Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Bal de Printemps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage


avatar
Matías Ernelio
Telmarin
∞ messages : 337
∞ camp : le sien et celui de son frère, Caspian X.
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : partagé
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Mer 21 Avr - 13:49

    Miracle, j'étais tombé sur ma cavalière pour la soirée. J'avais eu pas mal de chance sur ce coup là. Déjà que tout le monde était masqué, et qu'on ne connaissait pas, normalement, son cavalier ou sa cavalière, c'était dur de tomber du premier coup sur la personne que l'on attend. Je regardai donc la jeune femme devant moi. Sa robe, plutôt belle mais simple, révélait sa silhouette fine et sa taille assez grande. Ses cheveux, très longs, étaient ondulés et retombaient avec légèreté sur elle. Je ne pouvais pas voir son visage, car il était caché par un masque noir, tout comme moi, mais ses yeux étaient vifs avec une petite nuance de mystère. Elle prononça enfin mon prénom, en confirmant qu'elle était bien Alice. Ensuite, elle me tendit sa main, disant qu'il valait mieux que l'on soit à l'aise même si nous ne nous connaissions pas.

    « Tu as raison. Je suis également ravi de te rencontrer. »

    Un sourire bref suivit mes paroles, puis je commençai à me diriger vers la salle des trônes où se déroulait le bal. Visiblement, celui-ci avait bien commencé, des couples dansaient déjà. Je m'arrêtai près de l'entrée, Alice à mes côtés, en englobant toutes les personnes de mon regard. J'observai tout, afin de discerner les différences entre ce bal, et ceux qui se passent souvent à Telmar. Certes, dans ceux-ci, il n'y avait, justement, que des Telmarins. Je n'avais aucune idée quant à la terre où vivait ma cavalière, mais, à mon propre étonnement, je m'en moquais. C'était là ce que voulait ma sœur, alors je ferai ce qu'elle voulait. J'étais persuadé qu'elle devait déjà bien s'amuser, mais je ne la voyais pas.

    « Tu es déjà allée à des bals ? »

    Je me demandais vraiment cela. Alice pouvait être une fille dans le genre à aller, justement, à tous les bals réputés, à savoir danser merveilleusement et à avoir eu une éducation sans défaut. Pour cette dernière chose, ça pouvait dépendre bien sûr, même les plus pauvres pouvaient fournir les bonnes manières à leurs enfants. Quoique... Je n'avais pas connu la pauvreté, et je n'avais pas d'amis à ce seuil. Pour ce que je pouvais en juger, Alice n'était ni riche, ni pauvre, mais entre les deux. Mais je ne doutai pas des bonnes manières qu'elle pouvait avoir. Mon regard revint sur elle, naturellement.

    « En tout cas, si ce n'est pas le cas, tu as bien choisi ta tenue. »

    Ce n'était pas une robe de très grande qualité, mais elle avait du valoir un peu cher. Je m'y connaissais étant donné que souvent, j'achetais des robes à Rosalie pour lui faire plaisir. Pas des robes trop chères, autrement je me prenais un gros vent. Ma sœur n'était pas tout à fait comme moi. Je profitais peut-être trop de ce que j'avais. Peu importe, de toute manière, elle m'aimera toujours pour ce que je suis, et il en est de même pour moi. Je me demandai d'ailleurs si Alice avait des frères ou des sœurs. Décidément, j'allais être très bavard durant cette soirée. Le fait de ne pas connaître ma cavalière réveillait ma curiosité.

    « Je risque de parler beaucoup, cette soirée me donne vraiment envie de poser des questions...Alors dis-moi maintenant si tu n'aimes pas ce genre de choses, que j'évite de vexer ma cavalière. »

_____________________
    love is our resistance
    J'ai longtemps parcouru son corps, effleuré cent fois son visage. J'ai trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes. J'ai appris par cœur la pureté de ses formes. Parfois, je les dessine encore. Elle fait partie de moi
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Mer 21 Avr - 15:28

Mathilde regardait avec un air à la fois hautain et troublé : ce Jared avait l'air d'un imbécile de première. Pff, il n'y a vraiment aucun garçon sur la Terre qui puisse être gentil et un minimum intelligent ? Apparament non. Beaucoup lui disaient que si, mais elle n'en avait jamais connu, elle, comme par hasard. Elle écouta Jared faire son discours sans importance pour elle, et lui fit un regard un regard noir. Môssieur, si elle comprenait bien, venait de se moquer de sa tête et de son prénom. Oh le barbare ! Il lui dit aussi qu'il n'avait pas du tout peur d'elle. Quel insouciant ... :/

-Venant d'un garçon avec une tronche de macaque et un nom dans lequel on retrouve une couleur, je prends ça pour un compliment Very Happy Et tu sais, tu ferais mieux de te méfier sérieusement des filles. Nous sommes très cruelles, moi plus que les autres. Nous sommes très dangereuses, et je parle au nom de toutes les filles du monde. VIVE LES FILLES Very Happy ET A BAS LES HOOOMMES !

*Reprends-toi voyons, Mathilde OO*

La rousse regarda autour d'elle et s'aperçut que certaines personnes la dévisageaient étrangement, personnes auxquelles elle envoya un regard noir. Mathilde était habituée à inspirée la crainte (si, si, j'vous jure !), même que des fois on la prenait pour une dérangée, mais elle aimait ça. Au moins, aucun garçon n'oserait l'approcher, se promettant à une mort certaine.

-Hum ... Attends, pour que ton cerveau lent comprenne plus vite, je vais te donner un exemple : il y avait un abruti, Harnold - quel nom, quand même - qui n'arrêtait pas de me coller. Il venait de l'autre monde et il m'a appris plein de trucs. Le bowling, où il faut lancer une boule très lourde sur des machins, le tennis, on doit taper dans une petite balle jaune avec une branche qui forme un trou et dont le trou est couvert par des fils d'araignée. La boule de bowling s'est plus d'une fois retrouvée sur son pied, la balle dans son oeil. Et tu vois, j'ai emmené plusieurs trucs avec moi, si tu ne veux pas que je te fasse pareil mais en bien pire, tu te tais et tu m'écoutes. C'est moi qui décide, nan mais oh ! Suspect

Mathilde lui adressa à nouveau un regard de tueuse dont elle seule à la secret, releva un peu le bas de sa robe et lui montra toute une série de lances-pierres liées à sa jambe avec un bout de fil. Les munitions, des noix et des gros cailloux, étaient cachés dans de nombreuses poches. La rousse était certaine qu'il y avait avoir une bataille avec des projectiles qui voleraient de partout avant que la soirée ne se termine. Jared allait découvrir à quel point les filles étaient dangereuses, et à quel point elle l'était, elle Very Happy

Et puis, elle repensa à ce qu'elle avait fait subir au pauvre Harnold. Enfin pauvre, c'est pas elle qui le dit. C'était un abruti profond ce garçon. Mathilde s'amusait à le martyriser avec sa meilleure amie, Leslie, qui détestait les hommes presque autant qu'elle. En tout cas, les deux filles étaient aussi sadiques l'une que l'autre mais elles s'adoraient. Leslie n'était cependant pas venue au bal, malgré qu'elle veuille porter secours à sa rousse d'amie, elle avait des empêchements. Sa souris agent-secret était malade et il fallait qu'elle aille la faire soigner chez le docteur. Sa souris, Gugus, était vraiment un agent secret. Une petite - ouais enfin bien enrobée - bête qui allait écouter les conversations des garçons voulant faire des mauvais coups et les rapportait à Leslie et Mathilde. Oui, toutes les deux comprenaient le langage souris. Et c'est fini pour le racontage de vie, parce que Mathilde, tu dérives là. Mais quand elle reverrait Leslie et que Gugus serait en bon état, elle dirait à la souris d'aller espionner Jared, mouhéhéhé.

Mathilde vit d'un coup un garçon, le même qui avait appelé Jared "Jaredinou" tout à l'heure, arriver dans son champ de vision en compagnie de ses deux cavaliers. Le garçon s'était mis à danser et il commençait à faire peur à Mathilde. Jamais elle n'avait vu quelqu'un d'aussi ridicule. Et quand le garçon se retourna vers elle, elle fut encore plus choquée. On aurait dit Jared, en mieux peigné, certes. Et d'après ce qu'elle avait entendu tout à l'heure, tous les deux se connaissaient. Peut-être que c'était un membre de sa famille. Un frère sûrement, peut-être même jumeau ? Oui, ça devait être ça. Mais une seconde ... Deux Jared ? Nom d'un bazooka ! Quelle horreuuur. Le pire, c'était que le frère à Jared s'était mis à chanter.

-Dis, c'est ton frère l'idiot là-bas ? Ton jumeau ? Il a l'air aussi bête que toi, c'est monstrueux OO T'as pas de troisième frère, j'espère, hein ?

Manquerait plus qu'ils soient toute une ribambelle. Gugus en aurait, du boulot ...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Mer 21 Avr - 16:42

    Le jeune Grace regarda d'un air supérieur sa cavalière rousse. Non mais elle avait oublier ses médicaments avant de venir ou quoi ? J'vous jure... S'en prendre aux garçons c'est un fait. S'en prendre à un jumeau Grace c'est un crime ! Il écouta le récit nazi de Mademoiselle et se mit à rire , style le rire d'écureuil voyez vous ? Non ? Normal , bande de crétins , ça s'entend ! Tsss... & vous osez vous inscrire au bal après ça ! Il attendit que la roussette finisse son discours après l'avoir appelé macaque et avoir dit que son prénom comportait une couleur.

    « Oh tu sais , tu es mal placée pour parler de mon prénom , surtout quand tu porte un masque de couleur rouge Surprised & tu te fais pas du touuut remarquée tu vois Wink »

    Non mais , tout le monde s'était retourné à cause de cette frapadingue en plus , il était si choqué , mais aussi , qui pensait à lui ? Eh bien pleins de gens ! Paaaaf vous l'aviez pas vu venir hein ? Hein ? Hein... ? Hein ?! HEIN ? Bon je vous excuse de ne pas me répondre pour cette fois. Je suis si clément avec vous. Ensuite il vit Mathilde se mettre à commencer un discours. Il se déconecta donc de la planète Narnia en regardant son frère chéri bouger son popotin , en dansant sur place en fesant des cercles avec ses bras , poings fermés. Il dansait si bien ! Il avait tout pour aussi... En même temps , c'était Simon ! Puis tout à coup , Jared se réveilla en apercevant des lances cailloux et tout le tralala sur la jambe de la roussette. Non mais elle était VRAIMENT dingue. Tout le monde sait que les lances crottes de nez sont plus éfficaces !

    « Hum t'es gentille mais tu m'évites de devoir regarder ta jambe , daccord ? affraid Hum oui c'est mon jumeau *o* Ce ne sont pas tes oignons Suspect va chercher des noisettes hein »

    Quelle petite exibitionniste celle-là , j'vous jure ! Et elle avait flashée sur Simon en plus. Le pauvre... Quoi qu'en fait non , elle venait de le traité d'idiot. Mais bon , venant d'elle ce n'était rien , même pas une insulte. Jared la planta là comme si de rien était et alla demanda une musique au DJ ( enfin le type qui fait la musique à Narnia quoi ) et repartit vers sa cavalière et se mit à danser comme un fou sur ça , il dansait si bien la tecktonik , de gauche à droite , de droite à gauche , il bougea son popotin au rythme du rythme et s'agita comme un fou sur la piste de danse et regardant Mathilde.

    « Daaaanse avec moi sur ce rythme endiablé , la tecktonik , il n'y a que ça de vrai ! En fait nan , mais on s'en fout. »

    Il avait le sourire trèèès grand et dansait de tout son petit coeur grand comme une montagne et fit un clin d'oeil à son frère qui s'éclatait également de son côté. Enfin Jared s'amusait , mais pas grâce à la roussette bien-sûr !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Mer 21 Avr - 17:41

    J'étais troublée par mon cavalier actuellement.Chaque mouvement , chaque minutes , chaque seconde , chaque instant me troublait d'autant plus. Il avait l'air d'être très pensif. Peut-être même plus pensif que moi , qui savait ? La chanson étant lente et douce , telle était la musique d'un slow vous me direz , mais disons qu'on aurait pût croire que ce type de chanson était fait pour penser , réflechir et nous permettre d'être moins gêné par le regard de la personne avec qui l'on était. J'écoutais alors Alex me parler de Chris en me demandant si il était Telmarin. Elle se laissa un temps de pause... En fait une des règles disait de ne pas dévoiler ce genre de détails. Mais en fait elle n'était plus très sûre de l'endroit où Chris était...

    « Pour tout te dire , je ne suis pas certaine de l'endroit où il vit actuellement... »

    Continuant de danser avec mon cavalier , je pensais soudain à Justin. Il dansait avec une de mes énnemies... Comme si je n'avais pas vraiment d'amis. Hormis Ashley , Chris et Alex je n'avaispersonne de spécial en fait. Enfin on ne compte pas mes frères hein. J'étais peut-être unique , la seule personne a avoir autant d'énnemis. Ou alors j'étais tout simplement comme j'étais et me faisais moi-même mes énnemis. J'étais telmarine. Une pure telmarine... Il n'en restait pas beaucoup des vrais Telmarins. Chris partait , Alex avait son frère Liven qui était Narnien et il était donc plutôt gentils. Etrangement , j'avais « rejeté » Jake pour sa gentillesse. Mais il n'y avait pas que pour ça aussi... & puis pourquoi pensais-je à lui ? J'étais une source de contradictions il fallait le dire. En fait je crois que... Je ne me connais pas moi-même. Je me connais mais pas toutes les facettes de ma personnalité. Je ne vois pas ce que produit mon démon quand il s'éveille. Mais parfois je suis très fatiguée la journée et mes cernes prouvent mon manque de sommeil. Lui , il agit , moi je subis. Mais j'ai appris à souffrir , j'ai appris beaucoup de choses de ma courte vie. Puis soudain , je me rendis compte qu'Alex venait de me parler. Quelle cruche ! Je n'avais pas entendu le tout début de ce qu'il m'avait dit mais j'en avait compris l'éssentiel. Puis je remarquais que Chris suivait sa demoiselle mystère. Bon sang , il n'avait pas de problème... Si ?

    «Justement , tu sais... Si tu en savais trop sur moi , tu t'ennuierais peut-être. Quoi que je le crains. La crainte est un sentiment que je ressens rarement , mais quand elle est là , mieux vaut s'en méfier. »

    Je me suis immaginée , la crainte. La crainte en personne je l'avais chez moi. Jour & nuit , nuit & jour. Enfin ça dépendait du moment de la journée ou de la nuit. Quand La Crainte ne venait pas me voir personnelement , je craignais encore plus. Je savais qu'il reviendrait me voir tôt ou tard. J'aurais peut-être ésperer qu'une nuit , par accident bien-sûr , mon démon irait le faire souffrir comme il m'avait fait et me faisait souffrir. Mais jamais il ne s'en était prit à lui... Jamais. Puis la chanson se termina. Je regardais mon cavalier en sortant de ma rêverie. Alex me lâcha puis je le lâchais à mon tour en regardant aux alentours un instant. La musique venait de changer , des couples allaient se la piste de danse , préferant ce nouveau rythme au slow. Puis je regardais mon ami me faire signe d'aller au buffet. Je sentis légerement sa main dans mon dos. J'avançais donc en sa compagnie et sje me rendis compte que j'avais assez chaud quand même. Je regardais les boissons près de moi avant de me rendre compte qu'il ne faisait pas vraiment chaud. Pourquoi aurais-je chaud , moi ? Pourquoi pas les autres ? Comprenant finalement lorsque mon cavalier me parla , d'où venait la chaleur , je tentais de reprendre mes esprits.

    « C'est gentils... Pour tout te dire , si je n'avais pas été avec toi , et Chris officiellement du moins , je ne serais peut-être pas venue. Jusqu'hier encore j'étais avec un garçon de Telmar , mais qui paraîssait Narnien. »

    On aurait dit que Jake tentait de me hanter pour me repprocher mon comportement envers lui. Non mais bon sang , il était pénible ! Toujours à faire son interessant et à attirer l'attention des autres sur lui... Je compris finalement que mon immagination était la source de création de ces allusions stupides et je chassais - je l'ésperais en tous cas - définitivement Jake de ma tête , et je me décidais à prendre un verre de ponche en en servant un à Alex , je bus quelques gorgées puis après avoir repris mes esprits pour de bon , j'abrégeais finalement ma pensée.

    «Ta compagnie me procure un bien fou. On est amis depuis un certain temps et je crois que jamais je ne pourrais me lâssée de ta présence. Elle est rassurante , et en plus , si j'avais pût choisir un cavalier parmis tous les garçons que je connais... Je n'aurais pas hésitée à te choisir toi... »

    Oh My Gosh ! Mais pourquoi j'avais dit ça ? Maintenant il allait croire que je pouvais ressentir quelque chose à son égard... C'était le cas , évidemment. Je ressentais quelque chose de bon et comme une chaleur agréable en moi. Comme si la présence d'Alex avait le pouvoir de me rendre heureuse. Il suffisait qu'il me parle pour que je pense automatiquement à quelque chose de complétement différent de ce que je pensais juste avant. Comme si sa présence était obligatoire à mon bonheur. Etait-ce une pensée égoïste ? Etais-je posséssive vis-à-vis de lui ? Ou était-ce ce que l'on ressent lorsque l'on aime vraiment...?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Mer 21 Avr - 18:34

Mathilde resta sans voix quand l'autre idiot de Jared lui dit qu'ELLE se faisait remarquer. Ah non mais franchement. Les garçons ça trouve toujours des excuses bidons de chez bidons pour se défendre. Aaah, l'espèce masculine arrivait tout en bas de l'échelle hiérarchique des êtres vivants. Les filles, cependant, étaient tout en haut Very Happy Soudain, elle entendit quelque chose de très bizarre qui chamboulait un peu ce qu'elle venait de dire. Jared venait de rire, se moquant ouvertement de ses paroles pourtant dignes d'un grand phylosophe, et il riait comme un écureuil. Jared était à moitié rongeur ? Oh mon Dieu ! Sur quel barreau de l'échelle hiérarchique se trouvait-il donc ? C'était pas bon, ça, pas bon du tout. Si Mathilde n'arrivait pas à le placer, elle et Leslie ne pourraient pas savoir à quoi ils pouvaient servir. Pas compris ? Ok, explications :
Prenez les insectes (en 12ème position sur l'échelle, juste avant les hommes), ils servaient de projectiles pour le lance-pierre de Leslie. Les garçons, eux, en dernière place sur l'échelle, étaient ceux qui recevaient les insectes et sautaient partout pour les faire tomber puis ensuite les écraser. C'était aussi ceux qui servaient de défouloir à Mathilde et Leslie, qui servaient à faire mal aux filles. Et qui fait mal aux filles voit la tristesse en transformer en sentiment de vengeance, et viennent les giffles monumentales. Malgré tout, en fait, les garçons servaient beaucoup. Les poissons, 11ème places, servaient à faire tomber les hommes dans l'eau à la pêche (c'est à cette place parce que c'est vraiment dégueu). Enfin, bref ...

Peu de temps après, Jared se plaignit d'avoir vu sa jambe. Comme s'il n'en n'avait jamais vu, celui-là. Et d'abord, elle lui montrait juste ses précieuses armes. Et d'un coup, il lui sortit d'aller chercher des noisettes. Pardon ? Il était vraiment trop bête, ce garçon u_u

-Oh, petite nature ! u_u Je croyais que je ne te faisais pas peur ? Wink Et tu me prends pour un écureuil aussi ? Espèce de raton laveur Suspect

Mais à peine Mathilde eut-elle lâcher sa TERRIBLE insulte que Jared s'éloigna. Peut-être qu'elle l'avait blessé ... ? Chouette ! Very Happy Ou même, Hibou. Il n'allait sûrement pas revenir si elle l'avait vexé, héhé. Mais une seconde, pourquoi ne prenait-il pas le chemin de la sortie, cet abruti ? Il n'allait pas dans la bonne direction ... Et justement, Mathilde voyait quelque chose arriver vers elle, quelque chose de tout petit qui passait entre les pieds des gens. Gugus ?! Et après quelques secondes, la chose arriva devant elle, sauta sur sa robe et se réfugia dans une de ses poches pour aller grignoter des noix. Oui, c'était bien Gugus. Et malheureusement, Jared revint vers elle, sur une nouvelle musique. Tiens, bizarre Oo Mais ce n'était pas le pire ... Il se mit à danser ! Et c'était horrible. Les pauvres petits yeux de Mathilde souffraient, il fallait que cette vision de cauchemar se finisse ! Mathilde cria à l'aide en langage souris, faisant un bruit des plus étranges. Elle vit alors la petite tête de Gugus sortir de sa poche, ses miniscules yeux cachés par des lunettes de Polly Pocket agent secrète. Mathilde montra Jared du regard, et Gugus bondit de sa poche. La musique changea pour devenir celle de Mission Impossible. Gugus courut aussi vite que le permettait ses petites pattes, monta sur le pied de Jared qui se tortillait toujours, n'ayant même pas remarqué que la musique avait changé, grimpa dans le pantalon et monta le long de sa jambe, puis s'arrêta sur son popotin et le mordit. Puis la petite bête redescendit avec hâte, tandis que Jared hurlait, faisant éclater de rire Mathilde. Ce n'est pas qu'elle est une sadique, mais si en fait.

Alertées, plusieurs personnes arrivèrent vers eux. Une dame, pauvre nunuche, cria en voyant la souris et s'évanouit. Une autre courut chercher le balais et poursuivit la souris en essayant de l'écraser avec. Mathilde, elle, hurlait en langage souris à Gugus de retourner voir Leslie, de faire attention, et puis voilà quoi u_u Les bruits qui sortaient de la gorge de Mathilde stoppèrent plusieurs personnes, et un silence s'abattit sur la salle, alors qu'elle criait toujours à Gugus et que Jared faisait comme si il n'était à l'agonie en se balançant partout. Ne supportant pas que tous les regards soient braqués sur elle, Mathilde claqua des doigts, et la musique se remit en route. Magique Cool Les gens firent comme si de rien n'était, et la rousse se tourna vers Jared.

-Non mais franchement, c'est moi qui attire l'attention des autres, hein u_u T'as vu, t'as hurlé pour rien, du coup la musique s'est arrêtée et tout le monde t'as regardé ! Quelle chochotte, j'vous jure. Et puis tu sais, la souris qui a mordu ton popotin, elle t'as sauvé en même temps. T'avais l'air trop bête à danser comme ça u_u

Mensonges, mensonges. Oui, oui, oui, la maman de Mathilde lui avait bien dit quand elle était petite que mentir était une vilaine chose, mais pour embêter Jared, quoi ... On pouvait faire une exception Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Mer 21 Avr - 18:44

    Regardant mon cavalier me sourire en m'approuvant , nous finirent pas entrer dans la salle de courronement , celle ou ces stupides rois et reines avaient été sacrés. Mais bon , je n'avais d'yeux que pour mon roi et mon prince , Cor & Corin. Autrement , je ne supportais que quelques Archelandais et des Telmarins. Je détestais pûrement et simplement les Narniens. On ne dirait pas mais la plupart sont au fond d'eux de véritables monstres. Les Telmarins aussi , certes. Eux , ils l'assument. Sortant de ma rêverie actuelle , je regardais les décorations en me perdant dans toute cette ambiance , ma tête tanguait de gauche à droite. La salle était bel & bien immense mais bon. Hormis danser , parler , boire et manger , on pouvait faire quoi...? Puis mon cavalier m'adressa la parole. Je réflechis un instant.

    « Non. Je n'y suis jamais allée , je ne connais que de réputation à vrai dire , je ne suis pas venue par mon pleins gré en fait , mais bon... & toi , de ton côté ? »

    En y réflechissant bien , c'était car mon frère en avait parler. Il avait dis ne pas venir , mais il était copain-copain avec ces Narniens , il viendrait sûrement. & Lorsque je le verrais , je prendrais la première chose que j'avais sous la main et lui fourguerait en pleine poire. Il allait en baver comme il en faisait baver à de pauvres Telmarins sans défense. Même si il y avait eu provocation... Est-ce là une raison pour torturer au pied d'un arbre à coups de couteaux un enfant sans défense ? Peut-être même pris au hasard. Jamais je n'avais réflechis et demander à mon frère pourquoi il l'avait fait. Jamais je ne voudrais entretenir cette discussion avec lui. J'avais du tuer moi-même ce pauvre enfant et en foutre une à ce petit merd*ux de frère. Anvard était la capitale neutre par exelence , et lui il arrivait chez les Narniens et tuait , non. Massacrait un Telmarin. Bonjour la neutralité quoi.

    « Je te remercie. Je n'ai pas forcément les moyens , mais je n'avais pas envie de chercher une robe spéciale pour aller à un bal. Etant assez simple elle ne révèle rien de ma personnalité de plus. »

    Sur le coup , je n'avais pas fait de compliment spécial sur sa tenue car mon esprit était occuper à regarder un garçon en particulier. Le petit blond près du buffet de dos , il ressemblait vraiment à son frère. Je détournais mon regard pour le poser sur celui de Matt puis un sourire m'échappa. Pourquoi ça me dérangerait ? C'est toujours mieux que le silence après tout.

    « Ca ne me dérange pas le moins du monde. En revanche , je t'en poserais aussi , n'en doute pas. Mais... Avant , si on allait près du buffet là-bas ? »

    Sans attendre de réponse , je pris la main de mon cavalier et l'emmenait avec moi au buffet près du jeune blondinet. Je le fixais de dos un instant puis je remarquais que sa cavalière me regardait bizarrement. Hésitante , je lâchais la main de Matt et allait dérrière la cavalière à robe rouge de mon prétendu frère , juste pour voir comment il était de face. En jetant un coup d'oeil , je compris mon érreur et vit que les deux jeunes gens bavardaient mais n'étaient pas des gens de ma connaissance. Quelle idiote ! Je retournais alors auprès de mon cavalier et l'emmenait plus loin en regardant les couples autour d'eux.

    « Tu connais beaucoup de gens présents au bal toi ? Moi j'ai l'impression d'y voir quelqu'un qui m'est proche. Si jamais j'agissais... Méchamment ou bizarrement envers un garçon blond , ne t'interpose surtout pas... »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Jeu 22 Avr - 12:23

    Tout paraissait si compliqué, même ici, maintenant, à l'extérieur, moi devant Crystal, une main sur son bras parce que je ne pouvais pas faire mieux. J'avais posé une question avec un ton d'hésitation, et prononcé quelques mots à la suite. La réponse ne tarda pas à arriver. Crystal me dit qu'elle ne serait malheureuse que si l'amour...qu'elle avait envers moi n'était pas partagé. Non, elle ne me forçait pas, j'en étais persuadé, elle ne faisait que dire sa pensée la plus profonde. Elle finit en disant que je la fascinais, qu'elle ne pouvait l'expliquer. Devant son air, j'étais encore plus perturbé. Mais pourtant, le choix qui s'offrait devant moi ne devait me laisser aucune hésitation. Pourquoi donc ? Je n'en serais pas malheureux, bien au contraire. Voilà ce qu'il m'avait fallu depuis mon arrivée à Narnia.

    « Dans ce cas-là.. Je ne peux pas résister. »

    Je m'approchai plus d'elle, parce qu'il fallait que j'agisse après ces paroles. Mes deux mains prirent les siennes, mon regard était noyé dans le sien, je ne bougeai plus pendant plusieurs secondes après cela. Je savais pourquoi j'avais été si pressé de la voir à ce bal, de l'inviter à danser. Je savais pourquoi je l'avais rattrapé quand elle m'avait dit qu'elle m'aimait. Je savais pourquoi je ne voulais pas la voir malheureuse. Et je savais pourquoi j'avais prononcé ces mots. Parce que moi aussi je l'aimais, un amour différent de ceux que j'avais pu ressentir. Je n'étais pas du genre timide, mais là, Crystal me faisait perdre mes moyens. Toutefois, à présent, je redevenais "normal", si on pouvait dire cela. Un sourire apparut sur mes lèvres, ressortant avec mes yeux étincelants, lorsque je pensai cela.

    « Alors tu ne seras pas malheureuse... »

    Je ne pus m'en empêcher, c'était trop tentant. Non, Crystal était tentante, c'était un peu différent. Sans lâcher ses mains, je m'approchai encore, jusqu'à ce que son corps soit contre le mien, sans que nous soyons collés non plus. Je penchai la tête et atteignis rapidemment les lèvres de Crystal. Les miennes s'y posèrent doucement, pendant un court instant, avant de me retirer pour refixer les yeux de ma cavalière...de la fille que j'aimais. Ca en devenait moins compliqué maintenant mais ça l'était encore. Inexplicable. Au bout d'un moment, dans lequel il y avait un silence qui n'était absolument pas gênant, je pris Crystal dans mes bras sans rien dire pendant quelques secondes. Sauf que j'étais plutôt bavard quand je le voulais.

    « J'espère que tu ne l'es pas et que tu ne le seras jamais. »

    Lorsque je l'avais rencontré, elle m'avait paru si fraîche, dans la joie de vivre. Ce qu'elle faisait, elle le tirait avec bonheur, elle aimait cela. La voir triste me le faisait devenir aussi. J'espérai qu'elle resterait avec moi assez longtemps pour me rendre heureux de ce que je suis. Parce que c'était plutôt dur pour le moment, je n'y arrivais pas seul. Avec Crystal dans mes bras, en ce moment, je l'étais. J'avais confiance en moi, à peu près, et je n'hésitais plus vraiment. Je savais ce que je faisais et ce que je devais faire. Mais j'espérais aussi ne pas faire d'erreurs ainsi...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Ven 23 Avr - 12:31


  • Je ne savais pas comment Chris allait réagir. Je sentais que mes paroles n'étaient pas du tout appropriées. Comment est ce que j'avais pu dire ça ? Je ne comprenais pas, ça ne me ressemblait pas. Si l'on prenait que la fin de phrase, on pourrait penser que je suis égoïste. Or, je les déteste, je ne peux pas les supporter. J'ai vraiment été maladroite sur ce coup là mais en même temps, je n'arrive pas à m'en vouloir. Pourquoi ? Parce que c'est ce que je suis, égoïste. Je ne vois pas ma vie sans Chris, il devient une évidence pour moi. Quand je suis près de lui, je me sens apaisée, sereine. Je ressens un certain équilibre depuis que je l'ai vu. Il ne m'apporte que du bonheur, ce bien être que j'avais perdu depuis que ma mère était décédée. J'avais grandi sans elle, ce qui m'avait plus pénalisé qu'autre chose. Mon père avait été très présent et un bon père mais je ressentais comme un manque, un vide que seule la musique a su combler. Mais à présent que Chris est là, je sens que ce vide se comble de plus en plus.

    Puis la voix du jeune Telmarin résonna dans ma tête indéfiniment. Des paroles que je n'oublirai jamais. Elles seraient gravées là, dans ma mémoire jusqu'à ma mort. Il avait à présent clairement pris sa position, il avait choisi. Et il m'avait choisi, moi. Je sentis un large sourire s'inscrire sur mon visage. J'en étais certaine, mes yeux devaient être étincelants, des lueurs dans mon regard comme pour répondre aux étincelles qui se dégageaient de la pupille de celui que j'aimais. Oui, je l'aimais et cet amour n'était pas vain, il serait rendu j'en avais le sentiment. Puis, comme pour témoigner et renforcer ses paroles, il s'avança et marqua un temps de pause. Le temps nécessaire pour nous observer. Ce n'est qu'à présent que je me rendis compte de la réelle forme de ses yeux, des yeux en amande d'où une étrange clarté prenait source, et ceci malgré la couleur sombre de ses prunelles. Nos pupilles valsaient, j'avais l'impression de lire un livre. Je voulais tout savoir de ses yeux. Leur courbe, leur couleur... et pourtant, je sentais que je ne percerai jamais tous leurs mystères.

    Une seconde fois, Chris parla. Cette fois ci pour déclarer que je ne serai pas malheureuse. Je ne serais plus jamais malheureuse. Je ne connaitrais plus jamais le malheur tant qu'il serait près de moi. Je clignai des yeux comme pour lui dire que j'étais d'accord, que je me promettais de ne pas le rendre malheureux moi non plus. Ensuite, je sentis ses mains resserrer leur étreinte sur les miennes. Nos deux corps se rapprochèrent, se frôlèrent puis entrèrent enfin en contact. J'étais plaquée contre le mur du château mais la situation ne m'était pas désagréable. Je me laissais faire, agissant instinctivement mais surtout, ne voulant pas gâcher ce moment unique. Plus que quelques centimètres... je sentais déjà la respiration de celui que j'aimais ainsi que nos deux coeurs battre en harmonie. Enfin, ses lèvres se déposèrent sur les miennes avec une délicatesse que je n'eus cru possible. Ses lèvres étaient douces et tièdes. J'eus l'impression que je pouvais rester ainsi tout une éternité mais ce n'était pas possible. Nous nous écartâmes mais il me prit dans ses bras avant que nous ne soyons totalement séparés.

    Je ne le serais pas et tu ne le seras pas non plus. Je t'attendais depuis si longtemps...

    J'avais dis ces phrases comme je le pensais. Elles m'étaient venues naturellement. Si il savait à quel point il bouleversait mon existence... si il savait tout ce qu'il m'apportait. Je regardai les étoiles, dans ses bras. J'aimais tant les regarder quand j'étais plus jeune mais là, c'est d'un autre regard que j'admirai ces petites lueurs dans la nuit noire. Un regard de jeune femme amoureuse, épanouie... Je me retournai avant de sourire et de dire à Chris.

    Je pense qu'il faudrait rentrer non ? Si des gardes viennent dans ce coin, ils risquent de ne pas être bien contents...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Ven 23 Avr - 20:08

    La situation était pire que gênante. Elle n'était pas si grave que ça, enfin disons que ça aurait pu tourné en plus mauvais. Mais pour l'instant, je me retrouvais avec une robe tachée de champagne, et un cavalier qui avait la même chose sur sa chemise. Hum il ne portait plus sa chemise, et j'avais assez de mal à le regarder ainsi...bien que je me doutai que maintes filles de mon âge, ou même plus jeunes ou plus vieilles, aimeraient être là. Mais je n'étais pas ce genre de fille, même si c'était tentant. Ma proposition sur le fait de laver les vêtements ne marcherait pas, il aurait mieux valu que je me taise. Mais c'était dit maintenant. Corin trouva une autre manière en appelant un certain Esteban pour lui demander une robe et une chemise. J'étais étonnée sur le moment, surtout en voyant les vêtements demandés entrer par la fenêtre pour que mon cavalier les récupère. Ce devait être un de ses serviteurs qui l'avait accompagné jusque là. Je remarquai son regard qui me fit devenir rouge, si je ne l'étais pas déjà, puis je pris la robe que me tendait le Prince. Je l'examinai un petit instant avant que mon visage ne reprenne des couleurs normales et qu'un sourire apparaisse. J'allais me souvenir de cette soirée pendant longtemps...

    « Ce n'était pas la peine, j'ai d'autres robes... j'habite ici. Mais merci quand même, elle semble très belle. »

    J'avais révélé l'endroit où j'habitais, contrairement à ce qu'il fallait dire jusqu'à ce que minuit arrive, mais peu importe, je connaissais Corin après tout... même si j'étais loin de tout savoir sur lui. Et maintenant, il fallait se changer. Mon cavalier se retourna, me laissant voir son dos, et je fis de même d'ailleurs, pour ne plus avoir l'air gênée. Il ne me fallut pas longtemps pour revêtir la nouvelle robe que l'on m'avait prêtée. Elle ressemblait à celle que j'avais porté avant, mais avec de grandes différences tout de même. Pratiquement la même couleur, le même tissu, mais elle était de meilleure qualité. Je souris à nouveau, plutôt satisfaite de ce que ça donnait. Corin demanda si il pouvait se retourner. Je fis demi-tour en lui répondant un simple «oui». Je remarquai son grand changement de tenue, mais je ne dis rien en voyant son regard étonné, mais flatteur, sur moi. Nos yeux se croisèrent, et c'est comme cela que je compris les compliments qu'il voulait me dire, et que je le remerciais. Je lui proposai après de rester ici, pour le moment en tout cas. Il accepta en s'asseyant au sol, contre un meuble. Je fis de même en m'appuyant contre le mur, à côté de ce même meuble.

    - Il parait que je suis un original. Même si j'en ai profité pour avoir une tenue plus adéquate, je ne peux pas supporter le col trop boutonné et les cravates !

    Je souris encore une fois. Je regardais sa tenue comme une inspectrice, mais mon regard était doux. Il fallait l'avouer, cela lui allait mieux ainsi. Mais Corin semblait avoir un très bon style, alors j'étais presque sûre que toutes ses tenues lui iraient. Son allusion aux cols boutonnés et aux cravates aussi semblaient correspondre à son style. Certes, pour le Roi Cor, qui portait une tenue simple, de très bonne qualité...et fermée de partout, si j'avais bien vu, c'était un peu différent, même si il était jumeau avec Corin. Son regard traduisait un peu plus d'expérience et de sagesse quand il regardait quelqu'un ou quelque chose. Mais j'étais persuadée que mon cavalier pouvait l'être aussi, et pouvait transmettre la même impression. Tout simplement parce qu'il me la donnait en partie, surtout maintenant.

    « Je vois cela. En parlant d'originalité, vous pensez qu'on peut enlever ces masques ? Ou alors vous préférez attendre minuit, pour avoir plus de...suspense ? »

    Mon regard et mon sourire se firent amusés pendant que je prononçai ces paroles. En effet, pendant tout ce temps de confusion, nos masques étaient toujours sur nos visages. Plutôt étrange. Mais maintenant, être ici, à l'écart de toute personne, seuls, cela me donnait envie de parler de tout et de rien avec Corin, de me lâcher, d'être dans un monde où rien ne pouvait être respecté, à part les personnes, où l'on était totalement vide. Cette soirée devait commencer à me rendre folle, mais je m'en moquais. J'étais incroyablement bien en fait. Je n'étais plus réservée comme je l'avais été au début de la soirée, et ce, grâce à Corin. Je ne le lâchai d'ailleurs pas du regard, et il faisait pareil.

    « J'espère ne pas être ennuyante et être à peu près la cavalière que vous espériez...»
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Sam 24 Avr - 22:08

    Crystal était dans mes bras, et me voilà au pays des anges. Ou simplement dans un monde où il n'y avait que moi et celle que j'aimais. Mais dans ce monde, il fallait aussi compter mes amis, et les siens, même si ils étaient plus éloignés de nous. Je n'entendais que son souffle, et même son cœur qui battait dans le silence qu'il y avait à l'extérieur. Le reste n'était pas important pour moi. Puis j'entendis sa voix, qui répondait à ce que j'avais dit pour lui confirmer que je pouvais partager son amour envers moi. Eh bien, j'avais l'esprit romantique maintenant ! Crystal dit qu'elle ne serait pas malheureuse, et moi non plus. Et en effet, je ne sentais aucun pensée triste ou mauvaise, j'étais calme, posé, plutôt souriant, et surtout, vraiment heureux. Je la lâchai un peu plus, et je vis que son regard était tourné vers le ciel, d'un air rêveur. Mais je restai là, sans faire aucun mouvement, à l'admirer, à essayer de comprendre à quoi elle pouvait bien penser. Les yeux magnifiques étincelaient, et j'en étais réduit à être bouche bée devant son expression inexplicable.

    - Je pense qu'il faudrait rentrer non ? Si des gardes viennent dans ce coin, ils risquent de ne pas être bien contents...

    Je ne pus m'empêcher de rire. Crystal n'avait pas tord, et même si les gardes venaient et qu'ils ne seraient pas très méchants avec nous, ils seraient tout de même fermes, à cheval sur les règles établies pour ce bal. Je pensai également à nos cavaliers respectifs. J'avais bien envie de voir à quoi s'amuser ma meilleure amie avec celui qu'elle connaissait - je ne me souvenais déjà plus du nom... ah si, Alex. Quant au cavalier de Crystal, je ne savais pas comment il s'appelait, et je ne l'avais regardé qu'une fraction de secondes. Il valait mieux retourner dans la salle de bal, et rejoindre nos cavaliers respectifs... Tout en restant proches tout de même. Et voilà que je commençais à être possessif ! Ma main ne quitta pas celle de Crystal, et je me mis à me diriger vers la sortie des jardins, et vers l'entrée du château.

    « Tu as raison... Mais pourtant, j'ai bien envie de rester là, rien qu'avec toi »

    Je m'approchai à nouveau de Crystal, et l'embrassai plus longuement. C'était bien moi ça, je me lâchais complètement. Disons que mes habitudes n'étaient pas toutes parties, et il valait mieux pour moi - et pour Crystal - que je ne me les remémore pas. Puis enfin, je me séparai d'elle sans lâcher sa main. Ses doigts semblaient si fragiles entre les miens, j'avais un désir de la protéger, contre tout. Difficile à imaginer ce que pouvait être le «tout» lorsque que l'on se trouve à un bal qui semble féérique. Et dire que du côté Telmarin, ils pensaient à reprendre Narnia. Ça avait l'air impossible. Je sentis qu'il me faudrait pourtant plusieurs jours pour me ré-habituer à la vraie ambiance qu'il y avait partout.

    « Dis-moi, je pourrai venir un jour dans un des cours que tu donnes aux enfants ? »

    Je demandai cela tandis que nous étions en route vers l'entrée du château. Nous ne mîmes pas longtemps à y revenir, et à franchir à nouveau les portes. Devant nous, il y avait la salle des trônes, où se trouvaient les dizaines de couples invités. Je m'arrêtai aux portes de cette salle. J'avais envie d'y retourner, mais d'un autre côté, je n'en avais pas envie. Je n'avais pas prévu comment allait se dérouler cette soirée, en fait je n'y avais pas tout à fait pensé. J'avais su que j'allais être avec ma meilleure amie comme cavalière et un gars qui m'était inconnu, et j'avais aussi su que j'allais voir Crystal pour au moins une danse. Cette danse était terminée, et bien d'autres choses s'étaient déroulées entre temps pour moi.

    « Tu sais que j'avais un cavalier et une cavalière au début de la soirée ? C'est plutôt étonnant. Comment est ton cavalier ? »

    Je connaissais Selenia, Selenia connaissait mon «cavalier» que je ne connaissais pas. Je ne voyais pas Alex et Selenia au milieu de toutes ces personnes, mais j'espérais bien une explication et un compte-rendu de la part de ma meilleure amie que je n'avais pas revu depuis un moment.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Dim 25 Avr - 19:43

  • Je regardais les étoiles. Le ciel était très clair et assez découvert, ce qui était normal pour une soirée de printemps. La lune brillait de mille feux et illuminait d'autant plus ce ciel qui était déjà très lumineux. Je repensai à mon père et à toutes les nuits passées dans le jardin de Cair Paravel, pendant le printemps, à admirer toutes ces étoiles dans le ciel. J'avais toujours été impressionnée par son taux de connaissances concernant le ciel Narnien. Il était incollable sur l'astronomie. Il connaissait rien qu'en regardant leur position ou leur degré de luminosité la moindre étoile, savait différencier à l'oeil nu les nébuleuses des comètes ou des étoiles simples. J'étais sidérée à chaque fois qu'il me prenait entre ses genoux dans le parc du château au niveau de la moitié de la nuit, quand je n'arrivais pas à dormir. L'astronomie était sa passion et il savait la retranscrire à merveille. C'est aussi une des raisons qui m'a poussé à devenir professeur de musique.

    J'entendis alors la voix de Chris me ramener sur Terre - c'est le cas de le dire - qui me déclarait qu'il était d'accord avec moi sur le fait qu'il faudrait rentrer vis à vis des soldats mais qu'en même temps, c'était bien d'être ici quoi ! Je souris. Il me faisait rire. Je découvrais peu à peu un autre Chris, un Chris...il n'y avait pas de mot pour décrire. Je l'aime un point c'est tout. Mais il n'avait pas tort sur le fait qu'on était très bien dehors. Je serais restée pendant des heures dans ses bras ou... Comme s'il avait entendu mes pensées, il me tira délicatement le bras, m'entrainant en arrière et me faisant pivoter face à lui avant de m'embrasser de nouveau, plus longtemps cette fois ci, ce dont je ne me plaignis pas. A la fin, nos regards se rencontrèrent de nouveau puis je le coupai, souriante, reprenant notre chemin. Qui était-Il ? Il me fascinait réellement et j'éprouvais un désir profond de le connaitre. Peut être était-ce ce mélange de mystères et paradoxalement l'équilibre qu'il apportait chez moi qui me poussait à réagir ainsi, à l'aimer ? Je n'en savais rien.

    Main dans la main, nous arrivâmes enfin près du perron de la porte. Personne n'était au courant pour... "Nous". Car à présent, un "Nous" pouvait exister. Mon amour envers lui n'était pas vain et était retourné. Mais là n'était pas la question, il y a à peine une demi heure, j'étais en compagnie de William Earons, un jeune homme qui était sensé être mon cavalier imposé. Mais visiblement, même les lois du château n'arrivent pas à me tordre, même dans les bals ! Je ris intérieurement. Les gens n'avaient pas prêté leur attention sur nous alors je me permis de ne pas rompre notre contact. J'aimais bien avoir ma main gauche dans la sienne. Elle me transmettait un peu de lui quelque part et puis, la façon qu'il avait de la tenir, la façon qu'il avait de passer ses doigts entre les miens ne me donnaient pas envie de le lâcher. Il parla de nouveau me demandant si un jour, il ne pourait pas venir assister à un des cours que je donnais aux enfants de Narnia. Je le regardai, effarée ou du moins surprise par sa question et lui répondis

    Ah euh... oui oui bien sûr ! Tu pourras même donner un cours par ci par là si tu veux. Tu as un excellent niveau et je pense que ce n'est pas la pédagogie envers des enfants qui te manquerait.

    Je lui souris de nouveau. J'aimais bien cette idée qui serait de donner un cours en commun, l'un dans un coin de la salle, l'autre dans l'autre. Enfin, ce ne sont que mes pensées après tout et je lui avais fait cette proposition comme ça mais ne lui demandais bien entendu aucune réponse immédiate. Je ne connaissais pas mon amoureux mais j'en avais tout de même un vague aperçu ! Et j'étais persuadée qu'il serait tendre et attentionné envers des jeunes personnes. Au fond, pourquoi est ce que les Narniens font la guerre aux Telmarins ? Je me le suis toujours demandée mais à présent, ça se précise. Pourquoi tant de sang versé, tant de mœurs et de rumeurs disant que les Telmarins ne sont que des tueurs ? Et à côté, on s'aperçoit que des personnes d'origine Telmarine tels que Chris existent ? Je poussai un soupir d'exaspération puis décidai de passer outre, certaine que ces pensées ne serviraient strictement à rien. Autant se concentrer sur le présent et répondre à Chris qui me demandait comment était mon cavalier, tout en m'expliquant qu'il était venu avec deux personnes.

    Deux cavaliers ? C'est bizarre mais l'idée est marrante. Bien entendu, je resterai discrète et ne te demanderai pas où sont ils même si je suis persuadée qu'ils t'ont fichu dehors parce que tu les gênais... je ris avant d'ajouter, eh bien William... je ne le connais pas du tout. A vrai dire, il n'est pas trop bavard. Ce que je sais c'est qu'il était dans le même cas que moi, à... attendre d'avoir la personne que l'on aime dans les bras... Mais en même temps, un certain Chris Holland m'a empêché d'en savoir plus sur lui !

    Je ris pour de bon cette fois ci tout en épiant la salle vite fait bien fait pour savoir si tous les regards n'étaient pas posés sur nous. Constatant que la réponse était négative, je l'attirai rapidement vers une petite salle parralèle à la salle et l'embrassais rapidement et malicieusement. Mais quand je voulus la refermer, je me retrouvai nez à nez avec un autre couple, les masques dans leurs mains. Le Prince Corin et sa cavalière ! Certaine que ma bouche devaient dessiner un O et mes yeux devenir énormes, je m'excusai rapidement avant de fermer la porte et éclater de rire. Je me ressaisis et pour changer de sujet - toujours à moitié pliée en deux - je demandais au jeune Telmarin

    Et tes cavaliers ? Comment sont-ils ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Jeu 29 Avr - 19:39

    - Mais si Mallory n'y est pas... Elle n'est avec personne ? Very Happy !

    Christian, habillé presque tout en blanc, était sur le chemin pour se rendre au bal de printemps. Et depui le début du trajet, deux choses occuppaient ses pensées : La première, ce qui ne changeait pas trop de son quotidient, était Mallory. Si elle allait au bal, bien qu'il savait qu'elle n'étais pas inscrite -bah oui, il se renseigne toujours le Christian-, avec qui serait-elle ? A qui lancerait-il un regard accusateur pendant toute la soirée ?
    La deuxième chose, était sans doute April, sa partenaire. Il n'avait pas peur de ne pas la trouver, ni qu'elle soit une folle absolue ou d'autres chsoes dans le genre.

    Enfin bref, notre Christian à nous arrive maintenant à sa destination, et il lui tarde bien de s'amuser à trouver comment trouver (oui, trouver trouver &trouver Very Happy) April. En entrant, il indiqua son nom à un grand monsieur qui faisait très peur, puis entra. En voyant tous les gens présents, il failli crier de frayeur. Comment il allait retrouver une fille dont il ne connaissait que le nom, avec toutes ses robes et ses cheveux longs parmis tant d'autres ?! Franchement, il ne se sentait pas trop de demander à toutes les filles qui elles étaient, surtout qu'il ne pouvait pas. Ni de crier AAAAAPRIIIIL ! Et pourtant, croyez-le ou non... C'est ce qu'il fit. Quelques personnes se retournèrent, d'un air suppris et l'air de dire "Non mais ça va pas toi dans ton tête ?" Christian répondit, d'un air un peu maladroit et confus :

    - Euh désolé... C'est ma partenaire en fait, et je la trouve pas Laughing Vous la connaissez ?

    Personne ne lui répondit, et tous retournèrent à leurs occuppations. En soupirant, Christian entreprit une nouvelle méthode. Il marcha un peu partout dans la salle, chantonnant "Apriiil ? April ? April ! AAAPRIIIL ! April ? April... u_u". Des April, il ne devait pas il y en avoir trois milles... Vu que personne ne lui répondait, que les gens le regardaient étrangement, il se demanda si elle ne se cachait pas, et regarda sous une chaise mais ne réussit qu'à se prendre une giffle par la dame qui y était assise. Woh, calmos la senorita ! OO

    Tandis que notre Christian national international mondial universel continuait de se balader partout en chantonnant "Apriiil ? April ? April ! AAAPRIIIL ! April ? April... u_u", en changeant cette fois sa voix, de la voix aigu à la voix grave, il croisa une jeune fille blonde, avec des mèches noirs et un style un peu gothique, mais franchement très bien réussi. Elle avait l'air d'avoir relevé la tête quand il chantonnait son hymne à April, et s'arrêta donc avec un air presque suppliant. Pitié, que ça soit elle OO

    - April... ? Very Happy




    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Sam 1 Mai - 11:01

    Questionner Selenia sur Chris n'était peut-être pas la meilleure des discussions. Mais c'était son meilleur ami, et visiblement elle ne l'avait pas vu depuis longtemps, donc elle était heureuse de le revoir. Lorsque je lui demandai s'il était Telmarin, elle me répondit qu'elle n'était pas sûre de l'endroit où il vivait. Mon regard se fit perplexe sur ces paroles. Ça me rappelait en partie mon frère aîné, Liven, qui vivait à Narnia mais passait souvent à Telmar. Mais ça ne devait pas être la même situation. Je ne posai aucune autre question sur Chris. Je ne savais d'ailleurs pas où celui-ci était. Peu importe, j'étais plutôt content d'être en compagnie de Selenia. L'un des défauts que j'ai est que je suis parfois trop honnête. Mon frère jumeau était pareil. Je me remémorai la dernière grande discussion que j'avais eu avec lui, quand il m'avait révélé qu'il aimait un mec. Ça m'avait surpris, mais sans plus en fait. Et là, j'étais en train de sortir à Selenia ce que je pensais vraiment d'elle. Mais quel idiot franchement...Elle ne le prit ni bien, ni mal, entre les deux sûrement. Elle me répondit qu'il valait peut-être mieux que je n'en sache pas d'avantage sous peine d'ennuis.

    « Jamais je ne pourrais m'ennuyer avec toi, crois-moi. Et si cette crainte arrive, tu sais que tu peux compter sur moi... »

    Et je rejouais encore à l'honnête garçon. Mais c'était surtout des paroles d'amis. Je n'étais certes pas comme Chris, son meilleur ami, ou encore comme Justin, son frère, mais j'étais plutôt proche d'elle, comparé à d'autres personnes. Si un jour elle m'annonçait qu'elle devait partir, j'étais pratiquement sûr que je voudrais la suivre, peu importe le lieu. Mais j'avais un frère jumeau qui avait besoin de moi, ma mère aussi qui avait déjà eu du mal à se faire à l'idée que Liven était grand et vivait comme il l'entendait. La chanson ne tarda pas à se terminer, parce qu'il fallait une fin à tout, mais pour l'instant, c'était loin d'être la fin de ma soirée avec Selenia. Qu'allait-il se passer ? Mystère. Encore une fois, afin d'être honnête et de faire un compliment, je lui dis que j'étais content d'être avec elle plutôt qu'avec une autre personne.

    « Oui, moi aussi j'étais avec quelqu'un d'autre, une personne qui ne me disait rien. Puis après, j'ai vu la lettre disant que j'étais avec toi...et Chris. »

    C'était sûr que pour Selenia, c'était mieux, puisqu'elle avait deux cavaliers à elle seule, deux cavaliers qu'elle connaissait. Pour les cavaliers en question, c'était plus étrange. Mais de toute manière, Chris était parti autre part, avec une autre fille qu'il devait bien connaître. Selenia et moi l'avions vu partir derrière cette cavalière, l'air à moitié désespéré. Et voilà donc que je me retrouvais avec une amie très chère pour moi. Celle-ci me tendit un verre de ponche en avalant le sien. Je fis de même, profitant du fait que j'étais là, car ce n'était pas une chose que je faisais chaque jour, c'était clair... Puis Selenia parla - au moins nous avions une grande conversation sans ennui. Sur le moment, j'ai presque cru que j'allais rougir. Un brin de timidité, si c'était ça, m'envahit, pendant quelques secondes. Je baissai la tête un instant puis la relevai avec un sourire.

    « Et rien ne me fait plus plaisir que ta présence à mes côtés ce soir. Et si je le pouvais, je passerais presque mes journées avec toi, sans m'ennuyer de tout ce que tu pourrais me dire, que ce soit des bonnes ou des mauvaises choses. »

    J'attrapai la main de Selenia sans laisser disparaître mon sourire. J'exprimais ma reconnaissance avec ce geste, mais j'avais des doutes sur...un peu tout. En premier lieu, mes sentiments envers mon amie n'était pas, justement, que de l'amitié. Il y avait quelque chose de plus proche, sans que nous soyons meilleurs amis. Non ça, je le savais depuis longtemps, mais je n'y avais pas réfléchi plus que ça. C'était comme ça de toute façon... Mais pour Selenia ? Je n'étais pas dans sa tête, dans ses pensées, je ne connaissais aucun de ses sentiments hormis ceux qu'elle me livrait en paroles. Cette soirée était faite pour ne pas se fier aux apparences... même avec ses amis. " Les apparences sont trompeuses ", je le prouvais seul tous les jours, de plus en plus souvent, dans n'importe quelle situation.

    « Les Narniens pensent beaucoup que les Telmarins sont... sans cœur, et beaucoup d'autres choses comme ça, et pourtant, j'ai la preuve devant moi qu'ils peuvent être uniques dans leur genre et avoir un grand cœur pour tout. »

    Quand je disais cela, je parlais des Telmarins en général, pas de cas particuliers. Après tout, j'étais Telmarin de naissance, mais je sentais que mon esprit allait vers Narnia, lieu où je me trouvais actuellement. Toutefois, j'aimais Temar, et... c'était compliqué comme choix. Liven était né et avait vécu plus jeune à Narnia, avant d'arriver à Telmar avec nos parents. Puis Thomas et moi étions nés. Le grand frère s'était envolé de son côté, rejoignant ce qu'il voulait. Je savais que Selenia était une pure Telmarine et qu'elle le resterait toujours. Elle en avait l'apparence, l'accent, un peu la personnalité, mais comme je l'avais dit, elle était unique. Ma main, toujours dans celle de mon amie, la tira en avant pour qu'elle se rapproche de moi, et c'est avec prudence que mon autre main se posa sur sa taille. Puis à peine une seconde après, j'étais en train d'embrasser Selenia. Les masques étaient un peu gênant, mais je n'y pensais même pas. Je reculai avec ce court baiser, étonné moi-même de ce que je venais de faire, mais j'étais assez content.

    « Et je crois que j'aime cette Telmarine devant moi. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Sam 1 Mai - 11:12

Bientôt le bal. Simon s'était fait tout beau pour l'occasion. Il avait même prévenu Rateau, son énorme rat d'1m90 (oui, il a bien poussé depuis la dernière fois) de ne pas lui faire de câlins pour éviter de le sâlir. Armé d'un paquet de mouchoirs, Simon éliminait d'un geste la moindre petite saleté qui venait se poser sur son beau costume mafieu. Et oui, Simon avait toujours été un peu Monk au fond de lui. Aujourd'hui, cette partie de sa personnalité déjà assez spéciale remontait à la surface. (VDM ?) Une fois que tout le monde fut prêt, Simon, Jared et Rico s'en allèrent au bal, Mallory préférant ne pas y aller. Ils parcoururent le chemin tels des héros, les cheveux au vent et avec en musique de fond "Les démons de minuit". Le trio avait si fière allure que beaucoup de filles s'évanouissaient sur leur passage. Mais ça, c'était juste un soucis de déodorant de Rico.

Quand ils arrivèrent enfin, Simon et Jared passèrent sans problèmes les portes du château surveillées par des gardes. Mais arrivés dans la salle, Simon s'aperçut qu'on avait perdu Rico. Il souhaita une bonne soirée à Jared, chercha quelques instants des yeux Sianna et Nate, ses deux cavaliers, et retourna dehors. Où pouvait bien se trouver cet idiot de mafieu ?

Et il le retrouva, entrain de crier après les gardes qui ne voulaient pas le laisser rentrer. Apparament, il ne faisait pas la taille réglementaire, mais Simon ne l'entendit pas. Il s'avança vers Rico et le garde qui ne voulait pas le laisser entrer, la tête haute et une expression héroïque sur le visage. Ouais, enfin c'est un mafieu, quoi. Mais le brave mafieu eut l'air bien moins fier quand il dérapa et se rattrapa à la jambe du soldat. Simon se releva, même pas honteux sous l'air indigné du soldat, et se plaça entre Rico et le garde.

-Bonsoir Very Happy Voulez-vous être mon ami ? Very Happy Hum et sinon, pourquoi ne laissez vous pas mon ami rentrer ?
-Pardon ? fit le garde qui n'avait pas compris à cause du bruit.
-Pourquoi mon ami n'a pas le droit de rentrer ? répéta Simon avec lassitude.
-Hein ?
-Oh je vois, vous ne comprenez pas ce langage. Zlagadir zoubouboudou loco carma ?


Et curieusement, le garde, bien qu'intrigué lui répondit. Mais il ne devait pas trop s'y connaître en Ziguididi, le langage que Simon avait employé, car ce qu'il répondit se traduisait par "Car il fait un élevage de Barbies jaune rubis." Mais malgré que cette réponse soit vraiment bizarre, Simon y crut. Indigné que Rico ne l'aie pas prévenu qu'il existait une couleur jaune rubis, il tourna les talons.

-Désolé Rico, nous n'avons pas les mêmes valeurs Very Happy

Il rentra alors dignement dans le château, la tête haute. Les portes de la salle avaient été fermées à cause des courants d'air, et Simon se stoppa net. Tout à l'heure, quand il était dans la salle, il y avait tellement de monde qu'il s'était dit que jamais il ne trouverait Nate et Sianna. Il avait bien un garçon qui lui disait étrangement quelque chose hurler le nom de sa partenaire, mais Simon avait mieux. Il fallait qu'il trouve Nate en premier, pour qu'ils parlent d'homme à homme. Il fallait qui le persuade de rester avec Sianna, car comme ils étaient trois, Simon pourrait s'en aller pour porter secours à son frère adoré, coincé avec une rousse sauvage.

Il ouvrit alors la porte brusquement d'un coup de pied en criant "MAFIA !", se faisant mal du coup. Simon se mit à sautiller en criant tandis que les gens le regardaient, intrigués. Une fois que la douleur fut passé, Simon fit un sourire radieux. Toute cette attention braquée sur lui, ça lui faisait chaud au coeur. Il faillit se mettre à chanter Miss France, mais se rappela de ce qu'il voulait faire.

-NATOUNEEETTE, OU TE CACHES-TU ? Very Happy

Natounette était le surnom que Simon avait trouvé à Nate. Ca faisait plus chic, ça faisait mafieu, ça faisait classe. Il attendit que son cavalier se présente et bondit vers lui.

-Salut Very Happy Accepterais-tu de me laisser aller voir mon frère adoré de temps à autre pendant la soirée ? Very Happy

Et d'un coup, Simon entendit une musique qui lui plaisait beaucoup. Il se mit alors à danser sans faire attention aux regards horrifiés des gens, et faisant reculer tout le monde. Mais comme par hasard, une banane se trouvait sur le sol, et il glissa dessus, bien entendu, retombant douloureusement sur son mafieusement magnifique popotin. Simon se releva en sortant un mouchoir de sa poche et essuya son pantalon, puis donna le mouchoir à Nate. Il chercha son frère des yeux et le vit entrain de danser magnifiquement bien Very Happy Et quelques minutes plus tard, une souris enragée commandée par la rousse cavalière de Jared se mit à lui mordre le popotin, et ce fut la panique générale. Pour une fois, Simon se surprit à ne pas aimer un animal. Il était furieux qu'on ait osé abîmer le popotin de son frère. Mais Simon se rendit compte qu'il manquait quelqu'un à l'appel et se tourna vers Nate.

-Dis, Natounette, oui je sais c'est beau comme surnom Very Happy, tu sais où est Sianna ? OO
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Sam 1 Mai - 12:51

  • Liven, mon ami d'enfance était là, devant moi. J'étais à la fois surprise et déconcertée. Qu'avait-il fait pendant toutes ces longues années ? Est ce qu'il m'avait oublié ? L'attente qu'il me dise quelque chose m'était insupportable. Il paraissait lui aussi surpris, ce qui était peut être bon signe ou alors il ne m'avait pas reconnu et me prenait pour une demeurée qui pensait avoir retrouvé quelqu'un mais qui s'était finalement trompée de personne. Je dois avouer que si c'était le cas, je serais très frustrée et horriblement déçue. Je n'avais plus pensé à lui depuis très longtemps, par obligation, car lorsqu'il revenait dans mon esprit, j'étais terriblement triste qu'il m'ai laissé ainsi que je préférais ne plus y penser et tirer un trait sur cette partie de ma vie, persuadée qu'il ne referait plus jamais surface. Finalement, peut être n'était ce pas plus mal ainsi... Mais mon cavalier en décida autrement en confirmant ce que je pensais.

    Je me jetais à son cou. Il était là, devant moi, j'avais retrouvé... mon meilleur ami. Un meilleur ami que j'avais perdu depuis trop longtemps. Je refusai de le laisser partir une seconde fois et me promis d'entretenir aussi longtemps que possible notre relation. Après qu'il soit parti, il y avait bien eu Nicolas Lewis, un Narnien que j'avais rencontré et que j'avais considéré comme un ami très proche. Il avait su me remonter le moral, me consolant de la disparition de la personne à qui je tenais le plus, si l'on exclue mon frère. Dire que je n'en étais pas tombée amoureuse de ce Nicolas serait mentir. Mais ce dernier s'était enfui lui aussi. Je ne l'ai plus jamais revu... Peut être était-il là, à ce bal ? Je ne le savais pas. Le saurai-je un jour ? Je n'avais jamais eu de chance avec mes amis, voila pourquoi je ne sortais presque plus du château depuis ces deux histoires successives. J'en avais été si malade au point de ne plus sortir de ma chambre durant deux longs mois. D'ailleurs, mon frère maudissait Liven et Nicolas, ne supportant pas de me voir triste.

    Comme s'il avait eu le pouvoir de lire dans mes pensées, mon cavalier s'excusa de son absence et surtout de m'avoir laissé en plan, comme ça, sans nouvelles. Je le regardai alors dans les yeux, mon visage ne laissant apparaitre aucune réaction apparente. Pourquoi ? Parce qu'il n'avait pas besoin de m'expliquer. Je comprenais totalement ses choix. Peu de Telmarins étaient à ce bal et ceux qui s'y trouvaient étaient très riches ou du côté des Narniens. Liven avait changé de camp, il était à présent Narnien et avait vécu toutes ces années à Narnia. Moi, vivant à la cour de Telmar, aurait été un danger pour sa survie s'il m'avait parlé de ses décisions. Liven ne m'avait pas encore expliqué la raison de son départ mais pour moi, c'était limpide comme de l'eau. Le jeune Telmarin, ou plutôt Narnien avait lui aussi sans doute compris qu'il n'avait pas besoin de m'expliquer ce qu'il avait fait ces dernières années car il me confia qu'il revenait parfois voir sa famille. Il m'invita d'ailleurs à venir lui rendre visite de temps en temps. Je lui confiai

    - Ce sera sans doute compliqué. Je ne sais pas si tu le sais mais tu as les gardes Telmarins à tes trousses. Si ils me voient venir dans ta famille, ils sauront que quelque chose ne va pas et je n'ai pas envie de te mettre en danger Liven.


    Nos mains, toujours liées témoignaient de notre amitié, toujours aussi forte. Je souris à Liven quand quelqu'un arriva de l'intérieur du château. C'était un garde qui devait veiller à ce que la soirée se déroule bien car il nous demanda de remettre nos masques ainsi que de rentrer à l'intérieur, dans la Grande Salle des trones. Il ne paraissait pas méchant mais je sentais que mieux valait ne pas trop chercher les ennuis avec eux, inutile de parlementer. Je me levai, la main de Liven toujours dans la mienne et nous entrâmes de nouveau dans la salle. J'entrapperçus mon frère, Matt, avec sa cavalière. J'entraînai alors Liven un peu plus loin. Voyant son regard assez surpris, je décidai de lui expliquer un minimum la raison de ce brusque changement.

    - Mon frère Matt, tu t'en rappelles ? Il te haie. Je n'ai pas envie qu'il te reconnaisse. Sinon, tu as fait quoi pendant toutes ces années ? Je suppose que tu as tout de même un peut changé non ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Sam 1 Mai - 14:39

    Pff, c'était toujours elle qui tombait... Ils avaient quoi les dieux de l'olympe, contre Ashley ? ... Oubliez les dieux de l'olympe. La plupart des gens autour riaient de sa chute, et elle n'eut pas le temps de tirer la robe de celle qui l'avait faite tomber que cette dernière partait déjà. Elle n'eut que le temps de la voir de dos avant qu'elle ne disparaisse de son champ de vision, mais reconnu à ses cheveux longs la petite c... Abbot. Elle se vengerait plus tard. Ashley se releva, et vit un garçon grand et brun venir vers elle et lui parler. Raah, c'est vrai elle avait oublié qu'elle devait rester avec le même garçon durant toute une soirée... En l'occurence, elle tombait sur Edmund Pevensie. Supeeeeer, pas de son âge, sûrement sérieux et pas amusant. Elle soupira en le voyant arriver.

    - Ah bah pas trop tôt, je commençais presque à m'impatienter !

    Ashley rejeta sa longue chevelure brune en arrière, esperant faire de l'effet Cool, ce qui eut pour effet de fouetter un gamin qui était derrière elle, et le faire tomber. Elle se retourna, plaqua ses mains contre sa bouche l'air choquée, et souria de toutes ses dents Very Happy

    - Ooh, même le petit garçon m'aime ! Ah, je fais tomber tous les hommes... Oh Mon Dieu, mais je m'aime aussi !

    Sur cette conclusion, elle éclata d'un petit rire ou plutôt gloussement, puis vit la tête de son partenaire, qui lui n'avait pas l'air d'avoir envie de rire. Elle reprit son sérieux, nous avons bien dit SON sérieux, et avança en le bousculant à moitié avançant jusqu'à la piste de danse en prenant bien soin de marcher en bougeant son corps (traduction : rouler du uk ).

    - Bon, alors que ça soit clair : Je ne suis pas une gamine qui va rester deux heures sans parler ou intimidée, c'est clair ? Oui ou non ? OH ! C'est pas parce que je suis une fille qu'on ne me répond pas !

    Voyant qu'on ne lui répondait pas, la brune se retourna et constata que Edmund n'avait pas bougé. Elle leva les yeux au ciel et mit ses mains sur ses hanches, l'air exaspérée.

    - Bah alors, je vais pas danser toute seule moi !

    Ah, non mais vraiment n'importe quoi... Soupirant une nouvelle fois, Ashley alla le chercher elle même avec l'air d'un adulte qui vient chercher son enfant pour le punir, et le tira par le bras histoire qu'il se bouge un peu. Volontairement, Ashley ne remonta pas son décolleté qui était en train de tomber plus bas qu'un simple décolleté l'aurait fait. Au contraire, elle le mit bien en évidence.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Sam 1 Mai - 15:30

    A croire que Melody venait d'être punie d'avoir fait tomber Ashley. Levant la tête vers la personne dans laquelle elle s'était cognée, Melody vit qu'il s'agissait d'un garçon qui devait être peut-être un tout petit peu plus âgé qu'elle, brun, et à priorit assez souriant pour le moment. Il prononça son nom comme une question, il devait donc être Justin Smith, le frère de Selenia. Avant, Melody était partie pour oublier ce petit détail, mais maintenant qu'elle était devant lui et qu'elle avait apperçut Selenia plus loin, elle se sentait horriblement mal à l'aise. Elle n'y avait pas pensé auparavant, mais Selenia n'aimait sûrement pas l'idée qu'ils soient tous les deux ensembles pour une soirée. En y réfléchissant, elle trouverait bien un moyen de s'éclipser avant la fin, du moins elle l'esperait.

    - Oui, et tu dois être Justin Smith logiquement ? répondit une Melody assez gênée.

    Elle jeta un coup d'oeil vers Selenia, qui semblait occuppée, puis revint à Justin. Il était habillé tout en noir, et n'avait franchement pas l'air bien méchant. Il avait même l'air très sympathique. Honnêtement, elle aurait préféré en rester là, lui souhaiter une bonne soirée et partir, mais le laisser en plan n'aurait été très sympa. Et là, sûr qu'elle aurait la soeur sur le dos.

    Ils restèrent ainsi un moment, sans parler. Justin avait sûrement la même gêne, ou alors il s'en fichait totalement oO. Finalement, Melody brisa le silence :

    - Bon bref, on va pas rester toute la soirée plantés comme des piquets ? Tu veux faire quelque chose ?

    Bon d'accord, elle venait de parler pour rien dire, mais au moins c'était moins silencieux.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Dim 2 Mai - 22:21

Génial ! Justin avait trouvé. Et il n’avait pas eut à la chercher toute la soirée ; pour une fois il avait eu de la chance. Il avait eu de la chance… Oh, non. Quand c’était le cas, il lui arrivait toujours une tuile derrière. Qu’allait-il se passer, cette fois ? Peut-être Melody s’énerverait contre lui parce qu’il était le frère de Selenia, ou alors au contraire, peut-être que c’était Selenia qui allait s’énerver… Il ne savait d’ailleurs pas si sa sœur était au courant qu’il était le cavalier de Melody. Il ne valait mieux pas, mais après tout, il n’avait pas choisi ; c’était le principal.
Et puis, franchement, elle n’avait pas l’air bien méchant. Peut-être était-ce ça que sa sœur n’aimait pas… Justin ne comprenait pas vraiment ça, mais le respectait étant donné que l’enfance de Selenia avait été… pire que la sienne. Et pas seulement l’enfance ; toute leur vie entière à eux, leur frère et leur mère. D’ailleurs, leur père était-il heureux de passer son existence à faire souffrir sa famille ? Oui, bien sûr : c’était un psychopathe, et il se réjouissait sans le cacher de les battre ou leur inspirer de la crainte. Justin faisait comme s’il en avait peur. Mais en fait, il n’avait pas peur pour lui, il s’inquiétait en fait de sa sœur, sa mère, son frère. Lui, il s’en fichait ; il était celui qui s’en sortait le mieux, car M. Smith comptait sur lui pour faire bonne figure et le remplacer pour gagner de l’argent.

« Oui, c’est moi. »

Malgré le fait que Justin était décidé à ne pas agir en fonction de la haine de sa sœur, la situation était quelque peu gênante. Il ne savait pas quoi dire et était assez mal à l’aise ; l’ambiance entre eux était calme et silencieusement tendue. Mais heureusement, Melody parla. Elle n’était pas du genre à attendre toute la soirée que quelque chose ne se passe ; elle agissait. En tout cas c’était ce dont Justin avait l’impression. C’était juger quelqu’un un peu vite en quelques minutes, mais ce n’était pas un mauvais préjugé, alors il n’y avait rien de mal à ça.

« Eh bien… à moins que tu veuilles rester ici en silence à t’ennuyer avec moi, on peut danser, ou simplement parler xD »

A part ça, Justin ne voyait pas vraiment ce qu’ils pouvaient faire. Si elle n’avait pas envie de ni l’un, ni l’autre, ça n’allait pas être simple de lui faire passer un bon moment… Justin, pour sa part, se fichait de ce qui se passerait pour lui-même ; de toute manière, il ne savait pas vraiment ce qui l’amusait en général, même s’il n’était pas blasé ou dépressif.

« Si tu es comme moi, tu n’auras surement pas envie de raconter ta vie ; alors après reste à trouver un sujet de conversation… Faisons comme si je n’étais le frère de personne, et que tu n’étais l’ennemie de personne, et qu’on ne savait absolument rien l’un de l’autre. »

C’était préférable. Sinon, la soirée allait être plombée avant même qu’il ne se passe quelque chose. Et même s’il ne devait pas se passer quelque chose d’important, il valait mieux qu’ils ne soient pas sortis de chez eux pour rien. (Quelle ironie =O)
Tout à coup, Justin glissa sur un liquide qui était parterre et s’accrocha à des cheveux bruns appartenant à une jeune femme qu’il connaissait… Et se releva comme si de rien était (même si c’était inutile). Quand il remarqua qu’il s’agissait d’Ashley, il emmena Melody plus loin avec lui pour ne pas subir la colère de la jeune femme superficielle qui l’agaçait tant, mais qu’il était bien obligé de supporter car c’était la meilleure amie de sa sœur.
Il sourit, assez content de lui (c’était un accident contre Ashley qu’il avait apprécié).

« Elle est plutôt effrayante, et même si j’ai vu pire, il ne vaut mieux pas rester trop près d’elle Laughing »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Mer 5 Mai - 14:45

  • Coup de chance, Gavin ne c'était pas tromper. Alors c'était elle Jane Ilian? Moui, pas mal. Elle était plutôt jolie, bien qu'elle avait l'air d'être ailleur. Mais bon, Gavin avait assez confiance en lui pour dire que bientôt elle penserait a lui et a cette soirée. Il l'examina de plus près, toujours avec son sourire en coin, en se demandant comment allait-il s'y prendre ce soir. Déjà, il devrait pas se montrer direct car il sentait que la jeune femme se brusquerait très vite. -Sixième sens- Il serait plutôt l'inverse de lui même, oui voila, ce soir il serait quelqu'un d'autre. Enfin il ferait semblant, mais ce n'est qu'un détail et qui fait attention aux détails aujourd'hui ? Personne.. Gavin tenda donc son bras pour que la jeune femme en riant interieurement. *Si ça fonctionne, je ferai un compliment a cette Idiot d'Earon* D'un coup une image lui apparus dans la tête comme un "flash-back".
    Il voyait cette idiot d'Earon, il n'était pas seul, une jeune femme était avec lui. Ils devaient discutaient.. Puis ils se levèrent, et il vit son visage. Gavin ne la reconnu pas tout de suite, puis il la reconnu. La femme qui serait sa cavalière ce soir, connaissait l'homme que Gavin haïssait, et d'après ses souvenirs ils s'entendaient plutôt bien. Seul consolation pour lui, Jane ne devait pas le connaitre. Gavin sortit de ses pensées et regarda sa cavalière. Elle le était entrain de le regarder fixement. Peut être avait-il était dans ses pensées un peu trop longtemps. Il lui fit un de ses sourires en coin dont il avait le secret, et qui jusqu'a aujourd'hui, fesait fondre même la plus dure des femmes..

    « Je suis ravie aussi Jane. Tu es très belle se soir. »

    Premiere étape, les compliments. Gavin n'aurait pas a se forcerait énorment, car elle n'était pas repoussante. Il jeta ensuite un coup d'oeil dans la salle. Il y avait une bonne ambiance, des gens dansaient, rigolaient, mangeaient, s'amusaient quoi! Gavin tendit son bras vers sa partenaire, puis la gida jusqu'au buffet. Il pris un verre versa du ponch dedans et lui tendit. C'est vrai qu'il aurait surement du lui demander si elle avait soif, mais bon, les conseils on les donne.. Donc je disais, Gavin tendit son verre de ponch a Jane. Puis il se mis a réfléchir, il essaya de trouver un compromis entre le fait qu'elle passe une bonne soirée et que lui aussi, même si leurs attentes étaient "differente". Il bu son verre d'un traite puis se tourna vers sa cavalière et la regarda avec les yeux d'un agneau sans défense, le sourire le plus angélique qu'il pu, et pris la voix d'un petit garçon innocent. Enfin, il ressemblait a l'inverse de lui même, le gentil Gavin? Blague.

    « Jane, puisque nous sommes ici pour s'amuser, sa te dirais de dancer? Ou on simplement parler, enfin c'est toi qui voit. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Matías Ernelio
Telmarin
∞ messages : 337
∞ camp : le sien et celui de son frère, Caspian X.
∞ double-compte : Ange Darennor Adam, Soren Eshbaan, Braethan Melendir
∞ humeur : partagé
∞ commentaires :

MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Jeu 6 Mai - 20:42

    Ma cavalière me dit qu'elle n'avait pas l'habitude d'aller à des bals, et qu'elle n'était pas venue de son plein gré. Je fus plutôt étonné, mais cela ne se vit pas sur mon visage grâce à mon masque noir. Il devait y avoir une raison, mais je m'en moquais pas mal. Elle était venue et j'étais visiblement tombée sur une cavalière plus que convenable. Qu'est ce qui m'avait pris à aller à ce foutu bal, je vous le demande bien. Peut-être parce que j'y étais habitué moi, que ma sœur m'en avait aussi pas mal parlé. Je hais les Narniens, et je n'aime pas plus les Archelandais, neutres ou pas, mais ce n'était pas pour autant quand même que j'en détestais le pays. J'y venais de temps à autre, et pas comme espion. J'aimais marcher pour découvrir d'autres choses. Je n'allais pas souvent en Archeland par contre, car c'était plutôt loin par rapport à Telmar.

    « En général je vais à ceux plutôt populaire à...»

    Hum, il valait mieux que je me taise. J'avais l'accent telmarin, mais j'arrive à facilement le masquer pour qu'il soit changeant. Je ne savais pas tout à fait ce que ça donnait, mais ce n'était pas temarin. Ce n'était pas une raison pour que je révèle que j'allais souvent aux bals de Telmar, organisés la plupart du temps au château où j'habitais. Ami ou ennemi, c'était du pareil au même durant cette soirée. Je faisais exactement ce que Rosalie attendait de moi. Mais bon, là ce n'était pas l'important. Je complimentai Alice sur sa tenue, ce auquel elle répondit avec simplicité en ayant l'air ailleurs. Pire, elle me remerciait sans me regarder, sans sourire, rien. Mais peut-être que si je voyais son visage entier, sans masque, mon avis changerait. Je dis sur le moment que j'allais sûrement poser des questions sur elle, et elle me répondit qu'elle ferait de même.

    Avant que je n'ai pu répondre au moment où elle me demanda si on pouvait aller près du buffet, Alice saisit ma main pour y aller. Elle n'avait pas l'air timide et semblait prendre seule ses initiatives sans l'avis des autres au moins. Puis elle me laissa en plan quelques secondes, mais je ne regardai pas ce qu'elle faisait. J'étais concentré à essayer de trouver ma sœur, et je finis par la trouver, en train de danser avec un cavalier blond qui me disait vaguement quelque chose. Bah, elle me dirait qui c'était de toute manière après le bal, que ça soit juste après la soirée ou quelques jours après. Ma cavalière revint, avec un regard confus. Elle me demanda si je connaissais quelques personnes présentes au bal, puis après elle me révéla qu'elle risquait d'être étrange avec un garçon blond, en me disant de ne pas m'interposer si ça arrivait.

    « Très bien... Mais rappelle-toi que l'on est à un bal. Je connais quelques personnes, oui, mais il doit y en avoir d'avantage que je ne reconnais pas sous les masques. C'est l'un des buts de la soirée il me semble. Et toi, tu en connais beaucoup ? »

    Il fallait avouer que je trouvais Alice plutôt étrange. D'un côté elle semblait très simple, sans problèmes. Mais plus le temps passait - et ce n'était que quelques minutes pour le moment - plus je la découvrais. C'était normal. Mais je découvrais un côté d'elle que je n'avais pas imaginé au premier regard. Car lorsque l'on rencontre quelqu'un pour la première fois, les quinze premières secondes servent de classement pour la personne en question. Ce jugement pouvait toutefois changer, cela dépendait de la situation, également des personnes concernées. Allez savoir pourquoi je pensais à toi cela, pourquoi j'avais des pensées si compliquées dans une soirée qui s'annonçait bien pour moi, j'espérais pour Alice, et pour d'autres couples.

    « Dis-moi franchement, est-ce que tu penses passer une bonne soirée ? Oublie que je suis ton cavalier, j'aimerais seulement savoir si je te verrai comme je l'imagine un peu... »

_____________________
    love is our resistance
    J'ai longtemps parcouru son corps, effleuré cent fois son visage. J'ai trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes. J'ai appris par cœur la pureté de ses formes. Parfois, je les dessine encore. Elle fait partie de moi
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Ven 7 Mai - 20:39

    Il fallait avouer que demander à Crystal si je pouvais venir à un des cours qu'elle donnait particulièrement aux enfants était plutôt étrange pour quelqu'un comme moi. Elle sembla déstabilisée par ma question d'abord, puis répondit simplement que je pouvais, et qu'elle était sûre que je ne manquais pas "de pédagogie envers les enfants". Un rire sortit de ma bouche, involontairement. Ce n'était pas un rire joyeux. Non pas que je n'aimais pas les enfants - à vrai dire je n'en avais simplement aucune idée -, mais j'étais persuadé que j'étais loin d'avoir les capacités pour agir comme il le faudrait. Mais en compagnie de Crystal, ça pourrait être différent. Je n'en savais rien... Toutefois, je préférais me dire que moi et les enfants, ça n'allait pas être une très bonne histoire en matière de pédagogie.

    « Je ne pense pas... Mais avant de donner des cours, je préférerais en avoir d'abord. »

    Je ponctuai mes paroles d'un sourire malicieux. Je savais parfaitement où se trouvait la salle de musique. Certes, la première fois que j'avais été devant la porte, cela avait été par hasard, mais entre temps, j'avais retrouvé le chemin. Depuis ma chambre, je n'avais qu'à descendre d'un étage puis m'engager dans un des couloirs principaux où se trouvaient de nombreuses salles utiles - ou non. Et je reconnaissais particulièrement la porte de la salle de musique. L'on entendait souvent des notes de musique sortir de cette pièce. Pour reprendre la conversation avec Crystal, je lui demandai par simple curiosité comment avait été son cavalier durant le temps où elle s'était retrouvée avec lui. Je lui signalai avant qu'elle réponde que pour ma part, j'avais eu deux cavaliers. Deux cavaliers qui devaient toujours être ensemble à bien s'amuser.

    La jeune Narnienne me parla de William, qu'il n'avait pas trop bavardé avec elle, mais qu'il attendait visiblement une autre personne. Elle avoua en même temps qu'elle aussi avait été dans le même cas ce qui me fit sourire, mais autrement qu'un simple sourire de joie. C'était plus que la joie, c'était un bonheur sans limites. Elle rappela qu'elle n'avait pas pu profiter plus de la présence de son cavalier par mon empêchement. Puis sans prévenir, elle me fit reculer jusqu'à une petite salle près de l'entrée de la salle des trônes où se déroulait le bal, m'embrassant par la suite. Je dois dire que je fus plutôt étonné sur le moment, mais je n'y pensais plus au moment où je remarquai deux personnes assises contre l'un des murs de la salle, nous fixant sans rien dire. Crystal reprit ma main, s'excusant auprès de ces deux personnes qui me disaient quelque chose sans leurs masques, et m'entraîna à nouveau vers le couloir. J'éclatai de rire juste avant elle, et notre hilarité passagère fit tourner de nombreuses têtes vers nous.

    « Eh bien, il y avait ma meilleure amie, que je n'avais pas revu depuis un moment d'ailleurs, et un de ses amis à elle. Je les ai abandonnés mais j'ai l'impression que j'ai plutôt bien fait pour eux, et comme tu le dis, ils m'auraient vite viré ! Je me voyais pas danser avec mon "cavalier" de toute manière. »

    Je jetai un coup d'œil dans la salle, mais je ne vis pas Selenia et Alex. Il y avait trop de monde, et ils devaient être vers le fond sûrement. Je reposai mes yeux sur Crystal, qui regardait elle aussi tous les invités. Jamais je n'étais tombé sur une fille comme elle, avec ce caractère, mais aussi cette délicatesse impossible à définir et ce talent impressionnant. C'était grâce à elle que j'allais pouvoir devenir une autre personne. Non, ce n'était pas possible. Crystal faisait donc ressortir le bon qui pouvait être en moi. Non, je ne me considérais pas toujours comme une bonne personne. Je n'avais pas non plus tuer quelqu'un mais les actes faits et les paroles prononcées, je les regrettais maintenant. Mais aucun retour en arrière était possible. Alors j'assumai, difficilement, et j'avançai droit devant moi. Et j'avais une personne qui m'aiderait dans tous les cas, même si cette personne ne devait absolument pas se douter de ce que je pourrais dire sur un accès de colère.

    « C'était ta présence qui me manquait lors de mon arrivée ici... J'avais besoin de quelqu'un qui pouvait voir au delà de mon origine, de mon apparence, et je l'ai trouvé. Ce n'est que le début mais... je sais que j'avais besoin de toi, et que j'aurai toujours besoin de toi. »

    Si en plus je sortais ce genre de paroles, croyez-moi, je changeais à vue d'œil. J'avais dit simplement, et si j'avais voulu m'exprimer dans un style particulier, comme celui de Telmar, qui était plutôt bien dans les discours, je l'aurais fait, mais il n'aurait servi à rien, sauf à exprimer la même idée. En disant tout cela, j'avais l'impression que j'allais devoir engager Crystal à beaucoup de choses. Comme je l'avais dit, ce n'était que le début. Mais le début de quoi ? D'une longue histoire, qui pouvait finir en belle vie de mariés et grande famille si on avait pas mal d'imagination, une relation longue, mais sans plus, qui se terminerait dans quelques années maximum, ou une relation courte, qui allait à l'échec à cause de nous, ou de la guerre qui allait se préparer entre Telmar et Narnia ? Je n'en savais rien. Mais la dernière hypothèse pouvait être probable...

    « Mais je ne t'oblige à rien, évidement... »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Mar 11 Mai - 22:00

    Je buvais ses paroles comme si tout ce qu'il disait était merveilleux. En fait , jamais encore je n'avais put croiser des garçons qui puissent provoquer un espèce d'effet tel que celui-ci. C'était inexplicable et peut-être inquiétant. Ça tombait comme ça , c'était sur lui que c'était tombé. Pourquoi ? Comment ce faisait-il que ce pouvait être Alex ? Non... Je n'avais jamais connu ça. Une fois seulement... Mais le garçon m'avais briser le cœur puis lorsque j'ai prit conscience qu'il m'aimait vraiment , la petite amie de Justin l'avait mordu. Un vampire qui mord un loup-garou perd son apparence divine , et le loup-garou se transforma en loup. En une soirée Justin et moi avions tout perdu. Il y avait une différence là par contre. Je connaissais Alex depuis un moment et nous étions amis. Puis , je vis le sourire qu'il affichait sur son visage. Comment pouvait-on avoir l'impression de rayonner en étant en présence d'une personne qui nous fasse un tel effet ? Il me prit la main , à croire qu'il le faisait exprès... Déjà que j'étais sur un nuage , il fallait qu'il m'envoie rendre visite aux étoiles. Mais peut-être était-il juste galant... Après tout nous étions surtout amis. Je buvais ses mots une fois de plus , mais y prêtait également une oreille attentive. Il lisait mes pensées on aurait put croire... Ou alors... Ou alors il ressentait ce que je ressentais ?

    « Les narniens se croient les meilleurs souvent. Ils pensent aussi qu'ils sont indispensable pour que le monde soit encore tout beau et tout rose. Je suis désolée... Je sais que tu es ami avec des narniens et que ton frère vis là-bas. Mais tu sais aussi qu'il ne me porte pas dans son cœur , et c'est réciproque... »

    En fait , c'est pas que je cassais un peu le truc mais si. Pourquoi j'racontais ça ? Il me disait quelque chose de magnifique , et moi je répondais en parlant de narniens... C'est pas un sujet de conversation , franchement. Quoi que... Si ils n'avaient pas fait ce bal , je ne serais pas là , face à Alex , ma main dans la sienne à lui parler toute la soirée. Reprends toi Selenia... Là , en revanche tu agis bien comme une telmarine. Mais la ferme... Je suis une telmarine...

    « Tu sais Alex... Il y a quelque chose qui fait que mon cœur n'est peut être pas si grand que ça... Il est dur de lire en moi. Mais tes paroles me flattent énormément , à vrai dire... Personne ne les avaient dites avant toi. Je sais que le telmarin que j'ai devant moi est partagé entre deux camps. Pour Liven , tu es des narniens. Pour ta mère tu es du côté telmarin... »

    Je devrais vraiment songer à me taire parfois. Je parlais trop pour rien dire , ou dire des choses confuses , ou encore révéler des choses que personne n'aurait envie de savoir... Mais ça ne semblait pas gêner mon cavalier. Il avait vraiment l'air bien avec moi , mais il ne pourrait surement pas l'être autant que je l'étais moi avec lui. Si seulement la soirée pouvait se déroulée sans affronts , qu'elle soit calme , posée... Ce qu'elle ne serait sûrement pas. Je n'allais pas vraiment dans les bals et je ne connaissais pas le déroulement général de la soirée mais il ne serait certainement pas le même pour tout le monde d'après moi. Peu importe... Puis soudain , je sentit qu'Alex me ramenait à lui ; et il posa sa main sur ma taille. Un peu perdue , je le contemplais en sentant mes pensées se bousculées les unes contre les autres dans ma tête. Puis soudain , il m'embrassa. Le baiser fut plutôt bref , mais il ne me laissa pas du tout indifférente. Je ne rêvais donc pas ? Alex Ellingson venait bel et bien de m'embrasser ? Moi ? Je sentais mon cœur accélérer ses battements , comme si ce que j'avais tant voulu depuis quelques temps arrivait. J'étais amoureuse d'Alex , et je buvais les paroles qu'il me dit ensuite. Me demandant si les bals procurent tous cet effet là , je songeais que finalement... Peu importe quel que soit ce bal. Ce qui importe , c'est la personne avec qui on partage ce moment...

    « & Je crois que le garçon face à moi vient de me rendre plus heureuse que je n'aurais put l'être en me disant ça. »

    Je le regardais avec un sourire rayonnant , au moins je savais qu'il m'aimait. Lui il devait s'en douter désormais. Mais me vint une pensée plutôt négative... Liven. Lui é moi on ne s'aimaient paaaas vraiment. Mais j'y avais pas déjà penser à ça ? Peu importe. Il ne m'empêcherait pas - du moins je l'espérais - de sortir avec Alex. Certes j'allais avoir seize ans et il n'en avait que quatorze. Mais l'amour n'a pas d'âge... Me demandant si j'allais restée là , plantée comme une idiote à le regarder en pensant à lui alors qu'il était là , en chair et en os devant moi , je décidais à réagir. Serrant sa main au dessus de la mienne , je me rapprochais de lui et posait mon autre main sur sa joue en penchant ma tête pour éviter la collision éventuelle des masques et je l'embrassais a mon tour. Faisant durer plus longtemps ce baiser cette fois , lorsque j'entendis une voix familière qui brisa quelques peu l'ambiance et le petit monde tout rose étrangement dans lequel j'étais , je brisait le baiser doucement puis reculait et , ma main étant dans celle d'Alex , l'emmenait avec moi plus loin. D'où venait cette voix ? Puis soudain , je tombais nez à nez avec mon frère , Justin. Je le regardais un instant , puis repérait la voix près de lui. Melody Abbot. On étaient ennemies , la raison ? Nos camps , et peut-être fallait-il ajouter que ma meilleure amie étant Ashley , sa pire ennemie , ça coïncidait. Puis les gens parfois qui nous connaissaient toutes les deux disaient qu'on était la copie de l'autre en version telmarine/narnienne. Enfin , elle regarda Justin puis Melody et soupira. Pourquoi est-ce-qu'elle était venue à cet endroit-là ? Puis , commençant à tourner la tête pour partir , je vis Ashley pas très loin. Elle était si reconnaissable , même déguisée... Apparemment heureuse d'avoir cette scène devant les yeux , elle s'apprêtait à dire quelque chose , et j'attendais avec impatience qu'elle lâche ce qu'elle avait à dire. Peut-être avait-elle quelque chose d'important à me dire sur Justin , Melody ou... Alex ? Non , elle ne connaissait pas Alex , mais elle connaissait son frère et leur ennemie.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Dim 16 Mai - 16:33

  • Je regardai Chris, suite à ma proposition. Il ne dit rien pendant quelques secondes, de très longues secondes, puis se décida enfin à ouvrir la bouche et à me déclarer qu'il faudrait peut être que je lui donne des cours avant d'entreprendre ce genre de projets. C'est vrai que je dois avouer m'être un peu précipité mais en même temps, quand je suis avec lui, je ne peux pas m'empêcher de me faire des scènes qui pourraient de produire dans un futur proche. Pour la première fois depuis que je suis née, je me sens vraiment vivante et apte à créer quelque chose de nouveau, à inover. Amanda, ma meilleure amie, m'a énormément apporté mais je dois avouer que je me suis toujours sentie "en dessous" d'elle, incappable de faire quoi que ce soit après ce que j'avais vécu. Pour moi, je n'avais pas le droit de parler, de m'amuser... d'être heureuse ! Mais à présent, je sens que ce passé est révolu.

    Je me suis souvent vue vieillissant auprès de lui, une petite fille et un petit garçon auprès de nous assurant notre descendance. Je me suis vue à l'autel de Cair Paravel pour célébrer notre mariage sous un soleil magnifique. Je me suis aussi vue traverser des périodes difficiles en sa compagnie sans jamais rien lâcher et abandonner. Chris me donne du courrage. Je suis consciente que c'est encore beaucoup trop tôt pour envisager une relation sérieuse mais j'ai bel et bien l'impression que cette histoire va durer, quoi qu'il n'advienne. Pourquoi ? Parce que je suis tout simplement dingue de lui et que je ne supporterai pas une quelconque séparation. Je l'aime et je ne veux pas être loin de lui. Si seulement il savait ce que je ressentais, ce que je donnerai pour qu'il soit heureux... Pour que l'on soit heureux, ensemble, tous les deux.

    A semi consciente, la voix de Chris me rappela à la raison. Je souris. Plonger mes yeux dans son regard de flamme me fascinait toujours autant, plus que le premier jour même, le jour où il est entré dans ma salle de musique par hasard. Il m'a toujours fasciné et intrigué aussi. Qui était-il ? Pour le moment, je n'avais pas envie de le découvrir. Chris avait un passé, à Telmar, et j'en avais un moi aussi, à Tashbaan. Rien que le fait d'y songer me donna des frissons dans le dos. Pour mon grand bonheur, mon amoureux embraya sur un autre sujet, celui de ses deux cavaliers. C'était assez spécial comme situation mais je me dis que si il n'avait pas eu deux cavaliers, il ne serait peut être pas venu me trouver pour me demander une danse. Il me confia qu'il était tombé sur sa meilleure amie et un ami à elle. Cependant, ils n'avaient pas l'air de s'ennuyer ! Je ris puis repensai à William. J'aimerai beaucoup le revoir et savoir où il en est. A-t-il trouvé Jane ? Je le lui souhaite.

    Je posai mon regard dans la salle de bal. Il y avait vraiment beaucoup de monde ici, j'en étais encore bouche bée. Et dire qu'il y avait des Telmarins, des Narniens, des Archenlandais... peut être aussi des Calormènes ? Mon coeur s'accéléra à la pensée de ce nom. Calormen, Tashbaan, Tisroc, Tarkheena... Tous ces mots faisaient partie de mon histoire. Qu'était devenu mon frère Yoren ? Il avait accédé au titre de Tisroc après l'assassinat de notre père. Après tout, il avait eu ce qu'il voulait non ? Il me répugnait... De tous les Tisrocs de notre Histoire, il sera le plus sadique et impitoyable ! Il ets près à tout pour obtenir ce qu'il veut, c'est un véritable vautour. Chris m'avait confié qu'il était Telmarin, or lui, il ne savait rien de moi. Je posai mes yeux sur lui. Il était dans les nuages, le regard perdu dans la salle. Je murmurai son prénom mais il me coupa la parole, sans doute n'avait-il pas entendu.

    Le jeune homme me déclara quelque chose que je n'oublierai jamais. Ces mots seront gravés dans ma tête à tout jamais et je ne pourrai pas les oublier. Ainsi, ce que j'éprouvais pour lui était réciproque. J'exerçais en lui une force indescriptible qui le rendait meilleur. J'en étais honnorée et surtout flattée par sa franchise. Il me parla du futur. Un futur en commun si j'ai bien compris tous les sens de ses termes. Je sentis ma poitrine se gonfler et mon coeur s'accélérer. Je souris d'un sourire joyeux mais aussi sincère avant de lui dire ces paroles.

    Tu ne peux même pas t'imaginer à quel point tu m'es cher et indispensable surtout ! Tu as éveillé une personne en moi que je croyais définitivement enfouie. Tu m'as rendue meilleure seulement en me parlant, en me regardant. Pour être honnête je... je ne me vois plus sans toi à présent, quoi qu'il n'advienne. Alors... tu ne m'obligeras à rien...

    Je souris avant de soupirer inaudiblement. Je lui avais fait une déclaration, lui aussi. Et notre relation semblait être sérieuse malgré le peu de temps passé ensemble. Je devais donc lui faire un aveu. Non pas lui déballer tout mon passer en claquant des doigts, ce serait trop brut mais lui dire simplement que je n'étais pas celle qu'il aurait pu imaginer. Lui dire que je ne suis pas la petite Narnienne qui enseigne le chant et le piano à Cair Paravel. Comment allait-il réagir ? ...

    Mais avant de se faire des promesses et d'imaginer une... vie ensemble, il faut que tu saches quelque chose. Je suis loin d'être la jeune Narnienne que tu as rencontré dans la salle de musique. Si tu fuis en courrant, je comprendrais totalement mais la moindre des choses, c'est d'être honnête envers toi. Je suis Calormène, fille d'Abel Eshbaan et soeur du Tisroc actuel, Yoren Eshbaan...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Dim 16 Mai - 19:07

    [Etant donné que je fais Ashley &Melody, je fais aussi répondre Melody dans cette réponse pour aller plus vite.]

    Vite énervée que personne ne fasse attention à elle, Ashley partit plus loin en faisant claquer ses talons et en bougeant son corps comme un pendule. Pff, franchement, rien de drôle à faire ici. Aucun homme ne la regardait, c'était vraiment possible ça ? Non, impossible. Ils se cachaient sûrement, ou alors ils n'osaient pas la regarder tant sa beauté les éblouissait Cool Partie pour la chasse à l'homme (pas dans le sens qu'on connait tous, mais dans le sens que... Bon bref vous pouvez comprendre), elle tomba sur Justin Smith, le frère de sa meilleure amie Selenia. Par habitude, elle regarda si Selenia était avec lui, mais se souvint qu'elle l'avait vue avec un autre garçon. Quand elle vit qui était avec lui, elle ouvrit des yeux gros comme... Bon vous trouverez bien un truc gros tout seuls. Melody, qui au début de la soirée l'avait ridiculisée devant plusieurs hommes qu'elle comptait aborder jusqu'à ce qu'elle se prenne une belle glissade. Avec une petite idée en tête, elle fit un sourire quelque peu ironique, et s'adressa à Justin en attrappant le bras de Melody

    " Je te l'emprunte deux minutes. "

    Au moment où Ashley tira Melody à quelques mètres de l'endroit où elle était, Selenia et le garçon avec qui elle l'avait apperçue plus tôt arrivaient devant Justin. Elle souria à Selenia, et lacha Melody puis la regarda d'un regard rempli de haine. De un, elle l'avait ridiculisée. Pas énormément, d'accords, mais elle l'avait quand même fait. De deux, elle la détestait, et c'était un motif suffisant pour lui dire ce qu'elle brulait d'envie de lui avouer depuis un moment.

    " Tu comptes me fixer comme ça jusqu'à ce que j'aie peur ou tu vas me dire quelque chose ? " lui demanda Melody d'un air qui ne lui plaisait pas du tout.

    " Et toi tu comptes t'arrêter de faire la maligne avec moi ?! " répliqua Ashley en enlevant son masque sans s'en rendre compte, tant elle était hors d'elle. " Tu me fais tomber, tu gâches les plans de ma soirée, et tu continues à essayer d'avoir raison ?!"

    " Calme J'ai simplement sauvé la vie de pas mal de gens en fait. Imagine un peu si ils avaient dû endurer une nuit avec toi... Sinon, pourquoi tu m'embarques comme ça ? "

    En soupirant, Ashley serra les poings et dû se retenir d'en mettre une à Melody. Elle souria ironiquement en penchant la tête sur la droite, éclata d'un rire qui ne présageait rien de bon.

    " Quoi ? Oh, mais je croyais que tu savais... Personne ne t'a dit ? Non, en même temps qui t'en aurait parlé. "

    Moins rassurée qu'il y avait quelques instants, Melody changea radicalement d'humeur. Ashley faisait exprès, elle savait comment elle allait réagir.

    " Quoi ? Qu'est-ce que je devrais savoir ? "

    Ravie de l'effet produit, Ashley souria de plus belle. ça faisait toujours du bien de rendre mals les gens qu'elle n'aimait pas.

    " L'autre jour ton père était à Telmar. C'est vraiment bête qu'il aie croisé mon chemin. Vraiment. Enfin, je ne vais pas y aller par quatres chemins. J'ai repensé à l'autre jour, quand on s'est croisées toutes les deux et que tu m'as insultée, tu te souviens ? Moi je m'en suis souvenue. C'est bête que ce soit lui qui ai dû payer les conséquences. Enfin de toute façon, tu t'en sortiras très bien sans lui, tu seras obligée vu que je l'ai tué maintenant. " expliqua Ashley tout en enlevant une chaine de son poignet qu'elle lança à Melody. " Tiens, j'ai pensé que ça te ferait plaisir d'avoir au moins sa chaîne. Cadeau souvenir Wink Maintenant tu vas rester tranquille je pense. "

    Sur ces paroles, Ashley poussa Melody qui était sans voix sur Justin et ouvrit grand les bras devant Selenia et le garçon qui l'accompagnait.

    " SELENIA A UN PETIT AMIIIII Very Happy "

    Elle se tourna ensuite vers Melody qui était tombée sur Justin, toujours les bras grands ouverts :

    " MELODY A UN PETIT AMIIII Very Happy "

    Melody, de son côté, regardait Ashley d'un air dégoutée. Elle accrocha la chaine de son père que lui avait lancée Ashley à son poignet, et eut une envie folle de la tuer, ou au moins de la faire souffrire le plus possible. Elle tourna la tête vers Selenia et vit avec elle le petit frère de Liven, Alex, qui lui tenait la main. Si elle s'en prenait à Ashley, elle aurait des problèmes avec Selenia. Mais d'un côté, qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire maintenant... Toujours sans voix, elle regarda à nouveau Ashley qui lui lança un clin d'oeil et s'avança jusqu'à être devant elle

    (Ashley : )" Allez, pleures pas tu vas t'en remettre. Et au moins comme ça tu sais ce qu'il ne faut plus faire : On respecte Ashley, on aime Ashley, et on vénère Ashley ! "

    A peine Ashley eût-elle finit de prononcer pour la troisième fois son prénom qu'elle se prit une énorme claque de la part de Melody. Furieuse, Ashley répliqua en lui rendant sa claque. (et je commence à être ne panne d'inspi alors c'est fini pour le moment).

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   Dim 16 Mai - 22:51

    Je me demandais ce qui se passait près de moi. Voyant ma meilleure amie , Ashley qui arrivait et prenait Melody a part en s'excusant à son frère en lui disant qu'elle empruntait la narnienne. Mais bon sang , pourquoi est-ce-que j'avais bouger de mon endroit avec Alex ? Regardant mon amie et mon ennemie parlant ensemble , je décidais à regarder mon frère face à moi. Lui non plus il n'avait pas l'air d'y comprendre grand chose. Je le regardais un instant , il avait l'air de s'être quand même bien amusé avec Melody... Bon sang , non... & Si mon frère était du côté des gentils ? Des narniens ? & Si j'étais seule , avec ce qui me servait de père a être méchante...? Non , c'était faux. Impossible. Mais en fait... J'étais vraiment méchante. Comme avec ce crétin de Jake qui était gentils et m'aimait , bien qu'il soit partit. Me voilà tombée amoureuse d'un telmarin également gentils... Je ne devais pas tourner bien rond. Je rejetais un garçon pour en préférer un autre...

    Mais non , Alex était différent. Il était naturel , pas macho , calme et , certes il était plus jeune. Je n'avais pas besoin d'un garçon comme Jake , alors pourquoi j'y pensais ? Peut-être parce qu'en fait... Justin avait voulu me caser avec et qu'Ashley voulait se le taper , et que moi j'étais là a refouler l'amour qu'il m'avait donné. Mais non , l'amour que j'avais pour Alex était plus fort. Puis sans trop comprendre , je vis Melody tirer soudain une tête d'enterrement , et elle venait de prendre un bracelet dans la main. Puis je tournais la tête vers Alex que je n'avais pas encore oser regarder , et j'aurais voulu lui dire quelque chose , mais je ne savais quoi. Comment voulez vous parler à quelqu'un alors que vous êtes totalement à l'ouest ? Soudain , je sursautais en entendant mon amie crier que j'avais un petit ami.

    Tournant lentement la tête vers Ashley je la vis dire la même chose pour Melody , dans les bras de mon frère. Attendez , il venait de se passer quoi là ?! J'écoutais ce qu'Ashley venait de dire toujours sans comprendre puis je vit Melody en foutre une bien forte à ma meilleure amie. Non mais elle se prenait pour qui elle ? Elle se sentait plus la narnienne ! Lâchant la main d'Alex , je fonçais sur Melody en la poussant violemment , mon instinct de telmarine ressortait , et puis on ne touche pas aux amies d'enfance...

    « Si tu retouches encore UNE FOIS ma meilleure amie , je t'en fous une ! »

    Sentant une main sur mon épaule , je m'en dégageait , ignorant de qui elle pouvait provenir , puis énervée , je pris à mon tour mon masque et le balançait à terre. Le bal avait été si beau... Mais évidemment , il ne le serait pas éternellement. Je me vis donc forcée d'admettre que cette dispute était celle de trop. On ne touche pas aux amies , c'est comme tout. La famille , les amis , et le reste. Puis Melody n'avait jamais et ne serait surement jamais mon amie... On étaient nées pour se détestées , et on allaient surement continuées de se haïr tout le long de nos vies. Puis voyant Ashley qui venait apparemment de devenir aussi furieuse , je remarquais qu'en fait , nous étions trois à nous disputées. Enfin du deux contre un. Deux telmarines contre une narnienne , certes ce n'était pas équitable mais Justin mettrait surement son grain de sel dans cette histoire , ou encore quelqu'un d'autre. Voyant Melody commençant à avancer vers mon amie , je partais vers elle avec un regard noir. Puis soudain , je me rendis compte qu'une mauvaise face de moi risquait de sortir...

    Puis je vis un garçon de la même taille que Chris , avançant vers nous et visiblement énervé de voir qu'Ashley était au centre du conflit. C'était qui lui encore ? Son cavalier ou une conquête...? Puis une personne près de lui se mit à faire : « Regardez , le roi Edmund vas se mêler aux disputes ! » Puis des narniens et telmarins commençaient à se repérés selon les camps. Ashley&Moi étions assez connues des telmarins , Melody des narniens. Les deux camps se refermèrent autour de nous et le dénommé roi s'interposa entre Melody et nous autres.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bal de Printemps   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bal de Printemps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA : A NEW AGE ™ ::  :: Les RP abandonnés-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit