manières ? La moindre des choses quand nous bousculons une personne c'est de s'excuser. »

    La reine réajusta son voile pour cacher les quelques mèches blondes rebelles et reprit sa route. Se tournant vers l'étranger elle lui dit:
    « Plutôt de me suivre comme un vulgaire espion, marchez à mes côtés, à moins qu'on ne vous attendes ailleurs, de ce fait, je n'aimerai pas vous retardez. » Le capitaine l'attendait mais, Kyara n'était pas pressée, elle avait aussi envie d'écouter les commérages et le mieux pour cela était de parler avec les marchands. Sans attendre la réponse de l'homme, la souveraine se dirigea vers un marchand de fruits et légumes. Il venait de loin, certains fruits et légumes provenaient de Narnia et des îles. Il faisait passer sa marchandise pour des produits de Telmar, un simple manant pouvait confondre, pas une reine qui connaissait le continent. Elle s'approcha discrètement, se fit une place parmi les autres femmes. « 'Jour ma bonne dame, qu'est qui vous ferez plaisir ? Nous avons des oranges, des fraises tout est de Telmar. » La reine lui sourit et lui prit deux pommes tout en écoutant les femmes comméraient entre elles. «Jean est revenu des champs hier, il a dit que c'était une mauvaise récolte, je sais pas comment nous allons faire.» l'autre poursuivit: « Surtout qu'une guerre approche ! Mais, ne t'en fait pas bons nombres de seigneurs serons prêts à nous aider. » La rousse jeta un regard dédaigneux à son amie: « Ah ouais ? Arrête de croire aux contes de fées Lise, nous serons les premiers à trinquer s'il y a une guerre et personne s'occupera de nourrir nos enfants ! » Le marchand tendit les deux pommes à la reine qui le paya et reprit sa route. Étrangement, elle était troublée par les propos des deux dames, si le peuple commençait à croire qu'une guerre se préparait, il fallait aussi interroger les personnes aux dons, pouvoirs aux liseurs de bonnes aventures. Kyara en connaissait une, une espionne d'Edwin, elle lui avait bien dit que les druides, les sorciers et tous les autres êtes magiques avaient vu une guerre. Seul les nobles semblaient être loin des préoccupations à venir. Kyara croqua dans sa pomme, ses pensées se mélangeaient. Que pouvait-elle faire si Edwin se mettait en guerre ? Qu'arriverait-il ? Ils en avaient jamais parlés.

    En tout cas, les deux commères avaient raison sur une chose, le peuple seraient les premiers à subir des pertes, la reine se fit la promesse de venir en aide aux Telmarins qu'elle considérait comme son peuple. Sa mère avait toujours œuvrait pour les pauvres, elle prendrait exemple sur elle. Il fallait pour cela, qu'elle rende visite au trésorier, aux jeunes femmes nobles et qu'elle mobilise ses servantes. Avec des dons, des fournitures et de l'argent, il était possible de faire des miracles. Tandis que la souveraine enfermée dans son mutisme marchait, ils arrivèrent vers le port. Son regard se posa vers un grand bateau aux voiles blanches. Un homme barbu discutait avec un homme corpulent. Les cheveux blonds de l'homme barbu témoignait de son origine, il était de Térébinthe. La reine regardait l'immense bateau,sur l'une des voiles figurait les armoiries de l'île. Un ami de son père sans aucun doute, un allié de Telmar aussi autrement, il n'aurait pas pu accoster ici. En faite, dans cette alliance matrimonial, les plus gagnants étaient surtout les Telmarins, Térébinthe avait donné sa fille, ses armées et son commerce florissant était à la disposition de Telmar.



Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 960
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: The Hollow Queen | Ange   Sam 4 Mai - 15:16

Ange ne manqua pas de rire devant la remarque de la reine. Elle ne manquait pas de répartie ! Lui qui, comme le reste du peuple, la pensait faible, soumise, une bonne femme fragile et sans intérêt en somme. Elle semblait soudain bien plus intéressante qu'elle n'en avait l'air, ce qui s'ajouta au mystère de sa sortir en toute discrétion. Il ne prit pas la peine de répondre à sa remarque loin d'être digne de la politesse d'une reine, il n'avait de toute manière rien à dire. Il avait grandi parmi le peuple, et savait pertinemment qu'il n'arriverait jamais à coller à cette fichue étiquette à la cour. Il n'en avait pas l'intention de toute manière. Il s'appliquait à ne pas manquer de respect au roi, rien d'autre. Il s'était simplement dit qu'un mauvais mot à la reine ne serait pas bien vu. Puisqu'il la suivait, autant ne pas être impoli. Il se contenta donc de lever les yeux au ciel sans quitter la reine. Celle-ci le remarqua et continua sur sa lancée.

« Je ne suis pas là pour vous espionner. Mais une reine qui part du château de cette manière reste toujours intriguant... » Il n'insinuait rien, seulement qu'elle risquait de se faire remarquer par d'autres personnes. Même une servante qui aurait vécu toute sa vie dans un château pour servir la famille royale n'aurait pas autant de grâce dans le regard et la démarche. Le jeune loup suivit Kyara sans ajouter un quelconque mot. Oh non, il n'était pas pressé. Il avait même toute la journée devant lui, quoi de mieux ? Il ne fit aucun commentaire quand elle s'arrêta à un marché, achetant quelques pommes tout en écoutant ce que disait les autres femmes. Ange n'était pas idiot et la reine n'était pas discrète. N'ayant aucune envie d'entendre les derniers potins du peuple, il s'éloigna, sans quitter Kyara des yeux cependant. Il n'en avait pas fini avec elle. Descendre parmi le peuple discrètement pour écouter ce que les uns et les autres se disaient n'était pas une raison suffisante.

Elle reprit finalement son chemin, toujours silencieuse. Ange la suivit, quelques pas derrière elle. Il comprit rapidement qu'ils se dirigeaient vers le port. Intrigué une nouvelle fois, il ne manqua pas de regarder autour de lui pour essayer de comprendre. Puis il vit des bateaux qui venaient de Térébinthe, d'après leurs armoiries. Il s'approcha un peu de la reine qui avait ralenti le rythme. « Votre royaume vous manquerait-il ? » Ange venait de rajouter une touche de sarcasme dans ses mots, volontairement. Il devait avouer qu'il trouvait pathétique cette situation à laquelle les filles étaient confrontées : devoir épouser un homme qu'elles n'avaient parfois jamais vu, leur faire des enfants sans les aimer. Souvent, les femmes étaient maltraitées, mal-aimées, seulement parce qu'elles ne savaient pas comme s'y prendre. Ceci touchait les nobles autant que le peuple. Le paysan du coin cherchait toujours à marier son fils à la fille du marchand du village, qu'elle soit belle ou difforme, pour toucher un peu d'argent avec la dot. Ange n'avait jamais subi ça, mais ses parents lui en avaient parfois parlé et jamais il ne l'avait accepté. Il avait failli se marier avec quelqu'un qu'il aimait, et cette situation était rare.

« Si ce n'est pas indiscret, pourquoi êtes-vous venue ici habillée de cette manière ? Je suis sûr que ces marchands seraient heureux d'être accueillis par leur princesse et la reine de Telmar. » Il se doutait que la reine ne dirait rien et resterait dans son mutisme. Bien sûr, elle ne lui ferait pas confiance. Elle ne le connaissait pas. Et jusqu'ici, il ne s'était pas montré très sympathique. Mais quelque chose chez la reine le touchait et lui donnait envie de savoir ce qui la tracassait. Il savait qu'elle tenait à son époux, il l'avait déjà croisé avec le roi, et Edwin lui-même lui avait parlé du dévouement de sa femme.

Spoiler:
 

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Hollow Queen | Ange   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Hollow Queen | Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Telmar :: Le Port-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit