Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Nothing burns like the cold. | Ange & Frost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 951
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Mar 30 Juil - 14:38

Nothing burns like the cold.
Frost Osbern & Ange Darennor Adam


Le froid envahissait les poumons de l'étranger. Au loin, derrière l'étendue infinie des collines vertes, il lui semblait apercevoir des montagnes couvertes d'un manteau blanc. Un vent frais fouetta son visage, mais il ne sentit rien. Son souffle plus chaud que la normale décrivait des bulles de buées difformes parfois. Il n'était vêtu que d'une tenue simple et légère composée d'un pantalon en cuir usé et d'une chemise peu épaisse recouverte d'une tunique noire plus chaude. Une cape également noire entourait les épaules de cet homme, se mouvant lentement au gré du vent. Il n'y avait pratiquement personne sur ces terres. Une heure plus tôt, il avait quitté le monde des hommes et n'était plus à Narnia. A présent, il apercevait quelques rares fermes éparpillées, la plupart paraissaient abandonnées voire détruites. Mais il ne se sentait pas seul. Il savait que quelque chose l'épiait dans l'ombre et le suivait. Ou peut-être plusieurs choses ? Plus que jamais, il devait compter sur ses instincts de loup, et non pas sur ses sens d'humain faible. Mais il n'était pas humain.

Après un temps interminable, les collines commencèrent à s'aplatir, révélant un terrain plat et dur, infini. Le froid se fit plus fort, et malgré le vent qui rugissait parfois, un silence inquiétant s'installa, semblant le comprimer de toute part. Cet homme, répondant au nom de Ange - ou plus souvent au nom de Darennor - ne savait pas où il allait. Il n'avait qu'une direction : le Nord. Il n'était pourtant pas convaincu de ce qu'il faisait, et il n'aimait pas l'ambiance de cette terre inconnue. Pourtant, il sentait qu'il aurait pu s'y plaire. Une tranquillité désarmante, une terre immense, une atmosphère mystérieuse... Seulement, il n'était pas maître de cet endroit, il ne contrôlait rien, et se sentait au contraire entouré de toute part - ce qui était d'ailleurs vrai, mais il ne le savait pas vraiment. Il ne pouvait pas jouer dans l'ombre et surgir dans la peur de ses victimes. Il lui semblait qu'il était la proie à cet instant précis. Il s'arrêta, soupira brièvement, puis saisit sa gourde remplie de vin et la porta à ses lèvres pour boire une longue gorgée qui le revigora en un instant. Vidé de ses soupçons depuis que l'alcool avait coulé dans la gorge, il attrapa une pomme dans sa sacoche en tissu et la croqua tranquillement en reprenant son chemin.

L'étranger aux airs sombres continua de marcher en silence, et jeta bientôt le trognon de la pomme par terre. Il se souvenait de ce que son employeur lui avait dit, quelques semaines plus tôt. C'est au Nord que tu dois aller. Là-bas, tu pourras découvrir qui tu es. Tu n'appartiens désormais plus à ces terres peuplées d'humains. C'était une vérité terrible. Mais en effet, depuis de nombreux mois, Ange n'avait plus rien d'humain. Il pouvait se fondre dans la masse et faire croire qu'il était un homme comme les autres. Mais son autre lui prenait le dessus dès que l'odeur de la peur et du sang s'annonçait autour de lui. Dès que la moindre contrariété arrivait, son côté loup grognait et pouvait se déclarer en un rien de temps pour faire un véritable carnage. La vérité était aussi que Darennor ne savait pas maitriser parfaitement cette autre partie de lui. Il pouvait la faire venir facilement, mais une fois métamorphosé, il ne contrôlait pas vraiment ses pensées et ses actions. Il avait aussi du mal à reprendre forme humaine, si bien que parfois, il lui arrivait de rester un monstre pendant plusieurs jours d'affilé.

Tout ceci l'énervait, bien sûr, et son orgueil en prenait un sacré coup. Mais il ne savait rien de lui, et il sentait que son ami le roi Edwin avait raison : il trouverait les réponses au Nord. Et maintenant qu'il y était, Ange avait de moins en moins confiance en lui. Ses deux parts de lui fusionnaient pour mettre à disposition chaque sens, chaque réflexe, chaque moyen de défense. C'est ainsi qu'il put sentir une odeur nouvelle pénétrer ses narines et le faire frisonner. En réalité, il s'agissait de plusieurs odeurs indistinctes qu'il ne connaissait pas, mais qui l’écœuraient. Il se rendit compte qu'une sorte de brume glaciale l'entourait et l'empêchait d'y voir clairement, malgré sa vision améliorée. En un rien de temps, ses pupilles s'élargirent à la manière de celles d'un chat et devinrent dorées et plus sombres. Il put alors apercevoir deux silhouettes à une vingtaine de mètres de lui. Un grognement animal et puissant qu'il ne contrôla pas sortit de sa gorge et il se mit en position de défense. C'était comme si on pénétrait sur son territoire ; ses plus bas instincts de loup le lui disaient que quelque chose semblable à lui mais pourtant très différent s'approchait. Un autre grognement lui parvint aux oreilles, bien plus puissant et fort que le sien, et il tressaillit. Puis une voix glaciale et profonde s'éleva, mais il ne comprit pas ce qu'elle disait. Ne cessant de fixer ces deux silhouettes qui se rapprochaient peu à peu, Darennor ne quitta pas sa position de défense, mais il sentait qu'il était en danger. Quelque chose de plus fort que lui était proche, et il ne savait quoi faire.

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Mer 31 Juil - 9:22




Saviez-vous que le sommeil n'est pas le même chez tout les êtres vivants de ce monde ? L'elfe albinos qu'incarnait Frost ne dormait pas, du moins c'est ce que tout les gens à sa cour pensaient. Le seule moyen de trouver le repos pour l'Empereur était de méditer. La méditation lui redonnait toute son énergie, il suffisait d'être debout ou assis, de fermer les yeux et de laisser son esprit vagabonder hors de son corps. Aujourd'hui il était assit sur son trône, les yeux clos, un halo bleuté flottait autour de sa personne tandis que des gemmes précieuses émettaient une sorte de bourdonnement en suivant les vas et viens de l'énergie bleu tel des feuilles se laissant bercer à la surface d'une onde pur. L'Empereur revint à lui lorsqu'il entendit des pas précipités, il gardait les yeux fermés, tout les sens en alerte. La porte s'ouvrit, les gardes sortirent dans une cacophonie de tout les diables, même les serviteurs se précipitaient dans les étages supérieurs de la forteresse. Puis enfin, le calme. Une odeur reconnaissable entre mille vint chatouiller les narines de l'elfe, suivit par une respiration, un râle rauque et grondant. Le sang et son fumet métallique... la chair tannée par les ans,  la fourrure mouillée. Frost Osbern ouvrit enfin les yeux tandis que les gemmes tombèrent sans se briser sur le sol. Incliné au pieds du trône, une créature comme on en voyait peut faisait crisser ses griffes sur le sol. Elle était toute blanche avec des yeux rouge sang, la fourrure ne recouvrait pas la totalité de son corps trapu ce qui laissait voir sa peau de cuir aux reflets bleutés et noir. Sa tête s’apparentait presque à celle d'un loup avec ses grandes oreilles pointues rabattues en arrière, son long museau à la mâchoire beaucoup plus grande et puissante que celle des loups était pleine de croc plus pointues les uns que les autres; ses babines étaient quasiment inexistantes à cause de la grosseur de ses crocs. Le monstre se redressa ensuite de toute sa hauteur. Il était un peut vouté car d’ordinaire il se déplaçait en courant sur ses quatre pattes. Il devait atteindre les 2 mètres de haut pour 120 kilos de muscle. Ses bras pendaient le long de son corps et ses mains gigantesque et griffus à souhait lui arrivaient en dessous des genoux. Frost l'observa, les sourcilles froncés. La dernière fois qu'il avait vue cette créature c'était dans son enfance, il savait combien elle était dangereuse, et il savait aussi combien les gens la redoutaient, c'était pour cette raison qu'il n'y avait plus personne au premier étage du château.

Le monstre grogna à plusieurs reprise, mais cela n'effraya pas Frost. Si cette créature aurait voulut lui faire du mal elle l'aurait fait depuis longtemps. C'est alors que la balverine se mit à hurler, pas crier, hurler d'un puissant hurlement rauque et profond qui raisonna en échos dans la salle du trône. Pas besoin de traduction pour comprendre, le message était clair pour l'Empereur. Il se leva d'un bond et la créature fit volte-face pour courir vers la porte d'entrée. Intrus. C'était quelqu'un qui venait de pénétrer sur une partie de son territoire et la créature était venu prévenir le souverain. Frost avait pour habitude de sentir la présence des individus qui pénétraient sur ses terres, mais lorsqu'il méditait, il concentrait sa magie ailleurs, alors il devait passer par l'intermédiaire d'une tierce personne. Et aujourd'hui, c'était une créature de l'ancien temps qui était venu le chercher en personne. Un monstre avec du sang de loup dans les veines. Frost suivit la créature au pas de course. Il ne prit même pas le temps de passer par les écuries pour récupérer sa monture, et laissa même son arme fétiche dans la salle du trône. Après tout ses pouvoirs étaient rechargé à bloque, il n'avait donc besoin de rien. Vêtus d'une légère tunique de cuir noir, ses bras nues recouverts de cicatrices et de runes qui semblaient avoir étaient marquées au fer rouge dans sa chair étaient exposés au froid; une ceinture de tissus rouge  entourait ses reins et des bottes de fourrure épaisse recouvraient ses pied et ses mollets. Pas d'escorte de soldat, pas de couronne sur la tête, Frost se déplaçait incognito.

Ils arrivèrent très vite à Ettinsmoor, se rapprochant de cet individus inconnu. L'Empereur banda sa magie en faisait apparaître le brouillard. Il avait ralentit l'allure, et ses capacités d'elfe l'empêchait de s'enfoncer dans la neige qui recouvrait le sol par endroits, contrairement à la créature qui s'y enfonçait et grondait. Après un long moment, ils aperçut un peut plus au devant une silhouette. Puis un grognement animale et puissant retentit à une vingtaine de mètres suivit d'un mouvement, arrachant un sourire carnassier à l'elfe. Ce n'était pas un humain... un plutôt ce n'était pas un simple humain, pensait Frost, qui avait de plus en plus hâte de voir de qui il s'agissait. En réponse à ce cri, la balverine s'accroupit à côté de l'Empereur et poussa le plus terrifiant des hurlement. L'air sembla vibrer sous la puissance de ce grognement bestiale, la neige qui recouvrait les branches d'un chêne centenaire glissa sur le sol. Puis la balverine s'élança vers sa proie, chacun de ses pas broyait les branches mortes qui jonchaient le sol. Avant que le monstre n'atteigne sa cible, Frost continuant d'avancer lui donna un ordre.

«Ne le tue pas mon ami.»

Le monstre grogna de nouveau et plongea sur l'étranger, le faisant tomber à la renverse et le plaquant sur le sol avec ses puissants bras, les crocs saillants proche du visage de l'homme, ses yeux rouges planté dans ceux dorés du jeune homme. Un grognement montait de sa gorge puis il tourna la tête vers celui qui semblait être son maître et s'éloigna en faisant un bond monumentale. Il se réceptionna à 4 mètres de l'étranger, toujours grondant, il fit les cents pas, debout sur ses deux pattes. Quoi qu'il essaierait de tenter, la fuite lui serait impossible. Frost lui lança un regard glacé puis s'approcha de l'homme, le visage impassible. La brume s'éloigna, serpentant entre les arbres. On pouvait apercevoir à quelques trentaine de pas un chemin qui menait à un village dévasté, aux maison de bois en ruine recouvertes de traces de griffes et aux habitants inexistants.

«Que fait un louveteau sur mes terres et non loin de la demeure d'une balverine ?»

_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 951
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Mer 31 Juil - 15:39

Darennor finit par apercevoir une énorme silhouette ; sans doute était-ce celle qui avait poussé ce cri. De puissants frissons parcoururent son corps, tandis que chacun de ses sens lui hurlaient de fuir et de se protéger comme il le pouvait. Mais il n'en eut pas le temps. Cette énorme silhouette, qui semblait bestiale et poilue au fur et à mesure qu'elle s'approchait, courut vers lui et lui sauta littéralement dessus. Bien sûr, ce n'était pas la même chose que lorsqu'une fille de joie lui sautait dessus, même de manière animale... Si il n'avait pas été brutalement projeté à terre, Ange aurait pu sourire à cette pensée. Quelle idée de vouloir rire dans un moment pareil ? Il ne put alors que voir une gueule dont le souffle puant et chaud qui sortait semblait lui brûler la peau. Il vit des dents pointues et abîmées, mais visiblement souvent utilisées. Puis des yeux d'un rouge sang impressionnant entrèrent dans son champ de vision. Le jeune étranger aurait pu se dire qu'il voyait là une copie du monstre qu'il devenait quand il se transformait, mais ce serait un mensonge. Cette bête-là n'avait rien d'humain.

Un grognement surgit du fond de la gorge de la bête inconnue, obligeant Darennor à ne pas bouger et à rester silencieux. Pour la première fois de sa vie, le loup au fond de lui se terrait et ne souhaitait pas sortir. Finalement, le monstre le lâcha brusquement et se retrouva à quelques mètres de lui. Soudain, la brume qui les entourait disparut, et Ange put enfin y voir clairement. Ses yeux reprirent leur couleur bleutée habituelle, et il lui paraissait impossible de réitérer un grognement. L'autre silhouette qu'il avait aperçu, haute et fine, s'approcha jusqu'à se planter devant lui. Il se releva, l'air bien méfiant, sans cesser de jeter des coups d’œil à la bête qui l'avait attaqué. « Louveteau ? » lâcha-t-il sans réfléchir. Voilà bien la première fois que quelqu'un se moquait ouvertement de lui. Ce n'est qu'après qu'il se posa une autre question : comment cet homme savait-il ce qu'il était ? Puis il regarda à nouveau la silhouette à la peau blanche. Non, pas un homme. Un elfe, d'après les oreilles. Mais il avait l'air sacrément moche et méchant pour un elfe, quand même...

« Une balverine ? Cette chose a failli m'arracher la gorge. L'hospitalité n'a pas l'air d'être votre fort par ici. » A présent, il put voir d'autant mieux les habitations abandonnées et détruites autour de lui. La demeure d'une balverine ? Visiblement, Ange avait de la chance de s'en sortir vivant. Mais la bête semblait être aux ordres de l'elfe blanchâtre : pour l'instant, il ne craignait rien. Il avait beau ne pas aimer le ton qu'avait employé le nouveau venu, le jeune loup savait qu'il valait mieux ne pas jouer avec la mort aujourd'hui. Il eut bien envie de ne pas répondre à ce nouvel arrivant, mais il se mit à réfléchir à la place. Ce grand bonhomme avait parlé de ses terres. Bien qu'il ne soit pas vraiment beau, on ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas une certaine classe. Sa tunique semblait soignée et luxueuse, et ses yeux étaient fiers et puissants. Puis Darennor se souvint qu'Edwin lui avait précisé que l'Empereur du Nord était un elfe albinos, sans doute le dernier de son espèce. Il détourna un instant le regard vers le monstre qui l'avait attaqué : bien sûr, il n'obéirait à personne...sauf à cet elfe. Les choses se mirent enfin en place dans l'esprit du jeune homme.

L'Empereur du Nord semblait donc être en face de lui. Ah. Ce n'était pas ainsi qu'il avait prévu d'arriver au Nord, à vrai dire. Voilà qu'on venait de le rabaisser avant même qu'il n'ait pu se présenter. Bien que troublé, Ange ne montra rien d'autre, et resta silencieux encore quelques instants. Sa conscience lui disait qu'il aurait du faire demi-tour. Son côté loup semblait apeuré mais aussi très curieux. De toute manière, maintenant qu'il était là, il savait qu'il ne pouvait plus y échapper. Il devait être honnête et arrêter de jouer au plus malin comme avec les faibles humains. « J'ai été envoyé ici. On m'a dit que je pourrais trouver certaines...réponses. » Sans doute que l'elfe savait qui l'avait "envoyé". Peu d'humains devaient être alliés avec lui. Edwin s'était quand même bien gardé de préciser à quoi ressemblaient le Nord et ses habitants...

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Jeu 1 Aoû - 11:00


Frost observa l'homme se relever et ne répondit pas. Il parlait d'hospitalité et se trompait sur toute la ligne bien qu'il ne pouvait que se baser sur ses premières impressions lors de cette rencontre. A cette heure-ci, les serviteurs du château étaient déjà entrain de courir partout pour préparer un banquet digne de ce nom. L'Empereur croisa les bras sur sa poitrine. Pouvait-on vraiment parler de magie en ce qui concernait l'étranger aux cheveux noirs ? Pas vraiment, ce n'était pas de la magie qu'avait décelé l'elfe, c'était plutôt une sorte de flux, quelque-chose qui émanait de chaque pore de la peau de l'humain; de la châleur en tout cas et une odeur reconnaissable pour un nez aussi expérimenté . L'elfe albinos savait qu'il était un loup-garou, un jeune, d'où l'appellation "louveteau". Lorsqu'il appris que l'étranger avait été envoyé ici, l'elfe se mit à ricaner doucement et marcha un petit peut, quittant du regard l'homme loup. En réfléchissant bien, ces derniers mois, l'Empereur avait recruté une mercenaire, avait pris une elfe pour prisonnière afin qu'elle paye de ses erreurs et avait rencontré une fée qui cherchait son aide, il l'avait même faite noble. Pourquoi tant d'engouement pour le Nord tout d'un coup ? Que se passait-il à l'étranger ? Le roi Edwin avait-il des problèmes en ce moment ? Pourquoi refuserait-il d'aider cette homme ? Il n'avait jamais refusé d'aider une créature qui venait à lui de son plein gré, d'autant plus s'il s'agissait d'une créature jeune et inexpérimentée... ce n'était aps aujourd'hui qu'il allait refuser, se doutant que c'était sans doute le roi de Telmar qui avait envoyé ce loup-garou à lui. La balverine grogna encore en se rapprochant d'un pas lourd de l'étranger, humant l'air et sans doute l'odeur qui émanait de lui.

«Trouver certaines réponses... ce n'est pas ce qu'il y a de plus compliqué à vrai dire, je suis la personne la plus qualifiée pour ce genre de choses. Mais une question se pose alors. Sera tu à la hauteur ? Non. Pas aujourd'hui en tout cas... néanmoins, je pourrais t'aider.»

Il cessa immédiatement de ricaner et replongea ses yeux dorés dans les bleus du jeune homme comme s'il cherchait à percer son âme, à lire en lui pour découvrir qu'est-ce qui faisait de lui un "louveteau" et non pas une bête sanguinaire. L'elfe écarta les bras et pivota sur lui-même pour faire observer l'importance du village dévasté au cœur duquel ils se trouvaient. La brume sortit du sol un peut partout, et elle formait des silhouettes de personnes qui vaquaient à leurs occupation, une illusion pour narrer son récit.

«Si tu ne prend ni maître ni ne trouve de réponses, tu pourrais devenir une formidable balverine ! Je doute que ce soit quelque-chose qui te plaise... sais-tu ce qu'est une balverine ? On raconte qu'un chasseur avait un jour tué un loup géant à défaut d'avoir trouvé du petit gibier. Comme les temps étaient rudes et froids, il mangea le loup et se fit un manteau de sa fourrure. Puis il ne trouva plus de gibier et sentit que son sang réclamait à manger. Une nuit son corps changea de forme, il devint un montre...  »

La balverine fit de nouveau un bond en hurlant, atterrissant aux milieu des spectres de brume. Il déchaina sa colère sur les apparition, jouant de ses longs bras costauds et fendant l'air de ses griffes, tantôt faisant disparaître les villageois dans des hurlements de terreur, tantôt leur sautant à la gorge dans un spectacle terrifiant. La balverine s'éloigna en s'enfonçant dans le village à la poursuite des apparitions brumeuses.

« Les loups-garou, on en avait déjà vue par ici, ils prenaient une proie de temps en temps, mais ne réduisaient pas à néant tout un village et ses habitants d'autant plus qu'ils sont facile à chasser lorsque l'on sait que l'argent peut les tuer. Mais pas une balverine... as-tu déjà tué des enfants ? Cette créature oui. Il doit en exister deux autres réfugiée sur je ne sais quel chemin, des noirs il me semble, attendant qu'un humain passe entre leurs griffes. Peut-on dire qu'il y a encore un homme qui se cache sous cette fourrure ? J'en doute... la bestialité est une chose, la connaissance en est une autre.»

La brume et les apparitions disparurent dans la brise arrachant un nouveau crie à la bête dans le lointain, certainement un hurlement de déception. Frost avait enlevé son masque impériale et avait adopté celui du mage érudit attendant de voir les réaction de l'homme ténébreux.

_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 951
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Sam 10 Aoû - 12:47

L'elfe s'approcha, mais Ange ne quittait pas des yeux le monstre qui l'accompagnait. Une formidable et éprouvante odeur de sang et de mort l'entourait. Aucune odeur humaine et chaude. Bien sûr, il ne s'agissait pas d'un lycan, comme lui ; l'empereur lui-même l'avait désigné comme étant une balverine. Ce mot était inconnu au jeune homme bien entendu, mais la vue de cette bête lui faisait froid dans le dos. Se pouvait-il qu'il devienne ainsi un jour ? C'est ce que l'elfe albinos semblait penser également. Darennor ne comprit pas ce qu'il disait. Pourquoi ne serait-il pas à la hauteur ? Il avait traversé bien des choses à cause de sa nature, et se sentait plus prêt que jamais à tout savoir de sa condition. Il voulait comprendre ce qu'il était, et en fait un atout, un ami, et non pas un ennemi... Il voulait se contrôler et être plus puissant que jamais. Mais cela signifiait-il pour autant abandonner son humanité ?

Soudain, des silhouettes brumeuses s'élevèrent comme des fantômes, sans s’intéresser aux créatures présentes. Alors, l'elfe commença un récit, et Ange reporta son attention sur lui. Il lui expliqua ce qu'était une balverine, pendant que le monstre semblait revivre de lui-même le massacre qu'il avait fait dans ce village. Les hurlements de la bête rendaient la scène très réaliste, mais Ange n'en avait pas besoin. Il savait ce que c'était que de faire un massacre. Il n'en avait pas vraiment vécu un, mais il avait déjà tué plusieurs personnes et s'était retenu à grande peine d'assassiner d'autres gens. L'empereur compara les loups-garous et les balverines. Bien sûr, Ange n'était qu'un louveteau inoffensif à ses yeux, et le monstre qui l'accompagnait pourrait sans doute lui régler son compte en un rien de temps. Pourtant... Sa gorge se serra. Oui, il avait tué un enfant. Une petite fille. Une innocente qui avait été sa première victime.

Il détourna le regard involontairement tandis que l'elfe terminait son petit discours et que la balverine semblait plus enragée que jamais. Le jeune loup resta silencieux quelques instants, pendant que l'ambiance funeste autour d'eux paraissait l'étreindre de chaque côté. Finalement, il reprit la parole, la voix tremblante et hésitante : « Je ne suis pas venu ici pour devenir cette...chose. » Darennor sentait qu'il allait devoir arrêter d'être méfiant envers la créature. Il n'y avait plus de doute qu'il s'agissait de l'Empereur du Nord, bien que les présentations n'aient pas été faites. Il allait devoir jouer la carte de la sincérité, lui raconter son histoire et lui demander quelque chose en particulier. L'elfe ne vivait pas dans le même monde que lui, et même s'il s'agissait d'une bonne raison pour se méfier, il devait lui faire confiance. Dur, quand on ne fait confiance à personne. Mais Ange savait qu'Edwin avait confiance en l'empereur, et qu'il ne l'aurait pas conseillé pour rien.

Avec un soupir, il se remit à parler avec une voix plus assurée et plus dure cette fois : « Je travaille pour le roi Edwin et je lui rends toutes sortes de services : j'espionne, je menace, j'assassine s'il le faut. A ma manière bien sûr. » Le jeune étranger garda le silence quelques instants, réfléchissant à ce qu'il allait dire. Il venait seulement de se présenter, mais il se doutait que l'empereur voulait en entendre plus sur lui. « Vous avez deviné ce que je suis. Vous vous doutez donc bien que j'ai besoin de contrôle, car je n'ai aucune intention de rester sous mon autre forme pour toujours. La nature m'a donné deux formes, pourquoi vouloir n'en posséder qu'une seule ? Bien sûr...ce n'est pas si simple que ça. Mon père a choisi la voie la plus simple en contrôlant son côté loup pour qu'il n'apparaisse pas, si bien qu'il n'ait plus qu'un simple humain aujourd'hui, ou presque. J'ai réussi à faire de même pendant près de deux ans, mais...quelque chose m'empêche d'y arriver maintenant. J'ai donc choisi l'autre voie. Celle où il faut contrôler le côté bestial à chaque moment afin de ne pas céder à la tentation de se transformer à la moindre colère et de massacrer un village entier... »

La comparaison n'avait pas été choisi au hasard. Il se sentait parfaitement capable d'agir comme la bête assoiffée de sang qui se trouvait à quelques mètres de lui. Soudain, il s'arrêta et repensa aux paroles de l'elfe. « Attendez... C'est vrai cette légende, comme quoi l'argent tue les loups-garous ? » Le jeune homme savait que la plante tue-loup, aussi appelée aconit, était efficace car une de ses connaissances s'en servait pour l'aider quelques temps auparavant. Mais il pensait que l'argent n'était qu'une légende pour rassurer les gens. En y réfléchissant, il n'avait jamais été blessé par l'argent car la majorité des armes étaient faites à partir de fer ; peut-être avait-il touché de l'argent, mais visiblement, ça ne lui avait rien fait. Toutefois, cela montrait encore une fois son ignorance envers sa condition, sa nature, cette peau qu'il revêtait quand il le souhaitait. Et l'empereur avait sans doute compris que le "louveteau" avait besoin de son aide.

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Lun 12 Aoû - 13:52


Il s'en doutait, que le jeune loup ne voulait pas devenir une balverine. Sa voix tremblante et hésitante rappelèrent à l'Empereur qu'il ne s'était pas présenté. Mais en réalité... en avait-il vraiment besoin ? Cela faisait depuis fort longtemps qu'il n'avait plus besoin de se présenter sur ses terres, d'ordinaire un simple regard porté sur sa personne suffisait à faire comprendre qui il était réellement. Il n'avait pas besoin de couronne ni d'escorte impériale comme ces grands rois de l'étranger, sa stature, ses origines, ses traits et l'effroi qu'il inspirait suffisait.

Préférant garder le silence, il écouta attentivement le jeune homme se présenter comme étant un être aux multiples talents travaillant pour Edwin. Il n'ajouta mot, voulant en savoir plus et son silence fut compris par l'étranger. Frost appris donc tout un tas de choses fort intéressantes, il en appris même plus que ce qu'il voulait entendre, connaissant désormais que le don de cet individu était génétique. Passionnant pensait Frost avant d'être interrompu dans sa réflexion par un questionnement de l'étranger. Un sourire carnassier suivit d'un léger ricanement apparut alors chez l'elfe albinos.

«Tout dépend de ce que l'on vise. Mais je comprend ta réaction, de nos jours les armes en argent n'existent pas... Si tu écorche la peau d'un loup-garou avec une lame d'argent, celle-ci brûle légèrement et met beaucoup de temps à cicatriser. Si tu lui transperce le cœur, il se nécrose immédiatement et cesse de battre. Il faudra que tu en fasse l'expérience un jour, histoire de ne pas oublier que les légendes sont avant tout vécues avant d'être racontées par les hommes. »

L'expérience aurait très bien pu être réalisable aujourd'hui même, mais l'elfe n'avait pas apporté son arme, vous savez, cette lance rétractable à lame d'argent, un objet unique et impossible à manier pour un être non expert. Le louveteau avait manifestement plus besoin de son aide qu'il ne l'aurait cru. Comment pouvait-on vivre dans la peau d'une créature sans avoir fait les expériences nécessaires à l'évolution ? C'était inconcevable pour l'elfe albinos. Un être sans expérience ne pouvait vivre longtemps dans un monde aussi sombre et dur.

«Si je te prenais sous mon aile pendant un temps... Qu'aurais-je en retour ? »

Les biens matériels n'intéressaient pas l'Empereur et cet individu s'en doutait surement. Désormais plus proches l'un de l'autre, l'Empereur baissait les yeux pour transpercer de son regard doré les bleu de l'homme ténébreux. S'il l'aidait vraiment ? Il rassemblerait ses connaissances, fouillerait un peut dans de vieux gros livres poussiéreux, aurait quelques cicatrices de plus. Pourquoi pas ? Peut lui importait les conditions, il aiderait cette créature car elle était venu à lui et lui seule serait capable de l'aider. Il disait travailler pour Edwin... et aujourd'hui travaillerait-il pour un autre seigneur si le sien était amené à disparaître ? Le sourire de Frost s'effaca, laissant place à son expression impériale, sérieuse et grave.

_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 951
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Mar 13 Aoû - 18:51

Ange écouta attentivement l'elfe et sentit un frisson d'effroi parcourir son corps. L'idée même de l'argent semblait terrifier le loup à l'intérieur de lui. Entendre ce que les lames en argent avaient comme effet sur sa peau et sur ses organes était pire. Il n'avait pas vraiment l'intention de toucher de l'argent, mais sa curiosité était piquée à vif. L'empereur avait raison : il fallait bien qu'il sache ce que cela faisait - sans pour autant l'enfoncer une dague en argent dans le cœur - afin de comprendre, de sentir, et de retenir. Y avait-il donc d'autres légendes vraies comme celle-ci ? Ange avait de véritables lacunes, et son père, ni personne d'ailleurs, n'avait pu le former à ça. Il se contenta d'acquiescer, sachant qu'il devrait passer par des choses bien difficiles et loin d'être plaisantes s'il restait ici et suivait l'enseignement du mage. Le monde n'avait jamais été une partie de plaisir et n'était pas fait pour être doux autour des hommes.

L'elfe souleva une question qu'attendait le jeune loup. Il se doutait qu'il devrait quelque chose en échange, s'il devait avoir un quelconque enseignement. Néanmoins, il ne put donner la réponse tout de suite, pour la simple raison qu'il ne savait pas. Ange s'était toujours refusé à obéir aux hommes qu'il considérait plus faibles que lui - il n'était plus un simple humain après tout - et avait seulement accepté de servir le roi Edwin car celui-ci comprenait les ténèbres et était lui-même relié à une créature, dans des circonstances différentes. Malgré tout...devait-il accepter de servir un autre souverain qu'il connaissait à peine ? Devait-il entraver un peu plus sa liberté, même quelques semaines ou quelques mois ? L'étranger sentait qu'il devait renoncer à bien des choses, notamment son égo et sa fierté, en compagnie de l'empereur du Nord, mais il refusait de laisser derrière lui tout ce qu'il était. Il resta silencieux quelques temps encore, tandis que la balverine continuait de grogner à quelques mètres.

Pas besoin de parler d'or, d'argent ou de trésors ; Edwin ou d'autres Telmarins s'en seraient chargés. Il n'y avait pas beaucoup de choix à ce stade à vrai dire. Avec un soupir et un air renfrogné, il répondit enfin au mage qui lui faisait face, décidant d'être honnête mais étant toujours assez réticent : « De quoi auriez-vous besoin ? Je sais que quelques Telmarins sont venus sur vos terres et qu'ils vous servent. S'il le faut, alors je vous servirai, mais sachez que je ne suis pas là pour jouer aux serviteurs. » Il recula d'un pas et abaissa légèrement la tête, comme en signe de soumission. Ange détestait ce qu'il faisait, mais il n'avait pas le choix. Il était venu au hasard, fier et arrogant, mais il s'était maintenant rendu compte qu'il était seul sur des terres inconnues et dangereuses, et qu'il se ferait réduire en charpies sans la moindre hésitation. Il pouvait toujours repartir ; mais il savait qu'il devait rester ici et faire ce que l'empereur lui disait.

L'étranger frissonna à nouveau à cause du froid, malgré ses vêtements chauds et sa température corporelle plus élevée que la moyenne. Même si la brume s'était écartée, un froid glacial entourait les créatures, et semblait émaner de l'elfe. Ange ne savait pas s'il pourrait s'habituer à un tel climat qui lui paraissait bien moins sympathique que les forêts et l'ombre dans lesquelles il avait l'habitude d'agir et de vivre. « Je pourrais me passer de vos connaissances, jusqu'à présent, j'ai su me débrouiller seul. Mais...je sais que je pourrais exploiter mes forces et connaître mes faiblesses. Je veux aussi savoir pourquoi je suis comme ça. Je m'en serais sacrément bien passé... » Même si Ange n'avait aucun remord à avoir la vie qu'il avait actuellement, il songeait souvent, inconsciemment, à ce que sa vie aurait été sans cette malédiction. Il ne pouvait pas encore concevoir cette autre nature comme un cadeau ou une bénédiction ; trop de souvenirs le hantaient chaque nuit.

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Mer 14 Aoû - 9:00


Le silence du jeune loup fut long et en même temps c'était compréhensible pour l'Empereur, il savait combien sa question était difficile à traiter et combien le sacrifice pouvait être grand. Ce n'était pas la première fois qu'il posait ce genre d'ultimatum, pas d'or, pas de biens matériels, seule la vie. Une vie qui pourrait être à son service sans pour autant qu'il ne la traite comme celle d'un vulgaire serviteur. Non cet homme ne serait pas réduit à devenir un chien de guerre en laisse, obéissant au doigt et à l'oeil de son maître. Non. Il était voué à un destin plus glorieux, si toute fois il faisait le bon choix. Après un long moment, Frost écouta enfin la décision du loup-garou et l'observa reculer en baissant la tête en signe de soumission. L'elfe albinos releva le menton en bon Empereur, il savait que ce n'était pas dans les habitudes de l'étranger de se comporter ainsi, de reconnaître la supériorité d'un autre.

«J'ai bien assez de serviteur, te prendre en tant que tel gâcherait tout ce pour quoi tu es destiné. Quel est ton nom jeune loup ? Beaucoup de voies s'ouvrent à présent à toi, et lorsque tu sera prêt, il te sera possible d'occuper des postes important. »

La balverine grogna et apparut sur le toit en bois troué d'une des chaumière non loin des deux individus. Frost croisa les bras et leva la tête vers la silhouette obscure de la bête qui le dévisageait de ses deux yeux rouges brillants. Un plan naquit alors dans son esprit. Le monstre qui avait réduit à néant ce village pourrait lui être très utile dans la formation du louveteau, enfin, pas dès le début bien sur, sachant qu'il ne contrôlait pas non plus cette bête comme il commandait à ses chiens de guerre, l'avenir s'annonçait donc fort intéressant. Étais-ce fait expré que l'Empereur n'ait pas dit vraiment quel rôle avait-il besoin de voir jouer l'étranger ? Oui, il ne voulait pas qu'il s’emballe pour le moment. Peut-être le ferait-il chevalier ou noble de quelque-chose, en attendant il serait son élève et aurait ses preuves à faire avant de pouvoir aspirer à devenir autre chose. L'elfe décroisa les bras après un long moment de réflexion et reposa son regard sur l'étranger.

«Je comprend ta réaction, qui peut se venter d'être maudit ? Personne... Tu as bien fait de venir à moi car rester dans l'ombre ne suffit pas, je vais t'aider à contrôler la bête, à découvrir pourquoi est-ce qu'elle est là car rien n'es due au hasard. Ce sera long et laborieux, mais aussi douloureux. Tu n'es pas un faible de nature jeune loup-garou, je puis t'assurer que je vois ce qu'il adviendra dans ton futur si tu es un bon élève. »

Les yeux dorés de l'Empereur transperçaient ceux du jeune homme comme s'il ne le regardait pas lui mais la créature qui sommeillait au fond de lui, il dévisageait littéralement son âme et ce qu'il y voyait lui plu. Frost n'était pas un devin, ni une diseuse de bonne aventure, il sentait les énergies et pouvait voir leur essence dans le présent et son évolution. C'était comme si le temps lui même s'était suspendue dans son immensité. Il ne regardait plus l'étranger, mais le loup et son regard Impériale transmit un message terrifiant et encourageant à la créature; les balverines tremblerons et te suivrons comme un maître lorsque tu sera prêt.

Puis Frost brisa le lien en faisant quelques pas. Il avait besoin du nom de l'étranger pour prononcer son jugement et annoncer aux terres du Nord qu'elles avaient un nouvel aspirant. Mais il y avait aussi autre-chose, il avait vue ce qu'allait devenir ce jeune loup et voulait lui montrer. N'existait-il pas un meilleur moyen de motivation que de montrer le résultat avant même que les exercices n'aient débutés ?

«Comment doit-on t'appeler jeune loup ? »

_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 951
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Mer 28 Aoû - 17:18

A quoi serait-il destiné ? Ange voyait difficilement en quoi il pourrait être utile un jour. Il mettait à disposition ses dons personnels pour faire le sale travail, et étrangement, ce n'était pas plus mal. Il se moquait de l'honneur. Il n'avait jamais cherché à ressembler à ces parfaits chevaliers, en Archenland. Lorsqu'il avait été dans l'armée, il avait été un terrible soldat : têtu, indiscipliné, incapable de garder en main son épée ou de bien viser avec son arc. Une fois établi seul dans une maison bien à lui, il s'était moqué du regard des gens sur lui, même si la plupart avaient été, en vérité, très sympathiques. Quand il était revenu de Telmar avec la femme qu'il allait épouser, une bâtarde royale, il ne s'était guère soucié de ce qu'on pouvait penser, tant qu'il était heureux. Mais Ange avait véritablement perdu toute once d'honneur lorsque les villageois avaient appris qu'il avait trompé sa fiancée la veille du mariage, ainsi qu'au moment où ils avaient compris qu'un des leurs les trahissait pour rejoindre le camp ennemi. Il repensa à la reine Susan qu'il avait vu quelques temps plus tôt ; elle lui avait dit que quand tout serait fini, il pourrait revenir à Narnia et il serait pardonné. Non, il ne serait pas pardonné. Non, rien n'allait se finir.

Malgré tout, Ange était curieux de savoir à quoi penser l'empereur. Que préparait-il ? Allait-il suivre sa demande, ou allait-il, malgré lui, le transformer en monstre qui ne revêtirait plus jamais sa peau humaine ? De quoi parlait-il en évoquant "des postes importants" ? Il aurait aimé avoir toutes les réponses à ses questions et comprendre des choses qui le dépassaient de loin. Il savait à quoi il s'était engagé en venant ici. A présent, il renonçait à tout orgueil et devait se préparer à subir toutes sortes de préparations et d'enseignement. Lui qui ne suivait personne depuis bien longtemps et apprenait seul à avancer, c'était une situation très étrange et très perturbante. Mais il ne renonça pas, il garda les yeux fixés sur l'elfe, et acquiesça lentement. Après quelques mots auxquels l'empereur répondit, Ange sentit que cette créature le comprenait. Le loup-garou n'avait pas besoin de raconter tout ce qu'il lui était arrivé pour que le souverain de ces terres sache ce qu'il ressentait et quelle était sa relation avec son loup intérieur. Ce loup qui semblait très intéressé par les dires du grand elfe blanc, et se sentait plus fort dans ces contrées pleines de magie, de ténèbres, de beauté et de créatures puissantes et exceptionnelles.

Il lui sembla que sa conscience devenait floue, comme éteinte, pendant un instant. Sa vision changea, tandis qu'à l'extérieur, l'empereur et le monde pouvaient voir les yeux dorés et brillants du jeune loup, les pupilles dilatées. L'animal, qui sentait son sang chaud couler dans son corps partagé avec une rapidité surprenante, ne fit qu'écouter son nouveau tuteur. Ange, en revanche, perçut des échos lointains qui semblaient provenir de sa propre tête. Il sentit un grognement de satisfaction, loin d'être menaçant, sortir de sa gorge, et il reprit soudain ses esprits, sans comprendre ce qu'il venait de se passer. L'empereur lui demanda alors son nom. Ange n'eut pas à réfléchir longtemps. Son futur mentor - s'il acceptait toujours - ne souhaitait pas son vrai nom ; mais un surnom. Celui que choisirait le loup-garou, celui par lequel il serait reconnu. La méfiance et le peu d'innocence humaine qui pouvait encore lui rester avaient à cet instant disparues pour laisser place à un étrange sentiment d'excitation et de puissance. « Darennor. Votre Majesté. » rajouta-t-il avec hésitation.

Il n'avait vu que trois souverains dans sa vie - ce qui était en soi bien trop pour lui, un simple homme du peuple qui vivait sa vie tranquillement : Caspian lorsqu'il était roi, la reine Susan et le roi Edwin. Il avait seulement croisé le premier quelques rares fois, pas en tant que roi mais en tant que membre de la famille - ce qui ne s'était jamais produit au final. La deuxième était une amie, une confidente, la protégée du jeune loup ; mais Ange l'avait trahi, comme tous ses anciens amis. Enfin, le dernier n'avait eu droit qu'à de rares salutations avant qu'ils ne développent une relation plus proche que celle d'un soldat ou un espion envers son roi. Le jeune homme était donc très nul au niveau de tous ces titres de souverains et de seigneurs, et n'avait aucune envie de faire des efforts. Il avait toutefois peur d'offenser l'empereur, bien que celui-ci n'ait pas l'air du genre à tenir à la politesse. Sûrement pensaient-ils de la même manière : les faits et les actes étaient bien plus importants que de simples mots.

Le jeune homme laissa ses yeux vagabonder vers la balverine à nouveau. Elle ne bougeait pas mais restait toujours aussi menaçante. Il eut envie d'approcher, comme si un instinct primitif le poussait à rejoindre les siens. Sa raison d'humain l'en empêcha, et il resta les deux pieds plantés dans le sol enneigé et glacial. Une question brûla les lèvres du jeune homme : « Que comptez-vous m'apprendre ? Il parait évident que vous avez bien de plans en tête, des plans que je suis loin d'imaginer et d'être en mesure de connaître. » Car ce qui embêtait le plus Ange, ce n'était pas la souffrance qu'il ressentirait apparemment, d'après les dires de l'empereur - il fallait dire qu'il y était habitué, chaque transformation était un calvaire lorsqu'il ne la contrôlait pas - mais plutôt le fait de ne pas savoir ce qui l'attendait, qui plus est sur des terres tout à fait étrangères à sa connaissance. Une autre question lui vint en tête. « Aurais-je besoin de rester ici pendant, disons, tout le temps de cet...enseignement ? Ou pourrai-je regagner Telmar de temps à autre ? » Non pas que son travail lui manquerait - il aurait sûrement bien à faire ici - ou qu'il voudrait prendre quelques pauses, mais il ne comptait pas vraiment lâcher Edwin tout de suite.

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Frost Osbern
Elfe du Nord
∞ messages : 244
∞ camp : Le Nord
∞ humeur : Glacialement tourmenté
∞ commentaires :

My soul is full of pain


MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Ven 30 Aoû - 11:40


Darennor, ainsi allait-être le nom que tous retiendraient et peut-être qu'il entrera dans la légende, s'il en était digne. L'Empereur put voir pendant un temps impossible à déterminer, les yeux du jeune loup, il avait réussit à capter son attention, à piquer sa curiosité. Il faut parfois réfléchir longuement avant de parler, et c'était sans doute ce qui se passait en ce moment. Reprenant la parole Frost répondit enfin au jeune homme qui lançait des regards à la balverine.

«Tu va apprendre à te maîtriser au cours de longs entrainement physiques. Tu connaîtra tes origines, ta force et tes faiblesses. Pourquoi foule-tu cette terre dans cette enveloppe charnelle. Tu apprendra à vivre avec cette deuxième partie de toi jusqu’à ce que tu t'accepte plainement. Tu aura bien sur quelques problèmes à résoudre, mais rien de bien... sorcier. Je ne peux te dire combien de temps cela nous prendra, mais le résultat sera là. Le chaos qui emplit ton âme aura disparut à jamais.»

Ce n'était pas des paroles en l'air, là c'était le maître érudit qui parlait, il savait quoi faire de ce lycanthrope et savait qu'il était capable de l'aider. Mais comme il l'avait dit, le temps il ne pouvait le déterminer, du moins pour le moment. Alors l'Empereur fit quelques pas dans la neige, avança tout près du jeune homme planté là. L'elfe albinos leva son bras et tendit l'une de ses mains paume ouverte. La neige se liquéfiât puis s'éleva pour former un mur très fin, un miroir de glace, faisant face au futur élève. Qu'il eut fermé les yeux où qu'il les gardent ouvert, le jeune homme ténébreux ne pouvait pas échapper à cette image de son reflet car son essence était projeté en lui. Son reflet se brouilla comme lorsque l'on jette une pierre dans une mare. Une image terrifiante et fascinante prenait forme, le regard de l'Empereur brillait d'un intérêt certain. Cela ne dura que quelques secondes, comme un flash spectrale, une créature apparut sur le miroir, dévisageant le jeune loup. Voilà ce qu'il deviendrait, le message était clair et les mots ne suffisaient pas à le décrire.

Un loup-garou plus robuste et plus terrifiant que jamais grogna, les bras le long du corps, sa fourrure plus soyeuse et sombre que jamais, sa gueule marqué d'un étrange rictus rythmé par sa respiration de plus en plus bestiale; il serra les poings, se rapprocha de son double humain et lorsqu'il hurla , le miroir vola en éclat. Pour ne blesser personne, la glace redevint gouttelette, toutes tombèrent à l'unisson sur le sol. Plus loin un bruit de branches cassés indiqua que la balverine venait de bondir pour disparaître dans les ténèbres. Peut-être à cause de ce qu'elle venait de voir ou peut-être parce qu'elle avait faim, personne ne le saura jamais. L'Empereur croisa les bras et marcha un peut.  

«Tu pourra regagner Telmar de temps à autre si cela te chante, je ne te retiendrais pas prisonnier, et ne t'enchaînerait point à moins que cela ne soit nécessaire pour la sécurité de tous. Le problème étant que tu risque de faire plus de mal qu'il n'y paraît s'il te prend l'idée de t'éloigner, peut-être sous l'emprise de la colère ou de la tristesse. Ta formation ne sera pas un jeu, Darennor. Tu devra t'imposer tes propres contraintes. Pourquoi voudrais-tu retourner à Telmar ? Si c'est pour y retrouver ton suzerain je crains que cela ne soit inutile... Enfin, ce sont tes choix, pas les miens. »



_____________________

    I was once like you. You have come to this place seeking to bring judgement upon the damned.♘  .ReedNight
     
    But you are only quite a little fellow in a wide world after all !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Ange Darennor Adam
Loup-garou nomade || Admin
∞ messages : 951
∞ camp : le sien
∞ double-compte : Matías Ernelio, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : indifférent
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   Sam 7 Déc - 22:24

L'empereur avait-il deviné la détresse torturait le corps et l'âme d'Ange depuis tant d'années ? Parfois, il ne pouvait s'empêcher de songer que si les choses avaient été différentes, peut-être que sa vie n'aurait pas été aussi catastrophique sur tous les plans. Si ses parents avaient soupçonné plus tôt qu'il serait lui aussi un loup-garou, aurait-il pu mieux se maîtriser ? A vrai dire, pendant deux ans, il avait réussi à ne pas se transformer et à vivre comme un simple être humain. Puis son âme avait été brisée à jamais lors de cette nuit... Cette nuit où il avait dû se transformer, où il avait eu confiance en lui, à tord. Cette nuit où il avait commis le plus horrible des meurtres. Depuis ce moment, quelques années plus tôt, il ne pouvait rester calme et posé comme il l'était auparavant ; une rage soudaine le prenait parfois, comme une maladie violente, comme un démon qui se manifeste sans prévenir. Ange, qui n'était pourtant pas un faible, ne pouvait résister à cette autre partie de lui qu'il ne comprenait pas et dont il voulait s'éloigner, ce qui rendait la chose pire. Alors il avait fait le contraire : il avait utilisé sa malédiction pour devenir quelqu'un d'autre, pour tenter d'oublier son passé désastreux. Mais les choses ne se passaient pas aussi bien qu'il l'avait prévu, et bien qu'il soit très efficace, il ne se sentait jamais pleinement en contrôle avec son loup intérieur.

Darennor acquiesça, sachant à présent au minimum ce qui l'attendait. Il savait qu'il devrait passer par ce genre de choses bien sûr. Et il n'avait rien contre, même s'il devait en souffrir. La souffrance faisait partie de son quotidien, et chaque transformation, si elle n'était pas souhaitée, était un véritable calvaire. Il savait aussi que tous ces entraînements solidifierait son corps et le rendrait plus enclin à accueillir une nouvelle transformation. Et lorsqu'il serait dans sa forme animale, il serait plus fort, plus imposant, plus puissant. Le jeune homme avait déjà aperçu son reflet par dessus une rivière ou une simple flaque d'eau, et avait également déjà croisé un autre loup-garou qui vivait bien mieux cette double nature, bien plus grand, mais qui n'avait rien en commun avec lui pourtant. Il continua de regarder la balverine, très imposante, avant de reposer son regard d'homme sur l'elfe. Celui-ci s'était approché et forma - Ange fut impressionné, mais ne dit rien - un fin miroir de glace sur lequel se superposa alors une image animée. Il fut immédiatement, sans pouvoir l'expliquer, attiré par cette image qu'il fut forcé à regarder, les yeux grands ouverts, sans ciller. La réponse à ses questions étaient là : voici ce qu'il deviendrait. Ange fixa la créature monstrueuse qui était apparue, à la fois fasciné et terrifié. L'empereur ne lui avait rien dit, mais il était persuadé qu'il n'inventait rien, et que cette image était un reflet du futur. Un futur hypothétique bien sûr, s'il rejoignait Frost et devenait son élève.

Un silence de pierre semblait s'être installé, si bien que Ange pouvait entendre son coeur battre plus fort que jamais. Il croisa le regard de son reflet devenu animal, monstre. Mais un monstre puissant, fort, maître de lui, sans peur. Quelque chose que le jeune homme enviait plus que tout. Alors, l'image animée hurla de toute sa puissance, son cri résonnant dans les oreilles du lycan, et il lui semblait que quelque chose en lui hurlait de la même manière, en guise de réponse. Une véritable harmonie qui procura une agréable sensation de chaleur et de force dans le corps de Darennor. Puis le miroir disparut en éclats, et le silence revint. Il ne fit même pas attention à la balverine qui venait de partir, tant il était concentré sur ce qu'il venait de voir. Il n'osa pas faire part de son ressenti, et ne demanda pas non plus de quoi il s'agissait exactement. Finalement, l'empereur reprit la parole pour répondre à son autre question. Le jeune lycan réfléchit rapidement avant d'admettre qu'il avait raison. Il acquiesça à nouveau et répondit à mi-voix : « Je comprends. Je suppose que je n'aurai en effet pas besoin de partir... »

Quelque chose le retenait encore et toujours. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été aussi peu sûr de lui. Comme si l'elfe exposait à nu toutes ses peurs et tous ses doutes. Pendant des mois et des mois, Ange avait fait en sorte d'enterrer ce genre d'émotions, ou les évacuait d'une toute autre manière. Mais maintenant, il devait prendre une décision difficile. Une décision qui le toucherait de près, qui concernerait sa santé physique et surtout sa santé mentale. Pouvait-il vraiment faire confiance à ce soit-disant empereur ? Etait-il réellement capable de l'aider sans en faire un de ses esclaves ou de le transformer en un monstre qu'il ne souhaitait pas devenir ? Ses dires n'étaient-ils que de belles paroles portées sur un peu de magie ? Bien sûr, l'elfe pouvait sentir la peur du jeune loup ; n'importe qui à cet instant aurait pu découvrir cette réelle émotion sur le visage de cet étranger. Finalement, il prit sa décision. Décidé, il se mit à marcher, dépassant l'empereur, en direction du château où ce dernier devait vivre. « Rien ne me retient alors. C'est par là ? » Il n'osait pas vraiment demander, puisque l'elfe lui avait déjà dit en quoi consisterait la "formation" et que la durée était indéterminée. Mais il espérait en savoir davantage sur le chemin.

Spoiler:
 

_____________________


i see this life like a swinging vine, swing my heart across the line and my face is flashing signs. seek it out and you shall find. old, but i'm not that old, young, but i'm not that bold. i don't think the world is sold, i'm just doing what we're told. | -damons (tumblr)

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nothing burns like the cold. | Ange & Frost   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nothing burns like the cold. | Ange & Frost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Ettinsmoor-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Cinéma, Télévision | Films